Versione italiana English version Version française

COMUNICADOS

GPO Karting - Comunicado n°34

30/05/11 Le tournant du Championnat
GPO Karting - Grand Prix Open Karting - Ostricourt

GPO-Ostricrout-2011.jpg

 

Beau temps et bonne affluence, le GPO d'Ostricourt a connu une belle réussite en présence d'un bon nombre de pilotes du Championnat de Belgique, mais il a sans doute marqué un tournant important pour le Championnat de France 2011. Les vainqueurs des trois catégories, Esteban Ocon en KF3, Guillaume De Ridder en KF2 et Thomas Mich en KZ2, ont dominé la compétition de la tête et des épaules sur les deux jours, ce qui est assez rare pour être souligné, sans laisser le choix à la concurrence de se faire une place au soleil. Les bagarres ont néanmoins été intenses pour les places d'honneur.

 

Start-KF2.jpgKF2: De Ridder signe une victoire significative.
Pour être juste, il faut associer Léo Roussel (Sodi/Parilla) à ces victoires puisque c'est lui qui a remporté la finale KF2 le samedi et qui pointe maintenant second au Championnat. On voyait bien Guillaume De Ridder (Tony Kart/Vortex) dominer tout le meeting, mais un set-up moins adapté l'a retardé à cette occasion. Sa victoire finale dimanche est une juste récompense pour une performance globalement ecellente. Enzo Guibbert (FA Kart/Vortex) était rapide le 1er jour, mais des ennuis mécaniques l'ont retardé le lendemain en l'empêchant de contester la suprématie du pilote belge. Victor Sendin (Tony Kart/Vortex) n'a pas eu la possibilité de se battre pour la victoire comme il l'aurait souhaité, et pourtant il a toujours été dans le peloton de tête, ce qui conforte au final sa position de leader du Championnat de France. Parmi les animateurs du week-end, il ne faut pas oublier Pascal Belmaaziz (DR/Parilla) qui avait déjà montré un beau potentiel samedi et concrétise vraiment dimanche en montant notamment sur la 2ème marche du podium, gagnant ainsi une place importante, la troisième, au classement provisoire.

 

Start-KF3.jpg

 

KF3: Ocon au-dessus du lot
Esteban Ocon menait déjà le Championnat de France KF3 avant d'arriver à Ostricourt, mais il avait dû souvent se battre aux avant-postes jusque-là. Cette fois, il a tout simplement réalisé le grand chelem, premier au chrono, en préfinale et en finale pendant chacune des deux journées. Travaillant pour préparer les grands rendez-vous européens à venir, son équipe lui a préparé un matériel FA Kart/Vortex très performant lui permettant de donner libre cours à son talent. La lutte s'est circoncise aux seconds accessits avec Valentin Moineault et Paolo Besancenez, tous deux en Sodi/Parilla, dans les meilleurs seconds rôles, soit sur la deuxième marche des podiums. Samedi, Etienne Mordret prenait la deuxième place en préfinale et pointait deux fois 4ème dimanche. Besancenez reprend la deuxième position du classement devant un Boccolacci retardé tout le week-end par un matériel moins performant que d'ordinaire. Il faut aussi souligner le doublé dominical de Hubert Petit (Sodi/Parilla) à la troisième place de chaque course.

 

Start-KZ2.jpg

 

KZ2: Week-end parfait pour Mich
Thomas Mich (Birel/TM) n'a pas eu de réel adversaire à sa mesure ce week-end, tant il a dominé les débats. C'est derrière lui que la bataille a eu lieu, notamment entre deux pilotes Sodi/Maxter, Anthony Abbasse et Charles Fiault à l'avantage de ce dernier, deuxième le samedi dans les deux courses, tandis que Clément Da Silva (Birel/TM) reprenait le dessus sur Fiault pour terminer deuxième de la finale dominicale. Deux fois troisième le samedi, Abbasse revenait second en préfinale dimanche avant de renoncer en finale suite à des problèmes d'embrayage. Emilien Grosso (Intrepid/TM) se faisait une jolie place dans le groupe de tête, quatrième des deux courses le premier jour, alors que Mathieu Gaillard (Energy/TM) se rappelait au bon souvenir de tous en terminant au pied du deuxième podium, après un week-end sans à Angerville. Morgan Weber (Merlin/TM) n'a pas été gâté, comme le prouve une chaîne cassée samedi, un incident rarissime en KZ, mais il reste un solide prétendant, second, deux petits points devant Fiault.

 


CHAMPIONNAT DE FRANCE 'NATIONALE'

OSTRICOURT - 28 & 29 MAI 2011

 

Le Corse De Peretti prend le pouvoir en Nationale

 

72 pilotes se sont donné rendez-vous dans le Nord, à Ostricourt, pour la première des trois épreuves du Championnat de France Nationale. Dans cette catégorie qui monte d'année en année, la compétition est rude et les courses fort disputées. Pourtant ce week-end, un pilote a largement dominé, en raflant presque tout sur son passage: Marco De Peretti, pilote corse, prend les commandes du Championnat avec de solides ambitions pour le titre.

 

Start-Nationale.jpg

 

Créée en 2008, la Coupe de France Nationale prenait le relais de la Formule FFSA comme catégorie de promotion du karting français. En 2010, la Nationale obtient le statut de Championnat de France et devant le succès, la FFSA a décidé d'étendre la compétition à trois épreuves pour 2011. Le choix semble être bon pour les pilotes puisque 72 d'entre eux ont répondu présent lors de la première manche, les 28 et 29 mai à Ostricourt dans le cadre du GPO.

 

4ème à Varennes en 2010, Antoine Jouvanceaux (Tony Kart) ouvre le score en signant le meilleur temps des quatre séries chronométrées. Mais c'est Marco De Peretti (Kosmic) qui réalise le sans faute durant les manches et sort en pole avec trois victoires en trois courses. Déjà fan de Nationale en 2009, Maxime Bidard (CRG) le suit de près avec ses deux victoires, devant Mathias Vaison (Tony Kart). Tenante de la Coupe de France Féminine 2010, victorieuse du Championnat régional Bretagne Pays de Loire, Séphora Lorenzo (Birel) fait partie des pilotes de pointe avec sa 4ème place au classement intermédiaire, juste devant une autre fille, Adeline Prudent (CRG), leader de la catégorie en Rhône Alpes. Grosse déception pour le tenant du titre 2009, Thomas Lemoult (Birel), 3ème en Ile-de-France et non-qualifié par les 42 finalistes.

 

Un gros accrochage décime le peloton au départ de la préfinale, laissant sur le carreau des candidats sérieux comme Tichon, Coudert, Reviriault ou Colairo. De Peretti caracole en tête devant Vaison et Lorenzo, suivie par Bidard, Westerloppe (Birel) et Leguay (FA Kart). Jouvanceaux abandonne, victime de coupures moteur.

 

De Perretti s'envole dès l'extinction des feux en finale, creusant un écart spectaculaire sur ses poursuivants. Un duel oppose Vaison et Lorenzo pour la deuxième place avant que celle-ci ne chute en cinquième position. Mais elle remonte de belle manière en dépassant d'abord le Champion Ile-de-France Maxime Vayrou (Tony Kart), puis Westerloppe avant de revenir sur Vaison. Parti en 15ème position, François-Xavier Venet (Sodi) se mêle à la bagarre. Alors que De Peretti s'oriente vers une victoire indiscutable, le dernier tour va changer la donne pour le podium. Lorenzo attaque Vaison qui réplique et les deux pilotes perdent du terrain avec l'aide de Westerloppe, ce qui lui vaudra une pénalité de trois places de la part les commissaires sportifs. De Peretti est couronné sans surprise, Vayrou se classe deuxième et Venet troisième devant Vaison, Westerloppe et Bidard. Jouvanceaux signe la plus belle remontée, de la 33ème à la 10ème place en même temps que le meilleur tour en course.

 

Podium-Nationale.jpg 

Champion PACAC 2010 et 2011, Marco De Peretti pilote un Kosmic du team Sonic Racing Kart: « Tout s'est bien passé depuis les manches qualificatives. Je savais qu'il allait y avoir de la bagarre et j'ai tout fait pour prendre d'excellents départs et éviter les accrochages. Après, c'est plus facile de creuser l'écart quand les autres se battent derrière. En 2010 à Varennes, j'ai connu un problème technique qui m'a obligé à remonter de la 28ème à la 5ème place en finale, avec le meilleur tour en course. Cette année, les choses se présentent mieux ! »

Os Últimos comunicados GPO Karting

Facebook Twitter Google+ Pinterest

Conexão



Parceiros