Versão Português Versione italiana Version française

LATEST NEWS

All the news

>
 

FEDERATION > FFSA Karting

14/10/13 - 08:31

Tendance Glisse

Tendance-Glisse-FAK-105.jpg

 

Si le pilotage d'un kart sur une piste mouillée reste souvent acrobatique de par la conception même des machines, des techniques particulières de pilotage permettent de réaliser des prouesses sous la pluie. France Auto Karting fait le point sur les nouvelles tendances dans ce domaine. En voici quelques extraits. 

 

"Rien n'est jamais acquis. Alors que depuis des lustres, l'on croyait détenir la vérité en terme de pilotage sur piste détrempée, voilà que de nouvelles méthodes se sont faites jours. La méthode couramment répandue depuis des décennies consistait à contourner cette trajectoire et à rouler à l'extérieur des virages. En s'appliquant à tourner au-delà de la trace idéale le but était d'aller chercher des portions de bitume dépourvues de dépôts de pneumatiques.

 

Force est de constater que cette pratique a fortement évolué ces dernières années. Après donc s'être soigneusement appliqué à virer au large à la moindre trace de gomme, le kartman moderne fonce au contraire au plus court dessus. L'on passe ici d'un extrême à l'autre. Plus de salut à l'extérieur des virages, mais au contraire à l'intérieur de ceux-ci. Dans la pratique, cette technique n'apparaît pas des plus orthodoxes mais a le mérite d'être efficace.

 

En arrivant dans sa zone de freinage, le pilote va se décaler très tôt de la trajectoire habituelle pour aller plonger au plus court vers le virage. Braquant volontairement trop tôt, il positionne son kart à cheval sur la bordure intérieure. En brisant ainsi l'angle de son virage, le pilote se voit contraint de réduire sa vitesse, mais en contre-partie se positionne ainsi sur une partie adhérente du circuit. Ce grip va lui permettre de faire rapidement pivoter son kart vers la sortie du virage. Il ne reste dès lors plus qu'à réaccélerer pour sortir de la difficulté le plus vite possible."

 

Lire l'article intégral en téléchargement ci-dessous.

 

 

Info FFSA - France Auto Karting


Auto > Auto Sport Academy

Photo-Podium-F4-Course-3.jpg

 

Le difficile circuit de Lédenon est encore légèrement humide au départ de cette course dominicale. A l’issue des essais qualificatifs, l’Estonien Tristan Viidas avait arraché le meilleur temps pour se voir partir de la pole position de cette troisième course. Il réalise le meilleur départ mais se fait immédiatement surprendre par Jules Gounon à l'amorce du premier virage. Anthoine Hubert parvient à maintenir non sans difficulté sa troisième position. Très en forme depuis le début du week-end, Félix Hirsiger est 4ème mais doit subir les assauts de Marco De Peretti qui prendra le dessus au second tour.


Le vainqueur de la course 2 Tom Le coq est confortablement installé au 6eme rang. Le troisième tour est fatal à Dennis Anoschin et Rémy Deguffroy qui partent à la faute, victimes de la fougue d'autres concurrents. Tout est à refaire pour l’Allemand qui était parti 6ème. Jules Gounon est toujours aux commandes de la course. Il creuse l'écart alors que Tristan Viidas tente de conntenir Anthoine Hubert qui se montre très pressant.


Félix Hirsiger et de Marco De Peretti ne cessent d'échanger leurs positions sous le regard du Belge Neal Van Vaerenbergh installé en 6ème place après avoir pris le dessus sur Tom Le Coq. À l'entame de la mi-course, le Russe Ivan Kostyukov est victime lui aussi d'une sortie de piste. Nouveau venu dans le championnat, le Suédois Paul Hokfelt, qui progresse à pas de géant, trouve ses marques en 8ème position devançant Kirill Karpov et Matevos Isaakyan qui ferment le top dix.


A quelques boucles de la fin, la bataille s'intensifie entre Tom Le Coq, Paul Hokfelt et Kirill Karpov pour le gain de la 7ème place. Le Finlandais Simo Muhonen, pour qui ce week-end gardois est vraiment difficile, est victime d'une erreur de Florent Pottier, 11ème devant Amaury Rossero et Severin Amweg.

Lucile Cypriano est victime d'un accrochage avec Amaury Richard et doit abandonner. Au même instant et alors qu'il occupait une probante 5ème place, Marco De Peretti part à la faute et rétrograde au 15ème rang. Auteur d'une course parfaite, Jules Gounon remporte une seconde victoire sur le circuit nîmois. Il conforte ainsi son rang de dauphin derrière le champion 2013, Anthoine Hubert qui doit se contenter de la troisième place derrière Tristan Viidas brillant qui a su conserver sa place de second.

Jules Gounon : « Je remercie Tristan d’avoir été fair-play au départ. Il m’a laissé la place donc ça c’est un peu mieux passé qu’hier. 5 victoires en 6 courses c’est plutôt un bilan positif. J’espère continuer sur cette lancée pour le Castellet et c’est mon objectif de montrer que l’on peut compter maintenant sur moi pour être devant. Je suis vraiment content de mon week-end et de l’Auto Sport Academy pour m’avoir fourni une voiture sans problème. »

Tristan Viidas : « Je pense que c’est un très bon week-end pour moi où j’ai pris pas mal de points. »

Anthoine Hubert : « J’ai toujours la même motivation et mon objectif est de gagner. »

 

 

Info FFSA / © Photo DPPI


International > Allemagne

DKM-Genk-2013-Course-2-KF1.jpg

 

Dylan Pereira (Tony Kart/Vortex) part en tête de la 2e course KF1, suivi par Andre Matisic (Gillard/TM) et Dorian Boccolacci (Energy/TM) qui a repris 2 places dans le premier tour après un départ prudent. Callum Illot (Zanardi/TM) pointe 4e devant Glen Vandroogenbroeck (Tony Kart/Vortex) et John Norris (Mach1/TM). Les positions se resserrent dans le trio de tête à partir du 4e tour. Boccolacci passe second derrière Matisic, tandis que Norris passe 4e devant Illot. Au 6e des 19 tours, Boccolacci s'est emparé de la première position.

 

Boccolacci se détache de ses deux suivants, Matisic et Pereira, alors que Norris revient progressivement sur le groupe de tête. Pereira passe Matisic au 12e tour, mais Norris les dépasse tous les deux pour s'emparer de la 2e position. Très rapide, l'Irlandais réduit l'écart avec Boccolacci. Illot se mêle à la bagarre en doublant Pereira. Norris attaque Boccolacci à l'entame du dernier tour, mais la Français réplique au freinage et remporte la course 2 au finish. Norris second, Matisic 3e, Pereira est repassé 4e devant Illot. Marco Paul (Energy/TM) se classe 6e devant Kevin Rossel (Tony Kart/Vortex), Hannah Pym (ART GP/TM) rentre dans le top 10.

 

 

Info Kartcom / Capture d'écran Kart Data


DKM-Genk-2013-Course-2-KF3.jpg

 

La première ligne de la course 2 des KF3 est composée de Lirim Zendeli (Tony Kart/Vortex) et Mick Betsch (Tony Kart/Vortex) suite à la pénalité de Benjamin Lessennes (Kosmic/Parilla) en course 1 qui le fait rétrograder en 4e position, à côté de Bryan Elpitiya (Energy/TM), le 3e. Lors du 2e départ, Betsch et Elpitiya font tout de suite le break devant Lessennes, Zendeli chutant progressivement en 7e position. Jannes Fittje s'empare ensuite de la 3e position, Lessennes se retrouvant 5e devant David Beckmann (Zanardi/BMB). Martijn Van Leeuwen (Zanardi/TM) remonte en 12e position.

 

Beckmann s'installe en 3e position au 6e tour, suivi par Casper Andersen (Energy/TM). Betsch et Elpitiya ont pris le large loin devant le peloton emmené par Beckmann et l'on suit le retour de Van Leeuwen rentré dans le top 10 à la mi-course. Toujours dans les roues du leader, Elpitiya lui met la pression, mais ne parvient cependant pas à le dépasser. Le Français tente sa chance dans le dernier virage et monte légèrement sur Betsch qui remporte malgré tout la course. Elpitiya temine second devant Beckmann et Andersen. Lessennes franchit la ligne en 5e position, mais sera pénalisé encore une fois et classé finalement 14e. Fittje récupère la 5e place devant Van Leeuwen.

 

 

Info Kartcom / Capture d'écran Kart Data


DKM-Genk-2013-Course-2-KZ2.jpg

 

La pluie s'est effacée du programme de ce dimanche après-midi à Genk pour les dernières courses du DKM 2013 qui vont bénéficier d'une piste quasiment sèche sur la trajectoire et d'un vent assez fort. Paolo De Conto (Birel/TM) et Ricardo Romkema (Zanardi/TM) se partagent le 1ère ligne de la course 2 de la KZ2. De Conto s'élance impeccablement, mais Verdi Geurts (Zanardi/TM) et Davide Foré (CRG/TM) sont en tête-à-queue dans le premier virage. Alexander Schmitz (Tony Kart/Vortex) a pris la 2e position devant Romkema et Jorrit Pex (CRG/TM). De Conto prend le large, Pex et Symen Wiggers (CRG/TM) s'empressent de dépasser Romkema. Nick De Bruijn (Gillard/TM) les suit en 5e position, mais Kevin Illgen (CRG/TM) lui ravit bientôt sa place.

 

Il faut attendre le 9e des 19 tours pour que Pex rejoigne Schmitz et le 11e pour qu'il lui fasse l'intérieur, s'emparant ainsi de la 2e position. Avec pratiquement une ligne droite d'avance, De Conto assure tranquillement sa victoire en fin de course devant Pex et Schmitz. Wiggers termine 4e, Illgen 5e et Romkema 6e. Geurts et Foré sont remontés respectivement 16 et 17e.

 

 

Info Kartcom / Capture d'écran Kart Data


All the news

>
 
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Log in



Partners