Versão Português Versione italiana Version française

LATEST NEWS

     

All the news

>
 

Reportage > KSP

Le reportage complet du 3e GPO Karting à Ostricourt ainsi que la 1ère épreuve du Championnat de France Nationale sont en ligne sur le site de l'Agence KSP

 

www.ksp-photo-agency.com

 

Start-KZ2.jpg

 

L'Agence KSP élue "MEILLEUR PHOTOGRAPHE" CIK-FIA 2007 & 2008.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


Kartcom Video > Valentin Moineault

 

Parmi les plus rapides des KF3 en GPO, Valentin Moineault (Sodi/Parilla) a été obligé de sortir encore une fois le grand jeu samedi à Ostricourt après sa casse moteur au chrono. 7ème de la préfinale, avec le meilleur tour en course, il remonte jusqu'à la 2ème position en finale.

 

Dimanche, tout se passe bien lors des chronos où il signe le 2ème meilleur temps derrière Estaban Ocon. La feuille de route est tenue dans la préfinale: enfermé à l'extérieur de la trajectoire au départ, il ressort en 4ème position et se met tout de suite à l'attaque pour revenir 2ème. Mais le leader a déjà eu le temps de prendre le large et Valentin ne peut viser que la 2ème place, en résistant habilement à Hubert Petit en fin de course. A ce moment, il pense encore pouvoir se battre pour la victoire. 

 

Toujours sur la première ligne, mais à l'extérieur, le départ de la finale ne comble pas ses attentes, loin de là. Valentin ne peut pas se rabattre comme il le voudrait tant la file intérieure est compacte. Ce sont déjà des places et des espoirs qui s'envolent. Mais le pire reste à venir, il est contraint à l'abandon suite à un accrochage dans le 3ème tour.

 

Cependant, rien n'est perdu pour le Championnat de France dans lequel Valentin occupe toujours la 4ème place tout en rêvant au minimum d'une place sur le podium en fin de saison.

 

Site officiel: www.valentin-moineault.com

 

 

Info et Vidéo Kartcom  


International > RACB

31/05/11 - 09:23

De Ridder en chef de file

RACB.jpg

 

Le deuxième rendez-vous du Championnat de Belgique proposait un format particulier : pour la première fois, les concurrents belges affrontaient leurs homologues du Championnat de France lors d’un meeting commun à Ostricourt, à proximité de Lille. En s’imposant dans la compétition belge et au classement général en KF2 (Espoirs), Guillaume De Ridder a porté haut les couleurs belges. S’il n’a pas réussi le même exploit, Nicky Moris a néanmoins été le meilleur belge en KZ2 (karts à boîte de vitesses) alors que le Français Florian Latorre a conforté son leadership au championnat en s’imposant en KF3 (Juniors).

En ce dernier week-end de mai, les concurrents du Championnat de Belgique dans les catégories KF2 (Espoirs), KF3 (Juniors) et KZ2 (karts à boîte de vitesses) avaient mis le cap sur Ostricourt, dans le nord de la France, pour y disputer la deuxième manche de leur compétition. Ce meeting était toutefois atypique puisque les pelotons belges et français se regroupaient le temps d’un week-end, avec une nuance toutefois : seuls les pilotes ayant une licence belge ou ayant disputé la première course pouvaient comptabiliser les points.

Face à une opposition française très relevée, Guillaume De Ridder a réalisé le week-end presque parfait. Dominant tous ses rivaux – belges ou français – dès les essais du samedi, le Nivellois s’est encore montré le meilleur lors de la Course 1 (baptisée Préfinale en France) avant de se classer quatrième, mais meilleur Belge, lors de la seconde course. Le dimanche, le Champion de Belgique s’offrait le grand chelem : pole position et victoire dans les deux courses. De quoi faire résonner la Brabançonne dans le ciel d’Ostricourt… et, peut-être, revoir son programme. « Initialement, je misais sur le championnat de France et je n’avais pas prévu de disputer la compétition belge », expliquait Guillaume. « Mais le carton plein réalisé ce week-end pourrait nous encourager à modifier nos plans et à disputer les deux derniers meetings au mois d’octobre. Etre champion en ayant manqué une course serait une belle performance… et le défi est tentant ! »

 

Lire la suite ci-dessous.

 

 

Info RACB


Team > Tecpro

Red-bull-ring.jpg

 

Red Bull vient d'inaugurer son nouveau circuit, près de Spielberg en Autriche. Il s'agit de l'ancien Österreichring, créé en 1969 ayant accueilli pendant 18 ans le GP d'Autriche avant d'être modifié par Hermann Tilke et rebaptisé ensuite A1 Ring, pour les GP de 1997 à 2003. Laissé à l'abandon, il a été racheté par Red Bull en 2005 et entièrement réhabilité avec des infrastructures ultra modernes et l'utilisation de barrières de protection Tecpro.

 

Tecpro_RedBullRing.jpg

 

Malgré son homologation, il n'est pas question d'y organiser un grand Prix de F1, mais plusieurs compétitions d'envergure comme le DTM, la F2 ou le GT Open sont annoncées. L'inauguration officielle a eu lieu le 15 mai dernier en présence de nombreuses stars du sport auto au premier rang desquelles on a pu voir bien évidemment Sebastian Vettel et Mark Webber.

 

 

www.tecpro.fr

 

 

Info Kartcom / © Photo Tecpro


Evenement National > FFSA Karting

Poidum_Nationale.jpg

 

72 pilotes se sont donné rendez-vous dans le Nord, à Ostricourt, pour la première des trois épreuves du Championnat de France Nationale. Dans cette catégorie qui monte d'année en année, la compétition est rude et les courses fort disputées. Pourtant ce week-end, un pilote a largement dominé, en raflant presque tout sur son passage: Marco De Peretti, pilote corse, prend les commandes du Championnat avec de solides ambitions pour le titre.

 

Crée en 2008, la Coupe de France Nationale prenait le relais de la Formule FFSA comme catégorie de promotion du karting français. En 2010, la Nationale obtient le statut de Championnat de France et devant le succès, la FFSA a décidé d'étendre la compétition à trois épreuves pour 2011. Le choix semble être bon pour les pilotes puisque 72 d'entre eux ont répondu présent lors de la première manche, les 28 et 29 mai à Ostricourt dans le cadre du GPO.


Champion PACAC 2010 et 2011, Marco De Peretti pilote un Kosmic du team Sonic Racing Kart: "Tout s'est bien passé depuis les manches qualificatives. Je savais qu'il allait y avoir de la bagarre et j'ai tout fait pour prendre d'excellents départs et éviter les accrochages. Après, c'est plus facile de creuser l'écart quand les autres se battent derrière. En 2010 à Varennes, j'ai connu un problème technique qui m'a obligé à remonter de la 28ème à la 5ème place en finale, avec le meilleur tour en course. Cette année, les choses se présentent mieux !"

 

Lire le communiqué complet ci-dessous.

 

 

Info FFSA / © Photo KSP


All the news

>
 
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Log in



Partners