Versão Português English version Version française

NEWS

     

Tutte le notizie

>
 

International > WSK

Ortona_WSK_KF2.jpg

 

Cette photo, prise dans les premiers tours de la préfinale KF2, lors de la WSK Final Cup, résume quelques aspects intéressants de cette compétition. Andrew Tang (Kosmic/Vortex n°222) part en tête, mais ne tiendra pas le rythme jusqu'à l'arrivée, 3ème sur la ligne. Derrière lui, Alberto Di Folco (Tony Kart/Vortex n°225) avait dominé la catégorie jusque là. En pole position, il a beau s'envoler des quatre roues sur un des multiples vibreurs/tremplins du circuit d'Ortona,  il ne vole cependant pas vers la victoire, puisqu'il terminera seulement 9ème.

 

C'est Dennis Olsen (Energy/TM n°203), après une adaptation expresse plus que convaincante à la KF2, qui remportera la préfinale, ainsi que la finale d'ailleurs, devant Gianni Vigorito (Birel/BMB) que l'on voit apparaître ici en 5ème posiiton. Malgré ou à cause d'un revêtement très bosselé, la piste d'Ortona a permis d'assister à de nombreux rebondissements au cours de courses haletantes.

 

Au premier plan, on peut noter la présence de terre bien humide aux abords directs de la piste, un élément qui a posé quelques problèmes lors des essais à la suite des précipitations du mercredi. Enfin, à l'arrière plan, un pilote passe par l'échappatoire de la 1ère chicane, sans doute contraint d'éviter des pilotes en difficultés devant lui. Ce genre de manoeuvre a été sanctionné par la direction de course, comme s'en souviendront par exemple Rick Dreezen (exclu de la 2ème manche) ou Gianni Gazzurelli (exclu de la préfinale) en KZ1.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


Auto > Auto Sport Academy

31/10/11 - 14:34

Pierre Gasly sur le fil

PHOTO_DPPI_GASLY_VAINQUEUR_COURSE2_F42011.jpg

 

Sur le circuit Paul Ricard, Pierre Gasly transforme à nouveau sa pole position en victoire mais cette fois de façon in extremis ! Ce nouveau succès lui permet de décrocher la 3ème place sur le podium final. Il termine donc sa saison en trombe et est accompagné, sur le tout dernier podium de l’année, du Champion de France F4 Matthieu Vaxivière et d’Aurélien Panis qui retrouve la 3ème marche du podium après celle décrochée dans les rues de Pau en mai dernier.

Pour l’ultime course de la saison, soleil et public sont encore bien au rendez-vous ! L’Espagnol Victor Colomé a été exclu du meeting et hélas, Alexandre Mantovani, 2ème de la première course varoise, est contraint à l’abandon dès le tour de formation (transmission cassée). Dès lors, 19 monoplaces s’apprêtent à se lancer en piste avec une nouvelle fois en position de pointe, le vainqueur de la veille Pierre Gasly. Matthieu Vaxivière est encore à ses côtés suivi, comme hier, d’Andréa Pizzitola et Alexandre Mantovani alors que cette fois, Aurélien Panis et Sébastien Ogier ont échangé leur place sur la 3ème ligne.

Le poleman Gasly rate complètement son départ alors que Matthieu Vaxivière s’élance parfaitement pour aborder le premier virage en tête, suivi de près par Andréa Pizzitola et Sébastien Ogier. Hélas ce premier virage est fatal pour Paul Petit et le Finlandais Patrick Kujala. Pierre Gasly se retrouve désormais sous la menace de Pierre Sancinéna, lequel doit contenir Aurélien Panis. Alors qu’ils partaient respectivement en 11ème et 15ème position de grille, Jordan Perroy et l’Andorran Alex Loan Ventura se disputent maintenant la 7ème place sous le regard de Cyril Raymond. L’Indien Parth Ghorpade n’est pas loin non plus.

Décidé à oublier sa mésaventure de la veille, Aurélien Panis ne fait qu’une bouchée de Pierre Sancinéna et cravache pour rejoindre Pierre Gasly. Ce dernier passe Sébastien Ogier qui ne résiste guère. En abordant la ligne droite des stands, Pierre Sancinéna part en tête à queue après une poussette de Jordan Perroy et lorsqu’il reprend la piste, il ne peut éviter Tristan Papavoine. Ce dernier doit mettre malheureusement un terme à sa course quant à Pierre Sancinéna, il se retrouve désormais coincé entre le Belge Kévin Balthazar et le Polonais Tomasz Krzeminski, pratiquement en fin de peloton. Pour conserver sa 3ème position au Championnat, il faut qu'il rentre dans les points et surtout, Pierre Gasly ne doit pas remporter la course ! Mais il doit hélas abandonner au tour suivant. Toutefois, pour l’instant, Matthieu Vaxivière mène la course avec une avance confortable, d’autant qu’Andréa Pizzitola est en perte de vitesse et voit Pierre Gasly grossir dangereusement dans ses rétroviseurs. L’ex-pilote de l’Equipe de France FFSA Karting porte une attaque réussie, tout comme Alex Loan Ventura sur Jordan Perroy ou encore Francisco-Javier Suárez sur Cyril Raymond. L’Espagnol enchaîne en débordant Parth Ghorpade au moment où Aurélien Panis passe Sébastien Ogier.

...

 

Lire le communiqué complet ci-dessous.

 

 

Info ASA  / © Photo KSP


Team > ART Grand Prix

 

ART Grand Prix a présenté son nouveau châssis TS 01 à Ortona. En voici quelques images en attendant la diffusion prochaine d'une double interview d'Armando Filini et d'Alessandro Alunni Bravi, bras droit de Nicolas Todt...

 

 

Vidéo Kartcom 


Auto > Auto Sport Academy

PHOTO_DPPI_VAXIVIERE_CHAMPION_F42011.jpg

 

Matthieu Vaxivière met un terme au suspense en grimpant sur la 3ème marche du podium derrière Alexandre Mantovani et Pierre Gasly qui signe là sa 2ème victoire consécutive. Matthieu Vaxivière devient ainsi le 19ème pilote à inscrire son nom sur les tablettes de l'Auto Sport Academy mais avec son titre de Champion de France, il succède d’une certaine façon à Jean-Eric Vergne, titré en 2007 et présent ce week-end pour soutenir les jeunes loups ! Enfin, après deux années qui ont vu triompher des pilotes belges, il marque donc le retour des frenchies dans la compétition organisée par le centre de formation fédéral.

C’est sous un soleil radieux que les 21 monoplaces s’installent sur la grille de départ de la première course de la finale varoise. Comme il le fera demain, le ‘junior’ Pierre Gasly se place en pole position au côté du leader du Championnat Matthieu Vaxivière. Andréa Pizzitola et Alexandre Mantovani suivent tandis que Sébastien Ogier et Aurélien Panis se partagent la 3ème ligne. Sa transmission ayant cédé dans le tour de chauffe, Paul Petit s’élance alors depuis les stands.

A l’extinction des feux, le poleman se fait griller la politesse par Matthieu Vaxivière mais ce dernier ne garde que très provisoirement la tête. En raison de coupures moteur, il recule en 10ème position. De ce fait, Pierre Gasly reprend sa position mais l’ex-pilote de l’Equipe de France FFSA Karting doit rapidement s’incliner face à Alexandre Mantovani. Visiblement à l’aise sur la piste du Castellet, ce dernier augmente sans tarder la cadence afin de se mettre à l’abri du trio Gasly, Panis, Pizzitola. Derrière, l’Espagnol Victor Colomé porte l’estocade sur Pierre Sancinéna et s’attache désormais à en faire autant sur Andréa Pizzitola. Trois tours sont nécessaires pour parvenir à ses fins. Dans le même temps, le public assiste à un beau chassé-croisé entre le Finlandais Patrick Kujala et Tristan Papavoine avant que Matthieu Vaxivière ne vienne les mettre d’accord en s’emparant de la 8ème place derrière Sébastien Ogier. Sportivement, le rallyman n’insiste pas et le laisse rejoindre le « duo-ennemi » Pizzitola et Sancinéna. Le match à trois peut alors commencer. Devant eux, une autre lutte se joue entre Aurélien Panis et Victor Colomé.

...

 

Lire le communiqué complet ci-dessous.

 

 

Info FFSA  / © Photo KSP


International > WSK

 

Nel gran finale della WSK Final Cup di karting trionfano Bas Lammers (NL - Intrepid-TM KZ1), Mirko Torsellini (SI - CRG-Maxter KZ2), Dennis Olsen (N - Energy-TM KF2), Nicklas Nielsen (DK - Tony Kart-Vortex KF3) e Lorenzo Travisanutto (PN - Tony Kart-Parilla 60Mini).


La WSK Final Cup ha concluso la stagione del karting di WSK Promotion. Il Circuito Internazionale di Ortona (CH) ha ospitato un grande weekend del karting internazionale: La WSK Final Cup ha mantenuto le attese, offrendo gare combattute fino all'ultimo giro, come hanno dimostrato le Finali che si sono svolte oggi.

 

Lammers_KZ1.jpg 

La KZ1 incorona Bas Lammers, con un grande Mirko Torsellini in KZ2. L'olandese Bas Lammers (Intrepid-TM-Dunlop) ha centrato l'obiettivo della vittoria in KZ1 e lo ha fatto con un impegno forse maggiore del solito. Nella rosa dei favoriti, infatti, è entrato un forte avversario in più: è Patrick Hajek (Tony Kart-Vortex-Dunlop), sembrato addirittura imbattibile fino alla prefinale, che il pilota della Repubblica Ceca aveva vinto davanti a tutti i big della categoria. In Finale Lammers ha poi sfoderato tutto il proprio talento, ingaggiando nei primi giri una gran battaglia con Hajek, risoltasi a proprio favore. L'olandese ha poi preso le distanze dal resto del gruppo, nel quale ben presto è mancato Hajek. Si è quindi fatto largo l'efficace bresciano Roberto Toninelli (Lenzo-TM-Dunlop), installatosi in seconda posizione davanti al concittadino Marco Ardigò (Tony Kart-Vortex-Dunlop). La KZ2 è stata in Finale favorevole al senese Mirko Torsellini (CRG-Maxter-Dunlop), rimasto costantemente davanti all'olandese Joey Hanssen (Lenzo-TM-Dunlop) e al trevigiano Marco Zanchetta (CKR-TM-Dunlop). Quest'ultimo ha concluso onorevolmente un weekend che la ha visto sempre tra i migliori, come dimostra la sua vittoria in Prefinale.

 

Olsen_KF2.jpg 

Dennis Olsen, nuovo top driver della KF2. Alla sua seconda gara in KF2, il norvegese Dennis Olsen (Energy-TM-Vega) ha dimostrato di essere già uno dei riferimenti della categoria, vincendo in modo convincente la Finale. Ad insidiarlo ci ha pensato solo il romeno Tomi Dragan (Lenzo-LKE-Vega), riuscito anche a installarsi al comando a metà gara. Olsen ha poi invertito definitivamente a suo favore le posizioni, concludendo vittorioso. A completare il podio ci ha pensato il russo Egor Orudzhev (Tony Kart-Vortex-Vega), risalito in modo perentorio da metà schieramento.

 

Nielsen_KF3.jpg 

Nicklas Nielsen conquista la KF3. Da una grande battaglia tra i giovani leoni della KF3 è emerso con gran merito il danese Nicklas Nielsen (Tony Kart-Vortex-Vega), che ha avuto la certezza della vittoria solo passando davanti alla bandiera a scacchi. Tutta la gara si è infatti svolta con grande incertezza sulla vittoria, contesa tra Nielsen, il monegasco Charles Leclerc, il britannico George Russell (entrambi su Intrepid-TM-Vega) e lo svedese Robin Hansson (Energy-TM-Vega), alternatisi al comando della gara. Determinanti sono state le ultime curve prima dell'arrivo, momento in cui la battaglia è salita d'intensità. Nielsen, dal terzo posto che occupava, si è ritrovato primo, seguito da Leclerc e dal rimontante Kirill Karpov (Tony Kart-BMB-Vega).

 

Podium.60Mini.jpg 

Travisanutto conclude vincitore la stagione in 60 Mini. Lorenzo Travisanutto (Tony Kart-Parilla-Vega) ha sconfitto una concorrenza davvero fitta nella 60 Mini, ricca di ben 64 piloti. Il giovane pordenonese ha costruito la sua vittoria imponendosi in Prefinale, per poi restare nella lotta di vertice anche in Finale. Anche qui le ultime battute sono state determinanti, con Travisanutto impegnato a strappare il comando al leader, il turco Berkay Besler (Top Kart-LKE-Vega), altrettanto bravo nel condurre in testa per gran parte della gara. L'impresa al friulano è riuscita a due giri dal termine, stesso momento in cui il romeno Marcu Dionisios (Top Kart-LKE-Vega) ha completato la propria rimonta dalla 12. posizione conquistando un meritato 3. posto.

 

 

Info WSK Promotion - press@wskarting.com  / © Photos KSP


Tutte le notizie

>
 
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connessione

Partner