Versão Português English version Version française

NEWS

     

Tutte le notizie

>
 

Evenement National > FFSA Karting

Antoine-Jouvanceaux-Nationale.jpg

 

C'est bien Antoine Jouvanceaux (Tony Kart) qui s'est montré le plus convaincant des 56 concurrents du Championnat de France Nationale à Laval. Avec ses 3 victoires, il sort avec le meilleur score possible des phases de qualification. Certes, Mathias Vaison ( Tony Kart) n'est pas loin, mais leur unique confrontation directe a tourné à l'avantage de Jouvanceaux, déjà dominateur des essais chronos. William Westerloppe (Mirage), Jules Gounon (Tony Kart) et Thomas Laurent (Tony Kart) forme un trio serré aux 3, 4 et 5èmes places, mais seul Westerloppe a pu s'imposer dans une manche.

 

Le grand leader du Championnat, Marco De Peretti (Kosmic) a perdu beaucoup de terrain lors d'un accrochage dans sa dernière manche qu'il achevait en 21ème position. Il pointe 10ème avant les phases finales avec une furieuse envie de fêter son titre plus que probable par un bien meilleur résultat. Les choses se présentent moins bien pour le second du classement provisoire, François Xavier Venet (Sodi) à cause de son absence dans la manche 1 qui le relègue en 19ème position pour le départ de la préfinale.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


International > GPO Karting

Start-KZ2.jpg

 

Charles Fiault (Sodi/Maxter) au coude à coude avec Thomas Mich (Birel/TM), suivis par Christophe Benoit (Birel/TM) et Maxime Roy (Tony Kart/TM), telle est l'affiche de la préfinale KZ2 du GPO de Laval. Si Fiault et Mich partent bien dans cet ordre, les choses changent derrière avec la 3ème place d'Anthony Abbasse (Sodi/Maxter) devant Benoit qui protège sa position. Roy et Charly Bizalion (Intrepid/TM) s'accrochent et sortent violemment au 2ème passage, sous la tribune. Mathieu Gaillard (Energy/TM) en profite pour récupérer la 4ème position, Benoit 5ème, Ragues 6ème, Grosso 7ème et Weber 8ème.

 

Mich est dans les roues de Fiault qui résiste. Baron, dont la machine ratatouillait déjà dans le tour de formation, renonce. Charles Kenny (Merlin/TM) dépasse son équipier Weber pour la 8ème place, mais celui-c- réplique. Sinon, les positions évoluent peu, comme on l'a vu souvent ce week-end. Mich reste collé à Fiault sans pouvoir trouver le moyen de placer une attaque et c'est bien Fiault qui remporte la course. Mich 2ème, Abbasse 3ème, Gaillard 4ème, Benoit 5ème, Ragues 6ème, Weber 7ème. Après son tonneau spectaculaire dans les grillages et son atterrissage sur l'asphalte, Charly Bizalion a été évacué sur une civière, sans que son état semble trop sérieux.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


Deux Sodi occupent la 1ère ligne de la préfinale KF3, Paolo Besancenez et Valentin Moineault au volant, devant Esteban Ocon (FA Kart/Vortex) et Etienne Mordret (Zanardi/Parilla). Besancenez part impeccablement, Ocon dépasse Moineault dans la cuvette, Mordret talonne ce dernier et un accrochage modifie la structure du peloton. Mordret passe rapidement 3ème tandis qu'Ocon met la pression sur Besancenez. Plus loin, c'est Bryan Elpitiya (Zanardi/Parilla) qui est 5ème devant Dorian Boccolacci (Birel/BMB).

 

Ocon passe en tête au 3ème tour et Mordret vient maintenant menacer Besancenez. Moineault est légèrement distancé au 4ème rang et il doit se méfier du Zanardi d'Elpitiya dans son pare-chocs. Pendant ce temps, Besancenez a réagi pour réduire la menace Mordret, il revient même un temps sur Ocon, le leader. Mais Mordret réussit à placer son attaquer au 9ème tour, pour se retrouver 2ème à 3 dixièmes d'Ocon. Il reste 5 tours à couvrir.

 

Etienne-Mordret-KF3.jpg

 

Parti dernier, Callum Ilott (Zanardi/Parilla) effectue une remontée spectaculaire et rentre dans le top 10. Mordret a trouvé l'ouverture sur Ocon dans le 13ème tour, les 3 premiers restant groupés en moins d'une seconde. Les positions n'évoluent guère par ailleurs depuis quelques tours. Mordret a le temps malgré tout de creuser un écart avant de franchir la ligne d'arrivée en vainqueur, meilleur tour en poche, devant Ocon, Besancenez, Moineault, Elpitiya et Boccolacci.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


Première ligne originale pour la préfinale dominicale KF2 du GPO de Laval avec Antoine Lepesqueux (Sodi/Parilla) et Rémy Deguffroy (Tony Kart/Vortex). Lepesqueux part en tête, mais c'est Bryan Laloux (Kosmic/Vortex) qui franchit la ligne du 1er tour aux commandes devant Anthoine Hubert (Sodi/Parilla) à la lutte avec Andrea Pizzitola (FA Kart/Vortex) qui perdent ainsi un peu de temps sur le leader. Le 4ème s'appelle Guillaume De Ridder (Tony Kart/Vortex), suivi par Léo Roussel (Sodi/Parilla) et Deguffroy, enfermé au départ. Victor Sendin (Tony Kart/Vortex) rentre vite dans le top 10, suivi à quelques distances par Pascal Belmaaziz (DR/Parilla).

 

Bryan-Laloux-KF2.jpg

 

Pizzitola perd des places et laisse Hubert et Roussel en découdre pour la 2ème place, tandis que Deguffroy revient 4ème, avant de se faire reprendre par De Ridder qui se rapproche rapidement des premiers. Laloux faire sa course seul en tête, à plus de 2'' de ses poursuivants directs, Roussel et Hubert. Sendin occupe la 7ème place et peut attaquer Pizzitola pour la 6ème, surveillant le retour de Belmaaziz en 8ème position, talonné par Kenny Vermeylen (Tecno/Parilla). De Ridder en pleine ascension subtilise la 2ème place à Roussel à 3 tours de l'arrivée.

 

Victoire aisée pour Laloux devant un autre Belge, De Ridder. Roussel se classe 3ème devant Hubert, Deguffroy, Sendin et Belmaaziz.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


Charles-Fiault-KZ2.jpg

 

Un rayon de soleil perce la couverture nuageuse redonnant de l'espoir aux concurrents qui n'aiment pas les pistes glissantes, quand les KZ2 s'élancent pour leur séance chronométrée dominicale. Le tracé de Laval est quasiment sec, en tout cas dans la trajectoire. Morgan Weber (Merlin/TM) est le plus véloce à se mettre dans le rythme et franchit rapidement la barre des 47'' au tour. Charles Fiault (Sodi/Maxter) puis Emilien Grosso (Intrepid/TM) répliquent. Anthony Abbasse (Sodi/Maxter) se montre à 3 minutes de la fin de séance tandis que Charly Bizalion (Intrepid/TM) prend la tête du classement en 46.387. Thomas Mich (Birel/TM) sort de sa réserve avec un 46.240, suivi de près par Fiault. Les deux hommes alternent les meilleurs tours, mais Fiault s'impose dans le dernier tour en 45.590. Christophe Benoit (Birel/TM) réalise le 3ème temps devant Maxime Roy, Weber et Abbasse.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


Tutte le notizie

>
 
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connessione

Partner