Versão Português English version Version française

COMUNICATI

Birel ART srl - Comunicato n°54

Lors d'une compétition particulièrement délicate, Birel ART Racing a été en mesure de placer deux de ses pilotes aux avant-postes du Championnat d'Europe OK. Pole position et 3e place des essais chronos pour Luigi Coluccio et Alessandro Irlando, suivis de deux victoires et plusieurs top 3 dans les manches, ont confirmé le niveau de performance des châssis Birel ART et de leur motorisation TM Racing au plus haut niveau.

 

KSP_112_4721.JPG 

« Tous les participants du Championnat d'Europe ont vécu un week-end très compliqué à Genk », expliquait Luca Filini, le Team Manager de Birel ART Racing. « La rapidité avec laquelle les conditions climatiques évoluaient sans cesse ont posé un véritable casse-tête aux techniciens et aux pilotes. Nous sommes très satisfaits d'avoir eu l'occasion de nous illustrer, tout en regrettant que le résultat final n'ait pas réellement concrétisé nos performances ».


Les jeunes pilotes OK-Junior du Birel ART Racing ont réalisé des prouesses après des essais qualificatifs très compliqués. Ils ont pour la plupart effectué de belles remontées au cours des manches, mais divers contretemps ont ralenti leur progression. Rafael Camara était crédité d'une remontée globale de 34 positions depuis les chronos en terminant 15e de la finale, tandis que Lorenzo Ressico d'Aloisio reprenait encore 12 places en finale. Auteur de quelques belles manches, Elliott Vayron devait finalement renoncer, tandis que Cristian Bertuca subissait deux abandons dans la bagarre du peloton qui le privait de qualification finale.

 

KSP_112_1740.JPG 

Luigi Coluccio négociait au mieux le périlleux exercice des essais chronométrés OK en réalisant la pole position sous la pluie. Alessandro Irlando prenait la 3e place en signant le meilleur temps de sa série en slicks sur une piste glissante. Alors que Nikita Artmonov sauvait la mise en 26e position, Thomas Nepveu et Sutumno Thanapongpan étaient lourdement pénalisés. Irlando et Coluccio effectuaient de très belles prestations dans les trois premières manches avant de perdre du terrain face à des pilotes ayant chaussé en avance leurs pneus neufs dans les deux dernières. Irlando pointait dans le top 5 en début de finale et concluait en 9e position après une lutte acharnée pendant que Coluccio était contraint de céder quelques places à cause d'un problème électrique qui limitait le régime maxi de son moteur et l'empêchait d'être aussi rapide que dans les manches. Irlando conservait son 8e rang au classement provisoire du championnat et Coluccio regagnait près de 10 places par rapport au meeting d'Angerville. 


Les deux féminines sélectionnées lors de la Richard Mille Young Talent Academy poursuivaient leur formation. Maya Weug confirmait sa vélocité aux prises avec les meilleurs pilotes OK qui lui menaient souvent la vie dure. Julia Ayoub découvrait encore une fois un nouveau tracé sous des conditions de piste difficiles pour elle.

Gli ultimi comunicati Birel ART srl

Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connessione

Partner