Versão Português Versione italiana English version

COMMUNIQUÉS

Maxime Furon-Castelain - Communiqué n°3

A seulement 11 ans, le jeune pilote franco-luxembourgeois Maxime Furon-Castelain vient d'achever un parcours magistral en karting dans la catégorie Cadet avec 11 victoires durant ses 13 dernières courses, une série rare dans les annales de la discipline.

 

KSP_0001.JPG© Photo Lionel Gripon 


Maxime débute pourtant sa saison 2018 face à un dilemme : selon la nouvelle réglementation technique en France, il devait changer à nouveau de taille de châssis, pour la 3e fois en trois ans, avant de changer une nouvelle fois l'année suivante.


Après une série rigoureuse d'essais, Maxime prend un pari audacieux malgré son petit gabarit : choisir les catégories dotées d'un grand châssis avec lequel il se sent à l'aise et qu'il sera amené à utiliser durant les années à venir. Il rejoint alors le team belge réputé VDK Racing comme pilote le plus jeune et, grâce à sa double nationalité, poursuit, sous licence luxembourgeoise sa progression au Benelux dans des épreuves réputées et largement ouvertes aux pilotes étrangers.


Et une fois de plus, le jeune rookie montre une belle capacité d'adaptation : en découvrant une nouvelle taille de châssis, une nouvelle motorisation IAME et les pneus pluie, il arrive à enchaîner une saison parfaite sur de nouveaux circuits en remportant chacune des épreuves cadet auxquelles il participe. Mais surtout il remporte les 7 finales des IAME Series Benelux et Belgium 2018 en accumulant le plus grand nombre de points dans chacun de ces 2 championnats à forte participation internationale. Et cela, avec une maturité rare en piste : il ne perdra jamais un spoiler de la saison.


« J'ai connu beaucoup de réussite depuis mes débuts, podiums et victoires n'ont pas manqué : déjà plus de 30. Mais la saison 2018 a vraiment été spéciale pour moi, car elle m'a énormément appris. D'abord, car elle a été très intense et difficile. Le niveau était très relevé, je n'ai pas toujours été le plus rapide et j'ai dû aller chercher chaque résultat pour remporter un chrono avec 4 millièmes de seconde d'avance ou redoubler 5 fois en 4 tours avant de l'emporter. J'ai aussi eu un peu de vista sur certains dépassements tout en prenant des leçons comme lors de la manche 1 de l'International Open quand l'Estonien Ruben Volt m'a mis plus de 8 secondes sous la pluie ».


« Je sais aussi que je préfère les championnats sur plusieurs épreuves que les titres attribués sur une seule course. Pour s'imposer au terme de plusieurs épreuves, il faut être le meilleur aux avant-postes à chaque fois. C'est aussi pour cela que mon titre de Champion cadet 2018 en Belgique, avec 4 victoires en 4 courses est une étape importante ».


Et pour être le meilleur durant toute la saison, Maxime a aussi intensifié en 2018 son travail au-delà de la piste avec son suivi sportif confié désormais à Pierre Prandi Adnet chaque semaine et la découverte de séances régulières avec son coach mental, Marie Lanners.


« L'année prochaine, je ferai mes débuts en OK-Junior, ce qui est, paraît-il, à 11 ans, un défi. Alors, je vais continuer en 2019 à prendre les courses les unes après les autres, en me préparant aussi sérieusement que l'école me le permet. En 2018, nous n'avions pas d'objectif sportif précis avec VDK, et nous avons tout gagné ensemble. C'est de cette manière que nous allons aborder cette année de rookie en OK-Junior ».


« Les sports mécaniques sont des sports d'équipe. Au bout de 4 ans de compétition, la liste des personnes qui m'ont permis d'atteindre mon niveau actuel est déjà trop longue pour les citer tous. Eux et moi savons ce que je leur dois, et je les en remercie très sincèrement. Une mention spéciale pour la CIK-FIA, l'ACL Sport du Luxembourg, mon team VDK Racing et Olivier Cèbe pour m'avoir permis de participer aux essais d'avant course de la finale mondiale IAME au Mans en X30 Junior, alors que j'étais trop jeune pour participer officiellement à la compétition malgré ma qualification ».


« 2018, c'est enfin pour moi, la peine causée par la disparition de mon copain pilote Amaury Meertens avec qui je devais rouler en Junior. Mais ce sont aussi les encouragements de plus en plus nombreux que je reçois de toutes parts, lors de mes victoires aussi bien qu'en cas de problème, comme lors de mon passage à l'hôpital après crash à l'entraînement il y a quelques semaines. Merci à vous tous. Avec vous, l'aventure continue en 2019 ».

Les Derniers Communiqués Maxime Furon-Castelain

Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connexion



Partenaires