Versão Português Versione italiana English version

COMMUNIQUÉS

BRIDGESTONE CUP France - Communiqué n°19

03/07/12 Laval : Festival Bridgestone à succès !
BRIDGESTONE CUP France - Bridgestone Cup - Laval

Laval-2012.jpg

 

Ce n'est pas un hasard si 3MK Events a rebaptisé « Festival » son épreuve fétiche. Ce vocable rassemble en un seul mot l'essentiel de l'épreuve de Laval, un mix de fête et d'été. Parfaitement organisée, l'édition 2012 a connu un franc succès auprès des nombreux participants pour une véritable fête du karting, où le plaisir de la compétition reprend pleinement ses droits. L'évènement est appelé à considérablement se développer dans ce sens à l'avenir.

 

La météo, variable samedi, s'est bien remise dimanche pour conclure le meeting sur une note ensoleillée. Venus de la France entière et même de Belgique, les pilotes ont été séduits par la formule d'une épreuve unique largement dotée qui couronne les champions de ses 6 catégories au terme des finales. Pari réussi également au niveau de l'ambiance, à la fois chaleureuse et simple, mettant l'accent sur les valeurs de base du karting. L'accueil a bien été apprécié, notamment le petit déjeuner offert par l'organisation et le tirage au sort de nombreux lots. En ce qui concerne la compétition en elle- même, le niveau était comme de coutume relevé tout en offrant à chacun la possibilité de jouer son rôle à sa guise.

 

Minime.jpg

 

Minime, 1ère victoire importante pour Enzo Valente
Reflet du week-end, la finale minime a été particulièrement spectaculaire chez les plus jeunes pilotes du plateau. Hugo Chevalier (Birel) et Enzo Valente (Sodi) en ont été les deux héros, alternant les 1ères places au chrono, dans les manches ou en préfinale. Chevalier était bien parti pour remporter la finale en ayant dominé le début de course. Confronté à une baisse de performance de son matériel, il ne pouvait défendre ses chances en deuxième moitié de course. Enzo Valente, Julien Sanson (Zanardi) et Florian Venturi (ART GP) vont se disputer la victoire jusqu'au bout, puisque c'est seulement dans le dernier tour que Valente peut placer une attaque décisive qui le portera sur la 1ère marche du podium pour un centième devant Venturi (!) et Jean-Baptiste Simmenauer (ART GP), suivis par Sanson et Chevalier. Enzo Valente: « C'était pas terrible au chrono, cela s'est mieux passé dans les manches. Je me suis fait doubler en préfinale où je partais devant. Il y a eu beaucoup de bagarre en finale, mais j'ai pu passer en tête sur la ligne. »

 

Cadet.jpg

 

Cadet : Hédouin termine en beauté
La compétition des Cadets a longtemps été incertaine avec un poleman qui sort leader des manches qualificatives, Thomas Rouchy (OTK), puis un beau vainqueur en préfinale avec Gabin Leuillet (Birel). Mais c'est un 3ème larron qui tire les marrons du feu en finale, Nathan Hédouin (ART GP), seulement 6ème des chronos sous la pluie, mais déjà second à l'issue des manches et en préfinale. Actuel 2ème du Championnat de France, Nathan a réalisé une finale parfaite, portant son avance jusqu'à près de 5'' avant de lever le pied pour franchir la ligne d'arrivée en grand vainqueur. Tom Leuillet (Birel) prendra finalement l'avantage sur son frère Gabin pour se retrouver en famille sur le podium aux 2èmes et 3èmes places. Nathan Hédouin: « J'ai rencontré des difficultés au chrono avec la pluie, mais j'ai pu me rattraper dimanche dans les courses et gagner la finale. »

 

Start-Rotax-Max.jpg

 

Ricci se bat jusqu'au bout en Rotax Max
Dans la catégorie la plus fournie, les 54 pilotes Rotax Max se sont livrés à des bagarres épiques. Anthoine Barthon (FA Kart) a nettement dominé la première journée en réalisant la pole aux chronos et la première place à l'issue des qualifications. Les choses se passent moins bien pour lui le dimanche, et c'est Thomas Ricci (Tony Kart) qui remporte successivement la préfinale et la finale. Pourtant les deux courses n'ont pas été faciles à gagner. Charles Tesnière (Kosmic) l'a talonné en préfinale, alors qu'il a du résister d'abord à Mathieu Dyrbusz (Tony Kart), puis à Quentin Bonnier (Intrepid) pour s'imposer avec beaucoup de sang-froid en finale devant Mathieu Badet (FA Kart) et Kevin Petit (Tony Kart). Thomas Ricci: « Vendredi, c'était dur, mais nous avons résolu tous les problèmes dès samedi matin. Tout s'est bien passé ensuite, le matériel était au top, j'ai essayé d'être le plus régulier possible. Je pensais être plus en difficulté sous la pluie, mais ce n'a pas été le cas. »

 

Podium-Rotax-Master.jpg

 

Charon : un week-end incroyable en Rotax Master
Le meeting avait pourtant mal commencé pour Jérémie Charon (Tony Kart). Le vainqueur de la Coupe de France hésitait pour choisir entre pneus pluie et pneus slicks et laissait passer l'échéance pour entrer en piste. Privé de chrono, il devait remonter depuis la 29ème place dans les manches, tandis que le poleman, Mathieu Bourdon (Tony Kart) caracolait en tête dans les manches et en préfinale. Pilote expérimenté, Charon prenait un super départ en finale, remontait un à un ses adversaires et gagnait la course. Pour couronner le tout, c'est lui qui avait remporté un stage de pilotage au tirage au sort vendredi et sa victoire lui a offert un pack Moto GP pour deux personnes ! Outre Bourdon, en retrait dans la dernière course, Pascal Huteau (Kosmic) a fait partie des animateurs de la catégorie avant de connaître une bonne dose de malchance dans les phases finales, tandis qu'Olivier Paris (Sodi) et Franck Anne (Kosmic) complétaient le podium. Jérémie Charon: « Le week-end avait mal commencé avec cette histoire de pneus au chrono. Cela s'est transformé en course à handicap. J'ai été obligé de remonter sans me poser de questions. J'ai pu attraper le bon wagon en finale et il suffisait ensuite de faire le boulot ! »

 

DD2_ND3_5948_DxO.jpg

 

Lepesqueux et Berteaux s'imposent en DD2 et DD2 Master
Comme souvent les deux catégories de Rotax Max à boîte deux vitesses, ont concouru de concert à Laval. Dès les chronos, on retrouvait aux avant-postes Antoine Lepesqueux (Sodi) le poleman et Guillaume Berteaux (Birel) en Master. Lepesqueux rencontrait quelques difficultés dans les manches, avant de reprendre les commandes en préfinale, puis magnifiquement en finale DD2, dominant des adversaires redoutables comme Morgan Riche (FA Kart), 2ème, et Maxime Gravouille (Sodi), 3ème. Antoine Lepesqueux: « Je suis ravi de voir que notre montée en puissance se confirme à chaque course. Nous avons commis une petite erreur avec les pneus pluie dans les manches, mais j'ai bien rattrapé le tir dans les courses finales. »

 

Podium-DD2-Master.jpg

 

En Master, Berteaux croisait le fer avec Guy Pansart (Sodi), mais conservait toujours le leadership pour monter sur la plus haute marche du podium en compagnie de Jean-François Wlazlik (CRG) et l'incontournable Christophe Adams (Sodi). Guillaume Berteaux: « Lepesqueux qui lui roule en DD2 était vraiment trop fort pendant la finale, mais je gagne en Master alors que je ne maîtrise pas encore encore parfaitement les réglages de mon Birel, notamment sous la pluie. Donc je suis très content ! »

 

Festival-KSP.jpg

Les Courses Associées

logo
Bridgestone Cup
Rotax Max / DD2 / DD2 Master / Rotax Master / Cadet / Minime
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connexion



Partenaires