Versão Português Versione italiana English version

COMMUNIQUÉS

Julie TONELLI - Communiqué n°197

30/08/18 FFSA Karting : meeting de reprise dans les Vosges
Julie TONELLI - Championnat de France - Angerville

La saison FFSA Karting a fait sa rentrée fin août dans les Vosges sur le circuit de Mirecourt Juvaincourt (88). Les Minimes de 7 à 11 ans disputaient pour l'occasion leur Championnat de France sur le nouveau matériel homologué en début d'année, tandis que les jeunes de 12 à 16 ans se retrouvaient pour la Coupe de France de la catégorie Nationale. Dylan Léger s'imposait dans la finale Nationale et Maxens Verbrugge décrochait son premier titre Minime.

 

KSP_000_2671.JPG 

Si la météo n'était pas très favorable en début de meeting avec des passages pluvieux, le beau temps est revenu sur Mirecourt pour les phases finales de dimanche avec des températures agréables. Un bonne centaine de pilotes avait mis le cap sur les Vosges entre Epinal et les villes thermales de Vittel et Contrexeville pour ce week-end des 25 et 26 août.


La nouvelle définition de la catégorie Minime disputait son 2e rendez-vous fédéral après la Coupe de France de Soucy en utilisant le nouveau châssis 950 ainsi qu'une motorisation IAME 60cc dont le démarrage s'effectue au moyen d'un lanceur manuel. Pour sa part, la très appréciée Nationale affichait un niveau général élevé malgré sa nouvelle limitation d'âge maximum à 16 ans.


La Fondation Julie Tonelli pour l'Enfance accompagne depuis de nombreuses années la FFSA en soutenant le karting de compétition en France. La Fondation Julie Tonelli participe à la décoration de la piste et fournit les coupes aux trois premiers de chaque catégorie. La Fondation tient à valoriser les pilotes arborant le célèbre papillon rose, soit près de la moitié du plateau de Mirecourt, en marge de son action principale en faveur d'associations soutenant des enfants en difficulté à travers le monde.

 

KSP_043_2005.JPG 

Minime : Verbrugge titré face à Mérieux
C'est pourtant Hugo Martiniello qui avait ouvert les hostilités en signant la pole position des chronos. Il pointait encore second à l'issue des manches, mais perdait un peu de terrain lors de la première des trois finales en terminant 6e. Il remontait par la suite jusqu'au podium de la dernière et se classait 4e du Championnat. Maxens Verbrugge se mettait en valeur dans les manches, mais devait céder la victoire de la finale 1 à son rival Kimi Mérieux. Les deux pilotes continuaient à s'affronter dans les deux autres courses. Verbrugge reprenait cependant l'avantage avec deux victoires d'affilée qui lui assuraient le titre face à Mérieux. Pendant ce temps, Clément Outran était revenu dans le groupe de tête, obtenant deux 3es places assorties du meilleur tour en course. Il assurait ainsi une belle 3e place au Championnat. Valentin Hervas se reprenait après un 14e chrono, grâce à une victoire et une 2e place en manche. Il poursuivait sa progression en atteignant deux fois le 4e rang des finales et rentrait dans le top 5 du classement. Enzo Bionaz rencontrait quelques contretemps en manche, mais remontait de la 17e à la 8e place de la finale 1 avant de signer deux 5es positions qui le classaient 6e. La compétition n'a pas été simple pour Arthur Raphanel qui manquait un peu de vitesse. Une dernière finale difficile le reléguait au 8e rang de la compétition. Sur ses terres, Tom Montagne s'est courageusement battu pour rentrer dans le top 10 national. Maxence Bouvier se hissait au 11e rang des manches et terminait 14e. Killian Sanchez chutait dans sa 1re manche avant de réaliser deux bonnes finales 1 et 2 et finissait 16e. Pénalisé dans la finale 1, Tom Langlois remontait en milieu de peloton de la finale 2 et assurait sa place dans le top 20. Le départ de la 1re finale, effectué très lentement par le poleman, a coûté cher à Arthur Dorison qui nourrissait de sérieux espoirs pour cette épreuve. Il remontait d'abord 21e, puis 16e, mais sa 20e position finale ne correspondait pas à ses attentes. L'un des plus jeunes pilotes du plateau, Maël Bouzana, s'est qualifié pour les finales, mais un abandon dans la 2e course a plombé son score. Depuis sa 4e place au chrono, Stefano Ravoire réalisait un parcours très honorable malgré un abandon en manche. IL revenait notamment 12e en finale 2, mais ne figurait pas au classement du fait de sa licence suisse.

 

KSP_068_2291.JPG 

Léger s'impose en Nationale
Esteban Masson avait pourtant réussi à reprendre la tête dans les manches après son 16e chrono et remporté la préfinale. Mais le retour de Dylan Léger dans les phases finales était impressionnant après un début de meeting contrarié. Parti 16e, Dylan rejoignait la 3e place de la préfinale et menait la finale sur un rythme d'enfer jusqu'à la victoire de la Coupe de France. Pilote du Grand Est, Renaud Gasperment-Braye terminait 2e de la préfinale avant d'être pénalisé pour son spoiler. Il cravachait en finale pour revenir en 2e position, regrettant sans doute de ne pas avoir pu se battre pour la gagne. Isack Hadjar n'a pas connu un parcours facile avec une lourde pénalité technique qui l'a retardé dans les manches. Il donnait tout en préfinale pour passer de la 20e à la 4e position et concluait au 6e rang. 3e des chronos et 3e des manches, Mathéo Cochet a connu moins de réussite dans les phases finales, une pénalité de spoiler le faisant rétrograder de la 4e à la 9e position. Auteur du 35e chrono et 33e des manches, Valentin Lumet s'est rattrapé en atteignant le top 10 final. Maxime Dufour réussissait l'exploit de se qualifier en 22e position après son 52e chrono. Il continuait à remonter jusqu'à la 12e position, juste derrière Victor Soulan. Mathys Jaubert n'a pas démérité au volant de son châssis JB 17. Il pointait en effet 4e après les manches. Moins en verve par la suite, il se classait finalement 13e. Ethan Bernard était pourtant parti de la 5e place au chrono, mais il a dû céder du terrain jusqu'à la 20e position finale. 24e de la finale, Tania Cirelli était la meilleure féminine de la compétition. Auteur d'un excellent chrono en 6e position, Florian Rousseau-Ricci se maintenait dans le top 4 des deux premières manches avant d'abandonner dans la dernière et d'être à la peine dans les phases finales. Enfin, Killian Dumas s'est fait remarquer en se qualifiant 35e après avoir manqué ses chronos.

Les Courses Associées

Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connexion



Partenaires