Versão Português Versione italiana English version

COMMUNIQUÉS

GPO Karting - Communiqué n°48

29/10/12 Aubry, Boutonnet et Roy titrés à Laval
GPO Karting - Grand Prix Open Karting - Laval

Les Championnats de France Karting 2012 ont dû attendre la dernière finale du dernier des cinq GPO de la saison pour dévoiler le nom des lauréats des trois catégories. On ne pouvait imaginer compétition plus disputée ! La double ration de points distribuée au long du meeting de Laval a contribué à l'incertitude des différents palmarès, alors que la météo s'est montrée plutôt clémente en terme de précipitations sur la Mayenne ce week-end. Au final, la compétition nationale a couronné trois beaux Champions, des pilotes de talent qui ont occupé les devants de la scène depuis la première épreuve à Varennes au mois de mars. Deux rookies se sont imposés en KF3, Gabriel Aubry, et KF2, Paul Boutonnet, la KZ2 revenant à un pilote maniant le levier de changement de vitesses depuis 2009, Maxime Roy.

 

Gabi-Aubry-KF3.jpg

 

KF3 : Révélation Bollier, consécration Aubry
Les pilotes KF3 étaient les plus nombreux du plateau GPO sur le circuit de Laval Beausoleil, dans la catégorie également la plus ouverte en ce qui concernait la chasse au titre. Parmi les favoris, Gabriel Aubry (Birel/TM) est celui qui a le mieux conservé son avance, et ce malgré des chronos très décevants le samedi. Il effaçait son retard, quand la tête de course était décimée par un accrochage spectaculaire impliquant une bonne douzaine de concurrents, dès les premiers mètres de la préfinale 1. Moins gâté en finale 1, Aubry devait laisser passer un train express mené par Jules Bollier (Kosmic/Parilla) en route vers la première de ses 3 victoires du week-end, tandis que François Bécamel (Kosmic/Parilla) et Matteo Raspatelli (Tony Kart/Parilla) s'appropriaient les 2ème et 3ème places du samedi.
Dimanche, Bollier poursuivait sa marche triomphale en préfinale et finale 2, remontant ainsi de la 11ème à la 2ème place du Championnat de France devant Bécamel. Aubry gérait parfaitement sa stratégie en résistant à la pression et en évitant les incidents de course, pour recevoir la récompense attendue, le titre KF3.

 

Paul-Boutonnet-KF2.jpg

 

KF2 : Boutonnet couronné, Gonzalès intronisé
Leader depuis la première épreuve de la saison, Paul Boutonnet (Tony Kart/Parilla) n'avait pourtant pas la certitude de l'emporter à Laval. Le manque de réussite de ses principaux rivaux allié au retour en grâce de Pascal Belmaaziz (DR/Vortex), à la montée en puissance de Nicolas Gonzalès (DR/Vortex) et l'arrivée dans l'arène d'Anthoine Hubert (Tony Kart/Vortex), ont été les principaux facteurs de son couronnement. Boutonnet a géré prudemment la situation en évitant les embûches du parcours, mis à part un abandon en préfinale 2, heureusement suivi d'une 2ème place en finale 2 après une forte remontée. Les équipiers DR Racing ont monopolisé les premières places, hormis lors de la victoire d'Hubert en finale 1. Gonzalès remportait ainsi préfinale et finale dimanche, préparant le couronnement de son partenaire tout en visant la podium. Hélas, le plan n'a pas fonctionné comme prévu quand Belmaaziz a été pénalisé de 5 places lors de la procédure de départ. Ce dernier ne pouvait plus jouer le titre et se contentait de celui de Vice-Champion, tandis que Moineault, peu en verve ce week-end, montait cependant sur la 3ème marche du podium.

 

Podium-Championnat-KZ2.jpg

 

KZ2 : Roy, sans un pli devant Fiault
Absent du GPO d'Essay, Maxime Roy (Tony Kart/TM) n'en était pas moins resté en tête du Championnat. Charles Fiault (Sodi/Maxter) pensait pouvoir briller sur ses terres et se battre pour le titre. Mais le duel a tourné à l'avantage d'un Roy aguerri en compétition internationale qui a emmagasiné le maximum de points avec ses deux victoires en finale. Il obtenait ainsi sans discussion le titre KZ2 devant son valeureux adversaire, Fiault. Christophe Benoit (Birel/TM) assurait habilement la 3ème place face au bouillant Nolan Mantione (Birel/TM) qui manquait de réussite.

 

 

COUPES DE FRANCE KZ 125 ET KZ 125 GENTLEMAN
LAVAL - 27 & 28 novembre 2012

 

Belles confirmations à la fin du suspense

 

Les Coupes de France KZ 125 et KZ 125 Gentleman, qui se sont déroulées ce week-end sur le circuit de Laval Beausoleil, ont confirmé dans l'ensemble la hiérarchie de ces deux catégories, puisque c'est le Champion de France en titre, Yannick Savard, qui a gagné chez les plus de 32 ans tandis que Benjamin Da Silva, 2ème du Championnat, s'imposait chez les plus jeunes. Le suspense s'est cependant maintenu jusqu'aux finales où tout s'est joué, avec des retournements spectaculaires. Organisée dans le cadre du dernier GPO de l'année, cette compétition nationale a bénéficié d'un plateau conséquent, fort de près de 70 pilotes, et de courses âprement disputées sous une météo fraîche mais clémente.

 

Podium-KZ125.jpg

 

Si Benjamin Da Silva (Birel/TM) s'est finalement imposé en remportant un titre amplement mérité qui récompense enfin son talent, son parcours n'a pas été de tout repos. C'est en effet le Champion de France Vincent Fontenille (CRG/TM) qui avait dominé la KZ 125 depuis le début en signant la pole des chronos, remportant les 3 manches qualificatives et la préfinale. Da Silva chutait dans une manche, puis écopait de 5 places de pénalité dans la préfinale où il pointait second à cause d'un départ anticipé. Il remontait comme un avion au cours de la finale, et s'emparait de la 1ère position en dépassant Fontenille qui renonçait peu après sur une panne mécanique. Da Silva ne baissait pas la cadence, assurant encore une fois le meilleur tour en course, et franchissait la ligne avec plus de 4 secondes d'avances sur ses poursuivants. Teddy Josse (CRG/Maxter) avait suivi Fontenille comme son ombre depuis le début des hostilités en accumulant les 2èmes places et s'est maintenu avantageusement en finale. Charles Magnin (Tony Kart/TM) et Nicolas Roi-Sans-Sac (PCR/TM) ont mis du gaz en début de finale avant de se frotter et de perdre leur avantage, tandis qu'Emilien Grosso (Tony Kart/TM) se hissait sur la 2ème marche du podium devant Josse.

 

Yannick-Savard-KZ125G.jpg

 

Récent vainqueur du Championnat de France KZ 125 Gentleman à Mirecourt, Yannick Savard (Birel/TM) n'a pas non plus connu un week-end facile à Laval. Il faut dire que la compétition avait commencé avec une piste changeante lors des 3 séries chronos, nécessitant de passer au tout dernier moment devant la cellule pour enregistrer un temps significatif. Les séries conservaient d'ailleurs leur hiérarchie propre au vu des écarts importants relevés entre elles. Bruno Bénabent (Kosmic/TM) signait le meilleur temps devant Fabrice Quaix (PCR/TM) et Yannick Savard dans le dernier groupe, Teddy Legendre (Tony Kart/TM) dominait Franck Savouret (FA Kart/Maxter) et Romuald Beauvois (PCR/TM) dans la seconde, tandis qu'Olivier Galmiche (Intrepid/TM) était le plus rapide sur la piste humide de la première devant Cédric Clause (Tony Kart/TM) et Stéphane Marzellier (CKR/Maxter).

 

Pour son retour à la compétition karting, Guillaume Capietto (ART GP/TM) prenait la tête à l'issue des manches qualificatives devant Teddy Legendre, pénalisé de 5 places, et Thomas Bailly (Tony Kart/TM). Erik Preuvost était exclu de la manche A/B en compagnie de Yannick Savard à la suite d'une embrouille en piste, Franck Savouret était pesé trop léger à l'arrivée de la manche B/C. La préfinale permettait à Legendre de reprendre l'avantage sur Capietto, avec Bailly, Quaix et Beauvois dans leur sillage. Savard n'améliorait pas sa position, la 19ème.

 

La finale a été bouleversée par un départ houleux où plusieurs pilotes ont laissé des plumes, comme Capietto qui repartait dernier et très isolé. Savard profitait de la confusion pour remonter aux avant-postes et s'emparait de la tête dès le 3ème passage. Très bien parti, Legendre tenait sa seconde place mais devait renoncer peu après, victime d'une rupture de frein. Franck Savouret (FA Kart/Maxter) et Benjamin Sionville (Sodi/Pavesi) se replaçaient en 2ème et 3ème positions, bientôt rejoints par Bénabent et Beauvois . Savard creusait un écart important et gagnait la course avec plus de 3'' d'avance sur Savouret, alors qu'Erwan Boisnard (Tony Kart/TM), le plus rapide en piste recollait à la 3ème marche du podium.

Les Derniers Communiqués GPO Karting

Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connexion



Partenaires