Versão Português Versione italiana English version

ACTUALITÉS

     

CIK-FIA Best Of > CIK-FIA

Sodikart_KSP_003_5655.JPG

 

L'équipage n°3 Sodikart (Sodi/TM Racing/LeCont) piloté par Anthony Abbasse (FRA), Alex Irlando (ITA), Tom Joyner (GBR) et Bas Lammers (NLD) a remporté le titre de Champion d'Endurance FIA Karting en s'imposant lors de la 33e édition des 24 Heures Karting sur le Circuit International du Mans les 29 et 30 septembre 2018. Première équipe d'usine à remporter ce Championnat, Sodikart avait préparé l'épreuve depuis plusieurs mois avec un soin méticuleux sous la responsabilité de Julien Dexmier, manager du Sodi Racing Team.


Julien, pouvez-vous retracer le calendrier de cette préparation ?

Sodikart a tout d'abord dressé le bilan de l'édition 2017 qui s'était déroulée en collaboration avec Claude Jamin, grand spécialiste de la discipline, aujourd'hui retiré de la Compétition. Le Sodi Racing Team se concentrant sur les épreuves de vitesse et il a fallu trouver un nouvel expert de l'endurance pour compléter l'équipe. Nicolas Scelles, qui avait remporté l'édition 2017 avec Rouen GSK, a rapidement accepté de collaborer avec nous. Le travail a commencé dès le mois de mars. En étroite liaison avec l'usine, il s'agissait d'adapter nos châssis aux spécificités des 24 heures. Les points les plus importants concernaient le renforcement des zones vulnérables et la mise en place de systèmes simples pour réduire le temps d'intervention lors des arrêts au stand. Dans le même temps, il fallait conserver un bon niveau de performance. Par rapport à l'an dernier, la phase préparatoire a commencé beaucoup plus tôt et nous avons pu mener cette tâche importante à son terme. Par ailleurs, notre partenaire TM Racing a profité de son expérience de 2017 pour préparer des mécaniques en conséquence.


Comment ce sont déroulées les 24 heures en elles-mêmes ?

Sur le plan technique, tout s'est bien passé. Nous n'avons connu qu'une seule panne moteur et un bris de chaîne, ce qui est peu. C'est une rupture du système de fixation rapide du réservoir qui nous a coûté le plus de temps, trois minutes. Le bilan reste très positif.


Et du côté des hommes ?

L'équipe a été excellente. Les mécaniciens étaient toujours prêts à réagir au quart de seconde, même en pleine nuit. Et les pilotes ont été incroyables. Rapides, réguliers, fiables, ils n'ont commis aucune erreur : aucun accrochage, aucun vibreur, même quand ils ont le feu vert pour attaquer. C'était une première expérience pour Tom Joyner, tandis qu'Anthony Abbasse remportait sa 6e victoire, mais l'esprit d'équipe était au rendez-vous et leur condition physique était excellente.


Qu'en a-t-il été de vos adversaires ?

Plusieurs équipages réputés ont donné une valeur supplémentaire à notre victoire. La présence de l'usine CRG est très importante pour cette compétition. Ils sont toujours très rapides avec leur formation de grands pilotes. Ils ont conservé leur approche très performante de l'endurance avec les risques inhérents en termes de régularité. Cette année, notre principale menace est venue de l'équipe JFJ Performance qui découvrait la catégorie GP1. Beaucoup de leurs ressources humaines étaient proches de Sodi. Ils ont fait une très belle course et nous avons été très déçus pour eux quand ils ont perdu la première place suite à un bris de chaîne au mauvais endroit de la piste.


Comment espérez-vous voir évoluer le Championnat d'Endurance FIA Karting ?

Il y a sans doute plusieurs manières de développer l'endurance, mais nous souhaitons avant tout que d'autres marques s'impliquent directement pour augmenter l'aura de cette épreuve très intéressante.

 

 

Info FIA Karting / © Photo KSP


Accéder aux autres actualités

Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connexion