Versão Português Versione italiana English version

ACTUALITÉS

     

CIK-FIA Best Of > CIK-FIA

Sodikart_KSP_003_3470.JPG

 

Épreuve reine de l'endurance, les 24 Heures Karting se sont déroulées au Mans les 29 et 30 septembre. La bonne collaboration entre l'ACO et la CIK-FIA a permis de donner au Championnat d'Endurance FIA Karting une image très positive de la discipline. La première victoire d'une équipe d'usine, Sodikart, ouvre la voie à de nouveaux challenges pour les constructeurs qui avaient jusque-là retardé leur arrivée en Endurance. En ce qui concerne les moteurs, TM Racing a utilisé son expérience de l'an passé pour arriver avec de solides arguments et s'imposer face à son unique rival, Vortex, représenté par des équipes privées.

 

Équipés de pneumatiques LeCont, treize karts OK étaient présents cette année parmi les 32 engagés des 24 Heures Karting. La Compétition s'est avérée une nouvelle très intense avec de nombreux rebondissements. Si le beau temps a accompagné cette 3e édition, le froid des dernières heures de la nuit a rendu la Course difficile pour tous les participants. Au-delà des performances pures, les contretemps techniques plus ou moins nombreux ont façonné le résultat final.

 

Après les phases qualificatives, la compétition démarrait fort dès le départ donné à 15h00 précises comme le veut la tradition. Plusieurs équipages se relayaient en tête dans les premières heures de Course. L'un d'entre eux, JFJ Performance (Sodi/Vortex/LeCont) prenait les commandes de manière durable peu avant minuit. À ce moment, Sodikart (Sodi/TM Racing/LeCont) se maintenait en 2e position suivi de près par l'autre équipage d'usine, CRG SpA (CRG/TM Racing/LeCont). La nuit s'accompagnait de son lot de soucis mécaniques. CRG SpA était ainsi aux prises avec Wintec Chambord (Tony Kart/Vortex/ LeCont), avant de récupérer sa 3e place à plusieurs tours des leaders. Malgré tous ses efforts, Sodikart ne parvenait pas à se rapprocher à moins d'un tour de JFJ Performance à cause de plusieurs petits soucis techniques.

 

À 1h30 de l'arrivée, c'était au tour du leader de rencontrer un problème mineur, après avoir mené sans partage pendant près de 900 tours. Jusque-là en embuscade, l'équipe officielle Sodikart pouvait conclure en grand vainqueur avec un tour d'avance en ayant bouclé 1504 tours, soit plus de 2000 km. Équipe privée, victorieuse dans la catégorie inférieure en 2017, JFJ Performance réussissait cependant un bel exploit pour sa première participation en OK. Toujours très rapide, mais peu épargnée par les ennuis, CRG SpA montait sur la 3e marche du podium, 11 tours derrière le leader.

 

 

Info FIA Karting / © Photo KSP


Accéder aux autres actualités

Les Courses Associées

Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connexion