Versão Português Versione italiana English version

ACTUALITÉS

     

Auto > Winfield Racing School

KSP_WINFIELD-0375.JPG

 

Grâce à un cru exceptionnel et à une organisation millimétrée, le Volant Winfield 2019 a tenu toutes ses promesses et a consacré un jeune kartman de talent. Sur le circuit Paul Ricard, Jules Mettetal (16 ans) a impressionné le jury par sa pointe de vitesse lors d'une finale à connotation très internationale et au niveau excessivement relevé. Le Bourguignon sera cette saison au départ du Championnat de France F4 FIA organisé par la FFSA Academy. Il est le 25e vainqueur du Volant Winfield organisé au Castellet. Réservé aux plus jeunes pilotes, le Trophée Winfield a consacré Isack Hadjar et le prix de la meilleure féminine a été remis à

Doriane Pin.


Formation, détection et accompagnement

Avant la détection finale, le Volant Winfield a offert aux pilotes une formation de très grande qualité, encadrée par de nombreux experts. "Une carrière ne se construit pas sur la seule notion de performance, mais elle intègre les capacités d'un pilote à devenir un champion complet, physiquement, professionnellement et mentalement. Notre process de sélection a fortement intégré les prestations effectuées par nos jeunes pilotes trois jours durant," a commenté Frédéric Garcia. "Les lauréats de l'édition 2018 sont là pour rappeler la notion d'exigence que nous recherchons. Le Brésilien Caio Collet est devenu Champion de France de F4 FIA sous les couleurs Winfield et fait aujourd'hui partie du programme de la Renault Sport Academy. Quant à Théo Pourchaire, vainqueur du Trophée Winfield l'an passé, il a ensuite gagné le Championnat de France Junior de F4 et vient d'intégrer le Sauber Racing Team."


"Nous représentons une charnière entre le karting et la monoplace," poursuit le Président de Winfield Group. "Notre rôle ne s'arrête pas le soir du Volant. Nous accompagnons les champions que nous détectons, afin de les mettre dans les meilleures conditions pour gagner en F4 et tenter de les placer dans une filière."

 

KSP_WINFIELD-0277.JPG 

Equité sportive

Les 23, 24 et 25 février 2019, les 18 pilotes sélectionnés - parmi 71 candidats - ont profité des infrastructures de standing mondial du circuit Paul Ricard, actuel hôte du Grand Prix de France de Formule 1. "J'ai été impressionné par tout ce que Winfield Racing School a mis en place durant ces trois jours," a confirmé Callum Bradshaw, kartman britannique de haut niveau. "Winfield nous a fait prendre conscience de toutes les aptitudes qu'un pilote doit posséder s'il souhaite devenir professionnel dans le sport automobile. J'ai beaucoup apprécié les efforts réalisés pour assurer la meilleure équité possible. Nous avons tous effectué le même nombre de tours, disposer de voitures et de pneumatiques identiques. Même des lests ont été installés pour équilibrer le poids des pilotes. Grâce aux évaluations successives et aux formations reçues, nous sommes arrivés dans les meilleures dispositions pour attaquer l'épreuve finale de sélection."

 

KSP_WINFIELD-1062.JPG 

Un choix compliqué

A l'issue des sessions chronométrés officielles, le jury s'est longuement réuni pour choisir les finalistes. "Le travail avec les instructeurs diplômés, le visionnage des caméras embarquées et l'analyse des acquisitions de données ont fait progresser les jeunes pilotes de manière spectaculaire. En définitive, ils ont été nombreux à réaliser d'excellents temps. Notre choix a été difficile," a déclaré Jarno Trulli, ancien pilote de Formule 1 et membre du jury 2019. "Il a fallu prendre en compte de nombreux paramètres, dont la manière dont ils se sont comportés en dehors de la piste. Parmi les pilotes plus rapides, deux d'entre eux étaient vraiment très proches et nous avons décidé de porter à quatre, au lieu de trois, le nombre de finalistes." Callum Bradshaw (GBN, 17 ans), Hadrien David (FRA, 15 ans), Nicky Hays (USA, 17 ans) et Jules Mettetal (16 ans) gagnaient ainsi leur billet pour la finale, disputée dans des conditions météorologiques idéales.

 

KSP_WINFIELD-0152.JPG 

Une finale de très haut niveau

Déjà le plus rapide le matin au volant de la Mygale-Renault F4 FIA équipée de pneumatiques Pirelli, Jules Mettetal réalisait le meilleur temps de la première séance. Les quatre postulants s'échangeaient ensuite les voitures, mais Jules confirmait sa détermination, malgré des écarts plus réduits. L'Américain Nicky Hays mettait le Français sous pression en s'offrant à son tour le meilleur tour dans la troisième session. Dans la dernière, Jules Mettetal haussait encore son niveau de jeu et reprenait l'avantage, cette fois devant Hadrien David en forte progression.


"Les quatre finalistes ont montré qu'ils avaient déjà beaucoup de talent et un fort potentiel," précisait Mike Knight, fondateur de l'école Winfield en 1964 et Président du jury. "Ce fut extrêmement serré et le jury a beaucoup discuté en analysant toutes les données que nous avons collectées durant ces trois jours de formation. Au final, Jules Mettetal a mérité ce succès. Il a parfaitement su exploiter son train de pneus neufs dès le premier run. Ensuite, il s'est montré très fort mentalement, tout en conservant un rythme soutenu. Toutefois, notre choix n'a pas été guidé uniquement par les données chronométriques, tant pour la sélection des finalistes que de la désignation du lauréat. Lors des activités hors-piste, Jules a régulièrement fait partie des cinq premiers lors des différentes évaluations, avec une excellente note lors du QCM. Cela n'a fait que renforcer notre décision."

 

KSP_WINFIELD-0367.JPG 

"Une grande fierté de représenter Winfield"

Troisième de la Coupe de France Cadet 2016 et finaliste du Championnat du Monde Junior FIA Karting 2017, Jules Mettetal affichait un large sourire lors de la remise des prix. "C'est une fierté et une grande joie de remporter ce Volant et je remercie Winfield ainsi que ses partenaires de m'offrir la possibilité de participer au Championnat de France F4 FIA 2019," a avoué Jules. "Mon programme sportif 2019 n'était pas encore finalisé avant ce Volant et je pense qu'il va représenter un formidable tremplin pour ma carrière. Aujourd'hui, je suis déjà focalisé sur l'objectif de remporter le titre en fin de saison."

 

KSP_WINFIELD-0364.JPG 

Réservé aux plus jeunes pilotes, le Trophée Winfield a été remporté par Isack Hadjar. Auteur d'une remarquable progression sur la piste et finalement très proche des finalistes en performance, le Français a gagné deux journées de tests avec la FFSA Academy et la dernière course F4 au Paul Ricard.


L'award de la meilleure féminine, remis en partenariat avec la Commission "FIA Women in Motorsport", a été attribué à Doriane Pin. "Trente-huit ans après la victoire de Cathy Muller au Volant Winfield, nous sommes heureux d'avoir conclu un partenariat avec cette commission de la FIA," a commenté Anne-Charlotte Rémy, directrice générale de la Winfield Racing School. "Doriane va bénéficier de deux jours de tests en Formule 4 sur le Circuit Paul Ricard avec la FFSA Academy, ainsi que d'une journée d'entraînement incluant un travail en simulateur, des séances de préparation physique et mentale, ainsi que du coaching avec Winfield Racing School."


Le travail ne fait que commencer pour Jules Mettetal qui pourra compter sur le staff de Winfield pour atteindre ses objectifs...

 

 

Info Winfield Racing School & © Photos Thomas Fenetre


Accéder aux autres actualités

Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connexion