Versão Português Versione italiana English version

ACTUALITÉS

     

Pilote > France

Un mois après sa première victoire internationale à Portimao, Victor Martins a fait mieux que récidiver lors de l'épreuve finale du Championnat d'Europe OK-Junior en Belgique. Alors que la bataille faisait rage pour le titre, le pilote du Programme 10-15 de la FFSA a dominé les débats de bout en bout avec un brio extraordinaire. Un exploit qui fera date pour une première saison à haut niveau, mais aussi comme la seule victoire française obtenue en Championnat d'Europe Junior depuis celle de Franck Pereira en 1998. Avec sa 3e place au classement final, Victor rejoint le club très fermé des jeunes pilotes tricolores qui ont brillé dans cette compétition aux côtés de Dorian Boccolacci, Pierre Gasly, Charles Pic et le regretté Jules Bianchi.

 

KSP_274_4769.JPG 

Davantage encore qu'à Portimao où il avait "seulement" remporté la préfinale et la finale, Victor a tout gagné à Genk. Pole position des chronos, vainqueur de ses 4 manches qualificatives, victoire en préfinale et en finale, il était vraiment imbattable face aux meilleurs Européens de la catégorie OK-Junior forte de 76 participants. On peut ajouter ses deux meilleurs tours en course dans les manches et celui de la finale, sans oublier le record de l'épreuve pour que la coupe soit pleine ! Contrairement au Portugal où il s'était tout de suite échappé en tête, Victor a dû se battre contre ses adversaires jusqu'au bout pour aller chercher sa victoire. Bien parti en tête de la finale, il se retrouvait 5e après 4 tours. Jamais découragé, il refaisait progressivement le terrain perdu et reprenait les commandes en dépassant le futur Champion d'Europe à 5 tours de l'arrivée. Auteur d'une progression spectaculaire depuis le début de l'année, il terminait 3e du Championnat d'Europe à 1 point du second et 3 points du premier.

 

Bien entraîné pour cette épreuve par la structure Simmumotion de Julien Abelli, Victor a pu compter sur un ensemble Kosmic/Parilla aussi performant qu'homogène grâce au travail et à l'expérience de VDK Racing, tandis que son frère Nico, bien plus qu'un simple mécanicien, était constamment à ses côtés.

 

« Je suis bien sûr très heureux du déroulement des courses à Genk. » déclarait Victor. « Mais je crois que je ne réalise pas encore la portée de mes deux victoires consécutives en OK-Junior. Je reste très concentré sur la suite de la saison, et notamment la préparation du Championnat du Monde à Bahreïn. Les conditions seront très particulières vu l'éloignement de la piste et son déroulement en nocturne, mais je ferai comme toujours le maximum pour gagner. »

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


Accéder aux autres actualités

Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connexion