Versão Português Versione italiana Version française

PRESS RELEASES

GPO Karting - Press release n°46

01/10/12 Aubry et Gonzalès en vedette à Essay
GPO Karting - Grand Prix Open Karting - Aunay-les-Bois

Sous le soleil d'Essay, deux pilotes ont littéralement crevé l'écran durant les deux journées de course du 4e GPO 2012 en trustant les victoires de leur catégorie respective : Gabriel Aubry en KF3 et Nicolas Gonzalès en KF2. Le spectacle n'a cependant pas manqué avec les nombreuses bagarres qui ont animé les pelotons, sur un circuit aussi réputé pour l'aspect technique de son tracé que pour la qualité irréprochable de son organisation. Les spectateurs n'ont d'ailleurs pas manqué de remplir les tribunes durant tout le week-end.

 

Start-KF3.jpg

 

Déjà repéré la semaine précédente lors de la Coupe du Monde KF3 en Espagne, Gabriel Aubry (Birel/TM) a réalisé un week-end de Championnat de France parfait à Essay. A part la pole des chronos du dimanche, rien ne lui a échappé. Pilote le plus rapide dans chacune des courses, il a géré sans aucune erreur ses préfinales et ses finales. Aubry pointe maintenant en tête du classement provisoire devant Besancenez, Bécamel, Lehouck et Ilott. Le jeune Britannique (Zanardi/Parilla) a été l'un des protagonistes du meeting 2ème en finale 1 et en préfinale 2, ainsi que poleman au chronos du dimanche. Ejecté de la piste au départ de la finale 2, il a du remonter de la dernière jusqu'à la 15ème. François Bécamel (Kosmic/Parilla) a été régulièrement présent aux avant-postes, 2ème de la préfinale 1 et de la finale 2. En verve le samedi avec ses deux top 3, le Belge Maxime Potty (Kosmic/Parilla) était moins rapide le lendemain. Jules Bollier (Kosmic/Parilla) a joué de malchance en finale 2, après s'être classé 3ème de la préfinale. 2ème en début de course, il a perdu ensuite beaucoup de places après avoir été bousculé. Julien Darras (Tony Kart/Parilla) revenait dans la coup dimanche et montait finalement sur la 3ème marche du podium. Paolo Besancenez (Sodi/Parilla) n'a pas retrouvé cette fois sa vélocité habituelle, même s'il termine 4ème de la finale 2. Bryan Elpitiya (Zanardi/Parilla) a démontré encore une fois sa pointe de vitesse, mais un départ anticipé l'a pénalisé pour s'élancer de la finale 2 où il revenait tout de même 5ème.

 

Charles-Fiault-KZ2.jpg

 

On peut regretter que les KZ2 ne soient pas venus en masse à Essay. Charles Fiault (Sodi/Maxter) a dominé la première journée, remportant chrono, préfinale et finale, avant de quitter l'Orne pour la Sarthe samedi soir : il a ainsi pu participer à la victoire de l'équipage Sarthe RTKF (Sodi/Parilla) aux 24 heures du Mans Karting. Charles laisse la tête du Championnat de France à Maxime Roy, absent du meeting et la seconde place à Nolan Mantione (Birel/TM) qui a pris le relais dimanche dès les chronos. Mantione a franchi la ligne de la préfinale en tête, mais a été pénalisé de 5 places pour un départ anticipé en préfinale, ce qui ne l'a pas empêché de remporter la finale devant Christophe Benoit (Birel/TM). Amos Méchoulam (DR/Vortex) faisait son retour en KZ, et il s'est impeccablement battu pour les premières places, terminant sur le podium dimanche.

 

Nicolas-Gonzales-KF2.jpg

 

Pour son 1er GPO cette année, Nicolas Gonzalès (DR/Vortex) a réussi le grand chelem en KF2. Malgré des problèmes de valve à l'échappement au départ de la préfinale 1, il a gagner la totalité des quatre courses du week-end, avec les meilleurs tours en course et les deux poles au chrono. Ses dauphins ont été successivement Victor Compère (Kosmic/Parilla) samedi et Sébastien Bailly (Swiss Hutless/TM) qui conserve de sérieuses chances pour le titre. Pascal Belmaaziz (DR/Vortex) est bien revenu dans les GPO avec trois 3èmes places dont deux lors des finales. Paul Boutonnet (Tony Kart/Parilla) a progressé en même temps que sa machine s'adaptait aux conditions de piste, sans jamais parvenir à viser la victoire. Il reste cependant leader au classement provisoire du Championnat devant Valentin Moineault (Tony Kart/Vortex), lui aussi globalement en manque de performance ce week-end.

 

 

CHAMPIONNAT DE FRANCE NATIONALE
ESSAY - 29 & 30 septembre 2012

 

Creton s'impose à Essay, Nectoux remporte le titre

 

Avec 87 pilotes classés sur l'ensemble de la saison, la Championnat de France 'Nationale' témoigne d'une belle vivacité qui se confirme en piste par l'intensité des courses dans lesquelles les écarts restent faibles entre les participants. Lors de la dernière épreuve, à Essay dans l'Orne, Harald Creton a mis tout le monde d'accord en finale, tout en arbitrant à sa manière l'attribution du titre qui vient finalement couronner Antoine Nectoux malgré le retour en grâce d'Anthony Fotia sur cette épreuve.

 

Start-Nationale.jpg

 

Avec la catégorie 'Nationale', le suspense est toujours de mise. Difficile avant les premiers chronos de savoir qui va être dans le coup. Le tracé technique d'Essay n'a fait qu'ajouter à cette incertitude, permettant à quelques concurrents de se mettre en avant au détriment des favoris. Lucas Brion (Kosmic), Pierre Frédéric Herpin (Kosmic) ou encore Joffrey Bourhis (Intrepid) en ont fait les frais, tandis qu'Harald Creton (Tony Kart) leur volait la vedette en gagnant la finale. La lutte pour le titre a concerné essentiellement Anthony Fotia (Intrepid) et Antoine Nectoux (FA Kart), au coude à coude dans les manches, en préfinale et en finale. Nectoux marquait de près son adversaire, sachant qu'il lui suffisait de le suivre pour empocher la couronne ; ce qu'il a réussi pour 8 petits points au terme de la dernière course remportée par Creton.

 

Pourtant Fotia s'était montré le plus rapides des 4 séries chronométrées samedi matin, sous le soleil d'Essay en devançant Nathan Hucher (Energy), Aymeric Lesaulnier (Tony Kart), Lucas Brion, Marc Cammarata (Sodi) et Antoine Nectoux. Fotia assurait son leadership avec 3 victoires dans les manches qualificatives, devant Nectoux - 2 victoires - et Romain Bonnetto (Tony Kart) - 1 victoire - , tandis que Morgan Bertin (Tony Kart) et Thomas Laurent (Tony Kart) rentraient dans le top 5. Antony Coudert (Kosmic), 16ème chrono remontait alors en 10ème position, juste devant Bourhis. 10ème des chronos, Creton ne pointait à cet instant qu'au 16ème rang.

 

La préfinale confirmait la domination du trio Fotia - Nectoux - Bonnetto, Laurent gagnait une place en terminant 5ème devant Brion toujours en course pour le titre à ce moment. Creton remontait en 10ème position, mais Bourhis et Herpin renonçaient avant l'arrivée. L'offensive de Creton en finale ne laissait aucune chance à ses adversaires. Pilote le plus rapide en piste, il remontait inexorablement vers la 1ère place, déterminant ainsi le classement du Championnat. Au 13ème des 21 tours de la course , il pointait 2ème devant Nectoux, Fotia était alors virtuellement Champion de France. Mais quand il passait en tête au 18ème tour, Nectoux retrouvait la couronne. Laurent prenait l'avantage sur Bonnetto pour la 4ème place, devant Alexis Coursault (Birel) 6ème, Brion 7ème, Lesaulnier 8ème, Sacaha Ouspensky (Tony Kart) 9ème et Jonathan Bailly (Tony Kart) 10ème.

 

Podium-Nationale.jpg

 

Antoine Nectoux remporte donc le Championnat de France 'Nationale' 2012, en grande partie grâce à sa victoire dans la 2ème épreuve à Escource, au moment où Anthony Fotia, le Vice-Champion, connaissait un passage à vide. Lucas Brion complète le podium de la saison devant Thomas Laurent et Anthony Coudert. Avec son coup d'éclat normand, Harald Creton se classe 8ème en ayant repris tout de même 27 places d'un coup à Essay.

Latest GPO Karting press releases

Facebook Twitter Google+ Pinterest

Log in



Partners