Versione italiana English version Version française

COMUNICADOS

Julie TONELLI - Comunicado n°103

21/04/11 Portimao, un sacré circuit de karting
Julie TONELLI - WSK - Euro Series - Portimão

Speedy-KF3.jpg

 

Après la 1ère course internationale organisée en 2010 par la WSK World Series, c'est l'Euro Series qui s'est rendue au Portugal sur le complexe ultra-moderne du Kartodromo de Portimao. Un tout nouveau circuit, rapide, technique, plutôt difficile, des installations de grande classe, plus de 200 pilotes parmi les meilleurs du monde, ce week-end portugais avait de quoi séduire les passionnés. Les résultats laissent apparaître quelques surprises, bonnes ou mauvaises, et bousculent la hiérarchie du début de saison avant les prochains rendez-vous européens à venir. Voici l'occasion de s'intéresser aux pilotes, nombreux, qui ont soutenu la Fondation Julie Tonelli pour l'Enfance en terre portugaise.

 

Comme dans d'autres catégories, les Français n'ont pas été réellement à la fête en KF1 à Portimao. Anthoine Hubert (Sodi/Parilla) a pourtant démontré sa progression dans l'utilisation des gommes spécifiques en se rapprochant régulièrement du top 10 pour terminer 11ème de la finale 2. Mais Léo Roussel (13ème), sur le même matériel n'a pas pu réitérer ses performances de Sarno. Sur son Tony Kart/Vortex, Rémy Deguffroy n'a pas vraiment trouvé ses marques au Portugal si ce n'est dans une manche samedi avec une 10ème position. Toujours régulier, le Fnlandais Mikko Pakari (Maranello/Maranello) signe une 10ème et une 13ème places en finale.

 

Jeremy-Iglesias-KZ1.jpg

 

Jérémy Iglesias (Intrepid/TM) est le meilleur performer de la KZ1 aux couleurs de Julie avec sa 2ème position finale samedi et sa remontée en 5ème position dimanche qui le placent au 4ème rang du championnat. Une première journée intéressante pour Davide Foré (CRG/Maxter) en bagarre dans le peloton de tête, mais un week-end en demi-teinte du côté d'Anthony Abbasse (Sodi/Maxter) peinant à rendre sa machine plus performante avant de renoncer dans la dernière finale. Antonio Piccioni (Parolin/TM) a davantage brillé le dimanche jusqu'en 6ème position. Pas de miracle pour Beitske Visser (Intrepid/TM) qui aurait aimé, elle aussi, avoir davantage de temps pour travailler sur son matériel. Le Portugais André Serafim (Intrepid/TM) aurait pu mieux figurer sans quelques soucis en course.

 

Moller-Madsen-KF2.jpg

 

Belle 5ème place de Loris Spinelli (Top Kart/Parilla) en KF2 au terme d'un week-end positif. Nicolaj Moller-Madsen (Energy/TM) a été retardé par un set-up inadapté sous la pluie de sa dernière manche, avant de revenir 3ème de la préfinale, mais sa machine n'a pas voulu démarrer en finale. Bonne performance globale pour le Britannique Sam Snell (Intrepid/TM), malheureux dans la dernière course. Toujours incisive, Michelle Gatting (CRG/Maxter) n'a pas encore bénéficié de toutes les conditions favorables pour faire mieux que 12ème. Pascal Belmaaziz (DR/Parilla) s'est bien débrouillé pour revenir jusqu'en 13ème position. Victor Sendin (Tony Kart/Vortex) a connu beaucoup de galères, dont une éjection de la piste en finale alors qu'il remontait au sein du top 10. Pas de qualification cette fois pour le valeureux Victor Compère (FA Kart/Vortex) ni pour le Brésilien Marco Tulio Silva Souza (Energy/TM).

 

Antonio Fuoco a fait des étincelles en KF3 sur son Top Kart/Parilla avant de perdre le bénéfice de son avancée en finale. L'Espagnol Alex Palou (FA Kart/Vortex) n'a fait que progresser jusqu'à la 6ème place finale. Esteban Ocon (FA Kart/Vortex) avait débuté par le meilleur chrono de la KF3, mais quelques ennuis l'ont légèrement retardé avant de devoir renoncer à tout espoir de bon résultat en finale. Bilan positif du côté de Kevin Lavelli (Top Kart/Parilla), très rapide en manches et 14ème en finale. Dorian Boccolacci (Birel/BMB) n'a pas pu se battre comme à son habitude et doit se contenter de la 17ème position. Stefano Villa Zanotti (Tony Kart/Vortex) a pu accéder aux phases finales, ce qui n'a pas été le cas de Max Defourny malgré de belles choses en manches, ni de Thiago Vivacqua, Félix Nilsson et Kenny Marquès. De très bons pilotes ont d'ailleurs pareillement échoué : l'Espagnol Francisco Rueda et surtout une des révélations de ce début de saison, le Danois Slavko Ivanovic.

Facebook Twitter Google+ Pinterest

Conexão



Parceiros