Versione italiana English version Version française

COMUNICADOS

GPO Karting - Comunicado n°22

28/09/10 Grand spectacle à Ostricourt
GPO Karting - Grand Prix Open Karting - Ostricourt

KSP_6530.jpg

 

La pluie, capricieuse et débordante, aura marqué ce GPO d'Ostricourt. Même quand le soleil reprenait le dessus sur la grisaille, les hésitations de la piste, toute en nuances entre le franchement détrempé et le 100 % sec, ont composé un week-end nordiste plein de rebondissements. Pierre Ragues (Sodi/TM) en aura été le maître absolu en KZ2; un autre Pierre, le jeune Gasly (Sodi/Parilla) le virtuose confirmé de la KF3, alors que la KF2 offrait la vedette à Clément Bluy (Tony Kart/Vortex) et Alex Baron (Sodi/Parilla). Un meeting de haute volée, au spectacle passionnant de la première à la dernière scène, dans un des plus beaux décors de la saison, voilà le bilan de l'acte IV des Championnats de France 2010.

 

Outre les grands vainqueurs, Ostricourt a connu des performances notables de la part de jeunes pilotes KF3 comme Erwan Julé (Intrepid/TM), Florian Latorre (DR/Parilla), des confirmations en KF2 avec Enzo Guibbert (FA Kart/Vortex) et Pascal Belmaaziz (DR/Maxter) et les retours à l'avant scène en KZ2 de Christophe Benoit (Birel/TM) ou Cédric Goudant (Tony Kart/TM), tandis que le leader du Championnat, Anthony Abbasse (Sodi/Maxter) était condamné à des remontées fantastiques.

 

Samedi : Julé, Bluy et Ragues, nouvelles têtes couronnées.
En KF3 la journée a commencé sous l'emprise du duel Pierre Gasly / Anthoine Hubert (Tony Kart/Vortex), avec un Charles Leclerc (Sodi/Parilla) très rapide, en embuscade. A l'heure de la finale, c'est Erwan Julé qui surgit peu après la mi-course dans un retour implacable en pneus pluie sur une piste s'asséchant, suivi par l'étonnant Victor Compère (FA Kart/Vortex) jusqu'aux deux premières marches d'un podium que le prudent Gasly a tenu à ne pas manquer.

 

Serein et déterminé en KF2, Clément Bluy construit sa victoire dès la préfinale en se replaçant stratégiquement, avec son équipier Victor Sendin dans le sillage, puis en attaquant dès l'extinction des feux en finale. Poleman au chrono et 3ème de la finale, Enzo Guibbert fait la course avec Pascal Belmaaziz, vainqueur de la préfinale, qui récolte la 2ème place derrière Bluy.

 

Pierre Ragues ouvre le score en KZ2 dès la préfinale où il double son équipier Anthony Abbasse et se confronte ensuite au retour de Cédric Goudant sous la pluie. La finale lui offre une victoire claire et nette devant Abbasse et Emilien Grosso, tandis que les circonstances permettent à un pilote local, Antoine Grimonpont, de briller jusqu'en 4ème position.

 

KSP_28_5634.jpg

 

Dimanche: Ragues toujours, Gasly de nouveau et Baron enfin.
Avec des pneus pluie bien entamés par la veille, les pilotes KF3 reprennent la compétition dans un ordre dispersé au chrono. Charles Leclerc en profite pour remporter la préfinale, mais ne peut rien faire contre son équipier Gasly en finale. Les choix de réglages châssis sont déterminants. Pierre est accompagné par Florian Latorre et Léo Roussel tout au long de la course, jusqu'au podium.

 

En KF2, Alex Baron ne fait pas de quartiers avec le meilleur temps chrono, la victoire en préfinale et un véritable festival en finale. Pour la petite histoire, solide leader de la course, Alex sort de la piste, repart second derrière Enzo Guibbert et gagne malgré tout en enchaînant les tours les plus rapides. Une démonstration. Clément Bluy reste dans le coup avec sa 3ème place.

 

Pierre Ragues enfonce le clou en KZ2, personne ne peut lutter contre le Champion Le Mans Series 2010 qui se régale toujours autant en karting. Second de la finale, Christophe Benoit est son plus sévère adversaire tandis que Cédric Goudant retrouve enfin le chemin des podiums avec sa 3ème place chèrement disputée à Anthony Abbasse en pleine remontée.

 

 

COUPE DE FRANCE ROTAX MAX MASTER 2010 - OSTRICOURT - RESULTATS

 

KSP_22_6870.jpg

 

Picque, intrépide dominateur de la première édition

 

Les participants de la première Coupe de France Rotax Max Master ont dû affronter des conditions météorologiques bien automnales ce week-end sur le circuit d'Ostricourt, près de Lille. Pourtant, la lutte a été intense pendant toute la compétition: il s'agissait de triompher de Stéphane Picque, en tête depuis les essais chronos. Mais l'ardeur, parfois débordante, de tous les autres concurrents n'a pas fait vaciller le pilote Intrepid qui a tout raflé jusqu'à la victoire finale.

 

Âgés de plus de 32 ans comme le veut le règlement, les pilotes de Rotax Max Master qui ont fait le déplacement dans le Nord ne l'ont pas regretté. Disputer une Coupe de France sur un tracé comme celui d'Ostricourt laisse toujours un grand souvenir. La pluie s'en est mêlée pour rendre la compétition plus ardue et offrir leurs chances aux plus talentueux, capables de garder leur sang-froid dans les gerbes d'eau soulevées par les machines à pleine vitesse. Si Stéphane Picque a tout gagné, il n'a jamais été épargné par la menace de valeureux adversaires.

 

Dès les essasi chronos, Matthieu Bourdon (Tony Kart) s'est révélé redoutable, pointant à 4 centièmes de secondes de la pole de Picque, tandis qu'Emmanuel Him (Intrepid) restait en embuscade à la 3ème place. On retrouve d'ailleurs ces trois pilotes en bagarre dans la première manche qualificative, alors que la piste est complètement trempée. Mais Bourdon cède du terrain et Him se hisse au 2ème rang tandis que Jacques Gautier (Sodi) revient du fin fond de la 21ème position jusqu'en 3ème place.

 

Dans la 2ème manche, le scénario se répète, sur une piste cette fois complètement sèche, avec l'échappée progressive de Picque. Bourdon ne se laisse pas distancer et Him doit lui laisser la 2ème position. François Durand (PCR), Franck Rouxel (Sodi) et Pierre Foulon (PCR) viennent pimenter la bataille dans le peloton de chasse. Bourdon se rapproche du leader, Picque, et lui contexte sa suprématie dans un long coude-à-coude ponctué de nombreux dépassements. Picque en sort pourtant vainqueur devant Bourdon et Him profite de la 3ème place.

 

La dernière manche, dimanche matin, voit encore Picque en tête, suivi par Him et Bourdon. Un trio se déchire pour la 4ème position: Ludovic Tardivot (Tony Kart), Olivier Sacco (PCR) et François Durand. 3ème victoire consécutive pour Picque qui va logiquement occuper la pole position en préfinale, Him termine second devant Bourdon, Sacco et Rouxel.

 

La préfinale se déroule sur une piste récemment détrempée par une grosse averse. Picque part en tête, suivi à quelques longueurs par Him, Rouxel, Gautier et Bourdon. Rouxel attaque Him pour la 2ème place puis reprend du terrain sur Picque, mais le leader contrôle la situation et ne se laisse pas rattraper. Him termine 3ème derrière Picque et Rouxel, 4ème Cédric Gardin (Tony Kart) et 5ème Bruno Dos Santos (Sodi).

 

La Coupe de France s'achève sous le soleil, mais sur une piste complètement trempée, par la finale décisive. Picque réussit encore une fois son envol, suivi de près par Him bien décidé à tout tenter. Dos Santos ne manque pas son départ et pointe 3ème devant Rouxel, Tardivot, Gautier, Lamihaul et Bourdon.

Dos Santos menace Him pour la 2ème position, tandis que Picque prend un peu le large. Rouxel reste bien dans la course et le futur vainqueur devrait se trouver parmi ces 4 pilotes. Picque possède 2,5'' d'avance, et ses trois poursuivants entrent dans une bagarre serrée. Dos Santos est passé en seconde position et Rouxel menace Him avant de partir à la faute et faire une petite excursion dans l'herbe qui lui fait perdre 3 places et beaucoup de temps.

 

KSP_5134.jpg4'' d'avance pour Picque, le plus rapide en piste, à l'approche de la mi-course, Dos Santos se trouve lui 1,2'' devant Him. Plus loin, Rouxel, 5ème, talonne désormais Gautier. Mais ce dernier se montre très sûr et creuse l'écart par la vitesse et la régularité d'un bon pilote d'Endurance. Picque ralentit un peu la cadence à partir du 10ème tour, mais avec plus de 5'' d'avance, il n'y a pas péril en la demeure. De son côté, Dos Santos s'est bien démarqué de Him, à 2,5'' derrière. 4ème, Gautier est maintenant suivi, de loin, par Bourdon, Gardin et Lamihaul.

 

L'arrivée s'annonce et on voit mal ce qui pourrait priver Stéphane Picque de la victoire. Il remporte sans discussion la 1ère Coupe de France Rotax Max Master sur un châssis Intrepid. Bruno Dos Santos est son dauphin et Emmanuel Him monte sur la 3ème marche du podium.

 

KSP_11_4936.jpg

Os Últimos comunicados GPO Karting

Facebook Twitter Google+ Pinterest

Conexão



Parceiros