Versione italiana English version Version française

COMUNICADOS

ROTAX - Comunicado n°5

07/10/10 Challenge ROTAX: Un succès qui ne se dément pas
ROTAX - Challenge Rotax Max France - Salbris

Rotax-Salbris.jpg

 

Avec pas moins de 400 inscriptions reçues en 2010, le Challenge ROTAX a une fois de plus démontré sa grande popularité dans un pays où près d’un pilote sur trois utilise un moteur ROTAX en compétition. Après trois qualifications judicieusement espacées dans l’année et idéalement réparties d'un point de vue géographique (Soucy, Ancenis et Salon de Provence), la 11e édition s’est terminée en apothéose à Salbris, sur un circuit habitué à recevoir les plus grandes épreuves internationales. Proposant chaque année une organisation de très haut de gamme et de stricts contrôles, tant sportifs que techniques, le Challenge était encore très attendu par tous les pilotes, notamment pour sa célèbre remise des prix: iPad, chèques cadeaux – entre autres – et bien sûr invitation pour la Grande Finale Mondiale ROTAX 2010.


ROTAX MAX: Bessac double la mise

Déjà vainqueur de cette finale ROTAX sur ce même tracé de Salbris en 2007, Alexandre-Benoît Bessac a de nouveau régné en maître cette année. Auteur de la pole position, il a poursuivi sur sa lancée dans les manches, en pré-finale et en finale. Revenu 2e sous le damier et titulaire du meilleur tour après s’être fait un peu enfermer au départ, Michaël Dauphin a prouvé qu’il n’avait rien perdu de son talent, même s’il officie désormais en tant que professionnel du kart. “Le ROTAX est vraiment un super produit et je prends toujours autant de plaisir dans cette catégorie”. Bien parti, Nicolas Tanchoux complétait logiquement le podium, laissant Nicolas Picot et Nicolas Gonzales en découdre pour la 4e place. Toujours dans le bon rythme, Antoine Barthon a atteint l’un de ses objectifs en remportant le Championnat ROTAX 2010.


Rotax Master: Chech imperturbable

Les valeurs sûres de la catégorie ont répondu présent et il s’avérait difficile d’émettre un pronostic avant la finale, avec des pilotes de la trempe des Pansart, Picque, Bourquard, Ruffa, Adams, Gautier ou Chech. Tous ont écumé les pelotons de diverses catégories, mais ont trouvé avec le ROTAX un formidable compromis entre performance, fiabilité, facilité d’utilisation, plateau consistant et niveau relevé. Vainqueur de la pré-finale, Pansart manquait son envol, ce dont profitait la ligne extérieure. Stéphane Picque prenait les devants devant Dominique Chech, qui relayait bien vite son rival en tête de la course. A leur tour, Guy Pansart et Jérôme Bourquard trouvaient l’ouverture face à Picque. Chech filait vers la victoire malgré le rush final de Bourquard, plus rapide que Pansart en fin de course. Vainqueur l’an passé, le Belge Christophe Adams s’est contenté cette fois de la 6e place derrière Picque et Patrick Guidici.

ROTAX DD2: Vuillaume et Berteaux heu-reux !

Les puissants DD2 ont assuré leur part de spectacle à Salbris. Battu par Arthur D’Huy l’an passé, Damien Vuillaume avait à cœur de récupérer son titre déjà acquis en 2008. Auteur d’un envol parfait, il se mettait à l’abri de ses adversaires et s’imposait sans coup férir. Derrière, Guillaume Berteaux prenait l’avantage sur le Belge Christophe Adams et sa 2e place lui offrait surtout la victoire en DD2 Master devant le Belge. Pilote issu du loisir et ayant succombé aux charmes du ROTAX, Jean Letard s’est bien battu pour compléter le podium Master. Jean-François Wlazlik et Alexis Coursault ont pris les 2e et 3e positions respectives en DD2.


NATIONALE: Afonso au finish…

Le plateau a pris une belle ampleur pour sa deuxième année de présence dans le Challenge ROTAX. Dès le début de la finale, trois pilotes parvenaient à se détacher du peloton. Lucas Brion doublait rapidement Pierre Mannino, vainqueur de la pré-finale, tandis que Jules Afonso allait davantage se cantonner au rôle d’observateur. Attendant son heure, Mannino surprenait le leader juste avant de l’arrivée. Brion, en cherchant à récupérer son bien, était jugé coupable de l’accrochage qui suivait et le collège des commissaires décidait de le déclasser. Jules Afonso avait alors la joie d’escalader la première marche du podium et d’apprendre qu’il représentera la France lors de la prochaine Grande Finale ROTAX. La 2e place revenait à Lukas Colairo devant Alexis Leguay, bien remis de son passage dans l’herbe au départ, et Maxime Vayrou.

 

Start-Rotax.jpg

Facebook Twitter Google+ Pinterest

Conexão



Parceiros