Versione italiana English version Version française

COMUNICADOS

GPO Karting - Comunicado n°35

23/08/11 Balles neuves au GPO de Laval
GPO Karting - Grand Prix Open Karting - Laval

Le GPO de Laval a bénéficié de conditions estivales et de la présence d'un public venu en nombre pour assister à une compétition de haute tenue sportive. La hiérarchie a souvent été bousculée dans les différentes catégories faisant une place à de nouveaux pilotes sur les podiums, notamment en KF2 et KF3 où Etienne Mordret a réalisé le grand chelem avec ses 4 victoires en 4 courses. Après Pascal Belmaaziz le samedi, c'est le Belge Bryan Laloux qui a dominé la KF2 dimanche. En KZ2, Anthony Abbasse et Thomas Mich se sont livrés un duel sans merci, avec une victoire finale à mettre chacun à leur actif.

 

Etienne-Mordret-KF3.jpg

 

Le scénario a été identique en KF3 sur les deux journées avec les victoires d'Etienne Mordret (Zanardi/Parilla) en préfinale et finale. Le jeune pilote a impressionné par sa maturité et sa pointe de vitesse : quelle que soit sa position de départ, il a toujours réussi à l'emporter avec une large avance sur ses adversaires. C'est le leader du Championnat, Esteban Ocon (FA Kart/Vortex) qui a été le plus à même de lui donner la réplique en gérant parfaitement ses courses: 2ème de chacune des finales il renforce sa place au classement provisoire. Samedi, Valentin Moineault (Sodi/Parilla) a pu défendre ses chances face au pilote de l'Equipe de France, 2ème de la préfinale puis 3ème en finale, mais la réussite l'a abandonné dimanche dans la dernière course. Montant progressivement en puissance, Paolo Besancenez (Sodi/Parilla) a enregistré une 4ème place samedi et une 3ème le lendemain en ayant donné le maximum. Dorian Boccolacci (Birel/BMB) a été confronté quant à lui à un manque de compétitivité de sa mécanique qui s'achevait même par un abandon dans la finale dominicale. Le jeune Jérémy Demarque (Sodi/Parilla) a fait preuve d'une belle combativité samedi après son 2ème chrono, même s'il n'a pas pus conserver sa 4ème position jusqu'au bout de la finale. Bryan Elpitiya (Zanardi/Parilla) a effectué une entrée spectaculaire parmi les meilleurs en signant par deux fois la 5ème place dimanche. Ocon, leader du Championnat, est toujours suivi par Besancenez, mais c'est Mordret qui occupe maintenant la 3ème place devant Moineault et Boccolacci.

 

Podium-KF2.jpg

 

En KF2, Pascal Belmaaziz (DR/Parilla) a réussi le doublé préfinale et finale samedi, marquant ainsi de précieux points, mais cela a été moins facile le lendemain avec une 4ème place finale. Victor Sendin (Tony Kart/Vortex) a tout perdu lors d'une casse mécanique en préfinale samedi, il a du se contenter d'une 6ème place dimanche. Les deux pilotes sont maintenant très proches au Championnat et le GPO d'Essay sera décisif pour l'attribution du titre national. Rémy Deguffroy (Tony Kart/Vortex) a fait des prouesses, solide second des deux courses samedi, 3ème de la finale dimanche avoir d'être sanctionné pour un poids minimum non respecté. Kenny Vermeylen (Tecno/Parilla) et Bryan Laloux (Kosmic/Vortex) se sont bagarrés aux 3ème et 4ème places samedi, alors que Léo Roussel (Sodi/Parilla) est bien revenu en 5ème position lors de la finale, mais n'a pas connu beaucoup de réussite le lendemain. Le Belge Bryan Laloux (Kosmic/Vortex) a encore haussé le ton dimanche avec son nouveau matériel en remportant ni plus ni moins que la préfinale et la finale devant son compatriote Guillaume De Ridder (Tony Kart/Vortex) décidément très véloce. Toujours bien placé même s'il n'a pas fait d'éclats dimanche à Laval, Kenny Vermeylen (Tecno/Parilla) occupe la 3ème place du Championnat. Anthoine Hubert (Sodi/Parilla) bien plus compétitif que la veille, monte sur le podium final dimanche.

 

start-KZ2.jpg

 

Dans la catégorie reine, celle des KZ2, Thomas Mich (Birel/TM) a vu sa domination contestée par Anthony Abbasse (Sodi/Maxter), le Champion sortant, lors de la finale de samedi qu'il a remportée en prenant un excellent départ et en contrôlant Mich handicapé par un levier de vitesses baladeur et chanceux de pouvoir terminer malgré tout second. Le jeune Charly Bizalion (Intrepid/TM) a profité de sa récente expérience internationale pour signer deux belles 3èmes places qui lui offrent son premier podium en Championnat de France. Il est malheureusement victime d'un accident spectaculaire le lendemain au départ de la préfinale, mais s'en sort sans conséquences sérieuses. Régional de l'étape, Charles Fiault (Sodi/Maxter) a bien résisté à Thomas Mich (Birel/TM) lors de la préfinale dominicale, mais n'a pas pu confirmer lors de la finale, suite à un problème technique qui l'a contraint à l'abandon. Personne d'autre n'a pu inquiéter le grand leader du Championnat qui a fait un pas de géant vers le titre, Anthony Abbasse (Sodi/Maxter) terminant 3ème dimanche. C'est en effet Mathieu Gaillard (Energy/TM) qui a décroché la 2ème place lors de la finale, ce qui le replace en 3ème position du classement provisoire derrière Abbasse. 5ème en préfinale et 4ème en finale dimanche, Christophe Benoit (Birel/TM) a retrouvé sa pointe de vitesse habituelle. Il faut mentionner l'excellente prestation de Brice De Gaye (DR/Maxter) qui réalise avec sa 5ème position en finale, l'un de ses plus beaux résultats.

 


CHAMPIONNAT DE FRANCE 'NATIONALE'

LAVAL - 20 & 21 AOUT 2011

 

Jouvanceaux domine les débats, mais De Peretti coiffe la couronne

 

Comme toujours en Nationale, la bataille a été rude à Laval, lors de la 3ème et dernière épreuve du Championnat de France 2011. Jouvanceaux n'a rien laissé à ses 55 adversaires, remportant tout depuis les chronos jusqu'à la finale en signant la majorité des meilleurs temps. Rendu prudent par l'enjeu, De Peretti a pu assurer le titre grâce à une confortable avance et une 5ème position en finale. Soutenue par la Fondation Julie Tonelli pour l'Enfance, la Nationale a encore une fois tenu ses promesses cette saison. Motorisés par le moteur Rotax 125 J développant 21,5 cv, chaussés de gommes Dunlop SL3, mais au volant d'un châssis de leur choix, les pilotes de la Nationale ont fait honneur au Championnat de France en se déplaçant en nombre pour la dernière épreuve, malgré l'avance du Corse Marco De Peretti au classement provisoire qui lui assurait le titre avant même le départ, sauf improbable coup du sort.

 

Start-Nationale.jpg


Dès les essais chronométrés, disputés, comme le reste du week-end, sous une météo estivale, Antoine Jouvanceaux (Tony Kart) s'est imposé comme le plus rapide du plateau. Les autres pilotes en vue se nomment William Westerloppe (Mirage), 2ème temps et leader du groupe 4, Mathias Vaison (Tony Kart) 3ème, Antoine Nectoux (FA Kart) 4ème, Jules Gounon (Tony Kart) 5ème. Meilleur temps du groupe 1, Marco De Peretti (Kosmic) n'est classé que 8ème au général à cause de conditions de piste moins favorables.


Dans les manches qualificatives, qui se sont échelonnées du samedi après-midi au dimanche matin, le tracé du fameux circuit de Laval a confirmé une bonne partie de la hiérarchie des chronos. Jouvanceaux a remporté successivement ses 3 courses avec à chaque fois le meilleur tour. Il ne pouvait pas faire mieux ! Certes, Vaison n'était pas loin avec ses deux victoires, mais leur unique confrontation directe a tourné à l'avantage de Jouvanceaux. Westerloppe remporte lui aussi une manche et se classe 3ème au classement intermédiaire devant Gounon et Thomas Laurent (Tony Kart). De Peretti perd du terrain lors d'un accrochage en début d'une de ses manches, il est pointé 10ème. Nectoux termine 17ème, à cause d'un abandon, malgré deux belles troisièmes places. Le second du Championnat, François-Xavier Venet (Sodi), rate une manche et se retrouve 19ème. Pour la même raison, la très rapide Séphora Lorenzo (Birel) chute au 27ème rang. A l'inverse, Adeline Prudent (CRG), 7ème, regagne des places à l'issue des phases qualificatives, comme Anthony Fotia (Intrepid), Antoine Rocard (Tony Kart) ou Bastien Leguay (FA Kart) par exemple.


Jouvanceaux confirme en préfinale, restant largement en tête du premier au dernier tour devant Westerloppe qui sera dépassé ensuite par Vaison et Gounon. Emmanuel Reviriault (CRG) termine 5ème devant Prudent et Fotia. De Peretti connait un premier tour difficile et peine à remonter plus haut que la 18ème position, alors que Lorenzo, 16ème devant Nectoux, gagne 11 places. Venet doit se résigner, il termine 22ème.


Le scénario de la finale est identique en ce qui concerne un Jouvanceaux maître de la situation. Vaison prend rapidement l'avantage sur Gounon pour la 2ème place, Reviriault monte d'un cran en 4ème position. De Peretti est bien parti et revient rapidement dans le top 10, tandis que Lorenzo est une des seules à pouvoir attaquer et remonter régulièrement en enchaînant les meilleurs temps. C'est d'ailleurs elle qui offrira une arrivée à suspense pour la 6ème position en attaquant De Peretti à deux tours de l'arrivée. Celui-ci réagit et réplique en vue du drapeau à damier. La victoire revient sans contestation à Antoine Jouvanceaux devant Mathias Vaison et Jules Gounon, Reviriault 4ème, De Peretti 5ème et Lorenzo 6ème devant Fotia, Westerloppe et Nectoux.

 

Podium-Nationale.jpg


Marco De Peretti remporte le Championnat de France Nationale 2011 avec une bonne longueur d'avance sur Mathias Vaison, vice-Champion et Antoine Jouvanceaux, le héros du jour.

Os Últimos comunicados GPO Karting

Facebook Twitter Google+ Pinterest

Conexão



Parceiros