Versione italiana English version Version française

ACTUALIDADES

Todas as actualidades

>
 

International > WSK Euro Series

La_Conca_2013.jpg

 

Once again the International Circuit La Conca is in the limelight. After the excellent first round of the WSK Master Series just a month ago, this time Muro Leccese is the venue of the European series: the first round of the WSK Euro Series is ready to set off with its first out of four rounds of 2013 season. Next weekend, from 28th February to 3rd March, the southern Italian circuit (in Apulia, the heel of the boot) is waiting for the 210 entrants from all around the world to come.


Season 8 for the WSK Euro Series. The European International Series, which WSK Promotion started in 2006, begins, this year, with its 8th racing season. Since then, 33 events have been organized for the race to the European title. This year too, the Series involves the most important European Circuits, in a calendar which goes from March to the beginning of June: the colourful world of karting, in these months, will be travelling between Italy, France and Spain. To get ready for this new season, on the 1,250 metre track of La Conca, the most important International team are already on the circuit to run some tests.


40 flags from 4 continents in Muro Leccese. WSK Euro Series features the four international categories KZ1, KZ2, KF and KF Junior, besides the 60 Mini, which allows very young drivers - aged 10 - to drive. In this 5 categories there are 210 entrants and. once again, the number of countries they all come from is outstanding: more than 40 countries of 4 continents. From very far away countries, such as Australia and Japan, Argentina, Canada just to mention some of them, all the world of karting is in Muro Leccese, ready for the first challenge of 2013 season.


WSK Cameras for a 10-day TV coverage are ready too. From Wednesday 27th February, with the WSK TV Magazine of Rai Sport 2, which from 4:55pm to 5:15pm will broadcast the highlights of the first weekend of the WSK Master Series - which took place last 3rd February in La Conca. On Sunday 3rd March, from 11:20am, live streaming on the official website www.wsk.it and on the specialized website www.stopandgo.tv: they will broadcast images of the whole final phase from Muro Leccese. Rai Sport 2, then, will broadcast the Finals of the WSK Euro Series on Monday 4th March from 9:00pm to 9:30pm. Finally, on Friday 8th March, once again on Rai Sport 2 another WSK TV Magazine broadcast, this time dedicated to the first opening race of the WSK Euro Series.

 


Info press@wskarting.com / © Photo KSP


Pilot > Max Defourny

On a driver's long path towards becoming a fully-fledged champion there are major turning points that mark a career. Max Defourny's achievements at the beginning of 2013 are definitely some of them. In competitions, his mental strength is now as high as his speed, and he has largely confirmed at the Winter Cup the hopes placed in him at the first round held at La Conca.

 

Max-Lonato.jpg

 

In addition to being pole winner in his group and setting the sixth absolute time in timed qualifying out of nearly 90 KF Junior entrants, Max won a qualifying heat, set the fastest lap time in the race and also entered the top 5, before consolidating his position with a third place in the pre-final. Unfortunately luck was no longer on his side during the final, when an electrical problem pushed him down the order and then forced him to stop.

 

Now the short-term goals of this young driver on his way to a well-deserved recognition can legitimately include podiums and victories.

 

Official Website: www.max-69.com

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


Auto > Espagne

Ocon.jpg

Esteban Ocon - FR2.0

 

La nouvelle voiture que les 12 écuries découvraient cette semaine sur le circuit Motorland Aragón leur a apporté toute satisfaction. Fiable et possédant un gros potentiel, elle a déjà permis à plusieurs pilotes de battre la pole position signée en 2012 sur le circuit espagnol.

 

Les premiers essais collectifs de l'année se sont conclus sur une excellente note, aujourd'hui à Motorland Aragón. Les 36 pilotes présents en Espagne pour la seconde journée de test de la semaine ont couvert la bagatelle de 2500 tours de piste en toute quiétude grâce à la fiabilité de leur nouveau matériel.

En procédant par de petites séries de cinq à dix tours entrecoupées de débriefings techniques avec leurs ingénieurs, les écuries ont approfondi l'apprentissage du comportement de leur monoplace. A la fin de chacune des deux séances de la journée, pilotes et écuries n'ont pas manqué de faire bon usage des derniers trains de pneus neufs qui leur étaient alloués.

Dans la matinée, pas moins de douze pilotes battaient le temps de la pole position de 2012 et dix-neuf se tenaient en une seconde. Esteban Ocon (ART Junior Team) faisait une nouvelle fois main basse sur le meilleur temps en résistant au duo de Koiranen Motorsports, Victor Franzoni et Nyck de Vries, respectivement 2e et 3e.

Dans la soirée, Esteban Ocon enfonçait le clou en battant son propre record du tour et en creusant un écart de deux dixièmes sur son compatriote de Tech1 Racing, Matthieu Vaxivière.

 

Ils ont dit :

 

Simon Tirman (Arta Engineering) : « C'est un grand bonheur de piloter cette voiture. Je franchis un palier par rapport aux monoplaces que j'avais connues jusqu'à présent, notamment au niveau technique où il y a beaucoup de paramètres à gérer en plus du pilotage pur. Je rencontre quelques difficultés d'exploitation des pneus car je les use trop, mais j'espère qu'on pourra rapidement régler ça pour passer la vitesse supérieure. »

 

Ignazio d'Agosto (KTR) : « Ça se présente très bien. Hier, j'avais le sixième meilleur chrono de la journée et ce matin j'étais huitième. L'auto est très différente de la précédente, surtout dans les courbes rapides, grâce aux appuis aérodynamiques qu'elle procure. Le train avant se comporte différemment, on a plus d'appuis également dans les enchaînements serrés et ça convient très bien à mon style de pilotage. »

 

Victor Franzoni (Koiranen Motorsports) : « L'auto est très belle et très agréable à piloter. Il ne s'agit que du deuxième jour d'essais mais c'est très excitant avec cette voiture et cette équipe. L'aspect technique est intéressant et il ne faut pas le négliger car c'est en maîtrisant bien tous les paramètres que l'on peut, aussi, faire la différence. Il s'agit de ma première saison en Eurocup Formula Renault 2.0, j'espère me battre pour le titre. »

 

 

Info & © Photo Renault Sport 


Evènement Régional > France

Angerville-Ouverture-2013.jpg

 

Le 29e Trophée Interclubs va lancer la saison à Angerville les 2 et 3 mars prochains. La compétition est ouverte aux Minikart, Minime, Cadet, Nationale et Nationale Sénior, KZ 125 et KZ 125 Gentleman.

 

Renseignements et inscriptions :

www.askangerville.fr

askangerville@wanadoo.fr

Tél. 02 38 74 93 04 ou 01 64 95 20 38

 

 

Info ASK Angerville


International > KARTCOM

ministere-des-sports.jpg

 

La récente mésaventure de Christophe Benoit (voir article correspondant) à la suite d'un contrôle anti-dopage, doit éveiller la vigilance de tous les concurrents face à une réglementation contraignante en regard de la prise de médicaments. Si la bonne foi de Christophe n'est pas à remettre en question, ce sont les règlements en vigueur qui ont été strictement appliqués dans son cas. Mieux vaut les connaître.

 

Le Ministère des Sports publie ici une note complète sur la consommation de médicaments de la part de sportifs licenciés. Les suprises ne manquent pas... En voici quelques extraits ne remplaçant pas la lecture attentive du texte entier.

 

"La loi française encadre strictement la prescription des médicaments et leur utilisation chez les sportifs licenciés. En effet, certains médicaments sont incompatibles avec les règles d'équité et de fair-play du sport, et sont donc strictement interdits. Leur prescription, à des fins médicales impose donc l'arrêt total de la pratique sportive le temps du traitement."

 

"Quelques recom­man­da­tions à connaî­tre, et sur­tout à res­pec­ter :

Ne consom­mez jamais aucun médi­ca­ment, même ano­din, lar­ge­ment connu ou que vous avez déjà uti­lisé, sans avoir consulté votre méde­cin trai­tant - et la liste des pro­duits dopants - en pré­ci­sant bien que vous êtes spor­tif dans le cas où il ne serait pas au cou­rant de votre par­ti­ci­pa­tion à une com­pé­ti­tion, ou à un entraî­ne­ment en vue d’y par­ti­ci­per. Informer tout méde­cin, den­tiste ou phar­ma­cien que vous êtes amené à consul­ter même de manière ponc­tuelle, de votre sta­tut de spor­tif et des res­tric­tions médi­ca­men­teu­ses qui s’y rat­ta­chent.

 

Méfiez-vous ! Un médi­ca­ment peut ne pas être inter­dit mais conte­nir une sub­stance qui se trans­forme dans l’orga­nisme en une sub­stance inter­dite déce­la­ble si vous ne res­pec­tez pas les quan­ti­tés pres­cri­tes. Un médi­ca­ment auto­risé pour une voie d’admi­nis­tra­tion peut très bien être stric­te­ment inter­dit pour une autre voie. Les com­plé­ments ali­men­tai­res, par­ti­cu­liè­re­ment ceux ache­tés à l’étranger ou sur Internet peu­vent conte­nir des sub­stan­ces pro­hi­bées sans que l’étiquetage ne le men­tionne. Les pré­pa­ra­tions nutri­tion­nel­les à base de plan­tes peu­vent également conte­nir des sub­stan­ces pro­hi­bées, ou alors des actifs méta­bo­li­sés en sub­stan­ces inter­di­tes."

 

"Classes de sub­stan­ces inter­di­tes en com­pé­ti­tion

 

- Stimulants : ils agis­sent sur le sys­tème ner­veux cen­tral en favo­ri­sant l’état de vigi­lance (amphé­ta­mine, éphédrine et cocaïne en sont des exem­ples).

 

- Analgésiques cen­traux et nar­co­ti­ques : ils atté­nuent les signaux d’alerte péri­phé­ri­ques comme la dou­leur en rai­son d’une action neu­ro­lo­gi­que cen­trale (mor­phine par exem­ple). Il faut signa­ler que la notion de « sub­stan­ces appa­ren­tées » a été reti­rée de cette classe pour laquelle seu­les les sub­stan­ces men­tion­nées sont inter­di­tes.

 

- Le can­na­bis. (la consommation de cannabis reste détectable après plusieurs mois, se trouver en présence de consommateurs de cannabis peut être détecté et réprimé pendant quelques semaines, NdR)

 

- Glucocorticoïdes : natu­rels (cor­ti­sol) ou de syn­thèse, ils dimi­nuent la dou­leur et l’inflam­ma­tion. Ils sont inter­dits par voie géné­rale (orale, rec­tale, injec­tion intra­vei­neuse et intra­mus­cu­laire). Le recours aux glu­co­cor­ti­coï­des, quelle que soit la voie d’admi­nis­tra­tion, doit s’opé­rer sous strict contrôle médi­cal en rai­son des effets secondai­res très impor­tants.

 

Classes de sub­stan­ces inter­di­tes notamment en sport automobile

- Alcool (éthanol)

- Bêta-blo­quants : À moins d’indi­ca­tion contraire, les bêta-blo­quants sont inter­dits en com­pé­ti­tion seu­le­ment.

 

Lire ci-dessous la liste, un peu longue et rébarbative, mais cependant essentielle, des substances interdites par la loi.

 

 

Info Kartcom


Todas as actualidades

>
 
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Conexão



Parceiros