Versione italiana English version Version française

ACTUALIDADES

     

Todas as actualidades

>
1 2 3 4 5 6 ... 2531 >
 

Evenement National > National Series Karting

KSP_29_5627.JPG

 

Les Cadets sont les derniers à s'élancer pour cette première épreuve de la NSK 2015. Au départ de la finale, Théo Pourchaire exploite parfaitement sa pole position. Un nouveau duel avec Thomas Mialane s'engage, mais Victor Martins semble prêt à arbitrer cet affrontement. William Bertrand perd quelques places dans un peloton où on ne se fait aucun cadeau. Déchaîné, Gillian Henrion est en pleine remontée, il a déjà gagné une vingtaine de places au tiers de la course.


Entre-temps, Mialane a doublé Pourchaire. Martins est encore plus rapide que lui et met à son tour la pression sur Pourchaire. Il finit par passer. Leurs poursuivants sont décrochés. Parmi eux, Thibaut Clément prend les commandes de ce peloton au détriment d'Enzo Lehmann. Devant, Pourchaire réplique face à Martins. Cette bagarre permet à Mialane de prendre définitivement le large. Il s'impose avec en prime le meilleur tour, finalement devant Martins et Pourchaire.


La plus belle remontée est à mettre à l'actif de Henrion (+24 places), superbe quatrième devant Clément, Lehmann, Bertrtand et Johann Chapon. Enzo Leveque avait disparu dès le départ.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP - Guillaume Veuve


KSP_30_5286.JPG

 

Adrien Renaudin est impérial au départ de la finale Rotax Max Evo. Il prend le large, mais derrière, il y a quelques turbulences dans le peloton. Un sévère accident a même lieu, obligeant la direction de course à entamer une procédure slow, avant de brandir le drapeau rouge pour évacuer un blessé.


On va donc repartir pour la suite de la course, sachant que les pilotes n'ont bouclé que quatre tours sur 20. Le nouveau départ n'est pas favorable à Renaudin, rapidement devancé par Emmanuel Reviriault et Arnaud Sarrazin. Rapide depuis le début du week-end, Reviriault est enfin à la place qu'il mérite, même si Renaudin peut regretter ce drapeau rouge alors qu'il avait créé l'écart sur ses rivaux.


Dans le peloton, Picot a rétrogradé après une touchette, Joel Deptuch s'est légèrement isolé en 3e position devant le peloton de chasse où l'on trouve Paul Evrard bien remonté, Thomas Landais, Renaud Bertin, Charles Tesnière et Thomas Drouet.


Renaudin est de plus en plus rapide au fil des tours. Il double Sarrazin, mais il a beau réaliser le meilleur tour en fin de course, Reviriault ne lâche rien et gagne devant Renadin et Sarrazin. Evrard a pris le meilleur sur Deptuch pour le gain de la 4e place. Quant à Tesnière, il a pris la mesure de Bertin, Drouet et Landais.

 

KSP_30_5562.JPG

 

Info Kartcom / © Photos KSP - Guillaume Veuve


KSP_7_5254.JPG

 

En pleine confiance après sa victoire en préfinale, Hadrien David prend les devants dès le début de la finale Minime. Enzo Costet est bien parti et a débordé Sami Meguetounif. Ce dernier doit attendre le 3e tour pour récupérer sa position de départ et se lancer aux trousses du leader.


Derrière, une belle bagarre oppose Esteban Masson à Evann Mallet et Enzo Joulie. Loris Cabirou a perdu quelques places durant ces premiers tours. David a maintenant Meguetounif dans son pare-chocs arrière, tandis que Costet est sous la pression de ses rivaux. Peu avant la mi-course, un accrochage a lieu dans le peloton de chasse entre Mallet et Costet. Le premier chute en dernière position, Costet en neuvième.
Joulie a fait la bonne affaire et roule isolé en 3e position devant Masson. Révélés en KRA en 2014, Victor Bernier et Guillaume Treillard de Quinemont (en pleine remontée depuis ses malheurs en début de préfinale) encadrent Cabirou.


Les deux derniers tours sont intenses entre David et Meguetounif, avec 5 dépassements entre les deux meilleurs Minimes du week-end. C'est finalement Meguetounif qui a le dernier mot, mais d'extrême justesse ! Joulie complète le top-3 devant Masson, Bernier, Costet bien revenu et Cabirou. Treillard de Quinemont a chuté.

 

KSP_7_5590.JPG

 

Info Kartcom / © Photos KSP - Guillaume Veuve


KSP_93_5090.JPG

 

D'un duel à trois, nous sommes passés à un mano à mano entre deux pilotes lors de cette finale X30 Master au Mans. En effet, Franck Rouxel n'a pas réussi à tenir la cadence folle de Gildas Quinquet et Grégory Jolinet.


A plusieurs reprises, les deux pilotes se sont échangés leur position et la victoire est finalement revenue in extremis à Jolinet. A bonne distance, Franck Rouxel ne pouvait rien faire de mieux que d'assurer la 3e place. Dans le peloton, on regrettait les abandons successifs de Jean-Claude Chapuis, Philippe Blacheyre et Frédéric Langlet. C'est donc Yannick Le Moing qui s'emparait de la 4e place devant Romain Jouchoux.

 

KSP_93_5390.JPG

 

Info Kartcom / © Photo KSP - Guillaume Veuve


Comme on pouvait s'y attendre, le classement de la préfinale a changé en raison de quelques déclassements: le vainqueur Picot lors du contrôle technique, tandis que Anstett, le deuxième, a hérité de 10 places de pénalité chez les sportifs. Les premiers ont donc avancé de deux places sur la grille de départ de la finale, qui voit Jules Cousin se retrouver d'entrée avec les frères Pennequin, récents vainqueurs de l'ouverture du Championnat de France d'Endurance à Mer.


Jean-Baptiste Pennequin double rapidement Cousin, inquiété ensuite par son frère Pierre-Alexandre. Picot, Anstett et le Britannique Barrie Pullinger, les héros malchanceux de la préfinale, sont déchaînés et vont passer Cousin à tour de rôle.

 

KSP_55_4746.JPG


Pendant ce temps, Jean-Baptiste Pennequin s'envole, au contraire de Pierre-Alexandre Pennequin qui renonce peu après la mi-course. Du côté des Masters, le Belge Christophe Adams a pris un super départ, mais souffre au fil des tours. Il rétrograde au milieu des jeunes, au point que Charly Hipp se retrouve dans son sillage. Mais Adams résiste et gagne sa catégorie devant Hipp et Ronald Billings.


En DD2, Pennequin gagne en solitaire. Anstett accède à la 2e place en gardant Pullinger derrière lui. A quelques longueurs, Picot se classe 4e devant Lucas Joly, Jules Cousin et Alexis Coursault, mais Joly boit le calice jusqu'à la lie en ce week-end de Pentecôte en étant déclassé pour le poids.


Mais à l'arrivée, coup de théâtre, Pennequin le vainqueur écope de trois places de pénalité pour sortie partielle du couloir lors du départ et se retrouve 4e. Malgré leur mésaventure de la préfinale, Anstett, Pullinger et Picot accèdent donc dans cet ordre au podium !

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP - Guillaume Veuve


Todas as actualidades

>
1 2 3 4 5 6 ... 2531 >
 
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Conexão



Parceiros