Versione italiana English version Version française

ACTUALIDADES

     

Todas as actualidades

>
1 2 3 4 5 6 ... 2878 >
 

International > CIK-FIA

KSP_111_1224.JPG

 

Si Marta Garcia Lopez (Evokart/Parilla) a signé le meilleur temps dans la dernière séance libre en 55''791, Martijn Van Leeuwen (Birel ART/Parilla) et Ben Hanley (Croc Promotions/TM) n'étaient pas loin. Plus tôt, Karol Basz (Kosmic/Vortex) et Logan Sargeant (FA Kart/Vortex) avaient montré de belles dispositions, ainsi que Tom Joyner (Zanardi/Parilla) et Hannes Janker (CRG/Parilla), mais aussi Alexander Smolyar (Tony Kart/Vortex) et Pedro Hiltbrand (CRG/Parilla). Jorge Pescador (Praga/TM) a vite retrouvé ses sensations en venant du KZ.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


KSP_510_2028.JPG

 

Sous la chaleur de Portimao, les essais libres officiels du 2e rendez-vous du Trophée Académie CIK-FIA ont vu Thomas Imbourg (FRA) signer la meilleure performance du jour - 58''560 - suivi par Mads Eielso Hansen (DNK) et Kas Haverkort (NLD) lors des premières séries du matin en présence de 47 pilotes. Plus tard, Imbourg et Hansen se partageaient la tête des classements en compagnie de Kasparas Vaskelis (LTU), Emil Heyerdahl (NOR), Ruben Sabater (ESP) et Thomas Mialane (FRA). Oliver Clarke (GBR), Jonne Ollikainen (FIN), Xavier Handsaeme (BEL), Alfred Nilsson (SWE) se mêlaient régulièrement aux meilleurs performers.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


Le temps est beau depuis le début de la semaine sur Portimao, grand soleil et températures proches de 30°, un petit vent rafraichissant un peu l'atmosphère en cours de journée. Les 72 pilotes engagés dans la 3e épreuve du Championnat d'Europe Junior ont pu compléter leurs deux journées d'essais privés par une journée complète d'essais libres officiels ce vendredi 24 juin, soit deux séances de 20' le matin et deux séances de 15' l'après-midi. Les conditions d'adhérence ont évolué en même temps que le thermomètre, la chaleur n'apportant plus d'amélioration, passé un certain stade. 15 pilotes sont descendus sous les 58'' au tour.

 

KSP_205_0804.JPG

 

On ne peut pas dire qu'une véritable hiérarchie se soit dégagée, si ce n'est que la 3e série (n° 255 à 299) a été, dans l'ensemble, moins rapide que les 2 autres et que les écarts ont fluctué au long de la journée. Alejandro Lahoz Lopez (Exprit/TM) a été le plus rapide en milieu de journée - 57''652 - 1 centième devant Noah Watt (Tony Kart/Vortex). Marzio Moretti (Tony Kart/Vortex), Hampus Eriksson (Tony Kart/Vortex) et Ulysse De Pauw (Birel ART/Parilla) complétaient le top 5, Charles Milesi (Tony Kart/Vortex) signait le 7e temps devant Isac Blomqvist (Tony Kart/Vortex) et Dennis Hauger (CRG/Parilla), Milane Petelet (Praga/TM) le 11e.

 

Bien qu'un peu distancés dans l'absolu, Genis Civico (Croc Promotions/TM) et Sami Taoufik (FA Kart/Vortex) étaient les plus véloces de la 3e série, non loin de Victor Martins (Kosmic/Parilla). Justas Jonusis (DR/TM), Gillian Henrion (Kosmic/Vortex), Bin Abdul Gafar Mizzuddin Musyaffa (DR/TM) et David Vidales (Tony Kart/Vortex) ont également été pointés en très bonne place.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


Portimao-CIK-2016-Friday-empty-track-KSP.jpg

 

Après deux journées complètes consacrées aux essais privés le mercredi et le jeudi, les essais libres officiels des épreuves CIK-FIA démarrent le vendredi matin avec 2 séances de 20' puis 2 autres séances de 15' l'après-midi.

 

En ce 24 juin 2016, la piste était bien silencieuse à 8h25 alors que les premiers OK-Junior auraient dû se ruer en piste avec toute la vigueur de leur entrain juvenile. Il n'était donc pas utile de se dépêcher pour prendre un rapide breakfast. Alors quoi ? Le Brexit ? 

 

Non, non, il suffisait juste de se souvenir que les concurrents ne pouvaient utiliser d'un train de pneus neufs, en plus des gommes usagées du meeting précédent, pour le programme du jour. Résultat ? Sur les 72 Juniors présents, 8 seulement roulaient dans la 1ère session...

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP 


Evenement National > FFSA Karting

La Coupe de France de Superkart 2016 propose un schéma inédit cette année et sera exceptionnellement dotée.

 

Coupe-de-France-Superkart-Yannick-de-Brabander-vs-Peter-Elkmann.jpg

 

La nouvelle Coupe de France repose sur deux épreuves : l'Anneau du Rhin (68), une grande première, et Croix-en-Ternois (62) hôte habituel de la Coupe nationale au format précédent. Les résultats seront jumelés, chaque pilote pouvant participer à l'une ou l'autre ou aux deux épreuves.

 

L'Anneau du Rhin reçoit donc pour la première fois les 25 & 26 juin le Superkart lors de la Coupe de France des Circuits. Tous les pilotes seront sur un pied d'égalité et devront trouver le bon réglage. La localisation du circuit doit faciliter les déplacements de tous les pilotes Nord-Européens et peut servir de préparation avant la finale du Championnat d'Europe qui se tiendra à Assen début août, aucune autre épreuve de Superkart n'étant programmée entre ces deux rendez-vous.

 

Une récompense sera attribuée au vainqueur de la Coupe 2016. Le lauréat se verra offrir l'engagement global au Championnat de France 2017 qui s'annonce très complet. Un classement sera établi sur la base des positions obtenues après chaque course. Le vainqueur de l'épreuve, tout comme celui de la Coupe, sera celui qui aura engrangé le plus faible score quelque soit sa nationalité.

 

A l'heure de « l'Euro », cette épreuve revêt un caractère tout aussi européen. Aux concurrents réguliers qu'ils soient Néerlandais, Germaniques ou Britanniques, viennent s'adjoindre un Autrichien, un Suisse, un Italo-Australien et deux Belges, les Français représentant le tiers de l'effectif.

 

L'Allemand Peter Elkmann (MS Kart/VM), probablement un peu déçu de ses résultats en Championnat d'Europe (il est néanmoins 2ème au classement provisoire mais avec une seule victoire), est le grand favori. Double Champion de France sortant, il mène le Championnat 2016. Le 'Rookie' flamand Yannick de Brabander (MS Kart/VM), ex vice-Champion d'Europe de karting, est l'engagé de dernière minute. Au regard de ses performances lors des deux premières épreuves du Championnat d'Europe (dont deux podiums), il se présente comme un des deux opposants majeurs avec le Français Julien Goullancourt (Anderson/DEA). Celui-ci est passé du rang d'outsider à celui de candidat régulier au podium. Vice-Champion de France 2015, vainqueur à Zandvoort en mai lors de sa 1ère course internationale, il a acquis un nouveau statut qu'il aura à cœur de conforter.

 

Notons le retour du Suisse Etienne Aebischer, très performant en 2014 mais qui avait pris du recul depuis (PVP/FPE). Deux clans britanniques s'opposeront, celui de Dave Harvey (MS Kart/VM) et celui de Kévin Busby (Anderson/FPE) qui emmène dans ses bagages un brillant pilote, Stephen Clark, champion national de sa catégorie (la F450, 'non exportée') et qui se lance en monocylindre (Anderson /Gas Gas). Il faudra surveiller Léo Kurstjens et Mark Verhaar, deux fers de lance du team néerlandais qui depuis le début de la saison glanent des places d'honneur.

 

 

Info FFSA / © Photo Mediasuperkart


Todas as actualidades

>
1 2 3 4 5 6 ... 2878 >
 
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Conexão



Parceiros