Versão Português English version Version française

COMUNICATI

Julie TONELLI - Comunicato n°127

09/09/11 Mémorable week-end de karting à Genk
Julie TONELLI - World Karting Championship - Genk

Les spectateurs, venus en masse sur le circuit de Genk, ont sans doute assisté au plus beau meeting de karting de la saison, si ce n'est plus, à l'occasion des Coupes du Monde KZ1 et KZ2, ainsi que du 3ème rendez-vous du Championnat du Monde KF1. L'affiche prestigieuse n'explique pas tout. Le cadre, l'organisation, le talent des pilotes et le facteur aléatoire de toute compétition que l'on pourrait appeler destin, se sont entrecroisés pour offrir un spectacle sportif et humain de haute volée, de ceux qui marquent le souvenir des passionnés. Pas de vainqueur cette fois parmi les pilotes supporters de la Fondation Julie Tonelli pour l'Enfance, mais des compétiteurs valeureux, heureux ou malheureux, dans tous les cas héros d'une belle aventure.

 

Davide-Fore-KZ1.jpg

 

Davide Foré, 4 fois Champion du Monde, vainqueur d'une Coupe du Monde, habitué des circuits de compétition depuis plus de deux décennies, a dû penser à plusieurs reprises ce week-end que la réussite allait de nouveau s'offrir à lui, à 37 ans. Poleman des chronos sur son CRG/Maxter, leader après les manches, le grand champion avait une belle carte à jouer en finale, et il le savait. 7ème après le départ, Davide remonte un à un ses adversaires pourtant en pleine bagarre. Au 12ème tour, il a le leader en ligne de mire et un fol espoir le porte. Pourtant, il prend le temps de choisir le meilleur moment pour porter l'estocade, et c'est là qu'il se fait doubler par un équipier moins patient. Décontenancé, il doit laisser la victoire lui échapper, de si peu, et montera plus tard, à la fois déçu et heureux malgré tout, sur la 3ème marche du podium mondial.

 

La Coupe KZ1 n'aura pas été avare de déceptions, comme c'est le cas de ce genre d'épreuves prestigieuses disputées sur une seule course. Thomas Mich, (Monza/TM) a perdu une grande partie de ses chances dans un accrochage en dernière manche, 14ème des qualifications et 10ème à chaque course. Jérémy Iglesias (Intrepid/TM) s'est battu contre une machine insuffisamment véloce plutôt que contre ses adversaires, remontant malgré tout de la 24ème à la 9ème place en finale. Anthony Abbasse (Sodi/Maxter) ne boucle pas un tour en se faisant accrocher au départ après avoir révélé des performances plus qu'intéressantes. Beitske Visser (Intrepid/TM) avait également la faveur des pronostics, surtout après son magnifique début de course en tête. Bousculée, elle finit par renoncer. Antonio Piccioni (Parolin/TM) avait aussi le potentiel pour réussir quelque chose, mais son parcours aura été semé de trop d'embûches pour pouvoir faire mieux que 6ème. Enfin, le Portugais André Serafim (CRG/Maxter), faisait partie de ses gentlemen qui ne visent pas la victoire, mais se plaisent à participer à une telle épreuve. 25ème de la préfinale, il est fort mal récompensé par un abandon en finale.

 

Yuri-Lucati.jpg

 

La bataille a été tout autant rude et belle à la fois en KZ2. Yuri Lucati (BRM/TM) n'a fait que progresser, 27ème temps chrono, 14ème après les manches, 6ème en préfinale et 5ème de la finale. Luca Tilloca (VSK/Maxter) nourrissait de plus hautes ambitions, mais la bataille a usé ses chances de terminer mieux que 9ème. Christophe Benoit (Birel/TM), lui non plus, n'a pas entamé la finale comme il l'aurait voulu, mais il boucle son mondial au 15ème rang. Andrea Fasberg (AM/Maxter) a été marqué par le sort dans les manches, pénalité et abandon, sans pouvoir rejoindre les finales. Pas de qualification non plus pour le très jeune Yohan Soguel (Alpha/Seven), encore loin du coup en performance pure.

 

Mikko-Pakari.jpg

 

Léo Roussel (Sodi/Parilla) s'est battu comme un lion en KF1 pour réussir son meilleur week-end de la saison, gagnant ses places d'honneur au terme d'incessantes remontées: 5ème, 7ème, 4ème et 5ème, tels sont ses excellents résultats lors des 4 courses. Son équipier Anthoine Hubert se fait remarquer en course 4 pour un retour attendu de la 21ème à la 4ème place. C'est dans cette épreuve que Mikko Pakari (Maranello/Maranello) réussit son meilleur score en 6ème position et que Guillaume De Ridder (Tony Kart/Vortex) rentre dans le top 10. Le week-end belge n'aura pas été faste pour le rapide Karol Basz (RK/BMB) pourtant 2ème chrono samedi, pas plus que pour Rémy Deguffroy (Tony Kart/Vortex) 8ème, ni pour Laura Tillett (CRG/Maxter) 11ème en course 3.

Gli ultimi comunicati Julie TONELLI

Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connessione

Partner