Versão Português English version Version française

NEWS

     

Tutte le notizie

>
< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 ... 2852 >
 

International > WSK Master Series

WSK-Global-Racing-System.jpg

 

Si è concluso in festa l'appuntamento finale della WSK Super Master Series, che ha regalato al circuito di Adria (RO) una nuova giornata del grande karting internazionale. La vittoria nelle classifiche finali, nella Serie organizzata da WSK Promotion, ha stimolato non solo i 200 piloti presenti all'Adria Karting Raceway. Le appassionanti gare odierne hanno fatto presa anche su star del Motorsport come il l'iridato moto Mick Doohan e il pilota GP2 Antonio Giovinazzi, presenti alla manifestazione e intervenuti al podio per la consegna dei premi.


Ardigò argina gli avversari e fa sua la KZ.
Non ha perso nemmeno uno dei momenti decisivi Marco Ardigò (Tony Kart-Vortex-Vega), passando dalla pole position nelle prove alle vittorie nelle manche e in Prefinale A: anche nello scatto dalla pole position, al via della Finale, il bresciano sapeva di avere avversari di gran livello, come il suo concittadino Davide Forè (Righetti-Ridolfi-TM) che partiva al suo fianco in prima fila. Forè, vittorioso in Prefinale B, ha seguito costantemente Ardigò, non potendo che concludere con un onorevole secondo posto. Molto bravo pure il francese Jeremy Iglesias, terzo dopo aver scavalcato nei primi giri il ceco Patrik Hajek. Con il successo in gara, Ardigò ha infine centrato la vittoria anche nella classifica finale.


Per Lorandi il salto finale sul trono KZ2.
La vittoria conquistata in KZ2 da Leonardo Lorandi, dopo un bel duello con il fiorentino Alessio Piccini (Tony Kart-Vortex-Vega), ha portato il giovane bresciano al top del punteggio raggiungibile. Presentatosi a Adria da leader di classifica, Giacomo Pollini (CRG-TM) ha invece perso il quinto posto che a fine gara gli avrebbe consentito di restare in testa, a causa di una penalizzazione ricevuta per la non corretta posizione della carenatura, riscontrata a fine gara. Lorandi, seguito sul podio dal forte campano Francesco elenta (Formula K-TM) e dal positivo Piccini, ha così conquistato anche la classifica finale, scavalcando Pollini per un solo punto.


Basz fa en plein, Travisanutto conquista la OK.
Karol Basz (Kosmic-Vortex-Vega) ha fatto suo tutto il punteggio disponibile in OK, vincendo Prefinale e Finale. Il compito di recuperare un consistente distacco dallo spagnolo Pedro Hiltbrand (CRG-Parilla) era difficile, ma il polacco ha mostrato tutta la sua forza concludendo davanti all'altrettanto valida Marta Garcia (EvoKart-Parilla) e a un grande Lorenzo Travisanutto (Tony Kart-Vortex). Proprio al friulano è così riuscita l'impresa di scavalcare Hiltbrand (oggi solo 14.) e di vincere la Serie.


Collet vince in OK Junior nel giorno migliore per Taoufik.

In una gran gara tra il norvegese Dennis Hauger (CRG-Parilla-Vega) e il brasiliano Caio Collet (BitrelArt-Parilla) ha prevalso quest'ultimo, che messo a segno una meritata vittoria in OKJ. Alle spalle dei due si è svolto il duello per la classifica finale, tra il danese Noah Watt (Tony Kart-Vortex) e il marocchino Sami Taoufik (FA Kart-Vortex), il quale ha resistito al terzo posto aggiudicandosi la vittoria finale in classifica.


Con la vittoria in Finale la 60 Mini è di Paparo.
Negli ultimi giri della Finale 60 Mini il siracusano Michael Paparo (IP Karting-TM) ha scavalcato lo spagnolo Jose Gomez (CRG-TM), con l'ottimo leccese Luigi Coluccio (Tony Kart-Vortex) che ha concluso terzo. Con questa vittoria, unita al successo ottenuto prima in Prefinale, Paparo si è garantito il primato nella classifica definitiva della categoria, strappandolo al precedente leader Gabriele Minì (Energy-TM).

 

 

Info WSK Promotion


Circuit > Italie

Paddock-Adria-2-Kartcom.jpg

 

Moins de deux semaines après la WSK Super Master, la compétition internationale sera de retour sur l'Adria Karting Raceway avec la 2e épreuve des championnats d'Europe CIK-FIA de KZ2, OK et OK-Junior. Grâce à l'implantation du circuit et la sécurisation du site, les grosses équipes n'ont pas démonté leurs imposantes structures et ont laissé en place leurs camions entre les deux compétitions. En conséquence, le paddock s'est vidé à grande vitesse après la WSK et il ressemble à une ville soudainement désertée de ses habitants, profitant d'un calme tout à fait inhabituel.

 

Paddock-Adria-Kartcom.jpg

 

Info Kartcom / © Photos KSP 


International > WSK Master Series

KSP_19_3802.JPG

 

Vainqueur d'une préfinale et de la finale KZ, Marco Ardigo (Tony Kart/Vortex) a encore accentué son avance pour coiffer la couronne sans aucune contestation, une seule finale lui ayant échappé sur les 4 meetings. Anthony Abbasse (Sodi/TM) a su conserver sa 2e position grâce à sa remontée dans les phases finales d'Adria. La montée en puissance de Jérémy Iglesias (Sodi/TM) lui permet de monter sur la 3e marche du podium devant Flavio Camponeschi (CRG/Parilla).

 

Leonardo Lorandi (Tony Kart/Vortex) a coiffé sur le poteau Giacomo Pollini (CRG/TM) pour prendre le titre KZ2 d'un petit point, tandis qu'Alex (Energy/TM) terminait 3e face à Luigi Musio (CRG/TM) et Alessio Piccini (Tony Kart/Vortex).

 

La compétition OK s'est révélée plus ouverte avec une grande incertitude jusqu'au bout. C'est finalement Lorenzo Travisanutto (Tony Kart/Vortex) qui a gagné le championnat alors que Karol Basz (Kosmic/Vortex) obtenait enfin de très bons résultats à Adria. Leader du début de saison, Pedro Hiltbrand (CRG/Parilla) a connu trop de contretemps technique pour maintenir son rang, mais prend tout de même la 3e place devant Logan Sargeant (FA Kart/Vortex), auteur de résultats irréguliers. En 5e position, Tom Joyner (Zanardi/Parilla) avait pourtant fait preuve d'un gros potentiel, mais deux ennuis de moteur en finale à Sarno et Adria ont brisé son élan.

 

Le duel en tête de la catégorie OK-Junior a tourné à l'avantage de Sami Taoufik (FA Kart/Vortex), champion face à Noah Watt (Tony Kart/Vortex). Mal parti, Ulysse De Pauw (Birel ART/Parilla)
a mieux terminé grâce au retour en forme de son équipe qui lui a permis de prendre la 3e place et à son équipier Caio Collet (Birel ART/Parilla) de terminer 4e devant Fin Kenneally (FA Kart/Vortex). Premier Français, Charles Milesi (Tony Kart/Vortex) se classe 13e, Timothy Peisselon (FA Kart/Vortex) 16e après un très bon début de saison. Victor Martins (Kosmic/Parilla) pointe 20e, Théo Pourchaire (Kosmic/Vortex) 23e et Gillian Henrion (Kosmic/Vortex) 24e.

 

Michael Paparo (IP Karting/TM) s'est largement imposé en 60 Mini face à Francesco Pizzi (Energy/Iame) et Gabriel Mini (Energy/TM). Le Français Evann Mallet (CRG/TM) avait les capacités de se battre pour le titre, mais des circonstances techniques pas toujours favorables l'ont grandement desservi.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP 


Evenement National > France

KSP_0246.JPG

 

Depuis son arrivée dans la catégorie TTI Carbone en cours de saison 2015, Marc Lopez-Prats n'en finit plus de gagner. Dans le cadre du Trophée Long Circuit TTI Carbone à Lédenon, le pilote de nationalité espagnole a réussi à échapper au peloton pour s'imposer en solitaire. Derrière, l'aspiration a joué un grand rôle.


Ils étaient quatre pilotes à se disputer les deux marches restantes du podium, mais ce quatuor est devenu trio suite à l'abandon d'Anthony Jurado. Le suspense est resté entier jusqu'au bout et c'est finalement Laurent Gabourdes, déjà vainqueur sur ce même circuit en 2015, qui émergeait en 2e position devant Tony Anzalone et Franco Bucceri. Un autre groupe composé de quatre pilotes arrivaient ensuite, avec Michael Quelennec en tête pour la 5e place.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


Evenement National > FFSA Karting

KSP_2657.JPG

 

Malgré ses nombreuses places perdues en préfinale, Franck Savouret a su redresser la situation après s'être élancé en 14e position. Très vite, il a réussi à revenir sur le leader Grégory Guilbert, avec qui il s'est échappé en compagnie de Teddy Legendre.


En toute fin de course, Legendre lâchait prise et Guilvert se présentait en tête au début de la dernière ligne droite. Rivé dans son aspiration, Savouret déboîtait au bon moment et s'imposait pour 32 petits millièmes sur ce circuit de Lédenon. Legendre terminait esseulé en 3e position devant un peloton de chasse de 9 pilotes groupés en moins de deux secondes !


Rémy Perrigault s'offrait une belle 4e place, pendant que deux pilotes auront réalisé des remontées d'anthologie: 37 places gagnées pour Yannick Savard et 36 pour Thomas Bailly, tous deux contraints à l'abandon en préfinale. Bravo à Eric Goron de s'être intercalé en 6e position. Respectivement 8e et 9e, Jean-Philippe Ligier et Emmanuel Galichon étaient bien partis, avant de perdre du terrain en fin de course.


Jérôme Lardenais, Arnaud Robillot et surtout Vincent Fontenille sont les grands perdants de cette finale finalement disputée sur le sec, les nuages menaçants apparus en fin de finale KZ2 s'étant dispersés ! Coup de chapeau aux organisateurs (CRK Languedoc-Roussillon et circuit de Lédenon en tête) pour ce meeting vraiment réussi. On en redemande...

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


Tutte le notizie

>
< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 ... 2852 >
 
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connessione

Partner