Versão Português English version Version française

NEWS

     

Tutte le notizie

>
< 1 2 3 4 5 6 7 ... 2752 >
 

Pilote > Dorian Boccolacci

Le prometteur trio composé de Sacha Fenestraz, Gabriel Aubry et Hugo de Sadeleer chez Tech 1 Racing sera complété par le Français Dorian Boccolacci. Les quatre hommes porteront les couleurs de l'équipe de Simon et Sarah Abadie en Eurocup Formula Renault 2.0. Les ambitions de la structure toulousaine sont clairement affichées : retrouver le titre en 2016.

 

Tech1-Boccolacci.jpg

 

À 17 ans, Dorian Boccolacci possède un impressionnant palmarès en karting. Deuxième des Masters de Kart Junior de Bercy en 2011, il se classait troisième du Championnat d'Europe de KF3 l'année suivante avant de remporter les WSK Super Master Series, les WSK Euro Series, le Trophée Andrea Margutti en KF ainsi que l'International Super Cup en KZ2 en 2013.

 

En 2014, le Français réussissait son passage en monoplace en finissant deuxième du Championnat de France F4 dont il s'offrait le titre Junior. Il rejoignait ensuite le Championnat d'Europe de F3 où il s'imposait chez les rookies à Spa-Francorchamps. Cette saison, Dorian Boccolacci se frottera à une catégorie tout aussi relevée. En octobre 2014, il s'était illustré comme le débutant le plus rapide aux rookies tests de Jerez témoignant de sa grande faculté d'adaptation dans la discipline.

 

« Je suis ravi de retrouver la compétition en 2016. Tech 1 Racing est une équipe avec qui l'entente est déjà optimale. Mes essais se sont bien vraiment déroulés et j'ai pris beaucoup de plaisir. Ensemble, nous allons bien collaborer et progresser pour atteindre notre but commun : gagner. »

 

« Revenir en F3 sans pouvoir être dans une équipe de pointe ne me semblait pas judicieux. Passer en Formula Renault 2.0 me permet ainsi de repartir sur de bonnes bases et d'utiliser mon expérience pour atteindre les limites de la voiture en courbe. Pour poursuivre ma carrière au-delà, je n'ai qu'un seul objectif : le titre. Je dois gagner et bâtir un palmarès pour prouver que je peux passer dans les catégories supérieures. »

 

Tout comme Hugo de Sadeleer et Sacha Fenestraz, son successeur au palmarès du Championnat de France F4, Dorian Boccolacci disputera l'intégralité du calendrier de la Formula Renault 2.0 NEC où Tech 1 Racing effectuera ses débuts.

 

« Nous sommes heureux d'accueillir Dorian Boccolacci en Formula Renault 2.0 », annonce Simon Abadie, Team Manager de Tech 1 Racing. « Avec Sacha et Gabriel, Dorian représente la nouvelle vague française que nous suivions attentivement depuis sa formidable campagne en Championnat de France F4 en 2014. Nous avons beaucoup d'ambitions communes pour l'année à venir. Que ce soit avec lui, Gabriel, Sacha, Hugo ou notre personnel, nous réunissons énormément de talents et d'expériences différentes pour former une superbe équipe homogène. Nous avons des objectifs élevés tant pour les pilotes que pour le team et il nous tarde de retrouver la piste ! »

 

L'équipe se retrouvera dès le 21 février pour la première journée d'essais collectifs de présaison à Motorland Aragón (Espagne).

 

 

Info et Photo Tech 1 Racing


Evenement National > Superkart 250

Le Championnat de France de Superkart 2016 va recevoir une nouvelle équipe professionnelle réputée : Le team Falcon RS.

 

KC_1713.jpg

 

Derrière ce nom lancé en 2014, il y a le service course de TEC-SAV dont c'est le retour dans la discipline. Thierry et Yannick Savard ont fondé cette structure dans le prolongement de l'engineering TEC-SAV bien connu dans le karting traditionnel notamment en préparant les moteurs d'équipes officielles (CRG, Sodi, etc.) ayant remporté tant de trophées. Aujourd'hui, elle est diversifiée en marques et services mais reste particulièrement présente sur les Championnats internationaux comme le Championnat d'Europe ou Championnat du Monde KZ ou encore la WSK et le show de Las Vegas. Thierry et Yannick courent avec réussite, rappelons ainsi que Yannick est Champion de France KZ2 Master et vice-champion Long Circuit en 2015 après d'autres couronnes antérieures. Le KZ2 Long-Circuit a côtoyé le Superkart à plusieurs occasions, les deux disciplines ont alterné notamment à Lédenon où elles se retrouveront à nouveau.

Pourquoi évoquer alors un retour ?


En 2008, TEC-SAV avait décidé de s'investir en Superkart. Le team surprend en débarquant à Dijon en mars avec 3 Superkarts préparés et décorés à l'unisson. Le team emmènera Benjamin Mahé le pilote de pointe au rang de vice-champion de France et d'Europe. Thierry Savard vivra sa propre expérience au Vigeant. Il obtient tout de suite une 1ère ligne mais les aléas de course l'empêcheront de titiller Dominique Payart, la référence de l'époque. Très sollicités en KZ, l'aventure du Superkart n'avait pas été prolongée. Cette fois Thierry Savard s'engage comme pilote au Championnat et à la Coupe de France et comme team manager. Il aurait volontiers voulu miser également sur le Championnat d'Europe mais la manche de Donington coïncide à d'autres rendez-vous internationaux auxquels il ne peut se soustraire.

 

Cette excellente nouvelle permet de miser sur une confrontation de qualité dans les épreuves FFSA, puisque Peter Elkmann remet son titre en jeu, qu'Andréas Jost s'entraine régulièrement, qu'Alexandre Sébastia a annoncé vouloir refaire une saison complète parmi les favoris. Cette information avait été quelque peu dévoilée par hasard. En effet la société Ligne de Course de Peter Deray (également pilote de KZ) a préparé la 1ère combinaison cuir destinée au Superkart sur mesure et aux couleurs de Thierry Savard, ce qui a interpellé quelques autres concurrents.


Falcon RS fourbit ses armes et participera à la journée test de Lédenon mi-mars. Sachez que le team propose ses services, la priorité est donnée aux pilotes désireux de recevoir son assistance (location complète) sur l'ensemble des épreuves. Son premier pilote-client sera le Colombien Jaime Zuleta qui a débuté en Superkart l'an passé. Victime de plusieurs incidents de course il avait néanmoins été désigné meilleur Rookie 2015 recevant le Trophée Michel Fabre.

 

Pour débuter, Falcon RS restera conservateur, utilisant des PVP équipés FPE afin de se jauger. Sorcier motoriste, il devrait tirer la quintessence de son « moulin » mais reste à l'affut pour changer son fusil d'épaule afin de garder l'objectif des podiums.

 

 

Info et Photo Mediasuperkart


Video > WSK

International > Winter Cup

WINTER_CUP_2016.jpg

 

La liste provisoire des pilotes inscrits pour la 21e Winter Cup de South Garda Karting à Lonato atteint le nombre respectable de 270, soit nettement plus qu'en 2015. C'est l'affluence des plus jeunes dans la catégorie Mini Rok qui fait essentiellement la différence avec ses 105 engagés. La KZ2 tient son rythme habituel avec 68 pilotes, OK (31) et OK-Junior (66) étant légèrement en retrait pour l'instant par rapport aux KF et KF-Junior. Il est vrai que certains concurrents considèrent que la Winter Cup est trop différente des autres courses pour qu'y participer leur soit utile. C'est un point de vue...

 

Malgré les petites farces de la liste quant aux pays d'origine, on peut noter que la présence française sera bien plus musclée que l'an passé avec 26 pilotes contre 13 en 2015. En KZ2, Sodi sera là en force avec Anthony Abbasse et le team CPB Sport comprenant Nicolas Gonzales, Gabin et Tom Leuillet, Paul Fontaine et Sébastien Lepert en plus du Monégasque Louis Prette. Paolo Besancenez, Hubert Petit, Jordan Ramon, Pierre Bourgeois et Victorien Sabotava seront également de la partie.

 

Jean-Batpiste Simmenauer et Hugo Arnaud seront les seuls tricolores en OK, tandis que la catégorie OK-Junior aura 10 représentants. Timothy Peisselon, Charles Milesi, Milan Petelet, Franck Chappard, Thomas Mialane, Gillian Henrion, Théo Pourchaire et Théo Nouet ont déjà livré bataille lors de la WSK Champions Cup. La confrontation avec Adam Eteki risque d'être intéressante. On comptera aussi sur Alexandre Jenouvrier et Julian Kuwabara Wagg en tant que rookies. 

 

Evann Mallet et Eliott Vayron affronteront quant à eux le marathon des Mini Rok.

 

Consulter la liste des engagés ci-dessous. 

 

 

Info Kartcom 


CIK-FIA

The Bridgestone company, founded in Japan in 1931 by Shojiro Ishibashi, (Stonebridge in English) is currently the world's largest tyres manufacturing group. Active in motorsport since 1963, the Japanese brand has enjoyed countless successes in competition. Winning championships from Karting to F1, in Touring-cars, Endurance, Indy-cars as well as MotoGP. High lights are of course the 10 F1 championships including five consecutive World titles for Michael Schumacher between 2000 and 2004, MotoGP title wins with Valentino Rossi among others and last but not least the more than 100 CIK-FIA Karting Championship wins.

 

KSP_2784.jpg

 

Interview with Annemiek Bonenkamp, from Bridgestone Motorsport Holland.

 

What does competition karting do for a company as large as Bridgestone?

- Bridgestone has been involved in competition for over 50 years, to develop its products and enhance its image. Karting may well be a small community, but its impact among fans is far from negligible. Bridgestone thinks that drivers who use tyres from an early age are more likely to remain loyal to the brand throughout their lives. Technically, the research work on karting tyres is useful for all Bridgestone products and a perfect training ground for engineers.

 

How does the collaboration with the Japanese factory work?

- Bridgestone Motorsport Holland Office as it is officially called, looks after the competition activities in Europe. International race service, assisting distributors and conducting development tests are our main activities. You could say that we are also the face, the eyes and ears of the Japanese company at the circuits. We collect a large amount of data during and after races on behalf of the parent company engineers. Being in direct contact with our customers and with our experience of competition, we can provide a lot of information to the factory.

 

How have karting tyres changed since the 70s?

- When Bridgestone arrived in the discipline in 1977, almost anything was permitted. Special tyres helped in pushing a long way looking for grip. It was very interesting technically, but the costs proved incompatible with the evolution of the sport. Today, the regulations are much stricter and that's a good thing for the future of karting. The concept of environmental concern appeared and some components considered too polluting have had to be removed. Moreover, all tyres are now approved according to a very tight specification, in particular with regard to durability. Finally, manufacturers tender for the CIK-FIA Competitions exclusive supply. Therefore opposite to the early days, ultimate lap-time has become one of the criteria but is no longer the only one.

 

Can you take stock of the racing season?

- In 2015, Bridgestone was the official supplier for the CIK-FIA Karting Academy Trophy, the CIK-FIA European Championship and the World Championship for KZ. In the later an advanced class where factories and professional drivers clash, switching to harder rubber was not always appreciated. To the contrary the even harder option tire worked very well in the Academy allowing competitors to do all their driving on just a single set of new tires. All in all there is a mixed feeling, Bridgestone has scrupulously complied with the new regulations and provided tyres that comply fully with the demands of the CIK-FIA. Unfortunately, this seriousness is not always recognised at a fair value. On the other hand as we are competitive people we do sympathise with the disappointment of the KZ drivers not being able to set the quickest laptimes during an event due to the lack of ultimate performance of our tires. It is clear that in years to come Bridgestone has to take a different attitude towards "Prime" tire design.

 

What are your wishes for the future?

- Karting needs to find a wider audience. It is currently heading towards greater simplicity and less spending. This is the right direction to follow in an economically difficult period. We prefer to sell more tires to more participants at competitive prices instead of high prices to a small elite group. It is therefore essential that all parties involved cooperate with the aim to grow this sport.

 

(Extract from CIK-FIA 2015 Best-of)

 

 

Info CIK-FIA / © Photo KSP


Tutte le notizie

>
< 1 2 3 4 5 6 7 ... 2752 >
 
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connessione

Partner