Versão Português English version Version française

NEWS

Tutte le notizie

>
 

Circuit > FFSA Karting

06/07/13 - 11:01

Laval sur son 31

KSP-FFSA-Affichage-Laval-2013.jpg

 

Tout est nickel à Laval pour le lancement du meeting FFSA. Une nouvelle passerelle enjambe maintenant le circuit de Beausoleil et s'orne d'un écran d'affichage géant, pouvant aussi bien montrer les temps que des vidéos, et ce de manière très lisible pour les spectateurs de la tribune. L'herbe, fraîchement tondue tout en préservant les petites fleurs blanches, apporte une touche finale des plus classieuses à l'ensemble.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


Auto > France

Grand Prix de Formule 1 de Grande-Bretagne. Retrouvez l’analyse de Morgan Caron, Directeur Technique National de la Fédération Française du Sport Automobile, qui juge et nous fait partager son avis sur les performances de Jules Bianchi, Romain Grosjean, Charles Pic et Jean-Éric Vergne.

 

JEV-Toro-Rosso-GP-Silverstone-2013.jpg

 

Directeur Technique Nationale de la Fédération Française du Sport Automobile depuis 2008, Morgan Caron est en charge du développement du sport automobile de haut niveau. Son action s’articule autour de la détection, de la formation, et de l’accompagnement des pilotes, depuis leur plus jeune âge, vers le plus haut niveau. Il côtoie ainsi depuis plusieurs années Jules Bianchi, Romain Grosjean, Charles Pic et Jean-Éric Vergne, et est à même d’évaluer leurs performances lors des Grands Prix de Formule 1.

« Jules et Charles nous ont livrés une belle bagarre sur ce Grand Prix de Grande-Bretagne. Les progrès enregistrés sur la Caterham se confirment, tout comme le travail de Jules chez Marussia. Ces 15ème et 16ème places sont de bons présages pour le Grand Prix d'Allemagne du week-end prochain (7 juillet), sur le mythique tracé du Nürburgring.

Romain a été aux avant-postes tout au long du week-end et a une nouvelle fois démontré sa rapidité sur ce circuit. Après avoir devancé son coéquipier en qualifications (7ème et 8ème places sur la grille), il a connu un départ agité, notamment à cause d’un contact avec Mark Webber. En permanence au cœur de l’action de ce Grand Prix, il a malencontreusement vu ses efforts anéantis pour abandonner dans le dernier tour.

De son côté, après une séance qualificative difficile, « JEV » (NDLR : Jean-Éric Vergne) a réalisé un très mauvais départ en comparaison de Felipe Massa qui s'élançait à ses côtés sur la 6ème ligne. Parti en pneus médium, il avait opté pour une stratégie différente qui se mettait parfaitement en place, mais a malheureusement ensuite été victime du « phénomène Pirelli », son pneu arrière gauche explosant subitement, le forçant ainsi à passer prématurément par les stands. Symbole du calvaire enduré par JEV, cet incident l’a ensuite contraint à abandonner, malgré son arrêt aux stands, en raison des dommages subis par sa monoplace.

Nos pilotes français ne sont certes pas rentrés dans les points ce week-end, mais aucun d’entre eux n’a commis d’erreur d’appréciation ou de pilotage. La Formule 1, c’est aussi parfois un peu de réussite ; nous espérons donc que la roue va tourner dès le prochain Grand Prix, en Allemagne, le 7 juillet ! »


En attendant le Grand Prix d’Allemagne, revivez en images le Grand Prix de Grande-Bretagne :

 

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

 

 

Info FFSA / © Photo Red Bull Media


Evenement National > Championnat de France

Meteo-FFSA-Croix-en-Ternois.jpg

 

Deux épreuves FFSA Karting le même week-end, il va falloir se dédoubler pour suivre le programme. Au moins la météo semble à l'unisson entre Laval et Croix en Ternois. Le timing est bien rempli dans le Pas-de-Calais entre le Championnat de France Long Circuit pour les KZ 125 et KZ 125 Gentleman, la Coupe de France Superkart et le Trophée Europe TTI Carbone.

 

Vendredi 5 juillet, essais libres de 13h30 à 18h35.


Samedi 6 juillet
9h00 - 10h00: warm-up
11h05 - 14h30: essais chronométrés
15h10 - 18h15: manches qualificatives

Dimanche 7 juillet
9h00 - 10h00: warm-up
10h10 - 11h45: manches qualificatives
13h30 - 16h05: phases finales

 

 

Info Kartcom


Pilote > Enzo Guibbert

Pour ses débuts dans le Championnat de France GT FFSA au Bugatti, Enzo Guibbert, le « Volant Euroformula » 2012, est monté sur la 2ème marche du podium de la course 2 au volant de sa Porsche 997 GT3-R de l'équipe Pro GT de Philippe Alméras. Mais il n'a pas réussi depuis à concrétiser cette performance.

 

Enzo-Guibbert-Porsche-GT3-R-Euroformula-2013.jpg

 

De passage à l'école Euroformula, nous lui avons posé quelques questions :

Enzo, tu as démarré la saison avec un podium lors du premier week-end et ensuite tu n'as plus marqué un seul point au championnat, comment l'expliques-tu ?

« La première chose qui me vient à l'esprit c'est un manque de réussite total, la chance n'était vraiment pas avec nous, nous avons vécu deux week-end « noirs » ! C'était deux circuits que je ne connaissais pas et nous n'avons pas pu rouler beaucoup à cause de la pluie ou de problèmes techniques, incroyable. Idem en qualifications où j'ai commis quelques erreurs, mais je ne suis pas inquiet car la performance était là, c'est le principal pour la suite. Il faut juste que je prenne encore un peu d'expérience et j'ai la certitude que nous serons compétitifs très vite. Je comprends de mieux en mieux la Porsche 997 GT3-R et Philippe Améras me donne les conseils nécessaires pour progresser, je suis confiant pour la prochaine course. »

 

Justement, parle-nous des points forts et des points faibles de ta Porsche 997 GT3-R et donne nous ton avis sur le circuit du Val de Vienne ?

« La Porsche 997 GT3-R est une des meilleures voitures de GT, elle très compétitive. Elle se comporte bien dans les virages serrés avec une bonne motricité, ce qui nous permet de bonnes relances en sortie de virage. En grande courbe son équilibre est satisfaisant. Le problème que nous rencontrons actuellement c'est la dégradation des pneumatiques sur les longs relais, nous travaillons pour le résoudre afin de profiter pleinement du potentiel de la voiture. En ce qui concerne le Vigeant je suis très impatient d'y être car c'est un circuit que je connais bien et que j'apprécie beaucoup, j'ai fait ma première pole position en voiture là-bas ! »

 

Quels sont tes objectifs pour cette course du Val de Vienne et pour la fin de saison ?

« La première chose c'est de faire une bonne séance de qualifications, ce qui me permettra de rouler devant et de donner la voiture à mon coéquipier, Eric Dermont, dans de bonnes conditions. Si j'y arrive, Eric saura faire le nécessaire pour aller au bout, à moi de faire le job ! Nous espérons remonter le plus rapidement possible sur le podium, c'est notre objectif pour la fin de saison même si je garde la victoire dans un coin de ma tête, ce serait une belle récompense pour toutes les personnes qui m'aident et pour l'école Euroformula ! »

 

Comme on peut le constater, Enzo Guibbert, le « Volant Euroformula » 2012, ne manque pas d'ambitions, à lui de concrétiser. Mais laissons le mot de la fin à Laurent Fradon, le directeur de l'école Euroformula : « Je ne suis pas inquiet car Enzo nous a montré qu'il avait les qualités nécessaires pour gagner des courses. Il doit être patient et les résultats suivront. Il est dans une des meilleures équipes du plateau, ce qui devrait lui faciliter la tâche. J'ai hâte de voir Enzo au Vigeant. »

 

Rendez-vous les 6 et 7 juillet sur le circuit du Vigeant pour assister au championnat de France GT couru dans le cadre du GT Tour avec ses nombreuses disciplines.

 

 

Info Euroformula / © Photo DPPI


Evènement Régional > France

Midi-Pyrenees-stage-juillet-2013.jpg

 

Pour leur second stage de préparation physique de la saison, les jeunes espoirs de Midi-Pyrénées se sont retrouvés, à Albi, en début de semaine, pour deux jours intensifs mais néanmoins ludiques.
 
Vincent Marsérou, Thomas Drouet, Adeline Prudent, Mattéo Fouquet, Maxim Chassagnes et Maximilien Gomez ont alterné les activités ludiques et sportives dans le but d’optimiser leur préparation pour les prochaines courses.
 
Sous l’œil avisé du Coach, Benoist Leduc, les jeunes ont gouté aux joies de l’athlétisme, de la marche nordique et de l’escalade, histoire d’améliorer leurs performances dans des domaines comme le vitesse de réaction, l’endurance de réaction, la mémorisation sensorielle, la vision centrale et périphérique, etc…
 
De quoi préparer sereinement le grand rendez-vous de Laval…

 

 

Info & Photo CRK Midi-Pyrénées - Olivier Cèbe


Tutte le notizie

>
 
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connessione

Partner