Versão Português English version Version française

NEWS

     

Tutte le notizie

>
 

International > Rotax Max Challenge Grand Finals

Groupe-Rotax-2012.jpg

 

La formule est rodée et le succès ne se dément pas, bien au contraire. Les Rotax Max Challenge Grand Finals 2012 n'ont pas failli à leur réputation avec une organisation impeccable de la part de Rotax. Le circuit de Portimao a servi d'écrin à cette 13ème édition et la compétition a été passsionnante à suivre, sans doute davantage encore à vivre. Les pilotes couronnés au Portugal sont de vrais champions qui n'ont rien à envier à ceux des autres catégories internationales. Rendons hommage ici aux performances de Ben Cooper en DD2, qui ne disposait pourtant pas de la meilleure machine, même si Xen De Ruwe aurait fait un beau vainqueur sans un problème mécanique, de Charly Eastwood en Max, lui aussi auteur d'une finale remarquable, de Harry Webb en Junior après une remontée de 21 places et de Cristiano Morgado en DD2 Master, toujours aussi solide dans la bagarre.

 

Le DD2 est la catégorie qui monte et l'on peut s'attendre à une participation en hausse pour 2013. On l'a déjà dit, mais l'ambiance de la finale mondiale Rotax est unique avec tous les concurrents rassemblés sous un chapiteau géant. Les soirées portugaises, souvent aussi animées que les courses, font partie de la fête avec un nombre impressionnant d'accompagnateurs. Sodi avait par exemple invité les officiels impliqués toute la saison dans la NSK et le Challenge Rotax France. Ce n'était pas triste non plus de leur côté ! 

 

Soucieux de bien faire, parfois à l'excès, les organisateurs portugais du meeting ont bien joué leur rôle, même si quelques détails étaient à revoir comme le nombre de prises d'air dans le parc à pneus qui a causé du retard à un moment donné et de lourdes consquences pour quelques pilotes non admis à prendre le départ de leur manche.

 

Avec un direct TV sur internet pendant toutes les courses et des plateaux d'interviews en fin de journée, il était tout à fait possible de suivre la compétition à distance sans presque rien perdre de son déroulement. Un vrai plus pour une finale mondiale. 

 

Après un repos mérité et un dur retour à la réalité quotidienne, tout le monde rêve de pouvoir s'aligner au départ de l'édition 2013 en Louisiane près de la Nouvelle-Orléans.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


Pilote > Arnaud Kozlinski

05/12/12 - 06:40

Kozlinski voit rouge !

AVG-Birel_2.jpg

 

Toujours fidèle au team d'Anton Van Grunsven, Arnaud Kozlinski va piloter un Birel en 2013, en suivant la nouvelle marque de son équipe. AVG Racing vient en effet de signer un accord avec Birel, un retour aux sources en quelque sorte pour le boss qui a conduit des châssis rouges durant sa carrière de pilote, puis en tant que manager d'AVG Racing Birel. Un bon partenariat avec l'usine TM a également été mis en place.

 

 

Info Kartcom / © Photo DR


Reportage > KSP

Le reportage complet du Rotax Challenge Grand Finals à Portimao (Portugal) et les photos des pilotes sont en ligne sur le site de l'Agence KSP

 

www.ksp-photo-agency.com

 

Rotax-GF-2012.jpg

 

L'Agence KSP élue "MEILLEUR PHOTOGRAPHE" CIK-FIA 2007, 2008 & 2011.

 

 

Info Kartcom


International > Rotax Max Challenge Grand Finals

Press-Room.jpg

 

Si c'est une bonne chose que les médias se déplacent et couvrent un événement comme les Rotax Grands Finals, il y a sans doute des limites à ne pas dépasser pour que tout se passe bien. Sur la grosse centaine de "journalistes" accrédités à Portimao, on peut légitimement douter que tous aient relayé l'information ailleurs que sur des pages Facebook ou des sites de pilotes. La salle de presse pourtant grande du Kartdromo Algarve était pleine à craquer, on a vu des embouteillages de photographes à certains moments clés. Heureusement, il n'y a pas eu d'accident sur la piste. L'ensemble manquait cependant de professionnalisme et compliquait parfois le travail de ceux dont c'est le métier. On a connu Rotax plus pointilleux sur les accréditations dans le passé.

 

Media-1.jpg

 

Info Kartcom / © Photos KSP


Pilote > France

Paul-Boutonnet.jpg

 

Paul Boutonnet, le jeune espoir du kart Français qui a clôturé in-extremis sa première saison de KF par le titre de champion de France (KF2), va gravir un échelon supplémentaire vers les sommets de la discipline. Alors qu’il va aborder un programme exclusivement international en 2013 (WSK et CIK) et que les spéculations vont bon train, Paul a décidé de rejoindre l’équipe Chiesa Corse, l’une des plus prestigieuses mais aussi l’une des plus exigeantes envers ses pilotes triés sur le volet.
 
Avant d’entamer un programme 2013 composé d’environ une dizaine de grandes courses, Paul soigne actuellement sa condition physique et a repris le chemin des circuits afin de parfaire son rythme et d’être fin prêt à effectuer le grand saut vers le haut niveau international. Côté propulseurs, les Zanardi de Paul seront équipés de moteurs Parilla Reedster, la référence absolue en KF.

 

 

Info & Photo Paul Boutonnet


Tutte le notizie

>
 
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connessione

Partner