Versão Português English version Version française

NEWS

Tutte le notizie

>
 

Pilote > Arnaud Kozlinski

18/03/13 - 09:47

Kozlinski confiant pour 2013

Côté performance, le début de saison d'Arnaud Kozlinski sur les nouveaux châssis Birel du team AVG Racing permet au Champion du Monde 2009 de se montrer confiant. Victime d'accrochages aussi bien à la Winter Cup que lors de la WSK Euro Series de La Conca, le pilote français n'a pas encore pu concrétiser en terme de résultat. Il se place cependant régulièrement dans le top 5, ayant même réalisé la pole position sur le circuit de Lonato.

 

Arnaud-Koko.jpg

 

"Toutes les équipes travaillent dur, nous ne sommes qu'en tout début d'année." expliquait-il à Muro Leccese. "Certains sont encore loin du compte, ce qui n'est pas notre cas. Le moteur TM 2013 est déjà dans le coup et nous avançons dans la connaissance du châssis Birel. Nous n'avons effectué qu'une seule compétition avec les pneus Bridgestone pour l'instant. Il faut attendre que les températures montent pour se faire une réelle idée de notre potentiel, mais je ne suis pas inquiet. J'aimerais juste pouvoir terminer mes courses tranquillement sans être percuté par d'autres concurrents ! Cela me permettrait de me situer plus sérieusement dans les classements et de parfaire la mise au point du matériel..."

 

Site officiel: www.arnaudkozlinski.com

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


Pilote > Hollande

Lammers-Intrepid.jpg

 

Ce week-end, l'annonce du départ de Bas Lammers du team Praga Kart a été suivie de plusieurs rumeurs quant à sa prochaine équipe. Le Hollandais aurait fait état de son retour chez Intrepid, alors qu'on l'attendait peut-être sous d'autres couleurs... Décidément, les transferts des pilotes de karting ressemblent de plus en plus à ceux de la F1 !

 

 

Info Kartcom / © Photo archives KSP


Team > Equipe de France Karting

EDFK-2013-Facebook.jpg

 

Les pilotes de l'Equipe de France FFSA Karting bénéficient d'une nouvelle tribune sur le web avec leur page Facebook. Toute l'actualité de la formation fédérale, course après course, en plus de la possibilité de communiquer directement avec les jeunes espoirs tricolores, c'est par ici.

 

 

Info Kartcom


Auto > Renault Sport

Esteban Ocon (Art Junior Team) s'est adjugé le meilleur temps de la seconde journée d'essais collectifs de Barcelone. La lutte pour le gain de la première place a donné lieu à une lutte à distance somptueuse. Pierre Gasly (Tech 1 Racing) et Guilherme Silva (Koiranen GP) complètent le tiercé de tête. Dans la matinée, Mikko Pakari (Fortec Motorsports) s'était mis en évidence sur une piste humide.

 

FR.jpg


La seconde journée des essais collectifs organisés à Barcelone s'est déroulée dans des conditions climatiques formidablement changeantes. Le Circuit de Catalunya a montré aux pilotes une nouvelle facette de sa météo versatile. Dans la matinée, le soleil de la veille a laissé la place aux averses. En revanche, la séance de l'après-midi s'est disputée sur une piste entièrement sèche.
A la fraîche et sous la pluie, Esteban Ocon a été le premier des 42 pilotes présents à se mettre en évidence. Le Français a longtemps monopolisé le meilleur temps en devançant le tandem de Koiranen GP, Guilherme Silva et Nyck de Vries, ainsi que ses compatriotes de Tech 1 Racing, Matthieu Vaxiviere et Pierre Gasly. Aucun progrès chronométrique substantiel n'était enregistré dans les deux heures suivantes. « La piste est grasse et c'est encore pire que quand elle est détrempée. Non seulement elle est plus lente, mais il est plus facile de se faire piéger », expliquait Matthieu Vaxivière.


Avec le retour d'un ciel plus clair et grâce aux passages répétés des monoplaces, la trajectoire du Circuit de Catalunya était quasiment sèche en fin de séance et les pilotes passaient en pneus slicks. A trente minutes du drapeau à damier, le chrono se stabilisait sur celle des 1:46 grâce au Finlandais Mikko Pakari (1:46.680) qui tenait en respect Nyck de Vries, Patric Niederhauser (Jenzer Motorsport), Victor Franzoni (Koiranen GP) et Stefan Wackerbauer (Interweeten.com Racing).


Au retour de la pause déjeuner, pilotes et écuries n'avaient un objectif commun. Sur une piste intégralement sèche, la performance pure était au cœur du programme de chacun. Pierre Gasly et Esteban Ocon trustaient les meilleurs temps en s'échangeant le premier rôle. Le dernier mot revenait au second nommé, pour vingt-trois millièmes. Esteban Ocon terminait les essais collectifs de Barcelone avec à son actif le meilleur temps des deux journées. Avec vingt pilotes en une seconde, le très sélectif Circuit de Catalunya a apporté la confirmation de l'intensité de la lutte aux avant-postes et du resserrement des valeurs.


L'Eurocup Formula Renault 2.0 conclura ses essais hivernaux sur le Red Bull Ring, les 15 et 16 avril prochains.


Mikko Pakari : « Hier, nous n'avons pas visé la performance. Nous avons fait des essais de départ et d'arrêt aux stands. J'étais rapide ce matin lorsqu'il pleuvait. Cet après-midi, j'ai fait une erreur dans le dernier secteur. Elle m'a coûté quelques dixièmes et probablement la deuxième place. »


Guilherme Silva : « Les essais collectifs de Motorland Aragón n'avaient pas été bons pour nous. Mais nous avions travaillé sur les arrêts aux stands et les départs. Au Paul Ricard, nous étions constamment dans le top 5. A Barcelone, nous avait fait beaucoup de simulations de course et nous terminons ces essais avec le troisième meilleur temps. C'est de bon augure pour le championnat. »

 

 

Info & © Photo Renault Sport


Les vingt-trois écuries du championnat entament leur troisième séance d'essais collectifs hivernaux. Première bonne nouvelle, la météo est restée au beau fixe au-dessus du Circuit de Catalunya. Seconde réjouissance, le record de la piste a tremblé. Troisième motif de satisfaction, le plateau est plus que jamais relevé. Au final, Pierre Gasly (Tech 1 Racing) et Esteban Ocon (Art Junior Team) ont terminé en tête des deux séances de la journée.

 

FR.jpg


Le soleil accueille chaleureusement les pilotes de l'Eurocup Formula Renault 2.0 lorsque le Circuit de Catalunya ouvre ses portes. Les conditions se prêtent à l'affinement des réglages et à l'étude du comportement des pneus sur la piste la plus abrasive du calendrier. A six semaines du coup d'envoi du championnat, la recherche de la performance devient également une priorité.


Nyck de Vries (Koiranen GP) prend sans attendre le commandement des opérations. Le jeune Néerlandais tient en respect Jake Dennis (Fortec Motorsports), Oliver Rowland (Manor MP Motorsport) et Bruno Bonifacio (Prema Powerteam). La riposte vient finalement de Pierre Gasly (Tech 1 Racing) qui tire la quintessence de son matériel à un moment où la piste atteint son optimum.


Dans la dernière demi-heure, la plupart de ceux qui avaient pioché dans leurs trains de pneus neufs ne ressortent pas des stands. Ceux qui prennent la piste avec l'intention de déloger Pierre Gasly de la première place ne sont pas couronnés de succès. Avec un chrono de 1:43.183, le pilote Tech 1 Racing se positionne à une demi-seconde du record du Circuit de Catalunya, qui appartient à Stoffel Vandoorne depuis le 20 mars 2012 (1:42.606).


A 14h, les nuages s'amoncellent dans le ciel de Barcelone, mais le vent du nord chasse promptement les menaces d'averse. Il permet aux écuries de garder le cap. Après une période d'observation où chacun prend soin de perfectionner ses réglages et son exploitation des pneus, les gommes neuves sont intensément mises à contribution. Pierre Gasly se met de nouveau en évidence en monopolisant longtemps le meilleur temps.


Au gré des courtes séries de tours englouties en pneus neufs, la hiérarchie varie souvent dans les deux dernières heures de la séance de l'après-midi. Certains pilotes qui avaient jusque-là mis la performance pure entre parenthèses sortent du bois. C'est le cas d'Esteban Ocon. Après avoir œuvré pour le long terme ce matin, le Français s'empare du meilleur temps de la journée en résistant au retour de Pierre Gasly.


Ils ont dit
Pierre Gasly : « Le travail porte ses fruits. C'est une nouvelle voiture et il faut du temps pour assimiler toutes ses finesses et pour faire du développement. A Motorland et au Paul Ricard, nous avions travaillé sur différents morceaux du puzzle et à Barcelone nous les assemblons. Nous sommes deuxièmes ici, il reste encore du travail pour avoir la pole pour la première qualification de la saison. »


Bruno Bonifacio : « Nous avons apporté des changements significatifs et ils vont dans la bonne direction. L'équipe travaille très bien et ses efforts paient. C'est la première fois que je rentre dans le top 10 et c'est une satisfaction d'arriver à être aussi performant et constant sans avoir utilisé énormément de pneus neufs. Je suis très content des progrès que nous avons réalisés mais je pense que nous pouvons faire encore mieux. Dans un championnat aussi compétitif, il ne faut jamais se reposer sur ses lauriers. »


Andréa Pizzitola : « J'avais peu roulé à Motorland Aragón et au Paul Ricard, mais j'ai instantanément trouvé mes marques grâce au bon travail de l'équipe. Ce matin, j'avais le 6e meilleur temps en ayant passé mes pneus neufs un peu trop tard. En gommes usés, j'ai longtemps été 3e cet après-midi. Du côté des réglages, la base est très bonne. En ce qui concerne la performance, elle est dans les pensées de tout le monde ici. Pour trouver les derniers dixièmes, ça se passe derrière le volant et dans le peaufinage des réglages en fonction des circuits. »

 

 

Info & © Photo Renault Sport


Tutte le notizie

>
 
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connessione

Partner