Versão Português English version Version française

NEWS

Tutte le notizie

>
 

Team > France

KSP-Grand-Finals-Rotax-2013.jpg

 

Didier Durand, patron du célèbre team DSS, a demandé à Kartcom de publier la lettre ouverte qu'il a écrite après la  Grande Finale Rotax de la Nouvelle-Orléans. A lire ou à téléchargement en pdf ci-dessous.

 

"Rotax Grand Finals, une grande finale, oui mais...

 

J'aimerais revenir sur la finale mondiale Rotax qui a eu lieu cette année aux Etats-Unis,  à la Nouvelle Orléans.

 

Cela fait bien longtemps que je suis présent sur les pistes de karting et ai participé à bien des championnats (CIK-FIA) européens ou mondiaux. Je pensais avoir fait le tour en termes d'organisation de courses de karting.

 

Et bien, non, je n'avais pas tout vu, car ce Mondial Rotax dépasse dans bien des domaines ce que l'on peut imaginer d'une course de kart.

 

Quelques chiffres concernant la logistique et le matériel fourni aux 350 pilotes : plus d'une vingtaine de containers, plus de 300 tentes, 350 caisses à outils et chariots porte-kart, près de 2000 trains de pneus, 700 jeux de jantes.

 

Il faut s'imaginer les aspects administratifs à gérer avec des pilotes venant de 60 nations différentes pris totalement en charge dès leur arrivée. Rien dans l'organisation n'est laissé au hasard : pass pilote avec photo, respect à la seconde des horaires, TV live, etc. La liste des bonnes choses serait bien longue.

 

Mais comme disait Winston Churchill dans l'une de ses citations : « La critique peut être désagréable, mais elle est nécessaire. Elle est comme la douleur pour le corps humain : elle attire l'attention sur ce qui ne va pas ».

 

Sans rien vouloir retirer à cette superbe organisation, certains points mériteraient réflexion.

 

Tout d'abord la fourniture du kart : il serait bon que l'organisateur impose aux différents constructeurs présents de mettre à disposition des pilotes des karts vraiment complets. Certains constructeurs n'hésitent pas à vendre 180 $ un kit indispensable, ou 70 $ pièce le raidisseur non fourni avec le kart. Je tiens à préciser que le seul constructeur ayant vraiment joué le jeu dans ce domaine est Sodikart en livrant un kart complet sans aucune option possible.

 

Concernant le rendu du kart après l'épreuve, il serait bon que Rotax remette les choses en place, car la surprise peut être grande et la note salée. Prenons l'exemple d'un de mes pilotes. Il ramène son châssis, propre bien sûr. Le kart passe au marbre comme pour tout le monde, résultat : nickel. Ensuite on regarde dessous : il est rayé donc il faut payer le tube ! Puis le baquet, fêlé sur le côté, à payer également. Total, une note de 1500 € à régler, pour un châssis qui a fait 5 séances d'essais, 3 manches, et deux finales sans toucher personne. L'exemple de ce pilote n'en est qu'un parmi d'autres. Un autre français a vu sa note s'élever à 2300 $...

 

Chez un constructeur, sur les 40 premiers retours de karts des non qualifiés, seuls 12 pilotes n'ont pas eu à payer le tube. Maintenant il faut juste savoir si certains constructeurs viennent faire du service ou du business et dans ce cas mieux vaut prévenir les pilotes.


Je tiens à préciser une nouvelle fois que tous les constructeurs n'entrent pas dans cette catégorie, SODI facturant au contraire le tube à moitié prix par rapport au prix catalogue.

 

Autre point, la motorisation : ROTAX met des moteurs à la disposition des pilotes. Si, lors des séances d'essais ou en course, le pilote constate un dysfonctionnement de sa mécanique, il n'y a pas de problème, ROTAX a une nouvelle fois tout prévu avec un grand nombre de techniciens prêts à vous dépanner car il est bien entendu que vous n'avez pas le droit de démonter ou modifier quoi que ce soit sur la mécanique.

 

Dans de cas, il faut aussi que ROTAX prenne la responsabilité des problèmes qui peuvent être constatés lors des contrôles, ou bien, comme je le pense, que tous les sous-ensembles du moteur comme le carburateur ou la valve, etc... soient plombés ou rendus indémontables.

 

Il n'est en effet pas normal que le pilote devienne responsable de la non-conformité d'un matériel qui ne lui appartient pas et qu'il ne connaît pas. Nous en avons fait l'amère expérience sur cette épreuve avec l'un de mes pilotes qui, malgré l'intervention d'un responsable de chez ROTAX auprès de la commission pour dire qu'il y avait certainement un problème dont le pilote n'était pas responsable, se retrouva déclassé sans que sa responsabilité puisse être mise en cause. Il ne sera d'ailleurs pas le seul dans ce cas et à chaque fois pour le même problème.

 

Reste que, même si une partie de l'épreuve est prise en charge par ROTAX, cette course représente un investissement financier important pour chaque participant. Il faut déjà passer les épreuves qualificatives en remportant l'un ou l'autre championnat pour pouvoir prétendre être présent au Mondial, épreuve à laquelle, bien qu' « invités », les participants financent totalement leur déplacement, hébergement, restauration, etc...

 

Si je prends l'exemple d'un de mes pilotes, venu juste avec son mécanicien, le coût financier est de plus de 6000 €. Je pense qu'il est de la responsabilité et du devoir de ROTAX de s'assurer que les pilotes ne soient pas pris pour des «cochons payeurs» en veillant au moins à ce que les décisions prises soient justes.

 

Certains responsables sont bien conscients qu'il faut trouver des solutions à ces quelques points qui mettent en cause l'énorme travail réalisé par l'équipe ROTAX pour l'organisation de cette finale mondiale.

Cela reste pour moi un évènement exceptionnel demandant certainement un énorme engagement des organisateurs pour réaliser cette grande fête du karting."


DIDIER DURAND
Team DSS

 

 

Info DSS / © Photo KSP 


FEDERATION > Equipe de France Karting

KSP-Stage-Equipe-de-France-2013.jpg

 

L’Equipe de France FFSA Karting 2014 sera composée de trois pilotes KF, Gabriel Aubry, Julien Darras, Nicolas Gonzalès et de deux pilote KF-Junior, Jules Bollier etTom Leuillet. Les cinq membres de la formation Karting se retrouveront à Chamonix du 4 au 11 janvier prochains pour le traditionnel stage de début d'année, en compagnie des Equipes de France FFSA Circuit et Rallye avec un programme physique bien rempli. 

 

 

Info FFSA / © Photo KSP


FEDERATION > CIK-FIA

The CIK-FIA is committed from 2014 onwards to a policy of limiting the costs of karting events. Among the measures approved by the World Motor Sport Council, the reduction of the number of tyres allowed at a meeting deserves some clarification. The new classifications are aligned with those of car racing with slick tyres called "Prime" for the KF, KZ and KZ2 classes and slick tyres called "Option" for KF-Junior and the Academy Trophy. To allow teams to prepare well, it was decided that the authorized quota would be increased by a set of tyres for each first round of a championship.

 

KSP-Pneus-CIK-2014.jpg

 

KF, KZ and KZ2 categories - "prime" slick tyres
For the first CIK event of the year in which a driver enters (also valid for "Wild Card" drivers who enter a single event):
5 sets of slick tyres, divided into 3 sets for Free Practice and 2 sets from Qualifying to the Finals.

All other CIK events of the year:
4 sets of slick tyres and one set of tyres that have been used already during the previous event, divided into two new sets and one used set during the free practice, and two new sets from Qualifying to the Finals.

KF-Junior category - "option" slick tyres
For the first CIK event of the year in which a driver enters (also valid for "Wild Card" drivers entering a single event):
4 sets of slick tyres, divided into 2 sets for Free Practice and 2 sets between Qualifying and the Finals.

All other CIK events of the year:
3 sets of slick tyres and one set of tyres already used during the previous event, divided into one new and one used for the free trials and two new sets from Qualifying to the Finals.

Academy Trophy - "option" slick tyres
First event of the year:
3 sets of slick tyres, divided into 2 sets for Free Practice and 1 set from Qualifying to the Finals.

All other events of the year:
2 sets of slick tyres and one set of tyres already used during the previous event, divided into one new set and one used for the free practice and one new set from Qualifying to the Finals.

Wet tyres for all categories
The number of wet tyres from the Qualifying to the Finals is limited to 2 sets, with open management.
The number of wet tyres is open for free practice.

 

 

Info CIK / © Photo KSP


Pilote > France

KSP-Ludovic-Baetz-KZ125.jpg

 

Tout le monde a salué le retour victorieux de Ludovic Baetz lors de la Coupe de France KZ 125 Gentleman en avril dernier sur le circuit de Valence. Le 44 avait retrouvé le chemin de la victoire avec un bonheur difficile à masquer. Ce numéro, c'est aussi celui qu'il portait aussi lorsqu'il a été couronné Champion de France en 1992...

 

"J'ai gagné à Douvrin en 125 expérimental, le KZ1 de l'époque." se souvient Ludo. "C'est mon numéro fétiche ! Peut-être que je lui porte une attention particulière, mais avez-vous remarqué que Tom Joyner a remporté le Champion du Monde cette année avec le 44 ? Plus fort encore, le même week-end, Anthony Abbasse s'imposait pour la seconde fois au Supernationals à Las Vegas avec le numéro... 44 !

 

Jean-Jacques Malevaut a également été Champion de France avec le 44, titré comme Massimiliano Orsini et Danilo Rossi en Championnat d'Europe avec le même numéro. C'est un signe, non ? Je ne suis pas sûr de remporter à nouveau un titre, on ne sait jamais, en tout cas je resterais toujours marqué par le numéro 44, c'est certain !". 44 fois merci, monsieur Baetz, et à bientôt sur les circuits...

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP 


Produit > France

Mojo-F1-Itaka.jpg

 

La FFSA a annoncé récemment l'homologation du Mojo F1 pour la catégorie Nationale, un pneu qui sera également utilisé en NSK et dans le Challenge Rotax France pour cette catégorie. Les rares pilotes à avoir utilisé ces gommes pour l'instant en disent du bien, mais il faudra attendre les premières compétitions pour se faire une opinion plus précise. En tout cas, le Dunlop SL3 ne suscitera pas beaucoup de regrets d'autant que le Mojo est légèrement moins cher à 169,42 € le train. Les premières livraisons sont attendues pour la première quinzaine de janvier 2014, notamment chez Itaka ou Action-Karting qui sont en mesure de prendre des pré-commandes.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


Tutte le notizie

>
 
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connessione

Partner