Versão Português English version Version française

NEWS

     

Tutte le notizie

>
 

International > GPO Karting

Start-KZ2.jpg

 

Le tonnerre gronde au moment où les KZ2 se présentent sur la grille de départ de la finale. La menace de pluie est bien réelle avec des gros nuages gris en approche. Décidément ce GPO d'Ostricourt ne ménage pas le suspense.

 

Et en effet, les premières gouttes tombent en même temps que les moteurs se mettent à rugir pour le tour de formation, alors que tous les pilotes sont en slicks. C'est le déluge et le départ est reporté, les karts rentrent en parc. Le départ est redonné 30 minutes plus tard, sur une piste détrempée mais avec des karts réglés pour. Pierre Ragues (Sodi/TM) continue son festival en prenant la tête de la course devant Christophe Benoit (Birel/TM) et Paul David. Anthony Abbasse (Sodi/Maxter) trouve un kart en travers sur sa route et perd beaucoup de temps, il est pointé 22ème. Un étonnant Yan Pesce (Energy/TM) occupe la 4ème position, talonné par Amos Méchoulam (Tony Kart/Vortex). Abbasse (Sodi/Maxter) revient enfin dans le top 10.

 

Alors que la pluie redouble, Benoit réduit l'écart avec Ragues, dans le brouillard soulevé par les KZ2, toujours à la limite de l'aquaplanning. Ces deux pilotes ont distancé de plus de 10'' leurs poursuivants emmenés par Méchoulam depuis la disparition de David. Puis c'est Cédric Goudant (Tony Kart/TM) qui récupère la 3ème place, suite à une figure acrobatique de Méchoulam. Abbasse est maintenant dans son sillage (c'est le cas de la dire avec l'eau qu'il y a sur la piste...).

 

Pierre Ragues mérite totalement sa victoire, entre tonerre et déluge, et Christophe Benoit sa 2ème place. Goudant résiste jusqu'au bout et monte sur la 3ème marche du podium devant Abbasse.

 

Suite à un problème technique, le live timing des chronos était indisponible pendant toute cette finale et le compte-rendu de Kartcom en a été quelque peu perturbé.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


Podium-KF2.jpg

 

La situation s'annonce différente très de celle de la KF3 au départ de la finale KF2, car la piste est quasiment sèche maintenant et la probabilité de précipitations proche de 0. Va-t-on retrouver la hiérarchie de la préfinale, rien n'est moins sûr. La 1ère ligne Baron/Poncelet va devoir se méfier de la seconde, Sendin/Bluy, redoutables samedi sur le sec. On attend aussi quelque chose de la part de Guibbert et Belmaaziz, même si ce n'est pas l'annonce de vacances en commun.

 

Cyril Raymond (Kosmic/Vortex) s'infiltre audacieusement tout à l'intérieur dès l'extinction des feux et boucle le 1er des 18 tours dans le sillage d'Alexandre Baron (Sodi/Parilla). Denis Dupont (Tony Kart/Vortex) s'est placé d'autorité 3ème devant Enzo Guibbert (FA Kart/Vortex) et Victor Sendin (Tony Kart/Vortex), tandis que Clément Bluy (Tony Kart/Vortex) perdait du terrain. Guibbert attaque Raymond dans le 2ème tour. Baron a pris le large avec plusieurs meilleurs temps consécutifs.

 

Victor Sendin occupe la 3ème position devant Raymond et Dupont, mais abandonne aussitôt. Bluy prend le relais devant un peloton agité. Au tiers de la course, Guibbert revient sur leader qui possède malgré tout plus de 4'' d'avance. Meilleur temps pour Andrick Zeen (Sodi/Parilla), actuellement 7ème, puis à nouveau pour Baron qui sort tout seul de la piste au 9ème tour. Il parvient à repartir juste derrière Guibbert après un passage dans l'herbe. Chaud !!

 

Bluy occupe toujours la 3ème place, un peu isolé, comme Dupont à la 4ème et Zeen pointe 5ème devant Pascal Belmaaziz. Baron rattrape son erreur au 12ème tour et claque un temps canon tout en dépassant Guibbert. Le voilà de nouveau leader ! Belmaaziz finit par dépasser Zeen pour la 5ème place.

Baron remporte une extraordinaire victoire, assortie d'une très longue série de meilleurs tours en course, devant Guibbert qui n'aura rien pu faire. 3ème Bluy, 4ème Dupont, 5ème Belmaaziz et 6ème Zeen.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


Podium-KF3.jpg

 

Encore plus qu'en préfinale, les pneus vont jouer un rôle de premier plan pour la finale des KF3. Les pilotes qui ont encore de la gomme sur leurs enveloppes pluie vont pouvoir se battre, les autres vont essayer de terminer la course. La question des pressions de pneus va être cruciale sur une piste qui va aller en s'améliorant tout au long de la course, puisque qu'aucune averse n'est à craindre sur Ostricourt dans les minutes qui viennent. Lucile Cypriano (FA Kart/Vortex) est la seule à disposer de pneus pluie en bon état et Anthoine Hubert (Tony Kart/Vortex) prend le pari de partir en slicks de sa 14ème place sur la grille. A suivre.


Charles Leclerc (Sodi/Parilla) boucle le 1er tour en tête devant Pierre Gasly (Sodi/Parilla), Florian Latorre (DR/Parilla) s'est habilement infiltré à la 3ème place, suivi par Leo Roussel (Sodi/Parilla), Amaury Rossero (Sodi/Parilla), Simon Tirman (Tony Kart/Vortex) et Erwan Julé (Intrepid/TM). Hubert attend que la piste sèche en queue de peloton. Valentin Moineault (Merlin/Parilla) est sorti de la piste pour le compte. Gasly prend les commandes au 2ème tour, Julé remonte 5ème.

 

Latorre attaque Leclerc, moins rapide, Roussel en profite également. Hubert commence à accélérer, il a progressé de 3'' sur le dernier passage, mais reste encore loin des performances de la tête. La trajectoire est de plus en plus sèche. Latorre vient de signer le meilleur tour, 2 secondes derrière le leader. Julé a pris la 4ème position à Leclerc. La mi-course est franchie.

 

Gasly contrôle la course et son écart sur Latorre. Roussel est isolé en 3ème position, Julé en 4ème. Simon Tirman fait du bon boulot à la 5ème position. Au tour 10, Hubert, 21ème, signe le meilleur temps, 1 seconde pleine plus vite que les leaders, mais il ne reste que 4 tours... Les positions sont figées à l'avant, la remontée d'Hubert monopolise l'attention de cette fin de course.

 

Pierre Gasly remporte impeccablement la finale et marque encore de gros points pour accentuer sa domination au championnat. Latorre confirme en seconde place son ascension récente. Roussel termine sur le podium devant Julé, Tirman, Mantione et Compère 7ème. 18ème, Hubert n'a pas gagné son pari, mais aura été largement le plus rapide en piste.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


Une grosse averse pendant la pause déjeuner a encore détrempé le circuit d'Ostricourt pour le départ de la préfinale des Rotax Max Master où deux Intrepid se partagent la 1ère ligne, Stéphane Picque et Emmanuel Him. Tout se pase bien dans ce 1er tour bien glissant, Picque passe en tête suivi à quelques longueurs par Him. Franck Rouxel (Sodi) occupe la 3ème position devant Jacques Gautier (Sodi) et Mathieu Bourdon (Tony Kart). Cédric Gardin (Tony Kart) et Bruno Dos Santos (Sodi) occupent les 5ème et 6ème places au tour suivant.

 

Rouxel revient sur le second, Him, le 4ème, Gardin pointe déjà à 3,5''. Picque possède une bonne avance de 1,6''. Rouxel et sa combinaison vert fluo passent Him pour la 2ème position, tandis que le leader accentue son avantage et signe le meilleur temps à la mi-course. Gardin pourrait bien revenir sur le 3ème, Him qui lâche du terrain. Rouxel commence aussi à reprendre du temps sur Picque, de plus en plus nettement, avec le meilleur tour en poche. Picque réagit et fait jeu égal à deux tours de l'arrivée. De même, Him semble pouvoir contrôler Gardin.

 

Le dernier tour n'apporte aucun changement à la situation et c'est l'Intrepid de Stéphane Picque qui remporte la préfinale devant le Sodi de Rouxel. 3ème Him, 4ème Gardin et 5ème Dos Santos. Le duo Picque / Intrepid continue sur sa lancée victorieuse...

 

 

Info Kartcom


Pierre-Ragues-KZ2.jpg

 

Franc soleil, mais piste encore plus ou moins humide, c'est l'heure de la préfinale KZ2, qui fournit un joli casse-tête aux équipes pour le choix du bon set-up. Pierre Ragues (Sodi/TM) part impeccablement tandis que d'autres pilotes comme Paul David (Tony Kart/TM) élargissent la trajectoire et perdent des places. C'est ainsi que Christophe Benoit (Birel/TM) récupère la 2ème place devant David, Charles Martin (CRG/TM), Anthony Abbasse (Sodi/Maxter), William Benedetti (Sodi/TM) et Mathias Gallepe (Sodi/Maxter). Abbasse revient dans les roues de David, Martin cède sous la pression et pointe 6ème. Abbasse est désormais 3ème.

 

Emilien Grosso (Intrepid/TM) navigue au 9ème rang derrière Gallepe, suivi par Yan Pesce (Energy/TM). Benoit est le plus rapide en piste, il remonte légèrement sur Ragues. Pointé à 6 secondes de Benoit, Abbasse aura du mal à faire mieux que 3ème à la régulière. Benoit se rapproche dangereusement du leader. 5 dixièmes les séparent à 3 tours de l'arrivée. Mais Ragues réagit et reprend un peu d'air pour terminer la course en vainqueur. Benoit second, Abbasse 3ème (à 13''), David 4ème et Benedetti 5ème.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


Tutte le notizie

>
 
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connessione

Partner