Versão Português English version Version française

NEWS

Tutte le notizie

>
 

Team > Belgique

KSP-Boy-Pijls-Genk.jpg

 

Boy Pijls, le précieux collaborateur de Paul et Koen Lemmens, véritable cheville ouvrière de Karting Genk vient d'annoncer qu'il quittait la maison pour d'autres horizons professionnels après huit années bien remplies. Il raconte qu'il avait poussé le portail du site, au moment où les bulldozers quittaient le chantier du nouveau circuit, sans rien connaître au monde étrange du karting. Le début d'une aventure assez extraordinaire pleine de découvertes qui l'a conduit à participer à l'organisation d'une centaines de compétitions nationales et internationales, où le travail, conséquent, a toujours été accompagné d'un aspect humain si important. Impossible de trouver dans nos archives une photo de ce gars-là au repos...

 

Huit ans pus tard, donc, il quitte avec émotion tous les amis qu'il a su se faire dans le milieu, motivé par un nouveau projet professionnel mais reconnaissant de tout ce qu'il a appris, de cette expérience irremplaçable et de toutes les belles rencontres qu'il a eu l'occasion de faire. En remerciant le clan Lemmens de lui avoir donné sa chance alors qu'il n'avait encore rien prouvé.

 

Bonne route, Boy, ne change pas trop !

 

KSP-Boy-Pijls.jpg

 

Info Kartcom / © Photos KSP


Pilote > Vincent Fraisse

KSP_Vincent-Fraisse-X30-Lavelanet-FFSA.jpg

 

Le nouveau titre de Champion de France que vient d'obtenir Vincent Fraïsse en X30 à Lavelanet, démontre en premier lieu la qualité des châssis Sodi qu'il utilise. L'an dernier, le constructeur français avait déjà fait fort, mais sa production 2013 est encore un cran au-dessus. Courses après courses, le pilote ne tarit pas d'éloges sur son matériel. C'est un élément essentiel dans dans compétitions monotypes de plus en plus relevées comme le Rotax Max ou le IAME X30.

 

Dans une telle réussite, la part de l'équipe n'est pas mince non plus. On connait l'énergie du team Ludo Racing pour tirer le meilleur des éléments dont il dispose. Travailleur acharné, Ludovic Vève remet sans cesse en cause ses acquis pour donner à son pilote les moyens de faire la différence. Le succès est à ce prix.

 

Le pilote doit enfin se montrer à la hauteur de l'enjeu. En harmonie avec son équipe, Vincent possède désormais assez de métier pour être l'homme de la situation : travailleur, rapide quand il le faut, souvent le plus rapide d'ailleurs, mais aussi assez réfléchi pour gérer habilement ses courses et ne pas commettre d'erreur. Même quand il est dans une position favorable, on le sent toujours concentré sur son objectif et attentif à tous les paramètres.

 

Pour la troisième fois de la saison, après le X30 Challenge Europa et le Championnat de France Rotax Max, Vincent a parfaitement joué sa partition sur l'instrument très bien accordé qu'on lui a confié. Pole-position aux chronos, seconde place en 1ère manche après un départ chaud bouillant de quelques-uns qui ne firent pas long feu, 1ère place dans la suivante. Face à un adversaire de grand talent comme Kevin Breysse, on ne peut pas faire semblant. Vincent a pris un avantage décisif sur une piste encore piégeuse en préfinale avant de conclure par un crescendo imparable en finale.

 

« Ce ne sont pas des courses faciles, c'est très serré ! » confiait-il, enfin détendu après le podium. « Heureusement que j'ai pu compter sur un matériel aussi bon. Je savais ce que j'avais à faire, tout s'est finalement bien passé. C'est incroyable d'être titré deux fois Champion de France la même année, ce ne doit pas être courant. Et je le répète, il y a vraiment du niveau en X30, comme en Rotax. »

 

www.vincent-fraisse.com

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


Pilote > Julien Darras

Arrivé en leader de la KF2 à Lontao pour le 4e rendez-vous du Championnat d'Italie, au volant de son Tony Kart/TM parfaitement préparé par LM Karting, Julien Darras a encore augmenté son avance au point qu'il est quasiment assuré de coiffer la couronne à Castelletto fin octobre.

 

2013_img_CIK_Lonato_fmp_7311.jpg

 

Tout a bien commencé sur le tracé fort en grip de Lonato. Julien réalise d'entrée le meilleur chrono de la catégorie, un bon signe. Il remporte ensuite tout simplement les deux manches qualificatives devant les meilleurs Italiens de la compétition et quelques étrangers affûtés comme Callum Ilott. La bagarre est intense dans la course 1, mais il reprend rapidement les commandes et mène pendant 13 tours avant de céder la 1ère place sans trop offrir de résistance : assurer une seconde place est une très bonne option pour le Championnat dans cette course qui rapporte le maximum de points.

 

Une averse s'abat sur le circuit peu avant le tour de formation de la 2e couse, mais les concurrents s'élancent malgré tout en slicks. 7e sur la grille de départ, les positions étant inversées pour les 8 premiers, Julien n'est pas dans la meilleure situation pour éviter les incidents. Le temps de se familiariser avec des conditions d'adhérence limitée, il se fait éperonner et part en tête-à-queue. Reparti 26e, il reprend ensuite pas moins de 15 places avec une grande efficacité, ce qui lui permet d'engranger les derniers points nécessaires à s'assurer du titre. Joli coup, M. Darras !

 

www.juliendarras.com

 

 

Info Kartcom / © Photo Fernando Morandi - ACI Sport


Pilota > Diversi

Il pilota venezuelano sarà gestito da un team privato nella seconda parte della stagione.

Nei giorni scorsi il management di Mauricio Baiz ha ufficializzato l'interruzione del rapporto di collaborazione tecnica con la Birel Motorsport. Il legame tra la casa di Lissone e il giovane pilota venezuelano è durato 4 anni e si conclude, per entrambe le parti, con un bilancio molto soddisfacente. In particolare, ha consentito a Baiz di formarsi come pilota nell'ambito dei programmi giovanili della casa di Lissone e di divenire uno dei più interessanti e veloci piloti della KFJ, tanto da meritarsi l'attenzione e un contratto diretto con la Red Bull.

 

Kartcom-Mauricio-Baiz.jpg


Tuttavia, nell'ambito delle strategie future, lo staff che gestisce il pilota venezuelano ha ritenuto utile un cambio di struttura tecnica, obiettivo che è stato perseguito allestendo un team dedicato per migliorare alcuni aspetti che hanno influito sulle prestazioni nella prima parte della stagione.
Baiz chiuderà la stagione seguito da uno staff coordinato da Alessandro Villa, che da sempre lo segue nel karting, utilizzando telai Exprit e motori Vortex.
La nuova struttura tecnica usufruirà di una collaborazione diretta con il Gruppo OTK e parteciperà al Campionato del Mondo della CIK-FIA, oltre che alle conclusive gare del Campionato Italiano e alla WSK Final Cup.


Mauricio Baiz, dopo l'ultima gara disputata con la casa di Lissone a Siena in occasione della prova di campionato Italiano, ha ringraziato tutto lo staff tecnico del reparto corse Birel, al quale rimarrà sempre legato da forte amicizia e riconoscente per quanto ha saputo fare per lui nelle stagioni della 60 MINI e nel primo anno di KFJ. Il prossimo appuntamento in pista per Baiz sarà a Lonato per il Campionato Italiano, mentre nei giorni successivi si trasferirà a Sarno per i primi test in vista del Mondiale del prossimo 6 Ottobre.

 

 

Info Baiz / © Photo Marco Campelli/Red Bull Content Pool 


Press > United Kingdom

Karting-Magazine-october-2013.jpg

 

Published September 11th, 108 pages! Contents include: New Kart Classes for 2014; Kartmasters GP (PF International); European Superkart Champs (Assen); TKM Festival (Kimbolton); Three Sisters Circuit Guide; The MAX Column; EPEC British 24 Hour (Teesside); Little Green Man (Buckmore Park & Shenington); Rotax Academy News; Kestrel & Cobra Karts: The History; British Superkart Champs (Thruxton); Tyre Temperatures; Easykart UK Champs (Glan Y Gors); Super One (Larkhall & Clay Pigeon); Rotax US Grand Nationals (Mooresville); Global Cup (Rye House) and more!

 

www.kartingmagazine.com

 

 

Info Karting Magazine 


Tutte le notizie

>
 
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connessione

Partner