Versão Português Versione italiana English version

COMMUNIQUÉS

Julie TONELLI - Communiqué n°112

16/06/11 Week-end chargé à Wackersdorf
Julie TONELLI - European Championship - Wackersdorf

Le circuit allemand de Wackersdorf a été choisi par la CIK pour décerner les titres européens KZ1 et KZ2, une idée discutable à cause d'un tracé sinueux, en même temps que la 1ère des 5 manches du Championnat du Monde KF1. 183 concurrents venus de 24 nations ont donc convergé vers la Bavière le week-end dernier et parmi eux, un nombre respectable de supporters de la Fondation Julie Tonelli pour l'Enfance.

 

Leo-Roussel-KF1.jpg

 

34 jeunes pilotes, 4 courses au programme de ce 1er rendez-vous, une lutte sans merci, souvent très virile, la compétition n'a pas été des plus tendres et l'on se prend à souhaiter un meilleur contrôle pour la suite de ce championnat new look. Léo Roussel (Sodi/Parilla) a su exploiter un matériel souvent très compétitif pour marquer des points importants malgré un abandon dans la course 4. Léo a tout de même signé le meilleur chrono samedi devant les plus grands favoris. Il est ensuite pénalisé à cause de son départ dans la course 1, mais remonte 5ème dans la suivante, puis termine dans le top 10 de la 3ème pour se placer au 12ème rang du classement provisoire. Bien que peu présent cette saison sur les pistes, Loïc Réguillon (Sodi/Parilla) 14ème au général, n'a pas perdu son coup de volant et tient souvent sa place dans le top 10 malgré un matériel en cours de développement. Dans la même équipe, Anthoine Hubert, 15ème du classement, a pu améliorer ses résultats au fil du week-end jusqu'à terminer 9ème dans la dernière course. Rémy Deguffroy (Tony Kart/Vortex) reconnaît qu'il doit faire preuve de davantage d'agressivité pour s'imposer malgré une bonne pointe de vitesse. 11ème de la course 2, son meilleur résultat, il occupe le 19ème rang du championnat. Régulier, le Finalndais Mikko Pakari (Maranello/Maranello) a été lui aussi chahuté et termine 20ème. Handicapé par des chronos en slicks sous la pluie, Guillaume De Ridder remonte le samedi, souffre d'un abandon le dimanche et se classe 21ème.

 

Jeremy-Iglesias-KZ1.jpg4ème du Championnat d'Europe KZ1, Jérémy Iglesias (Intrepid/TM) aura été paradoxalement le plus performant des pilotes confirmés en 125 à boîte. Régulier et rapide, il a tout donné, mais un matériel pas encore assez performant ne lui permet pas d'atteindre le podium. Davide Foré (CRG/Maxter) obtient le meilleur résultat de son équipe à force de persévérance et de régularité. Il réalise le meilleur tour dans sa 1ère manche et termine 6ème de la compétition. Son équipier Jonathan Thonon avait un statut de favori qu'il a honoré par la pole position au chrono et une victoire en manche, mais un abandon dans l'autre manche l'oblige à cravacher pour remonter 8ème en préfinale. Il renonce en finale suite à des gros soucis de pneumatiques. Une mésaventure qui touche aussi, entre autres, Anthony Abbasse (Sodi/Maxter), 9ème à l'issue des qualifications et déjà victime d'un abandon en préfinale.

 

L'Italien Antonio Piccioni (Parolin/TM) a haussé le ton en fin de meeting pour revenir 17ème, puis 8ème en finale. Cela n'a pas été facile non plus pour Beitske Visser (Intrepid/TM), trop souvent malmenée; elle revient pourtant brillamment au 10ème rang dans la finale. Une course en demi-teinte pour Thomas Mich (Birel/TM) qui remonte la pente le dimanche jusqu'en 11ème position. Tony Lavanant (PCR/TM) était dans le coup jusqu'en préfinale, 13ème, mais abandonnait prématurément en finale. Même mauvais plan pour Alessandro Giulietti (Tony Kart/Vortex), pourtant 11ème de la préfinale.13ème au classement intermédiaire, le Hollandais Verdi Geurts (Maddox/Parilla) renonce en préfinale mais revient en 20ème position finale. Bien parti avec un 5ème chrono, Roberto Toninelli (Lenzo/TM) doit se contenter de la 21ème place finale. Le Tchèque Patrik Hajek (Tony Kart/Vortex), vainqueur ici-même en KZ2 l'an passé, termine seulement 24ème après être passé par le repêchage.

 

Miroko-Torsellini-KZ2.jpg

 

Star montante de la KZ2, le jeune Italien Mirko Torsellini (CRG/Maxter) a tout gagné dans les phases qualificatives mais n'a pas été gâté au départ des phases finales. Il se classe tout de même 3ème de la course décisive avec le meilleur tour en piste. Titulaire de la pole position aux chronos, Francesco Celenta (CRG/TM) sort 11ème après les manches et revient 6ème en finale. Le plus Français des Italiens, Yuri Lucati (BRM/TM) vu par deux fois en GPO, remonte lui aussi dans la finale jusqu'en 7ème position. Toujours très rapide, le Suédois Jesper Wernersson (Tony Kart/Vortex) était en bagarre pour la 4ème place avant de céder du terrain à la mi-course pour terminer 10ème. Alexandre Arrue (Righetti/Maxter) aura été le meilleur Français de la catégorie an finale malgré de sérieux contretemps: une lourde pénalité en manche et un abandon en préfinale. Il s'offre un convaincant retour à la 11ème position en finale, avec un gain de 23 places en 25 tours. Belle fin de parcours pour Riccardo Negro (DR/Parilla): 31ème à l'intermédiaire; 23 en préfinale et 16ème en finale. Luca Tilloca (CRG/Maxter) a tout perdu en finale où il n'a pas bouclé un seul tour, tandis que Marvin Meindorfer (DR/TM) ne terminait aucune des deux courses.

 

3 jeunes pilotes français se sont fait remarquer, même s'ils n'ont pas accédé aux phases finales. Charly Bizalion (Intrepid/TM) signait d'abord le 18ème chrono, avant de pointer 6ème et 7ème en manche. Mais une pénalité, un abandon et une exclusion pour un poids trop léger ont freiné sa progression. C'est ensuite Nolan Mantione (Sodi/TM) venu directement de la KF3 qui s'illustre en remportant une manche en slicks sur une piste glissante. Enfin, Yohan Soguel (Alpha/Seven) a tenu le pari un peu fou de passer directement du Cadet au KZ2 européen: courageux !

Les Courses Associées

logo
European Championship
KZ1 / KZ2
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connexion



Partenaires