Versão Português Versione italiana English version

COMMUNIQUÉS

NATIONAL SERIES KARTING - Communiqué n°26

19/05/17 Nouvelle saison et nouveau succès pour la NSK
NATIONAL SERIES KARTING - National Series Karting - Salbris

Avant de visiter les deux autres sites prestigieux de Varennes sur Allier et du Val d'Argenton, le circuit international de Salbris a lancé tambour battant cette nouvelle saison de la National Series Karting les 13 et 14 mai. Toujours aussi populaire et appréciée des pilotes comme des teams, la NSK a rassemblé plus de 200 pilotes pour son lancement 2017.

 

KSP_000_1861.JPG 

De la première séance d'essais libres du jeudi jusqu'à la dernière finale du dimanche après-midi, le meeting a été conforme aux attentes des pilotes: courses disputées, organisation de qualité, rigueur des commissaires techniques et sportifs, cocktail de bienvenue le vendredi soir, distribution de canettes Red Bull par les charmantes hôtesses de la boisson énergisante, exposition d'une monoplace, shooting photo, petit déjeuner offert le samedi et le dimanche matin, disponibilité de l'équipe 3MK Events, 3 manches pour tous en plus des chronos, consolantes, préfinales et finales, sans oublier la dotation ! En Sologne, celle-ci fut un avant goût de ce qui attend les pilotes en fin de saison avec, entre autres, la Finale Mondiale Rotax ou la Winter Cup KZ2 en ligne de mire...

 

KSP_431_3506.JPG 

Minime: Jules Caranta arrache la victoire in extremis
Théophile Nael aux chronos, Augustin Bernier à l'issue des manches, Arthur Raphanel en préfinale et pour finir Jules Caranta en finale ! La hiérarchie n'a cessé d'évoluer chez les jeunes. La finale fut digne d'un scénario hitchcockien, avec des favoris qui ont quitté la scène au passage d'une grosse averse. C'est ainsi que Jimmy Helias, Arthur Raphanel, Louis Iglesias, Théophile Nael, Augustin Bernier et Mathys Cappuccio ont dû remettre à plus tard leurs espoirs de podium.
Le sprint final a opposé Guillaume Bouzar, Théo Bournigault Chedor, Jules Caranta et Léo Portos. Caranta l'emportait sur le fil devant Portos et Bournigault Chedor, puisque Bouzar écopait de cinq places de pénalité pour une sortie de couloir au départ.

 

KSP_331_3072.JPG 

Cadet: Marcus Amand de bout en bout
Pole position, victoire dans les trois manches, en préfinale et en finale ! Marcus Amand n'a laissé que les miettes à ses adversaires. A Salbris, il a remporté un succès mérité. Derrière, Enzo Costet et Elliott Vayron ont joué au chat et à la souris tout le week-end, la place de dauphin revenant finalement à Costet.
Dans le peloton de chasse, William Nicouleau avait gain de cause sur Maceo Capietto dans l'ultime tour pour le gain de la 4e place, sous les yeux de Mathys Jaubert. Deux pilotes ont assuré le spectacle dans le peloton de par leur remontée: Louis Pelet, passé de la 34e à la 7e place et Matteo Spirgel, de la 35e à la 9e position derrière son équipier Sacha Maguet.

 

KSP_231_3972.JPG 

Nationale: Victor Bernier remporte le 1er round
Camille Prouteau a été l'homme fort des qualifications, avec l'obtention de la pole position et trois succès dans les manches. Mais Victor Bernier répliquait en préfinale, où Arnaud Malizia et Ugo Gazil s'intercalaient devant Prouteau. Après l'averse du dimanche après-midi, Thibaut Clément émergeait en tête de la hiérarchie devant Prouteau, Bernier et Reboul.
Mais alors que Clément pensait avoir fait le plus dur en coupant la ligne d'arrivée en vainqueur, il était pénalisé pour position de carénage avant non-conforme. La même mésaventure survenait à Prouteau et Reboul, laissant se dessiner le top-3 suivant: Bernier vainqueur devant Hugo Vair et Damyen Droux. Esteban Masson héritait de la 4e place.

 

KSP_002_3788.JPG 

Rotax Max: Sarrazin dans toutes les conditions
Arnaud Sarrazin a montré à ses rivaux tout son talent, sur le sec comme sous la pluie. En tête après les manches et en préfinale, il a évolué en patron en finale avec son kart équipé de pneus pluie. Derrière, Bastien Borget n'a jamais relâché la pression, mais ne pouvait qu'assurer la 2e place, fort belle au demeurant derrière l'ancien Champion d'Europe.
Johnathan Hoggard ayant manqué la finale et la réussite ayant abandonné le poleman Felix Wargé dans l'ultime course du meeting, c'est Jules Cousin qui a assuré le spectacle en réalisant une remontée spectaculaire de la 25e à la 3e place. Après la pénalité de cinq places infligée au Belge Noah Roovers, Antony Dugue (+10 places) accédait à la 4e position devant Julien Hermouet et Vincent Marserou.

 

KSP_141_4004.JPG 

Rotax Max Master: Guillaume Berteaux à domicile
Faux retraité, Guillaume Berteaux prend toujours autant de plaisir au volant, surtout quand il gagne ! Il faut dire que sur son circuit de Salbris, Berteaux s'est montré impérial des chronos à la finale, qu'il a menée du début à la fin. Plus à l'aise sous la pluie que sur le sec, Matthieu Bourdon saisissait sa chance et doublait Nicolas Poulain pour s'adjuger la 2e place.
David Mendes et Olivier Sacco ont été récompensés de leur course régulière par le gain des 4e et 5e places devant Bruno Dos Santos et Cyrille Bracquart, lequel a perdu de précieuses places au départ. Antoine Antier et Franck Lavergne font partis des déçus du jour.

 

KSP_702_2737.JPG 

Rotax DD2: A qui perd gagne !
Scénario inattendu le dimanche, puisque le Belge Mickael Cool l'a emporté en finale après avoir abandonné en préfinale. Mais sous la pluie de la finale, il fut irrésistible et s'imposait au terme d'un superbe retour. Seul Charly Hipp aurait dû lui échapper. Leader des chronos et des manches, Hipp caracolait en tête, avant de commettre une petite faute et de repartir en 4e position. Certes déçu, il escaladait toutefois la première marche du podium en DD2 Master !
Lucas Joly - vainqueur de la préfinale - et Andrew Williamson en DD2, ainsi que Eric Lemoine et Christophe Adams en DD2 Master complétaient respectivement les deux podiums du jour. Animateur du meeting, Pierre-Alexandre Pennequin s'est intercalé cinquième au scratch.

 

KSP_601_1680.JPG 

KZ2: Carbonnel se révèle, Poulain confirme
La catégorie des 125cc à boîte de vitesses fait désormais partie "à plein temps" de la NSK cette saison. Elle n'a pas manqué d'intérêt, à commencer par la montée en puissance du jeune Arthur Carbonnel, qui était incontestablement le plus rapide à Salbris. Il l'a prouvé en battant Antoine Poulain sur le sec en préfinale. Il n'a pas tremblé sur la piste glissante de la finale malgré la pression de Maxime Roy, finalement pénalisé.
Après des hauts et des bas, Enzo Valente et David Beaumann montaient sur le podium, confirmant la poussé des jeunes. Plus loin, Matthieu Melet et Ayrton Probst-Collomp terminaient au coude à coude. Poulain remportait logiquement la catégorie Master devant Jean-Pierre Girardet.

Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connexion



Partenaires