Versão Português Versione italiana English version

ACTUALITÉS

     

Toutes les actualités

>
< 1 2 3 4 5 6 7 ... 2619 >
 

Pilote > Jules & Arthur RAPHANEL

KSP_8416.jpg

 

La structure clé en main d'accès à la compétition de la FFSA mise en œuvre par 3MK Events et Sodikart a été choisie par la famille Raphanel pour former Jules (13 ans) et Arthur (7 ans). Les deux neveux du pilote officiel Bugatti Pierre-Henri Raphanel font ainsi leurs classes cette année dans les meilleures conditions possibles. La formation d'un bon pilote de kart est longue et difficile, mais grâce à la KRA, les jeunes sont entre de bonnes mains. La présence bienveillante de leurs moniteurs Guy Pansart et Alban Varutti apporte un plus indéniable, tandis que la structure Sodi décharge la famille des soucis logistiques.

 

« C'est vraiment une bonne formule pour débuter en course » explique le père de Jules et Arthur. « Je suis un passionné de compétition et je voudrais voir mes fils gagner, mais la discipline exige de la précision, de la rigueur et donc de l'expérience. La KRA permet aux enfants d'apprendre à leur rythme. Arthur, le benjamin de l'opération, est encore un peu jeune, par contre Jules a bien mûri grâce au karting. Il a pris confiance en lui et devient de plus en plus responsable, ce qui était l'objectif lors de ma décision de lancer mes enfants dans un sport en compétition. Le karting est en effet est un très belle école de la vie ! Leur apprentissage va se poursuivre dans quelques semaines à Varennes pour la dernière épreuve, mais le bilan est d'ores et déjà très satisfaisant. »

 

Bien qu'ayant largement profité de leurs vacances au soleil, Jules et Arthur n'ont pas complètement oublié le sport automobile. Grâce à leur oncle, ils ont eu la chance de pouvoir rouler dans une superbe Bugatti Veyron, un sympathique clin d'oeil à Sodi puisque la voiture arborait les couleurs de la marque française, ce qui n'est peut-être pas une simple coïncidence...

 

 

Info Kartcom / © Photo Agence FRAF


Pilote > Formule 1

Daniel-Ricciardo-Kart-Casteletto.jpg

 

Comme la plupart des pilotes de Formule 1, Daniel Ricciardo a d'abord goûté au sport automobile au volant d'un kart. Alors que de nombreuses stars des Grand Prix se contentent de roulages occasionnels en karting, l'Australien a franchi une étape supplémentaire en créant sa propre marque de kart - Ricciardo Kart.

En collaboration avec Birel ART, l'un des principaux fabricants mondiaux de karts, une gamme complète de châssis Ricciardo Kart est produite dans l'usine de Lissone et s'aligne en compétition partout dans le monde. La proximité du circuit de Monza où se déroule le Grand Prix cette semaine semblait l'occasion idéale pour Daniel de visiter l'usine et de prendre la piste avec un de ses propres karts.

Mercredi 2 septembre, sur le circuit international 7 Laghi, Daniel a enchainé quelques tours de temps au volant d'un Ricciardo Kart, établissant un temps de référence à battre pour les présentateurs TV qui diffusent de la F1, NBC (USA), Canal + (France) avant de faire une course avec les membres de Sky Italia F1.

Daniel avait annoncé qu'il allait rouler décontracté avant le week-end du GP d'Italie, mais une fois la visière baissé, son sens de l'attaque a repris le dessus et il s'est donné à fond. "Je dois avouer que j'ai été surpris par la rapidité des gars de la télévision. J'ai même découvert une trajectoire plus rapide sur l'un des virages en suivant Will Buxton de NBC. Quant à Sky Italia, ils ont aligné le pilote professionnel Davide Valsecchi et nous avons eu une bagarre fantastique".

La journée s'est terminée par une visite à l'usine de Lissone, où tous les Ricciardo Karts sont fabriqués.

 

 

Info et Photo Birel ART - trad. Kartcom


Evenement National > FFSA Karting

Coupe_France_Croix_MED5202_JG.jpg

 

Rendez-vous habituel du meeting de Croix-en-Ternois, en parallèle du KZ Long Circuit, la Coupe de France de Superkart revêtait cette année un caractère plus expérimental et convivial que sportivement soutenue; Ainsi c'était la mise en œuvre d'un nouveau schéma simplifié avec deux courses sprint et une finale plus longue dont le vainqueur remporte la Coupe version 2015 et de nouveaux matériels. Il en est ainsi du 4 temps Suzuki 1000 qui certes a été vu à Ledenon mais fut essayé à Croix par Morgan Weber bien connu des pilotes de KZ et Michel Trollé, le 1er champion de France de la discipline ou encore d'un KTM350cc dont c'était la 1ère apparition. En complément, c'était la première sortie sur le continent pour les Superkarts historiques des Britanniques de l'association Kartings Legends, en démonstration. Steve Edwards ex-champion de France conduisant un PVP réplique de celui du champion de monde P.V. Petersen.


Le motoriste VM devenu premier fournisseur moteur de la discipline accaparé par une course à Brno la semaine prochaine renonçait à se déplacer. Faute de moteurs disponibles, le team néerlandais Karting Paradise qui loue des ensembles était forfait. C'est ce qui explique la défection de nombreux pilotes.


Julien Goullancourt (Anderson/FPE) de?sirant préserver ses chances au Championnat de France où il est second provisoire avant l'ultime épreuve du Val de Vienne (3 & 4 octobre) avait troqué son moteur habituel DEA pour un FPE de réserve. Cela ne l'empêcha pas de dominer les chronos et les deux courses sprint. Son principal adversaire Kévin Ranoarimanana (MSKart/DEA) avait fait le chemin inverse en récupérant un DEA révisé à la place de son dernier VM. Il eu plus de mal à trouver le bon rythme ou la bonne carburation puis fût gêné au départ de la course 2, mais il retrouvait néanmoins sa place en 1ère ligne pour la finale. Pascal Delcroix avait bien fait de persévérer (Il ne démarrait pas vendredi), car il s'est amusé à doubler ou redoubler Thierry Vandemeulebroucke, le leader du Team Coyote, par ailleurs mécène de l'ASK Côte d'Opale, organisatrice de l'évènement.


La finale se profilait avec tous les participants rassurés sur la fiabilité de leur matériel. Envol parfait pour Kévin Ranoarimanana qui freine en tête en bout de ligne droite. Il va dominer la course durant les deux tiers de l'épreuve. Si Goullancourt recolle au second passage, il cède ensuite progressivement du terrain. Delcroix a pris le meilleur sur Vandemeulebroucke. De quoi lui insuffler du baume au cœur après un début de saison plus difficile que prévu. Il devait toutefois abandonner à mi-course. Soudain Ranoarimanana ne tient plus la même cadence. Il perd 1 seconde au tour alors que Goullancourt améliore quelque peu ses chronos. Ce dernier rattrape donc inexorablement le leader. Il le double et part remporter cette Coupe. Ranoarimanana devait déplorer une fuite d'essence. En s'allégeant de manière imprévue, il n'était malheureusement plus au poids légal à l'arrivée. Vandemeulebroucke montait à sa place sur le podium accompagné d'un Jean-Marc Fernandes surpris mais tout sourire.

 

 

Info et Photo © Mediasuperkart


International > ACO

Après 24 ans d'absence sur la scène mondiale du karting, Le Mans accueille cette année le plus grand rendez-vous de l'année pour la Commission Internationale de Karting de la Fédération Internationale de l'Automobile (CIK-FIA) sur le circuit Le Mans Karting International de l'Automobile Club de l'Ouest. Du 10 au 13 septembre 2015, l'évènement phare de la saison karting marquera le grand retour du Mans sous les projecteurs de la discipline avec une affiche particulièrement attractive puisque trois autres catégories viendront renforcer l'attrait du Championnat du Monde KZ de la CIK-FIA.

Tracé mythique des années 70-90, le circuit Alain Prost, au Mans, peut se targuer d'avoir reçu les futures stars du sport automobile à leurs débuts lors de plusieurs Championnats du Monde de karting. Ayrton Senna en 1978, Michael Schumacher en 1985, Jarno Trulli en 1991, mais aussi Giancarlo Fisichella, Jos Verstappen, Allan McNish, Emmanuel Collard, Sébastien Bourdais ou Benoit Tréluyer se sont illustrés parmi tant d'autres sur les 1 172 m du circuit Alain Prost.

 

YBA_0709.jpg


L'ACO a décidé de renouer avec ce passé glorieux grâce à la création en 2013 du circuit Le Mans Karting International, un tracé long de 1 384 m répondant aux normes de sécurité actuelles de la CIK-FIA. Le site possède des infrastructures ultra-modernes, tant pour la gestion de la compétition que pour l'accueil du public. Rapide, spectaculaire et technique, le circuit Le Mans Karting International offre la particularité de tourner dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, une difficulté physique supplémentaire pour les pilotes. Le nouveau tracé et l'organisation de l'Association Sportive de Karting de l'ACO ont déjà fait leurs preuves avec les 24 Heures Karting et de nombreuses courses régionales, nationales et internationales.


Séduites par la qualité du Complexe International de Karting du Mans, la FFSA et la CIK-FIA n'ont pas hésité à confier l'organisation du Championnat du Monde KZ 2015 à l'ACO, via l'ASK. Près de 200 parmi les meilleurs pilotes du monde entier sont attendus au Mans du 10 au 13 septembre pour le meeting le plus important de l'année dans les quatre catégories du programme. Présents sur place ou rivés à leurs écrans, plusieurs milliers de spectateurs s'apprêtent à suivre l'événement qui marque le grand retour du Mans sur la scène mondiale en karting.


Les pilotes et leurs équipes étaient en test depuis plusieurs jours, sur le circuit Le Mans Karting International pour achever la préparation de l'épreuve qui approche. Découverte et prise de repères pour les concurrents, long travail de mise au point pour les techniciens, la tension est déjà perceptible en vue de la compétition.


Tour d'horizon des catégories et pilotes engagés :


Le Championnat du Monde CIK-FIA de KZ
Il s'agit du plus haut niveau de compétition karting, le domaine des équipes d'usine, disputé sur des karts 125cc 2 temps à boîte 6 vitesses développant près de 50 cv pour un poids total de 175 kg. Les performances époustouflantes de ces machines n'ont d'égal que la virtuosité de leurs pilotes, tout simplement les plus grands ténors du karting détenteurs de palmarès éloquents. 36 pilotes sont engagés au Mans dont, les Italiens Marco Ardigo, Flavio Camponeschi, Paolo De Conto, Davide Forè et Andrea Dalé, les Belges Jonathan Thonon et Rick Dreezen, les Britanniques Ben Hanley et Jordon Lennox-Lamb, les Hollandais Bas Lammers et Jorrit Pex, qui totalisent plus de 30 titres européens et mondiaux. La France ne sera pas en reste avec trois pilotes capables de viser la victoire, Anthony Abbasse, quintuple vainqueur des 24 Heures Karting, Jérémy Iglesias et Arnaud Kozlinski, équipés de châssis Sodi made in France, sans oublier Julien Canal, pilote manceau, 3e aux 24 Heures du Mans 2015 en catégorie LM P2 et engagé dans le Championnat du Monde d'Endurance de la FIA, qui sera au départ.


La Super Coupe Internationale CIK-FIA KZ2
Sur un matériel très proche de celui de la KZ, mais plus abordable, l'héritière des Coupes du Monde KZ2 rebaptisée Super Coupe Internationale attire un grand nombre de pilotes. 102 pilotes sont attendus au Mans, pour une compétition extrêmement sélective où les Français seront très bien représentés et auront à cœur de briller. On suivra notamment le parcours de Thomas Laurent et Nicolas Gonzales, membres de l'Equipe de France FFSA Karting, Paolo Besancenez, Charles Fiault, Alexandre Arrue, Maxime Roy ou Enzo Guibbert, face aux Italiens engagés en force dans la Sarthe.


Le Trophée Académie de Karting de la CIK-FIA
Formule unique au monde visant à faire éclore les jeunes talents entre 13 et 15 ans, le Trophée Académie oppose cette année 51 pilotes représentant 36 pays et quatre continents. Ils se mesurent sur un matériel identique, tiré au sort. Le Trophée 2015 vivra son dénouement au Mans pour la troisième et dernière épreuve de son calendrier. L'Espagnole Marta Garcia mène au classement, mais on suivra avec attention les performances des deux jeunes membres de l'Equipe de France FFSA Karting, Enzo Coursimault, déterminé à briller après ses déconvenues précédentes, et Théo Nouet, actuellement classé 8e qui fera tout pour améliorer sa position.


La Super Coupe Historique de Karting CIK-FIA
Rencontrant de plus en plus de succès auprès des passionnés comme du public, les Karts Historiques seront également de la fête au Mans lors de la troisième édition de la Super Coupe Historique de Karting de la CIK-FIA. Il ne s'agit pas à proprement parler d'une compétition, mais plutôt d'un show avec plusieurs sessions de démonstration au programme. En piste comme dans le paddock, ce sera l'occasion de découvrir, ou de re-découvrir, ces merveilleuses machines qui ont fait l'histoire de la discipline et qui ont construit sa réputation.


Le schéma des compétitions de karting offre de longues séances de roulage pendant tout l'évènement, à commencer par les essais libres jeudi 10 et vendredi 11 septembre, une journée qui se terminera par les essais qualificatifs. Le samedi 12 septembre sera consacré aux manches de qualification avant de passer aux phases finales dimanche 13 septembre. Les préfinales du dimanche matin détermineront alors la grille de départ des finales (dimanche après-midi), décisives dans l'attribution des titres.


Informations pratiques :


Dates: du 10 au 13 septembre 2015
Circuit : Circuit International de Karting (1 384 mètres)
Tarif enceinte générale week-end : 12€ (membres ACO et licenciés karting FFSA) ; 15€ (tarif public).
Tarif enceinte générale dimanche : 10€ (membres ACO et licenciés karting FFSA) ; 12€ (tarif public).
Gratuit pour les jeunes nés après le 13 septembre 1999 et accompagnés d'un adulte.

 

 

Info & © Photo ACO


Toutes les actualités

>
< 1 2 3 4 5 6 7 ... 2619 >
 
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connexion



Partenaires