Versão Português Versione italiana English version

ACTUALITÉS

     

Toutes les actualités

>
< 1 2 3 4 5 6 7 ... 2604 >
 

Evenement National > Championnat de France

Avec 90 pilotes présents à Angerville, le Championnat de France Nationale 2015 s'est avéré déjà très disputé pendant les 8 séries des essais chronométrés vendredi 31 juillet qui se déroulés par groupe de 11 à 12 seulement. Fort heureusement la météo n'a pas joué de mauvais tours aux concurrents pendant les presque 2 heures qu'ont duré ces chronos. Pas de pluie, une température stable autour de 23°C, c'est tout juste si on reconnaissait la région d'Angerville au climat parfois si particulier.

 

KSP_0014.jpg 

La piste a donné l'impression de s'améliorer très légèrement jusqu'à la dernière série dans laquelle Sébastien Gibier (Tony Kart/Rotax) et Harald Creton (Kosmic/Rotax) se sont affrontés pour la pole position. Gibier commençait fort en effectuant le meilleur tour de la catégorie dès son 4e passage. Mais Creton n'avait pas dit son dernier mot et accélérait pour réaliser les meilleurs temps du jour dans ses deux derniers tours, concluant sans appel sur un chrono de 52''585, à 6 centièmes devant Gibier.

 

Leaders respectifs des groupes 4 et 7, Maxime Sabin (Tony Kart/Rotax) et Quentin Dupuis (BirelArt/Rotax) prenaient les 3e et 4e places à presque 2 dixièmes de la pole, suivis en 5e position par l'étonnant Réunionnais Rehane Gany (Kosmic/Rotax). Avec Vincent Marserou (Tony Kart/Rotax) 6e, Alexandre Jenouvrier (Sodi/Rotax) 7e, Florian Venturi (FA Kart/Rotax) 8e à 3 dixièmes, Adam Eteki (Tony Kart/Rotax) 9e et Enzo Valente (Sodi/Rotax) 10e, on avait une première idée de la hiérarchie du meeting, peu de favoris ayant chuté au-delà de la 21e place dans l'exercice.

 

La compétition va se poursuivre dès samedi matin et jusqu'à dimanche midi par une très longue série de manches qualificatives, 28 au total, soit 7 par pilote, un record en Championnat de France ces dernières années.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


Pilote > Hadrien David

A une semaine d'intervalle, Hadrien David a remporté deux grandes succès d'envergure nationale en Minime sur le circuit de Saint-Amand. On le savait rapide depuis le début de la saison au vu de sa collection impressionnante de victoires sur tous les terrains. Mais le jeune pilote repéré par le Programme 10-15 de la FFSA a encore franchi une étape à Saint-Amand en s'imposant tout d'abord lors de la NSK, victoire et titre, puis en récidivant pendant la Coupe de France. Alors imbattable ?

 

KSP_26_2913.jpg

 

En tout cas, Hadrien est un protagoniste de premier plan cette année dans la catégorie des 9-12 ans au volant de son Zanardi/Rotax du team CBK et le circuit de Saint-Amand lui a particulièrement bien réussi. Pour la 2e et dernière épreuve de la NSK en Minime, il a tout gagné sous la canicule. Pole position au chrono, trois manches victorieuses, vainqueur de la préfinale et de la finale plus de 10'' devant ses adversaires et meilleur tour de chaque course, le bilan est sans appel. Dominé lors de la finale au Mans, Hadrien a repris sans hésiter l'avantage à Saint-Amand pour s'imposer au classement général.

 

Une semaine plus tard, le plateau de la Coupe de France était plus conséquent, mais le résultat n'a guère changé. Meilleur temps des chronos parmi les 42 engagés, Hadrien s'imposait sans trop forcer dans chacune de ses trois manches qualificatives. Il prenait ensuite le large sur le sec en préfinale avec le meilleur tour et confirmait sur une piste bien mouillée en finale, toujours le plus rapide, franchissant la ligne d'arrivée 18'' devant le second. La Coupe de France est son premier succès FFSA après sa victoire en NSK.

 

KSP_26_0308.jpg

 

« Je tiens tout d'abord à remercier Cédric Boisroux et le team CBK pour m'avoir préparé un matériel au top pendant ces deux week-ends ! » déclarait avec modestie Hadrien. «  L'entrainement effectué pendant les stages du Programme 10-15 m'a également bien aidé, notamment sur le plan physique sur un circuit exigeant comme Saint-Amand. Il fallait faire la différence au départ et dans les premiers tours pour assurer un bon résultat à chaque fois, même si je n'ai jamais baissé le rythme jusqu'à l'arrivée. L'année avait déjà bien commencé, et là tout s'enchaine parfaitement. »

 

On retrouvera Hadrien David encore plus solide lors de la Rotax International Cup à Angerville puis au Championnat de France à Aunay les Bois, les deux grands rendez-vous de la fin de saison.

 

 

Info Kartcom / © Photos KSP


Pilote > Adam Eteki

KSP_25_2178.jpg

 

Pas vraiment récompensé de ses efforts en compétition nationale pour le moment, Adam Eteki réussit par contre des performances remarquables à un niveau autrement plus élevé, celui du Rotax Max Euro Challenge. Grâce à sa 7e place récemment acquise en finale à Wackersdorf, le jeune Français vient de rentrer dans le top 10 au classement provisoire d'un des championnats les plus difficiles.

 

Au volant de son Tony Kart/Rotax du team SG Driver's, Adam débutait le meeting allemand par un modeste 29e chrono en Junior. Ravi de prendre la 4e place de sa première manche, il rencontrait ensuite quelques embûches sur son chemin et n'améliorait pas franchement son score au classement intermédiaire. Par contre, Adam donnait comme souvent le meilleur de lui-même dans les phases finales grâce à son sens de l'attaque et à d'excellents temps au tour. Le festival Eteki commençait en préfinale par une magnifique remontée de 15 places. A ce niveau, c'est du grand art ! Adam poursuivait sur sa lancée en finale et gagnait cette fois 5 positions, un rude challenge parmi les meilleurs spécialistes, en franchissait la ligne d'arrivée au 7e rang.

 

En progression constante depuis ses débuts dans l'Euro Challenge à Salbris, Adam pointe maintenant à la 10e position du championnat après trois courses, un véritable exploit pour une première saison internationale. Engagé ce week-end dans le Championnat de France Nationale à Angerville, Adam disputera la dernière épreuves du Rotax Max Euro Challenge en septembre à Genk.

 

http://adameteki.com

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP - Guillaume Veuve


Video > CIK-FIA European Championship

 

 

Vidéo WSK Promotion


Team > Kosmic

Felipe Drugovich et Caio Collet, les deux pilotes brésiliens du Kosmic Racing Department, ont terminé dans le top 5 de la finale du Championnat d'Europe KF-Junior le week-end dernier à Kristianstad. La performance est d'autant plus remarquable que la compétition a été perturbée par de nombreux incidents et que les conditions climatiques changeantes ont singulièrement compliqué la tâche des pilotes comme des techniciens.

 

KSP_209_4823.JPG

 

« Franchement, je suis très heureux de ce résultat ! » confiait Olivier Maréchal. « L'épreuve suédoise a été difficile pour tout le monde, il fallait déjouer de nombreux pièges pour terminer en bonne place. L'équipe a très bien réagi lors des changements d'adhérence et nous avons toujours été rapides. Les pilotes se sont bien comportés face à ces conditions, même si tous n'ont pas connu la même réussite. La progression de Drugovich et Collet depuis le début de la saison est une belle satisfaction pour le team

 

Au volant de son Kosmic/Vortex, Felipe Drugovich était le plus rapide en KF-Junior, 3e temps des essais chronométrés, dans le top 3 des manches, seulement retardé par un pare-chocs arrière décroché. Il remontait 3e de sa préfinale et finissait par s'emparer de la 2e place en finale avec le 3e temps de la course au terme d'un parcours très convaincant. Caio Collet a été très solide également, malgré son peu de roulage. Après un abandon dans une des manches, il a réussi une superbe préfinale et s'est battu dans le top 4 de la finale avant de terminer 5e., ce qui lui assurait la 6e position de son premier Championnat d'Europe. Retardé dans les manches, chahuté en préfinale, Charles Weerts aurait pourtant mérité sa place en finale au vu de ses performances, lui qui avait commencé par signer le 9e temps des chronos.

 

KSP_241_2546.JPG

 

Karol Basz était une nouvelle fois parmi les meilleurs en KF, avec son 3e chrono, ses deux victoires en manches qualificatives assorties du meilleur temps et ses remontées impressionnantes. Mais une cascade d'ennuis divers a eu raison de ses légitimes ambitions de podium et il n'a pu faire mieux que 6e de la finale. Sur ses terres, Jessica Backman n'est pas parvenue à se qualifier à cause d'une bousculade au repêchage, alors qu'elle avait effectué une remontée de 15 places pendant les manches qualificatives.

 

www.kosmickart.com

 

 

Info Kartcom / © Photos KSP


Toutes les actualités

>
< 1 2 3 4 5 6 7 ... 2604 >
 
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connexion



Partenaires