Versão Português Versione italiana English version

ACTUALITÉS

Toutes les actualités

>
 

International > World Karting Championship

Les pilotes remarqués lors des essais nocturnes jeudi, Thomas Bale et James Abela se sont révélés moins rapides sous la chaleur écrasante de la mi-journée ce vendredi. Pendant la 1ère série chrono, ils ont été pointés respectivement 10ème et 12ème, tandis que le Danois Martin Ellegard signait la pole en 55''823 devant les Britanniques George Russell à 2 centièmes et Alex Gill à 9 centièmes. 2 dixièmes plus loin, le Portugais Bruno Oliveira se classe 4ème devant le Suisse Felix Hirsiger et le Néerlandais Martijn Van Leeuwen. Paolo Besancenez, 1er Français pointe 9ème à 0,380'', Adeline Prudent 11ème à 0,518''.

 

ACA.jpg


Le Russe Alexander Maslennikov signe le meilleur temps de la 2ème série chrono en 55''794, ce qui lui offre la pole position de la catégorie. Joonas Lappalainen, from Finland, revient fort à propos en deuxième position à 0,121'' du leader devant le surprenant Theodoros Zaharelis, de nationalité grecque et l'Indien Arjun Maini. Le Français Erwan Julé a été percuté par un concurrent et son kart en a bien souffert. Il termine 7ème, mais plus loin que prévu en terme de temps.


Le classement général place bien sur Maslennikov en pole devant Ellegard et Russell, puis Lappalainen 4ème et Gill 5ème.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


A un jet de pierre du circuit de Formule 1, le Viva Karting Track de Bahreïn accueille ce week-end la dernière épreuve du Championnat du Monde M18 et du Trophée Académie de la CIK-FIA. C’est ici, dans le désert de Sakhir, que sera attribué samedi soir la couronne mondiale des moins de 18 ans ainsi que le titre très convoité de « meilleur académicien ». Et le suspense est entier !
 

Paddock.jpg

 

Le circuit de Bahreïn écrit une page importante de l’histoire du karting ce week-end. C’est en effet la première fois que le Moyen-Orient accueille un Championnat du Monde de la discipline. Les températures dans cette région dépassant allègrement les 30°C en cette période, l’horaire de l’épreuve a par ailleurs été adapté. Durant trois jours, les participants prendront en effet la piste en deuxième partie de journée et ils disputeront les phases finales bien après le coucher du soleil.
 
En cette journée de jeudi, les Pilotes ont donc découvert ce nouveau circuit tout en travaillant déjà sur les premiers réglages pour préparer les essais qualificatifs, programmés ce vendredi en tout début d’après-midi. Ils ont aussi expérimenté le pilotage en nocturne, à la lueur des immenses projecteurs éclairant le tracé d’un peu plus de 1.400 mètres. « C’est incroyable », souriait le Britannique Henry Easthope (Sodi), leader du mondial avant ce dernier rendez-vous. « En roulant la nuit, avec juste les projecteurs, on a vraiment l’impression d’être dans un monde irréel. Il faut se concentrer beaucoup plus… Mais j’adore ça ! »
 
Rapide et très vallonnée, la piste de Viva Karting Track fait l’unanimité. « C’est vraiment très amusant », expliquait le Français Anthoine Hubert (FK), le plus sérieux rival de Easthope au championnat. « Ca monte, ça descend, il y a plein de possibilités de dépassement… Ce qui est un peu étrange, c’est que ça glisse beaucoup, probablement à cause du sable qui se dépose sur la piste… »
 
Leader du Trophée Académie, le Finlandais Joonas Lappalainen avait toutes les raisons d’être dépaysé. « Dans mon pays, cela fait plusieurs semaines qu’il neige », rigolait-il. « Chez moi, près d’Helsinki, il y a 20 cm de neige et il est évidemment impossible de rouler en karting. Je suis donc évidemment très heureux d’être ici, surtout que la piste est vraiment très intéressante. »
 
Impressionnés par le superbe complexe dédié au karting, les participants le sont aussi par l’accueil des organisateurs. Manifestement, ceux-ci ont mis les petits plats dans les grands. Tous les ingrédients sont donc réunis pour faire de la première épreuve mondiale de karting au Moyen-Orient une vraie réussite. Un événement qui pourra être suivi partout dans le monde samedi dès 18h (16h en Europe centrale) grâce à la retransmission en direct des phases finales (tant pour la catégorie M18 que pour le Trophée Académie) sur le site www.cikfia.tv.

 

 

Info CIK / © Photo KSP


C'est fait, tous les pilotes ont pu découvrir le tracé de Barheïn au cours des 3 séances non-qualificatives qui leur étaient proposées en nocturne ce jeudi soir. Pour parler chiffres, on constate une légère défection pour cette destination lointaine par rapport à la manche d'Angerville, avec 7 absents en Académie et 15 en M18, ce qui reste très raisonnable pour la dernière épreuve de la saison. Les moins de 18 ans sont 56 en piste et les Académiciens 37.

 

Les performances se sont constamment améliorées au cours des 3 séances successives. Si les mécaniciens ont travaillé pour faire progresser les performances du matériel, les conditions de pistes ont sans doute bien contribué à l'abaissement des temps, la température chutait régulièrement depuis le coucher du soleil. 

 

ACA.jpg

 

En Trophée Académie, c'est l'Australien James Abela qui a constamment occupé la tête de sa série jusqu'à réaliser le meilleur temps de la catégorie en 56''232, tandis que le pilote des UAE Thomas Bale dominait tout aussi régluièrement l'autre série pour clore la journée à 4 centièmes d'Abela. Toutefois, le Français Erwan Julé et le Britannique George Russell se sont intercalés avec les 2ème et 3ème meilleur temps du jour. D'autres pilotes se sont distingués: le Néerlandias Martijn Van Leewen, le Russe Alexander Maslennikov, le Portugais Bruno Oliveira et l'Allemand Christopher Dreyspring.

 

U18.jpg

 

En M18, la série impaire a toujours été nettement plus rapide que la série paire, mais pour le coup, la différence d'horaire pourrait ne pas tout expliquer. Finalement, le Hollandais Joel Affolter (Intrepid) a signé le meilleur chrono en 55''661 devant l'Australien Joseph Mawson (Top Kart), un Matthew Graham (Zanardi) revenu à son meilleur niveau et Henry Easthope (Sodi) en amélioration régulière. Dans l'autre série, le Suisse Randy Berglas (Mach 1) termine en 56''005 devant l'Australien Jacob Parsons (Top Kart), le Britannique Ricky Collard (ART GP), le Suisse Severin Amweg (ART GP) et le Français Hubert Petit (Sodi). Anthoine Hubert (Formula K) a bien roulé lui aussi et on le retrouve en compagie de Charles Leclerc (ART GP) à quelques centièmes. 

 

Vendredi, la donne sera différente puisque les essais non-qualificatifs à venir, puis les chronos officiels auront lieu en milieu de journée, sous une forte chaleur. 

 

 

Info Kartcom / © Photos KSP


Barhain_Night1.jpg

 

La nuit est tombée en quelques minutes sur le karting de Barheïn, laissant place quasi instantanément à une ambiance nocturne féérique. Sous un éclarage artcificiel surprenant d'efficacité, les karts avalent à plein régime les dénivellations du circuit, disparaissant par-ci pour mieux ressurgir par-là. Les séances non-qualifactives s'enchaînent dans une frénésie nocturne qui pourrait faire penser à Noël sans une température encore très douce de plus de 25°. On ne sait plus où donner de la tête, le spectacle est total, c'est magique !

 

Barhain_Night2.jpg

 

 

Info Kartcom / © Photos KSP


FBT_0088.jpg

 

Les pilotes et les teams ont eu toute la journée de jeudi pour se préparer, chacun à sa manière, et surtout pour attendre que la chaleur de Bahreïn retombe.

 

FBT_0090.jpg

 

Tout le monde est impatient que la compétition débute enfin. La température est en train de chuter sous les 30°.

 

Bahrain_Jeudi_S.jpg

 

Le soleil se couche sur le Golfe, les projecteurs sont déjà allumés, les karts du Championnat du Monde M18 et du Trophée Académie vont bientôt entrer en piste, une découverte pour la plupart des concurrents, mais pas pour tous... 

 

Barhain_track_jeudi_S.jpg

 

 

Info Kartcom / © Photos KSP


Toutes les actualités

>
 
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connexion



Partenaires