Versão Português Versione italiana English version

ACTUALITÉS

     

Toutes les actualités

>
 

International > CIK-FIA

KF3.jpg

 

Peu de participants cette année pour le Championnat Asie Pacifique KF3, qui se déroulait à Macao en parallèle du Championnat du Monde KF1. Le pilote indien Jehan Daruvala (Kosmic/Vortex), aux couleurs Sahara Force India,  avait largement dominé la concurrence depuis les chronos, remportant les 3 manches et la préfinale tout en réalisant à chaque fois les meilleurs tours en course. Pourtant, au départ de la finale, il a été mis à mal par le bouillonnant Japonais Sato Marino (Maddox/Parilla). Marino a d'abord creusé un petit écart d'une demi-seconde, Daruvala l'a rejoint après la mi-course, mais a reperdu du terrain lors d'une attaque infructueuse. Les derniers ont été pimentés par un bon spectacle. Marino, plus brouillon, mais surmotivé, Daruvala plus efficace, mais dérouté par le style généreux de son adversaire capable de répliquer là on ne l'attendait pas, les ingrédients d'un beau final étaient réunis. N'hésitant pas à passer dans les bas-côtés, Marino a tout tenté, surpilotant plus souvent qu'à son tour, pour rester en tête. Il avait sans doute course gagnée, quand il est parti seul à la faute dans le dernier tour en élargissant exagérément une trajectoire audacieuse. Daruvala s'est logiquement infiltré dans le portail ouvert pour franchir la ligne d'arrivée en Champion tout à fait méritant. Le Japonais Joe Ishida (Kosmic/Vortex) prend la 3ème place devant le pilote de Hong Kong Jacky Chan Cheuk Hin (CRG/BMB) et le Thaïlandais Sasakorn Chaimongkol (Intrepid/TM). On peut regretter l'absence de pilotes de référence venus d'Europe pour assurer davantage de crédibilité à ce titre, sur un tracé vraiment très spectaculaire. 

 

 

Info Kartcom  / © Photo KSP


International > World Karting Championship

Start-R3.jpg

 

Cette 3ème course du Mondial KF1 à Macao est sans doute la manche charnière pour la conquête du titre. Le spectacle a encore une fois été intense tout au long des 21 tours du circuit de 1203 m. Sur la grille, les pilotes CRG et LH se sont donné l'accolade avant de s'installer dans leurs machines. La phase de départ a ensuite été cruciale : Flavio Camponeschi (Tony Kart/Vortex), parti en tête, serre complètement à l'intérieur de la première épingle pour protéger sa position. En plein freinage, Max Verstappen (CRG/BMB) le touche, peu violemment, les deux pilotes sont déséquilibrés et renvoyés à l'extérieur de la courbe, sur la partie sale de la piste.


C'est Felice Tiene (CRG/BMB) qui boucle le 1er tour en tête devant son équipier Jordon Lennox-Lamb, Tom Joyner (LH/BMB) et Eddy Tinini (CRG/BMB) décidément très en forme. Suivent Pedro Hiltbrand (FA Kart/Vortex) 5ème, Ben Hanley (ART GP/Parilla) 6ème, Verstappen 7ème. Campo passe 12ème, Davide Fore' (CRG/BMB) 28ème suite à un contact dans l'épingle. Verstappen et Camponeschi reprennent bien vite des places, mais le jeune Hollandais est placé sous investigation à propos du départ.


Moins rapide à ce moment, Lennox-Lamb perd progressivement des places. Hiltbrand peut ainsi s'emparer de la 2ème place, jusqu'à ce que Joyner ne le rejoigne et le dépasse. Verstappen revient en 3ème position. Camponeschi dépasse Lennox pour le gain de la 7ème place, mais le Britannique retrouve de la performance et reprend son bien peu après. A la mi-course, Joyner place une superbe attaque sur Tiene à l'épingle et s'installe en 1ère position. L'Italien est moins véloce en fin de course, Hanley, puis Verstappen en profitent. Joyner empoche sa 3ème victoire de suite à Macao, Hanley termine second devant Verstappen, Tiene et Lennox-Lamb, Camponeschi finit 6ème devant Hiltbrand, Chang Wing Chung, Basz et Tinini. 12ème, Yuya Suzuki (Sodi/TM) signe le meilleur tour.

 

Tom-Joyner-KF1.jpg

 

Cette course palpitante offre pratiquement le titre à Camponeschi qui conserve 2 points d'avance sur Joyner, mais le pilote LH ne pourra plus marquer de points : il a déjà fait le maximum puisque 3 résultats sur les 4 sont retenus. Seul Sasaki peut encore menacer Campo, si celui-ci connait des problèmes dans la dernière course. Tiene, Verstappen et Lennox sont irrémédiablement distancés. Verstappen écopera un pleu plus tard d'une pénalité de 10'' par sa manoeuvre sur Camponeschi au 2ème virage.

 

 

Info Kartcom / © Photos KSP


Campo-KF1.jpg

 

Le temps est encore meilleur ce dimanche matin sur Macao : ciel bleu bien dégagé, plus de 28°, humidité raisonnable, les conditions sont idéales. Tout d'abord en bagarre avec Daiki Sasaki (Kosmic/Vortex) pour la pole des chronos dominicaux du Championnat du Monde KF1 à Macao, Flavio Camponeschi (Tony Kart/Vortex), s'est ensuite mesuré avec Max Verstappen (CRG/TM) et Felice Tiene (CRG/BMB). Campo réalise le meilleur tour en 45''323 devant Verstappen à 0,59'', Tiene 3ème à 0,77'', Eddy Tinini (CRG/BMB) auteur d'un superbe 4ème temps à 0,106'', Jordon Lennox-Lamb (CRG/BMB) 5ème devant Sasaki et Tom Joyner (LH/BMB), 7ème. On va donc retrouver un Tony Kart suivi de quatre CRG sur la grille de départ de la Course 3...

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


Macau.jpg

 

Le Championnat du Monde KF1 vient d'achever la 3ème de ses 4 journées de course. Le circuit de Macao s'est bien amélioré depuis la précédente épreuve mondiale en 2009. La pose d'un nouveau revêtement était indispensable pour la compétition de haut niveau. Cependant, aux dires des pilotes européens, l'asphalte reste à la fois glissant et abrasif, trop souvent bosselé par endroit. Les karts sont presque toujours en légère glisse. Le tracé relativement compact permet de nombreux dépassements, le freinage de l'épingle restant la zone la plus utilisée pour cela. Les deux courses de samedi ont été assez spectaculaires.

 

L'Automobile General Association Macao-China et le Macau Motorsports Club font de gros efforts pour proposer une manifestation de grand standing en comptant sur des moyens financiers visiblement non-négligeables et sur un personnel pléthorique d'un sérieux à tout épreuve. Pour un occidental, le respect stricte des consignes et de la hiérarchie peut parfois paraître pesant, tant la personnalité, voire la réflexion, de chacun disparaît face à la planification inflexible des tâches, mais cela fait aussi partie du charme des voyages lointains.  

 

Macau-Press-Room.jpg

 

Le paddock style M18 met toutes les équipes sur un pied d'égalité et permet davantage de contacts avec les pilotes et leurs mécaniciens. La presse est très bien accueillie sous une structure temporaire parfaitement équipée, l'une des meilleures qu'il nous aient été donné de fréquenter, par le staff compétent et disponible de PR+, une agence de relation publique mandatée à cette occasion par l'AAMC.

 

 

Info Kartcom / © Photos KSP


Leader du Championnat du Monde avant la deuxième Epreuve, qui se déroule ce week-end à Macao, Flavio Camponeschi est passé par tous les sentiments ce samedi. Après avoir renoncé avant même le départ de la première Course, il s’élançait de la 30e position lors de la seconde confrontation. Pendant que le Britannique Tom Joyner s’imposait pour la deuxième fois, Flavio remontait jusqu’à une 2e place ayant presque le goût d’une victoire. Deux Courses figurent encore au programme de ce dimanche, mais l’Italien a confirmé qu’il est plus que jamais le favori pour la couronne mondiale.
 
Sans grande surprise, le soleil et la chaleur sont au rendez-vous sur la piste de Macao-Coloane pour la deuxième et dernière épreuve du Championnat du Monde. Avec quatre Courses au programme, le suspense et l’incertitude étaient au rendez-vous avant cette première journée de course.

 

Podium_Race1_Macau2012_KSP.jpg

 

Course 1 : Joyner gagne, les favoris au tapis
 
On pouvait imaginer beaucoup de scénarios avant le départ de la première Course. Mais certainement pas celui que le hasard et les faits de course nous ont réservés. Trahi par son démarreur sur la grille de départ, Flavio Camponeschi (Tony Kart-Vortex), deuxième des essais, ne parvenait pas à s’élancer. Le leader du championnat pensait perdre là une bonne partie de son avantage. Mais, dans son malheur, l’Italien a connu un brin de réussite puisqu’aucun de ses adversaires directs ne parvenait à tirer profit de la situation. Jamais dans le rythme des plus rapides, le Japonais Daiki Sasaki (Kosmic-Vortex) devait se contenter des points de la 7e place. Quant aux Italiens Felice Tiene et Davide Foré (tous deux en CRG-BMB), ils s’accrochaient en début de course. Alors que le quadruple Champion du Monde était contraint à l’abandon, son jeune équipier renonçait quelques tours plus tard, trahi par son moteur. Dans le clan CRG, l’ambiance n’était décidément pas à la fête…
 
Les principaux candidats au titre mondial absent des avant-postes, ce sont les outsiders qui se sont régalés. Ephémère leader en début de course, le Britannique Ben Hanley (ART GP-TM) ne pouvait rien faire face à Max Verstappen (CRG-TM), l’auteur de la pole position, puis Tom Joyner (LH-BMB). Avec son châssis aux couleurs de Lewis Hamilton, le Britannique était clairement le plus rapide et, après avoir pris le meilleur sur son rival néerlandais, il s’envolait vers une victoire presque facile. Derrière, Verstappen résistait au retour de Ben Hanley et Pedro Hiltbrand (FA Kart-Vortex). La chaude explication entre l e Britannique et l’Espagnol semblait tourner à l’avantage du premier, mais il était pénalisé de 10 secondes et rétrogradé à la 6e place finale. Hiltbrand complétait donc le podium devant le Britannique Jordon Lennox-Lamb (CRG-BMB) et le Japonais Takashi Kasai (Tony Kart-Vortex). Derrière Ben Hanley et Daiki Sasaki, le top 10 était complété par l’Italien Eddy Tinini (CRG-BMB), l’Australien Cian Fothergill (Kosmic-Vortex) et l’étonnant Chinois Kang Ling (Tony Kart-Vortex).
 

Joyner_Macau2012_KSP.jpg

 

Course 2 : Joyner double la mise, Camponeschi héroïque
 
Probablement un peu soulagé de voir que ses adversaires n’avaient pas brillé lors de la première confrontation, Flavio Camponeschi abordait la Course 2 avec un goût de revanche en bouche et la ferme volonté de sauver son leadership au championnat. Profitant de pneus plus frais que ceux de ses adversaires, l’Italien allait faire beaucoup mieux que ça ! Alignant les meilleurs tours, le fer de lance de l’équipe Tony Kart passait de la 30e à la… 2e place ! De quoi lui redonner le sourire et faire de nouveau de lui le favori du Championnat avant les deux Courses de ce dimanche. Après sa victoire lors de la joute initiale, Tom Joyner remettait le couvert d’autant plus facilement que, derrière lui, Max Verstappen devait renoncer lorsque son allumage refusait tout service. Le fils de l’ex -pilote de Formule 1 sait que, sauf miracle et incroyable retournement de situation, ce n’est pas cette année qu’il coiffera la couronne mondiale. A l’inverse, Joyner s’est propulsé sur le podium provisoire du championnat et pourrait créer la surprise ce dimanche.
 
Auteur d’une course très régulière, Jordon Lennox-Lamb rejoignait Joyner et Camponeschi sur le podium de cette deuxième Course. Très combatif malgré une pointe de vitesse inférieure à celle de ses rivaux, Daiki Sasaki a préservé sa deuxième place dans la course au titre en marquant les points de la 4e place. Il a devancé Ben Hanley, mais aussi les Italiens Felice Tiene et Davide Foré, remontés jusqu’au 6e et 7e places après leur abandon de la première Course et conservant ainsi une – petite – chance au championnat. Le Japonais Takashi Kasai rentrait une fois encore dans le top 10 devant Pedro Hiltbrand, ralenti par une perte de puissance, et Yuta Shiraishi (Sodi-TM).
 
Ce dimanche, les deux dernières Courses de la saison – à suivre en direct sur www.cikfia.tv – désigneront le 49e Champion du Monde de l’histoire. Si Flavio Camponeschi est épargné par la malchance, il est plus que jamais le favori. Mais le karting n’est pas une science exacte et réserve souvent bien des surprises…

 

 

Info CIK / ©  Photos KSP


Toutes les actualités

>
 
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connexion



Partenaires