Versão Português Versione italiana English version

ACTUALITÉS

     

Toutes les actualités

>
 

Pilote > Dorian Boccolacci

Terminer 3ème du classement provisoire d'un Championnat d'Europe KF3 en ayant commencé avec le 43ème chrono n'est pas à la portée de tous les pilotes. C'est pourtant l'exploit que vient de réaliser Dorian Boccolacci à Varennes, lors de la première épreuve de l'Euro KF3 2012.

 

Gêné dans son tour rapide au chrono alors qu'il était sans doute en train de réaliser la pole de son groupe, Dorian a dû composer avec une 13ème place au départ de ses 6 manches qualificatives. Il a eu l'occasion de mettre en évidence ses qualités d'attaquant, lors de remontées parfaites, se permettant de remporter deux courses et de pointer régulièrement dans le top 5. Avec une 9ème position sur la grille de départ de la course 1, sa contre-performance des essais est presque oubliée.

 

Dorian-Boccolacci-KF3.jpg

 

Il faut dire que le pilote iRace aux couleurs Lotus F1 Team peut compter sur un Intrepid/TM très efficacement préparé par une équipe aux petits soins pour lui. Il le prouve d'ailleurs en terminant second de la course 1 après avoir repris 7 places. Mieux encore, en course 2, il occupe la 1ère place dès le 3ème tour avant de se faire harponner par un de ses équipiers ! Retombé 25ème, Dorian remonte à nouveau aux portes du top 10.

 

Peu bavard et visiblement énervé à l'arrivée, il retrouve son sourire malicieux en découvrant avec surprise sa position au classement provisoire: "Après toutes ces galères, je ne m'attendais pas à occuper la 3ème place du Championnat d'Europe, finit-il par confier. J'aurais dû gagner la course 2 sans l'attaque de mon équipier russe. Je m'en sors bien malgré tout, j'ai autant de points que le second, Russell. J'ai hâte de me battre pour le titre en Angleterre !"

 

Site officiel: www.dorianboccolacci.com

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


Pilote > Julien Darras

La pluie, qui a copieusement arrosé toutes les séances d'essais libres, s'interrompt quelques minutes avant l'entrée en parc fermé du 1er groupe chrono. La piste de Varennes pourrait bien commencer à sécher, mais le ciel reste très menaçant. L'équipe LM Karting fait un choix prudent en montant des pneus pluie sur le Tony Kart/Parilla de Julien Darras. Dès son entrée en piste, Julien réalise le meilleur temps au 1er passage et réalise qu'il va se faire dépasser par les concurrents en slicks. Il améliore au 3ème tour mais ralentit aussitôt le rythme pour préserver ses gommes. Le mal est fait, 25ème temps du groupe, 98ème au général, le championnat d'Europe KF3 2012 ne va pas être facile pour Julien.

 

Julien-Darras-KF3.jpg

 

Rapide lors des essais libres sous la pluie, Julien l'est encore sur le sec dans les manches qualificatives. Partant 28ème à chacune de ses 6 courses, l'objectif est de remonter au maximum pour tenter de se qualifier parmi les 34 premiers. La mission impossible semble peu à peu devenir réalisable: Julien reprend entre 15 et 20 places à chaque manche, tournant souvent parmi les 3 meilleurs. Tout est encore jouable au départ de la dernière manche, dimanche matin. Il gagne 14 places dans le premier tour, mais se fait accrocher au 3ème passage et chute en fin de peloton. Après tous les efforts effectués, c'est rageant d'échouer si près du but pour quelques petits points.

 

Le meeting se conclut par une 3ème place en finale B, avec le meilleur tour en course, histoire d'avoir encore plus de regrets. Pourtant Julien peut être fier de ses performances et de sa gestion de course dans des conditions difficiles pour le moral. Ses débuts avec le Tony Kart/Parilla sont en tout cas très prometteurs pour les compétitions à venir.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


International > WSK Euro Series

WSK_Global_System.jpg

 

La WSK Euro Series fait escale en France du 3 au 6 mai, sur le circuit du Val d'Argenton, pour sa deuxième étape. C'est la chasse aux points pour les leaders Dreezen (B - Tony Kart-Vortex KZ1), Orcic (CDN - CRG-TM-KZ2), Leclerc (MC - ART GP-Parilla KF2) et Palou (E - CRG-BMB KF3).

 

L'organisation WSK se déplace en France. Avec l'étape du Val d'Argenton, la WSK Euro Series se déplace en France, où aura lieu du 3 au 6 mai la deuxième épreuve du calendrier 2012. La piste de 1284 mètres, accueillera pour la première fois un événement WSK, dans la ville du Breuil-sous-Argenton.

 

Soifs de revanche. Après que les aléas climatiques, sous le ciel de la première étape à Sarno, aient mis en avant la capacité de conduire sur le mouillé, toute l'attention se porte maintenant sur la course française, où des revanches sont à prendre dans les quatre catégories en lice. 190 pilotes inscrits s'élanceront à partir de mercredi dans les séances d'essais libres.

 

Dreezen mène en KZ1. Le compte est bon pour Rick Dreezen (Tony Kart-Vortex-Bridgestone), victorieux des deux finales KZ1 à Sarno. Avec 85 points, le Belge devance le Néerlandais Bas Lammers (Praga-Parilla-Bridgestone), qui a rattrapé avec la deuxième place dans la finale 2, un début de week-end moins brillant. Lammers pointe à 49 points du leader et fera tout pour s'en rapprocher en France. Son compatriote Joey Hanssen (Lenzo-TM-Bridgestone) a terminé troisième avec 29 points, à son tour poursuivi par deux pointures, le Belge Jonathan Thonon (CRG-TM-Bridgestone) et l'Italien Marco Ardigo (Tony Kart-Vortex-Bridgestone).

 

Orcic émerge en KZ2. La victoire dans la finale 2 de Sarno a rapporté 50 points au Canadien Phillip Orcic (CRG-TM-Dunlop) en même temps que la 1ère place au classement KZ2, après que le Lituanien Simas Juodvirsis (Energy-TM-Dunlop), dominateur le samedi, ait été retardé par la pluie. Le Tchèque Martin Doubek (Prague-TM-Dunlop) a réussi à s'intercaler à 15 longueurs, tandis que Marco Zanchetta (Energy-TM-Dunlop) et Alfredo Delli Compagni (CRG-TM-Dunlop) pointent à égalité de points en 4ème position.

 

Début gagnant pour Leclerc en KF2. Le coup de théâtre de la finale KF2, avec la glissade sur le mouillé de Max Verstappen (Intrepid-TM-Vega), a rompue la domination du Hollandais mise en place jusque là et a donné le feu vert au Monégasque Charles Leclerc (ART Grand Prix -Parilla-Vega), qui a remporté la course et s'est installé aux commandes du classement avec 72 points. Verstappen est deuxième à 15 points, avec 10 longueurs d'avance sur le Russe Pavel Rudakov (Tony Kart-BMB-Vega).

 

Palou domine en KF3. Le premier round a été favorable à l'Espagnol Alex Palou (CRG-BMB-Vega), qui a remporté à Sarno la pré-finale A et la finale, s'imposant comme le patron de la catégorie avec ses 85 points. A 30 longueurs suit le Russe Nikita Sitnikov (Tony Kart-BMB-Vega), qui a remporté la préfinale B avant de monter sur le podium derrière le Britannique Callum Ilott (Zanardi-Parilla-Vega), troisième au classement avec 52 points.

 

 

Info Pressnet - WSK Promotion - trad. Kartcom


International > CIK-FIA European Championship

30/04/12 - 08:14

Palou premier leader

Palou_Euro_KF3_2012_KSP.jpg

 

La piste française de Varennes-sur-Allier accueillait ce week-end la première des deux épreuves du Championnat d'Europe KF3 de la CIK-FIA. Comme souvent dans cette classe très animée des Juniors (13-15 ans), les faits de course et les rebondissements n'ont pas manqué. Vainqueur de la première Course, le tenant du titre George Russell (Intrepid-Vortex) était la malheureuse victime d'un accrochage dans le premier virage de la seconde confrontation. L'Espagnol Alex Palou Montalbo (CRG-BMB) en a profité pour enlever la Course 2 et prendre la tête du championnat devant George Russell et le Français Dorian Boccolacci (Intrepid-TM).

 

Avec un nouveau format de deux épreuves et quatre opportunités de marquer des points, le Championnat d'Europe KF3 met l'accent à la fois sur la pointe de vitesse et sur la régularité. Au terme du second rendez-vous de Brandon, en Grande Bretagne, trois résultats seront en effet pris en compte pour attribuer un titre toujours très convoité. Mais jouer la régularité dans un peloton aussi animé n'est pas toujours chose aisée...

 

Course 1 : Russell en champion

 

Donnés comme grands favoris de ce Championnat d'Europe KF3 de la CIK-FIA, le Britannique George Russell (Intrepid-Vortex) et le Français Dorian Boccolacci (Intrepid-TM) ont répondu aux attentes dès la première Course de ce dimanche après-midi. Alors qu'ils avaient tous les deux connu une mésaventure lors de leur dernière Manche Qualificative, ce qui les obligeait à s'élancer des 6e (Russell) et 9e (Boccolacci) positions, les deux pilotes n'ont mis que deux tours pour s'emparer des deux premières places. Tenant du titre, le Britannique George Russell n'a jamais laissé l'opportunité au Français de l'attaquer, débutant ainsi de la meilleure des manières le championnat.

 

Si la situation fut d'emblée très claire pour les deux premières marches du podium, on ne pouvait pas en dire autant pour la troisième. Finalement, c'est le Croate Martin Kodric (FA Kart-Vortex) qui prenait le meilleur sur l'Espagnol Alex Palou Montalbo (CRG-BMB). Sorti en premier d'un groupe de chasse très animé, l'Italien Simone Cunati (Top Kart-Parilla) complétait le top 5 devant l'Italien Alessio Piccini (Kosmic-Vortex), qui était parti depuis la première ligne, le Belge Amaury Bonduel (Kosmic-Parilla), bien remonté de sa 33e place sur la grille de départ, le Britannique Daniel Ticktum (Zanardi-Parilla), auteur du meilleur tour en course, l'Américain Santino Ferrucci (Energy-TM) et le Néerlandais Marijn Kremers (PCR-Parilla), victime d'un problème mécanique lors du tour de chauffe et contraint de s'élancer en fin de peloton. Sa place dans le top 10 après une belle remontée était donc une belle récompense. Dans le peloton, quelques pilotes ayant animé les Manches Qualificatives voyaient déjà tous leurs espoirs s'envoler suite à différents accrochages. C'était le cas du Britannique Connor Jupp (Energy-Vortex), parti depuis la pole position, mais aussi du Canadien Lance Stroll (Zanardi-Parilla), du Britannique Callum Ilott (Zanardi-Parilla) et du Belge Matteo Raspatelli (Tony Kart-Parilla), tous trois victimes de faits de course et respectivement relégués aux 14e, 18e et 22e places.

 

Course 2 : Palou profite de la pagaille

 

Dominateur de la première Course, George Russell prenait un envol parfait lors de la seconde confrontation. Mais c'était sans compter sur la maladresse de Simone Cunati, qui freinait dans l'herbe à l'abord du premier virage et venait violemment percuter le Britannique. S'il pouvait sortir du bac à gravier dans lequel il avait atterri, Russell repartait bien longtemps après le peloton. Son rival Dorian Boccolacci pensait pouvoir faire le break au cahmapionnt. Mais alors qu'il était revenu en tête après un mauvais départ, le Français était poussé hors de la piste par... son équipier russe Robert Shwartzman (Intrepid-TM), coupable d'une attaque complètement manquée. Remonté jusqu'au 11e rang, Dorian a grappillé quelques points au championnat, mais il ne pouvait cacher sa déception. Car aux avant-postes, Alex Palou Montalbo ne s'est pas fait prier. Après sa quatrième place de la première Course, l'Espagnol a engrangé le maximum de points pour s'emparer des rênes du championnat devant Russell et Boccolacci, ex-aequo.

 

Cette deuxième course a aussi réservé son lot de surprises. A commencer par la deuxième place du Roumain Marcu Dionisios (Top Kart-TM), parti depuis la 23e place sur la grille de départ, devant les Britanniques Alex Gill (SWRD-Parilla), parti 19e, et Nathan Aston (Intrepid-TM). Cinquième, l'Américain Santino Ferrucci confirmait une pointe de vitesse affichée tout au long du week-end en résistant au Britannique Daniel Ticktum, à nouveau auteur du meilleur tour. On notait encore la 7e place, comme dans la Course 1, du Belge Amaury Bonduel, huitième du championnat.

 

Au terme de ce premier rendez-vous, le suspense reste en tout cas entier et le déplacement de Brandon, sur un circuit de PF International largement modifié dans sa première partie, vaudra assurément le détour. Comme on dit là-bas, « See you there ! ».

 

Championnat (provisoire) : 1. A. Palou (ESP/CRG-BMB), 38 pts; 2. G. Russell (GBR/Intrepid-Vortex), 25; 3. D. Boccolacci (FRA/Intrepid-TM), 25; 4. M. Dionisios (ROU/Top Kart-TM), 20; 5. M. Kodric (HRV/FA Kart-Vortex); 6. S. Ferrucci (USA/Energy-TM), 18; 7. D. Ticktum (GBR/Zanardi-Parilla), 18; 8. A. Bonduel (BEL/Kosmic-Parilla), 18; 9. A. Gill (GBR-SWRD-Parilla), 16; 10. N. Aston (GBR/Intrepid-TM), 16; etc.

 

 

Info CIK / © Photo KSP


La déception de ne pas accueillir comme prévu la première manche du Championnat du Monde KF1 n'a pas été de longue durée à Varennes face à l'intensité des courses du Championnat d'Europe KF3 et de ses 105 participants. Bien que capricieuse, la météo n'a pas vraiment perturbé le déroulement d'une compétition pleine de rebondissements qui a vu la victoire du Britannique George Russell en course 1 et de l'Espagnol Alex Palou en Course 2. Mais les exploits n'ont pas concerné que les vainqueurs, et quelques Français comme Dorian Boccolacci ont eu l'occasion de faire vibrer le public.

 

Start_KF3_Varennes.jpg

 

Le circuit international Jean Brun de Varennes-sur-Allier n'a pas failli à sa réputation de piste spectaculaire, l'une des meilleures dans le monde du karting. S'imposer à Varennes n'est jamais le fruit du hasard et seuls des pilotes de talent peuvent inscrire leur nom à son palmarès. 105 jeunes pilotes de 13 à 15 ans, parmi les meilleurs mondiaux, en provenance de 22 nations différentes, dont 17 Français, s'étaient donnés rendez-vous en terre auvergnate pour la première des deux épreuves de leur Championnat d'Europe, celui de la catégorie KF3.

 

La pluie, qui était tombée à seau depuis plusieurs jours, a compliqué le déroulement des essais chronométrés vendredi alors que la piste s'asséchait progressivement pour les 4 groupes. Un jeune Italien, Giuseppe Gagliano sur son châssis Kosmic à moteur Vortex, encore peu connu à ce niveau et détecté lors d'une opération de promotion, en a profité pour se faire remarquer en signant la pole position devant les plus expérimentés, comme le Champion en titre, le Britannique George Russell (Intrepid/Vortex), en seconde position. Le Français Paolo Besancenez (Sodi/Parilla) obtenait le meilleur résultat tricolore à la 4ème place.

 

Vingt-et-une manches qualificatives attendaient ensuite les concurrents à un rythme soutenu du samedi au dimanche matin. Chaque pilote avait 6 courses à disputer dans ce cadre avant de pouvoir figurer dans la liste des 34 finalistes. Une phase propre aux courses de karting qui nécessite une bonne maturité pour passer au travers de nombreux pièges: un abandon ou une mauvaise performance peuvent être lourds de conséquences. A ce jeu, le Britannique Connor Jupp (Energy/TM) sortait en tête devant deux Italiens, Alessio Piccini (Kosmic/Vortex) et Simone Cunati (Top Kart/Parilla). Dorian Boccolacci (Intrepid/TM) décrochait la meilleure position française au 9ème rang après des remontées époustouflantes depuis sa 43ème place aux chronos. Quatre autres tricolores faisaient partie des qualifiés: Valentin Naud (Formula K/TM) 16ème, Besancenez 19ème, Arthur Lehouck (Sodi/Parilla) 32ème et François Bécamel (Kosmic/Parilla) de justesse en 34ème position.

 

Les phases finales pouvaient alors débuter avec leur deux courses principales et leur lot de points à distribuer aux 15 premiers seulement. Le titre européen se joue cette année sur 4 courses disputées lors de deux épreuves, Varennes et PF'International au Royaume-Uni, avec la possibilité de décompter le moins bon résultat. La course 1 était dominée par George Russell, tandis que Dorian Boccolacci revenait magistralement dans son sillage en 2ème position devant le pilote croate Martin Kodric (FA Kart/Vortex) et l'Espagnol Alex Palou (CRG/BMB). Remonté de la 19ème à la 6ème place, Besancenez était ensuite déclassé à cause d'une pièce mineure non conforme sur sa machine. Lehouck signait un beau retour de 32 à 16ème, Naud subissait une attaque qui ruinait ses chances de bien figurer et Bécamel ne bouclait pas un tour.

 

La course 2 commençait par un accrochage qui éliminait dès le premier virage le poleman Russell. Un tour plus tard, c'est Boccolacci, le leader, qui était tamponné par un équipier moins expérimenté, et repartait en queue de peloton. Dès lors la bataille concernait l'Américain Santino Ferrucci (Energy/TM) et Palou, puis l'Anglais Alex Gill (SWRD/Parilla) et enfin le Roumain Dionisos Marcu (Top Kart/Parilla). Palou trouvait les ressources nécessaires pour résister à Marcu et remportait la course pour 1 dixième de seconde, tandis que Gill complétait le podium. Pendant ce temps, Boccolacci réalisait encore une belle remontée pour rejoindre la 11ème place, Bécamel terminait 22ème, Besancenez 24ème, Lehouck 28ème. Naud était évincé dès le premier tour.

 

Alex Palou, leader du classement provisoire: « C'est une compétition vraiment difficile où il faut parfois avoir un peu de chance. Nous savions que nous étions rapide sur le sec, mais il a fallu beaucoup travailler pour être performant aussi quand la piste était glissante. Je suis ravi d'avoir remporté la course 2 et de mener le Championnat. »

 

George Russell, second au classement provisoire: « Tout s'est bien passé dans la course 1, j'ai mené de bout en bout en contrôlant mes adversaires. Par contre, je me suis vraiment fait jeté au départ de la course 2, je ne sais pas ce qui s'est passé, mais c'est décevant. Heureusement que ma 1ère victoire me permet de conserver mes chances au Championnat. »

 

Dorian Boccolacci, 3ème du Championnat à égalité avec le second: « J'ai eu quelques soucis en piste qui m'ont retardé, ce qui est assez contrariant, mais je suis content malgré tout parce que la performance était bien là. J'espère maintenant une belle course en Angleterre. »

 

 

Info FFSA / © Photo KSP


Toutes les actualités

>
 
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connexion



Partenaires