Versão Português Versione italiana English version

ACTUALITÉS

Toutes les actualités

>
 

Evenement National > FFSA Karting

KSP-Theo-Pourchaire-Minime-FFSA-Angerville.jpg

 

Théo Pourchaire (Zanardi) a dominé les chronos Minimes en améliorant sans cesse ses temps jusqu'à terminer la séance sur un 57''885, le seul chrono sous la barre des 58''. Timothy Peisselon (ART GP), Matteo Fouquet (OTK), Charles Milesi (ART GP) et Sophie Perrin (Kosmic) ont longtemps figuré en haut du tableau, mais c'est Hugo Szymanski (OTK) a finalement pris la 2e place, Peisselon la 3e, Milane Petelet (OTK) la 4e et Milesi la 5e.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


International > Championnat de France

KSP-Benjamin-Lessennes-KFJ-FFSA-Angerville.jpg

 

Jules Bollier (Kosmic/Parilla), Amaury Bonduel (ART GP/Parilla) et Arthur Lehouck (Lenzo/TM) ont animé le début de la séance chrono des KFJ à Angerville ce samedi matin sur une piste sèche après l'averse du warm-up. Jérémy Demarque (LH/Parilla) a ensuite montré ses prétentions, mais c'est Benjamin Lessennes (Kosmic/Parilla) qui a mis tout le monde d'accord dans le dernier passage avec un temps de 51''449, à 0,176'' devant Lehouck et 0,203'' devant Maxime Potty (Kosmic/Parilla). Demarque et Bonduel accompagneront ces 3 pilotes en Super Pole. Gabriel Aubry (Birel/TM) a peiné pour rentrer dans le top 10, à 0,5'' de la pole.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


Evenement National > FFSA Karting

Des rumeurs persistantes dans le paddock d'Angerville évoquaient l'annulation du meeting FFSA d'Ostricourt dans deux semaines et la nouvelle a été confirmée aux pilotes KFJ lors du breefing. Le faible nombre d'engagés, notamment en KF et KZ2, a conduit à l'annulation pure et simple de la course. Une solution est à l'étude pour proposer une manche de remplacement pour le Championnat de France KFJ.

 

 

Info Kartcom


10/05/13 - 18:52

Essais libres Angerville

KSP-FFSA-Angerville-2013-Vendredi.jpg

 

Temps frais pour la saison à Angerville lors de la journée d'essais libres des Championnats de France Minime, Cadet et KFJ. Les 17 - 18° affichés au thermomètre étaient loin de refléter le ressenti dans le vent de la plaine beauceronne.

Les 15 pilotes KFJ ont longtemps chercher l'adhérence sur un tracé emprunté aussi bien par des pneus Dunlop SL6 des Féminines, par les Bridgestone YDS des Minime/Cadet que par leurs Vega XH, les plus tendres du plateau. Maxime Potty (Kosmic/Parilla), Jérémy Demarque (LH/Parilla) ou Amaury Bonduel (ART GP/Parilla) se sont succédés en tête des 4 premières sessions du jour, mais c'est Gabriel Aubry (Birel/TM) qui a signé le meilleur chrono, 51''000 en fin de journée. 


Timothy Peisselon (ART GP) a souvent pris le meilleur des 35 pilotes Minime en piste: il a signé le meilleur temps du jour en 57''550, tandis que Charles Milesi (ART GP), Hugo Szymanski (OTK), FantinLebellier (ART GP), Milane Petelet (OTK), Sophie Perrin (Kosmic) ou encore Théo Pourchaire (Zanardi) très rapide dans la dernière, se montraient également à leur avantage. 
 
Chez les Cadets, au nombre de 42, Jean-Baptiste Simmenauer (ART GP) et Alain Landemaine (Alpha) se sont partagé la vedette en réalisant un meilleur tour en 56''625 pour l'un et 627 pour l'autre. Adam Eteki (Tony Kart), Florian Venturi (Birel), Julien Renaudin (Sodi), Rayanne Hamdaoui (Tony Kart), Hugo Darniche (ART GP) ou Hugo Hakkinen (ART GP) ont pointé parmi les meilleurs du jour.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


International > Italie

10/05/13 - 10:20

Giovanni Parrilla

Giovanni_Parrilla.jpgNom: Giovanni PARRILLA
Nationalité: Italien
Date de naissance : 21 Octobre 1911 - Corigliano, Italie
Décès : 1976

 

En 1959, le Karting n’a pas encore véritablement débarqué en Europe. Un homme, pourtant, sait que ces petits véhicules motorisés qui passionnent les Américains depuis deux ans ne tarderont pas à envahir le «Vieux Continent». Cet homme s’appelle Giovanni Parrilla. Il construit des motos depuis 1946 et a été informé de la fièvre qui touche les Etats-Unis par son importateur local de motos. Aussi imagine-t-il d’anticiper le mouvement et avec son ingénieur, Cesare Bossaglia, il conçoit un moteur, le tout premier spécifiquement pensé pour le Karting. Les Américains, en effet, n’ont encore recours qu’à des moteurs industriels, produits en masse et empruntés tantôt à des tronçonneuses, tantôt à des tondeuses à gazon. Le projet du duo Parrilla-Bossaglia porte le nom de code «PB7» (voir photo). Il s’agit d’un moteur en magnesium, refroidi par air, d’une cylindrée de 125cc à admission par valve rotative. Le seul élément récupéré des motos Moto Parilla existantes est la culasse. Deux prototypes sont construits, mais aucune production ne sera jamais entamée. Sans doute influencés par leur philosophie de la moto, Parrilla et Bossaglia ont accouplé leur moteur à une boîte de vitesses à trois rapports. Or, aux Etats-Unis comme plus tard, dans la majorité des pays d’Europe occidentale, le Karting prend le parti de préférer les moteurs à prise directe, sans boîte de vitesses.

 

Giovanni Parilla ne s’était pas trompé. La déferlante «Karting» sur l’Europe qu’il avait prévue a bien lieu. Il comprend vite qu’il y a mieux à utiliser que les moteurs industriels Mc Culloch, Clinton, JLO ou Stihl et en 1961, il conçoit le Parilla V11 (voir photo), un 100cc «couché» à prise directe, à admission par valve rotative, équipé d’une turbine pour optimiser le refroidissement. Ce Parilla V11, commercialisé sous le nom de Saetta en dehors de l'Italie, est plus conforme aux réalités du marché que le PB7 et devient le premier moteur exclusivement conçu pour le Karting à être produit en série. Il marque aussi le début d’une longue domination, pour ne pas dire d’un quasi-monopole, des constructeurs italiens dans le domaine des moteurs de karts de compétition. La position couchée du V11 sera vite supplantée, dès les deux années suivantes, par les versions verticales des Saetta V12, Komet K12 et Parilla S13.

 

 

Info & Photo CIK


Toutes les actualités

>
 
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connexion



Partenaires