Versão Português Versione italiana English version

ACTUALITÉS

Toutes les actualités

>
 

Evenement International > KARTCOM

Film-Jackie-Stewart-Roman-Polanski-Weekend-of-a-Champion.jpg

 

Passionné de course automobile et ami de longue date de Jackie Stewart, le cinéaste Roman Polanski ne l'a pas laché d'une semelle pendant le Grand Prix de Monaco 1971. Réalisé par Franck Simon et produit par Polanski, ce reportage-documentaire a été présenté au dernier Festival de Cannes. Il sort dans les salles françaises le 27 novembre prochain, mais il faudra sans doute être aussi rusé et rapide que Sir Stewart pour trouver un cinéma qui le programme. Une sortie DVD est annoncée dans la foulée.

 

En tout cas, les extraits donnent vraiment envie de voir ce film atypique, pas tiré de faits réels comme le veut la mode, mais bel et bien réel, avec des morceaux de gommes dedans (et aussi de la marmelade et des Ecossais en kilt). Une perle pour les passionnés et une bonne alternative aux cours d'histoire pour les jeunes pilotes. 

 

 

 

Info Kartcom


International > World Karting Championship

Bahrein-2013-CIK.jpg

 

Ceux qui ont découvert le circuit de Bahreïn lors du Championnat du Monde KF et KF-Junior, se sont montrés enthousiastes quant au tracé, aux infrastructures et à l'accueil. Les organisateurs et les autorités mettent un point d'honneur à bien recevoir leurs hôtes avec un sens de l'hospitalité très développé. Certains ont eu la chance, en sortant quelque peu de leur hôtel, de découvrir un pays attachant et une population aussi ouverte qu'accueillante. 

 

La présence du Prince Héritier du Royaume aux côtés du Président de la CIK-FIA, Skeihk Abdulla bin Isa Al Khalifa, lors des phases finales n'est pas seulement un geste diplomatique, il reflète aussi un réel intérêt pour la compétition automobile et karting. La prise en charge de nombreux frais de déplacement de restauration et d'hébergement doit aussi être saluée. Des stands d'animation locale égayaient le paddock. A noter également la réactivité des organisateurs face aux pluies importantes qui ont inondé une partie de la piste en début de semaine. Grâce à une intervention massive et rapide, les essais ont pu se dérouler normalement.

 

La plupart des critiques entendues avant l'évènement sur le choix de Bahreïn, son éloignement, son surcoût, son plateau réduit, se sont avérées excessives après coup, de la bouche même de ceux qui les avaient prononcées. 33 pilotes KF et surtout, 62 KF-Junior étaient là pour en témoigner.

 

Le tracé procure toujours autant de satisfaction aux pilotes et aux spectateurs, même si le problème des grands espaces de dégagement goudronnés n'a pas encore été résolu. Très efficaces pour limiter les accrochages dans le peloton, ils autorisent malheureusement de couper la piste et d'en tirer un avantage certain. Les officiels européens reconnaissent que la situation aurait dû être traitée en amont en liaison avec le directeur de course Nigel Edwards, présent en 2012. Les organisateurs étaient prêts à poser des bandes de ralentissement dans les zones incriminées, mais la CIK n'a pas tenu à modifier la configuration en début de meeting sans avoir procédé à des tests préalables. Ceci aurait dû être réglé lors de la visite d'homologation du circuit.

 

Face à cela, il a été précisé lors du briefing qu'il était interdit de mettre les 4 roues à l'extérieur des lignes blanches qui délimitent la piste. Des sanctions ont été prises lors des warm-up, mais pendant les courses, les concurrents ont vite compris qu'ils ne risquaient pas grand chose, si ce n'est un drapeau d'avertissement, en dépassant les limites. C'est d'autant plus regrettable que le problème a joué un rôle non négligeable dans l'issue de l'épreuve mondiale.

 

Hormis cela, il y a eu du beau spectacle en piste, de nombreux dépassements et de belles bagarres, sans autre accident notable que celui de Enaam Ahmed et Max Fewtrell en essais libres qui a coûté une fracture de l'avant bras à ce dernier.

 

Les courses en nocturne apportent toujours une intensité supplémentaire. L'horaire original avec des warm-up en début d'après-midi a été apprécié en premttant de profiter du confort des hôtels et des centres d'intérêts qui ne manquent pas quand on s'en donne un peu la peine.

 

On ne peut pas passer sous silence le comportement de quelques pilotes qui n'hésitent pas à éliminer les rivaux de leur équipe dans une partie de stock-car inadmissible lors d'une épreuve de ce niveau, profitant encore une fois de l'absence de réaction des officiels. La mayonnaise ne semble pas avoir pris entre les membres de la CIK et de la WSK à ce niveau. On aurait aimé que chacun apporte le meilleur de son savoir-faire pour la gestion sportive des course, mais c'est loin d'être le cas. Certes, Max Verstappen a été exclu de la finale pour son attaque kamikaze sur Nicklas Nielsen, c'était inévitable, mais d'autres actes répréhensibles sont passés inaperçus. 

 

Les installations sont très bien étudiées pour le public avec une tribune en dur sur-élevée et deux tribunes temporaires au bord de la piste, un réceptif confortable en remplacement de la WSK Station et un espace VIP au top. Ici, tout est propre et soigné. La salle de presse, toujours aussi bien équipée - aucun souci de connexion internet - idéalement située, accueillait une douzaine de journalistes européens ravis et de nombreux correspondants locaux.

 

Bahreïn ne fait pas partie du calendrier 2014 de la CIK-FIA, mais le rendez-vous du Moyen-Orient mériterait d'y trouver sa place dans un avenir proche grâce à un bilan globalement très positif pour le circuit et les organisateurs.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


Evenement National > Kart Racing Academy

Lancée en septembre 2013, la Kart Racing Academy connait un succès important. De nombreuses demandes d'inscriptions affluent de toute la France.
Le concept semble répondre aux attentes des jeunes pilotes et de leurs parents. Clé en main, équitable et sans contraintes, la formule est facile d'accès. Les pilotes se retrouveront autour de 7 grands rendez-vous en 2014 :

 

Kartcom-Kart-Racing-Academy.jpg


1 - La présentation pilote, le 22 février
Le samedi 22 février 2014, les 66 pilotes se regrouperont pour la première fois afin de procéder à la présentation du Staff KRA, des Pilotes et de l'ensemble des intervenants. Chaque pilote y recevra son équipement complet (combinaison, chaussures, gants, protège-côtes, t-shirts, blouson, etc...). Chaque pilote sera présenté à la Presse au cours de cette journée.

 

2 - Le Stage d'avant-saison, ( dates à définir )
Courant mars 2014, trois jours de formation théorique, technique et pratique seront dispensés au sein de l'Autosport Academy. Les pilotes seront au centre de toutes les attentions. Une première évaluation de leur niveau de pilotage sera établie.

 

3 - Le stage pratique, 12 et 13 avril 2014
Les pilotes seront conviés à 2 jours d'entrainements intensifs sur le circuit d'Ancenis avant la première épreuve. Composé à 100% de pratique, ce stage sera en quelque sorte la répétition générale avant le grand lancement des meetings 2014.

 

4 - Varennes sur Allier, du 16 au 18 mai 2014
Ayant accueilli le Championnat du monde KZ1 en 2013, ce circuit rapide devrait satisfaire les amateurs de vitesse et de courbes rapides. Ce premier rendez-vous sera l'occasion pour chaque pilote de se jauger par rapport à la concurrence.

 

5 - Salbris, du 6 au 8 juin 2014
Situé au centre de la France, le tracé d'une longueur de 1500m est l'un des plus apprécié des pilotes. Composé de parties rapides et d'enchainements techniques, le circuit permettra de progresser dans tous les domaines.

 

6 - Le Mans, du 27 au 29 juin 2014
Créé en 2013, le circuit est flambant neuf. Rapide et favorisant le phénomène d'aspiration, les courses promettent d'être indécises et spectaculaires. Proche des circuits Auto, les parents amateurs de belles cylindrées seront également comblés.

 

7 - Essay, du 22 au 24 août 2014
Le superbe circuit normand accueillera le Championnat du Monde KF et KFJ en septembre 2014. Un mois avant, les pilotes de la Kart Racing Academy s'affronteront pour le titre de Champion KRA 2014. L'objectif sera également de faire le point avec chaque pilote sur la saison passée.

Le Jury se réunira le 29 novembre afin d'effectuer une première sélection des dossiers. Pour que votre demande d'inscription soit étudiée dès ce premier jury, vous devez remplir votre dossier d'inscription sur le lien suivant : -> DOSSIER KRA <-

 

 

Info Kart Racing Academy


International > World Karting Championship

Sur le superbe tracé de Bahreïn, la course aux titres mondiaux KF et KF Junior a progressivement gagné en intensité jusqu'à offrir un final haletant et plein de rebondissements. Vainqueur surprise en KF, le Britannique Tom Joyner a coiffé la couronne mondiale qui lui avait échappé l'an dernier. En KF Junior, l'Italien Alessio Lorandi occupe la tête d'un classement qui n'est pas encore définitif.

Pilotes et accompagnateurs ont plébiscité le tracé du circuit international de karting de Bahreïn situé au cœur d'un complexe dédié au sport automobile comprenant la piste de F1. Beaucoup rêveraient d'un tel site en Europe, mais l'accueil chaleureux des Bahreïnis est une des spécificités de ce pays du Moyen-Orient que l'on ne retrouve pas ailleurs. Sur ses terres, le Président de la CIK-FIA, le Sheik Abdulla ben Isa Al Khalifa a fait les honneurs du mondial de karting au prince héritier du royaume, Son Altesse Salman bin Hamad Al Khalifa.

 

KSP-CIK-Bahrein-KF-2013.jpg

 

Fait rarissime dans cette contrée, la pluie a noyé une partie de la piste en début de semaine, mais l'efficacité de l'équipe d'organisation a permis d'éviter que le déroulement de l'épreuve ne soit perturbé. La compétition a eu lieu sous le soleil en journée et un ciel dégagé en nocturne, par des températures très raisonnables. Bonne surprise du côté des forces en présence avec un plateau tout à fait convaincant en qualité, mais aussi en nombre : 95 pilotes avaient fait le déplacement, 33 en KF et 62 en KF-Junior, ce qui démontre l'attrait d'une telle épreuve malgré son éloignement. La compétition est progressivement montée en puissance tout au long du meeting pour atteindre son maximum lors des finales décisives pour les deux titres mondiaux en jeu, disputées de nuit. La fougue des pilotes a dû être calmées par quelques rappels à l'ordre et pénalités, notamment pour les inciter à rester dans les limites de la piste. Dans les deux catégories, les vainqueurs n'étaient pas forcément ceux que l'on attendait le plus.

 

Tom Joyner, une belle revanche sur 2012
Dorian Boccolacci (Energy-TM-Vega) ouvrait le score en KF avec la pole position et se maintenait en tête dans les manches qualificatives malgré le retour en seconde position de Max Verstappen (CRG-TM-Vega), victorieux de deux manches. La préfinale offrait déjà un beau spectacle et quelques affrontements virils, tandis que Verstappen s'imposait face à Tom Joyner (Zanardi-TM-Vega) et Felice Tiene (CRG-TM-Vega). Le Hollandais semblait pourtant moins en verve lors de la finale, Joyner parvenant à prendre le meilleur dès le 6ème des 22 tours. Nielsen passait aussi à l'offensive, mais Verstappen tentait une manœuvre désespérée pour conserver son rang et projetait le Danois hors de la piste tout en perdant toute chance de décrocher le titre. Sur la piste, rien n'entravait alors la marche triomphale de Joyner qui s'imposait sous le drapeau à damier avec plus de deux secondes d'avance devant Karol Basz (Tony Kart-Vortex-Vega) et Armand Convers (Kosmic-Vortex-Vega), auteur d'une remontée de 14 places pour atteindre le podium. Au classement du Championnat, c'était très serré entre Joyner et Ben Hanley (ART GP-TM-Vega) dont la 4e place lui permettait de totaliser le même nombre de points que Joyner. Celui remportait malgré tout la titre mondial grâce à sa victoire de Bahreïn, Verstappen, exclu de la course, terminant 3e derrière Hanley.

 

Victoire de Norris en KF-Junior
Enaam Ahmed (FA Kart-Vortex-LeCont) a dominé la première partie du meeting en KF-Junior avec sa pole position dans les essais chronométrés et sa première place à l'issue des manches qualificatives. Lando Norris (FA Kart-Vortex-LeCont), Jehan Daruvala (FA Kart-Vortex-LeCont), Niko Kari (FA Kart-Vortex-LeCont) et Robert Shwartzman (Tony Kart/TM) confirmaient leurs performances dans le top 5. Leonardo Pulcini (Tony Kart-Vortex-LeCont) revenait dans la course grâce à sa 2e place en préfinale 2, tandis que Norris et Shwartzman s'imposaient. 17e seulement à l'issue des manches, 8e au départ de la finale, Alessio Lorandi (Tony Kart-Parilla-LeCont) rejoignait le peloton de tête dans la dernière course, bataillant pour la seconde place en compagnie de Shwartzman, Pulcini, Daniel Ticktum (FA Kart-Vortex-LeCont) et Nikita Mazepin (Tony Kart-Vortex-LeCont). Pulcini avait pris la tête en début de course, Mazepin occupait la 1ère place à mi-parcours, mais Norris restait le plus fort et s'échappait finalement vers une victoire incontestable au-dessus de la mêlée. La lutte pour le titre faisait rage dans le groupe de chasse entre Lorandi, Shwartzman et Pulcini. Mazepin en profitait pour prendre la seconde place sur la ligne, laissant les trois prétendants finir dans cet ordre. Mazepin était ensuite pénalisé de 10'' pour avoir dépassé les limites de la piste, mais son concurrent faisait appel de la décision et le classement du Championnat du Monde, qui voit Lorandi titré devant Pulcini et Shwartzman, devra attendre d'être validé.

 

 

Info CIK / © Photo KSP


Evenement National > Championnat de France

25/11/13 - 10:52

Bresse: le show et le froid

KSP-FFSA-com-Long-Circuit-2013.jpg

 

L'ambiance hivernale de la région Bourgogne-Franche Comté n'a finalement pas empêché de vivre un final du Championnat de France Long Circuit terriblement excitant sur le magnifique circuit de Bresse. Avec du suspense et un grand vainqueur: l'équipe Cédric Sport. Celle-ci a remporté les deux victoires au scratch et les deux titres de Champion de France. En KZ125, Thomas Laurent a fait coup double en s'imposant sur les deux tableaux, pendant que Cédric Goudant - le patron du team en personne - franchissait l'arrivée en vainqueur en KZ125 Gentleman. Classé troisième, son équipier Franck Savouret coiffait la couronne !


L'importante épaisseur de neige tombée dans la nuit de jeudi à vendredi a fait craindre le pire aux concurrents du Championnat de France Long Circuit. Heureusement, les organisateurs ont fait leur maximum pour que l'épreuve puisse se dérouler dans les meilleures conditions. Préférant faire une croix sur les essais libres du vendredi afin de déneiger le circuit, ils ont été récompensés de leurs efforts par une compétition animée le week-end. Si la piste est restée humide le samedi, les pilotes ont fini par profiter d'une piste sèche le dimanche pour la fin des qualifications et les phases finales.
Situé dans la Saône et Loire, le circuit de Bresse choisi par l'ASK Savoie et la FFSA a fait l'unanimité, avec un tracé aussi rapide qu'intéressant et spectaculaire.

 

Lire le communiqué complet ci-dessous.

 

 

Info FFSA / © Photo KSP


Toutes les actualités

>
 
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connexion



Partenaires