Versão Português Versione italiana English version

ACTUALITÉS

     

Toutes les actualités

>
 

International > WSK Euro Series

WSK.jpg

 

Kartcom recense ici quelques-uns des points positifs du week-end portugais de la WSK Euro Series 2011.

 

Tout d'abord, le site du Kartodromo de Portimao est toujours aussi agréable. Un tracé rapide et technique, un asphalte moderne franchement excellent en cas de pluie, des infrastructures de grande classe, le circuit portugais mérite de figurer durablement au calendrier international, WSK et CIK. Mention spéciale pour les grillades et le barbecue géant avec un cochon entier, pour la météo, estivale jusqu'au samedi soir.

 

La WSK fait des efforts louables pour s'assurer du bon déroulement des courses avec des caméras de surveillance en nombre croissant sur la piste. Les commissaires ont ainsi pu sanctionner quelques excès. Une attitude à encourager...

 

Hormis en KF1 (voir plus loin), le Championnat reste très ouvert, aucune marque n'affirme une domination écrasante sur la concurrence. Certes la famille Tony Kart est toujours la plus représentée, mais la victoire est accessible à (presque) tout le monde. Côté motorisation, 6 marques tiennent le haut du pavé, le nouveau BMB n'étant pas le dernier, y compris en KZ où Tec-Sav, malgré les oiseaux de mauvais augures, n'écrase pas la concurrence : Maxter a prouvé, grâce à Kozlinski, que son moteur avait de la ressource.

 

Victoire d'un Portugais au Portugal, Francisco Abreu (Tony Kart/Vortex) remporte la finale KF2 de belle manière, histoire de faire parler de lui et du karting dans son pays, ce qui ne peut pas faire de mal. 

 

Nyck De Vries impressionne par sa détermination et sa domination en KF1. Dino Chiesa utilise son immense expérience et tout son talent pour lui préparer un Zanardi/Parilla magistral d'efficacité. Derrière le volant, Nyck est imbattable à la régulière. Il possède déjà une avance insolente au classement général.

 

Le Canadien Lance Stroll a beaucoup progressé en quelques semaines. Lui aussi sur un Zanardi/Parilla de Chiesa Corse survitaminé, il s'est hissé parmi les meilleurs KF3. Dommage qu'il ait été évincé dès le départ de la finale lors d'un accrochage qui a mis Dino Chiesa particulièrement en colère.

 

Max Verstappen a changé de moteur, il roule maintenant en Parilla, mais le score ne change pas: c'est toujours lui le patron en KF3 avec son CRG. Il faut dire que son papa, Jos, sait de quoi il retourne et gère très efficacement le matériel de son fils.

 

Spéciale dédicace au Vinho Verde, une bien belle invention lusitanienne, parfaitement adaptée au "portuguese way of life", quand il est consommé avec modération, cela va de soi. So long, Portimao...

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP 


Kartcom Video > WSK Euro Series

 

 

Vidéo Kartcom


International > WSK Euro Series

Start-KF1.jpg


Le jour des finales à la WSK de Portimao. Pour les 213 pilotes présents sur le Circuit International d'Algarve à Portimao (P), à l'occasion de la 2ème des 4 épreuves de la WSK Euro Series 2011, une difficulté inattendue est descendue du ciel sous forme d'une pluie fine dimanche matin. Sur la piste à nouveau sèche dans l'après-midi, les finales ont clos en beauté ce week-end portugais.

 

Nyck De Vries impose sa loi en KF1. Ce n'est pas seulement la Finale 2, mais le week-end complet qui a été dominé par Nyck De Vries (Zanardi-Parilla-Vega). Après avoir remporté toutes les étapes préliminaires de la compétition KF1, ainsi que la première finale samedi, le Néerlandais a donc clarifié la situation jusqu'au bout en prenant la tête de la Finale 2 et d'accumuler ainsi une avance déterminante. Plus incertaine est la lutte pour les places sur le podium: la deuxième place, initialement occupée par le Tchèque Libor Toman (Birel-BMB-Vega), a ensuite été récupérée par le Belge Sébastien Bailly (Kosmic-Vortex-Vega), lorsque Toman a lâché prise suite à un contact avec le Français Alex Baron (Sodi-Parilla-Vega). La République tchèque est toutefois revenue à l'honneur grâce à Zdenek Groman, le coéquipier de Bailly, qui a dépassé le Romain Flavio Camponeschi (Tony Kart-Vortex-Vega) pour accéder au podium.

 

Bas Lammers, riposte en KZ1, Joel Johansson conquiert la KZ2. Le Néerlandais Bas Lammers (Intrepid-TM-Dunlop) a répondu à sa manière à la victoire du Belge Jonathan Thonon (CRG-Maxter-Dunlop) la veille en finale, l. Le pilote de Gravendeel a été le plus rapide en action face à Roberto Toninelli (Lenzo-TM-Dunlop), qui partait à ses côtés. Plus tard, le Français Arnaud Kozlinski (CRG-Maxter-Dunlop) a bien essayé de contester son leadership, mais en vain. Lammers a toujours maintenu une distance de sécurité, et termine en vainqueur incontesté devant Kozlinski, tandis que le Belge Yannick De Brabander (Parolin-TM-Dunlop) effectuait un retour en troisième place après avoir remporté le duel contre Marco Ardigo (Tony Kart-Vortex-Dunlop). Le classement séparé de la KZ2 a d'abord été emmené par Mirko Torsellini (CRG-Maxter-Dunlop), qui a dû renoncer après un accrochage. La direction a ensuite été reprise par le Suédois Joel Johansson (Energy-TM-Dunlop), qui a terminé devant le Brésilien Felipe Fraga (CRG-Maxter-Dunlop) et le Tchèque Martin Doubek (Tony Kart-Vortex-Dunlop).

 

Francisco Abreu vainqueur inattendu en KF2. Il a couru et remporté une victoire totalement méritée sur le circuit de son propre pays. Francisco Abreu (Tony Kart-Vortex-Vega), âgé de 16 ans et originaire de Madère, a occupé la tête pendant presque toute la finale KF2, mais il a dû prendre une avance suffisante pour compenser sa pénalité de 4" infligée après le contrôle de la procédure de départ. Damiano Fioravanti (Tony Kart-Vortex-Vega) et Sami Luka (Energy-TM-Vega) n'ont pas pu s'entendre pour profiter de l'occasion et perdent beaucoup de terrain. Abreu a dû hausser le rythme pour récupérer son handicap, jusque dans les derniers tours. Derrière lui, les Danois Kevin Rossel (RK-BMB-Vega) et Lars Sorensen (Birel-BMB-Vega) montent sur le podium.

 

La KF3 reste le domaine réservé de Max Verstappen. Difficile de contester la victoire au Néerlandais Max Verstappen (CRG-Parilla-Vega), qui a monopolisé la tête de la finale et gagné la course. Parti en 1ère ligne également, Antonio Fuoco (Top Kart-TM-Vega) a été pénalisé de 10'' pour départ incorrect. La deuxième place était finalement conquise par le Norvégien Dennis Olsen (Energy-TM-Vega), qui a terminé devant le Danois Nicolai Sylvest (Tony Kart-Vortex-Vega).

 

TV: Le week-end WSK au Portugal sur Rai Sport. Le rendez-vous télévisé avec la WSK, pour un reportage détaillé de l'épreuve, est fixé à vendredi prochain, le 22 avril, sur la Rai Sport.

 

 

Info Press@wskarting.com - Traduction Kartcom / © Photo KSP


Pilote > Benjamin BAILLY

Radical_Series.jpg

 

Auteur d'une belle saison 2010 en F2, dont une victoire à Zolder, Benjamin Bailly a préféré laisser de côté la monoplace cette année, faute d'un budget suffisant pour rouler dans de bonnes conditions. Le voilà parti pour une saison en Radical European Masters qui se dispute au volant d'une barquette SR8 propulsée par un V8 de 2,7 litres développant 460 cv avec un comportement proche de celui d'une F3. Les choses ont plutôt bien commencé ce week-end du côté de Silverstone puisque Benjamain et son équipier le Prince Saud Al-Faisal ont terminé 9èmes de la course 1, en partant 45ème sur la grille, et 4èmes de la course 2 sur un plateau de 48 voitures.

 

Mais c'est la nouvelle ligne de communication de Benjamin qui a attiré notre attention en premier lieu. Le jeune Belge a en effet eu l'idée de proposer à ses fans de le soutenir en contribuant à sa saison en Radical. Ces derniers ne perdent pas au change: en échange d'une participation de 55 €, les supporters reçoivent un T-shirt et une casquette, comme cela se fait courammenet, mais aussi un accueil VIP + Parking pour la manche de Spa les 4 & 5 mai prochains, plus un pass paddock et un service de restauration. Pas mal !

 

Mais là où l'affaire devient originale, c'est quand 2 de ses supporters seront invités, tous frais payés, à suivre Benjamin sur le circuit espagnol de Valencia en octobre. Bien joué, Bailly, Et bonne chance en Radical !

 

Tous les renseignements utiles sont sur le site officiel: www.baillybenjamin.com

 

 

Info Kartcom / © Photo Radical


Team > KARTCOM

18/04/11 - 11:53

On the road again

Vasco_Bridge.jpg

Le gigantesque pont Vasco de Gama qui enjambe l'estuaire du Tage à Lisbonne sur une longueur de 12km.  

 

Ce lundi, l'équipe KSP-Kartcom reprend la route pour rejoindre sa base secrète après la WSK Euro Series. Portimao-Lisboa par la route, puis Paris par voie aérienne, sur Easyjet, la seule compagnie qui permette aux photographes de transporter leur lourd matériel en cabine. Le fil de l'actualité reprendra dès mardi.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


Toutes les actualités

>
 
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connexion



Partenaires