Versão Português Versione italiana English version

ACTUALITÉS

Toutes les actualités

>
 

Evenement National > Kart Racing Academy

Dans un peu moins de 30 jours, les pilotes KRA se retrouveront pour le premier rendez-vous à l'Autosport Academy. Lors de cette journée du 1er mars, chaque pilote sera présenté à la presse avant de recevoir son équipement complet. Ce sera aussi l'occasion pour les pilotes de bénéficier d'un diagnostic physique et d'un shooting pilote officiel. Point d'orgue de la journée, le tirage au sort des karts !

 

Kartcom-Kart-Racing-Academy-2014.jpg

 

Dès le lendemain, nos apprentis pilotes se retrouveront pour le premier stage théorique/pratique d'une durée de 2 jours. Mêlant cours théoriques et mises en application, cette première formation permettra de juger du niveau des pilotes et de proposer à chacun un programme sur l'année. L'objectif est d'offrir une vraie formation personnalisée pour chaque pilote.

 

Les 12 et 13 avril, les pilotes se retrouveront de nouveau pour deux jours d'entrainements intensifs. Suivront les 4 meetings qui promettent d'être riches en émotions.

 

Les inscriptions sont encore possibles sur www.kart-racing-academy.com

 

 

Info 3MK Events


International > CIK-FIA

La IAME est le leader mondial dans la production de moteurs compétition karting. Héritière d'une longue histoire depuis les origines de ce sport, lancée effectivement en 1968 à la suite de l'union entre Komet et Parilla, la marque italienne est présente sur la plupart des marchés mondiaux depuis les moteurs pour les plus jeunes jusqu'aux 125 à boîte en passant par le X30 et les propulseurs KF. C'est un des acteurs majeurs de la discipline.

 

KSP-Andrea-Bossaglia-CIK-Best-Of-2013.jpg

 

Andrea Bossaglia, son directeur technique, développe sa vision du kart en 2013.

 

"Nous vivons actuellement une situation économique globale difficile dans de nombreux pays. C'est la raison principale de la diminution des plateaux dans la plupart des catégories. Paradoxalement, les moteurs KF arrivent, avec la nouvelle homologation, à un excellent niveau de fiabilité et donc deviennent financièrement beaucoup plus abordables à utiliser. Mais la période de développement nécessaire à ce type de mécaniques relativement complexes leur a fait une mauvaise réputation depuis leur lancement en 2007. Les équipes ont dû aussi s'habituer à d'autres contraintes comme le faisceau électrique, la connectique, la valve d'échappement en KF2, ... Aujourd'hui, le KF est très fiable, je le répète, et il est finalement moins coûteux à l'usage que les anciens 100cc.

 

Depuis la crise des 100cc en 2002-2003 et pendant la maturation des KF, les challenges mono-marques se sont multipliés pour répondre à la demande de la clientèle en proposant des ensembles plus économiques et plus simples d'utilisation. Des compétitions attractives pour la majorité des pilotes ont également été mises en place avec succès. Je pense qu'il est maintenant difficile de faire machine arrière pour la base des licenciés. Dans le même temps, la stabilité réglementaire et la relative simplicité de la KZ lui a permis de prospérer dans plusieurs pays, ainsi qu'à l'international. IAME a ainsi créé ses moteurs KZ.

 

Pour l'usine IAME, le haut niveau reste un élément important en terme de développement technique et d'image de marque. C'est pourquoi nous nous investissons dans les Championnats de la CIK-FIA, en KF et KF-Junior, à la conquête de titres toujours prestigieux. Mais je dois reconnaître que la rentabilité directe est difficile à trouver. Les projets de simplification des futurs moteurs KF entrepris avec la CIK-FIA vont dans le bon sens pour essayer d'attirer davantage de pilotes vers ces catégories. Il serait également intéressant que les nouveaux moteurs se démarquent nettement des produits mono-marques en terme de performances pour être encore plus attractifs.

 

Comme d'autres secteurs, le karting a besoin d'un contexte général plus favorable pour retrouver une fréquentation plus importante. Une bonne stratégie pour les catégories Mini et Junior, accessibles et fiables, devrait permettre aux Fédérations de renforcer la base des pratiquants dans chaque pays. Avec la stabilité des règlements, c'est un élément essentiel pour favoriser l'ascension de davantage de pilotes en haut de la pyramide. Sur le plan des course, l'époque ne nous paraît pas favorable aux championnats sur plusieurs épreuves. Il est plus aisé d'attirer les pilotes sur une seule épreuve."

 

 

Info CIK / © Photo KSP


Evenement National > Belgique

Initiée en 2012, la catégorie Promokart sera reconduite pour une troisième saison au sein de la Belgian ASAF Karting Series. Le concept est simple, mais attractif : pour 145 euros, il est possible de disputer une vraie course de karting avec une formule clés en mains et en visant un titre officiel de champion de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Cinq rendez-vous et trois circuits différents sont au menu de la saison 2014.

 

Promokart_2013_Peloton_Dartevelle.jpg

 

Ce n'est un secret pour personne, le sport automobile coûte cher. Et le karting, tout en restant une discipline d'accès, requiert lui aussi des budgets qui peuvent s'avérer conséquents. Heureusement, il y a des initiatives qui cherchent à rendre la compétition plus abordable. La mise sur pied de la classe Promokart en est incontestablement une !

Intégrée dans le très officiel championnat de la Fédération Wallonie-Bruxelles de Karting, cette catégorie clés en mains permet aux pilotes ayant au moins 13 ans dans l'année (et 1,45m minimum) de s'affronter à armes égales lors des cinq épreuves de la Belgian ASAF Karting Series. Tous les participants disposent d'un kart équipé d'un moteur 4-temps et mis à la disposition des participants par l'organisateur. Le caractère officiel des événements garantit notamment la présence d'un directeur de course, de commissaires de piste, de services de secours, mais aussi de retombées dans la presse ou dans les vidéos produites par l'ASAF.

Malgré tous ces avantages, les frais de participation restent réduits : l'inscription à une épreuve de deux courses ne coûte que 145 euros alors que des licences spécifiques ont été créées par l'ASAF, la fédération régionale du sport automobile francophone. La licence annuelle (qui est la seule qui permet de marquer des points pour le Championnat de la Fédération Wallonie-Bruxelles) revient à 30 euros alors qu'il est demandé 15 euros pour une licence journalière. Bref, il est possible de disputer toute la saison (cinq épreuves et dix départs) pour 725 euros, plus 30 euros de licence annuelle. Qui dit mieux pour une compétition officielle ? 

 

Lire le communiqué complet ci-dessous.

 

 

Info KP Event / © Photo Kart'Im


Team > PRAGA

Kartcom-Praga-Team-2014.jpg

 

Le Praga Kart Racing a le plaisir d'annoncer que Gianluca Beggio occupe désormais le poste de directeur technique de l'équipe d'usine. Le quintuple Champion du Monde a pris ses nouvelles fonctions afin de préparer rapidement le team pour la saison qui s'ouvre bientôt en assumer la responsabilité technique dès les prochaînes courses. Beggio assurera également la liaison avec l'usine et les igénieurs d'IPK en ce qui concerne les aspects techniques et les innovations. 

 

Les objectifs de Beggio pour la saison 2014 sont de: "rendre le team plus compétitif en facilitant le travail en piste avec le nouveau matériel afin d'atteindre la plus haute qualité possible et d'obtenir de très bonnes performances." Le but est de créer un lien direct entre le racing team et le département technique de l'usine. Un des points les plus importants sera d'adapter les châssis aux nouvelles homologations de pneumatiques à travers l'utilisation de nouvelles pièces.  

 

Beggio travaille aussi avec son team italien pour former des pilotes capables d'intégrer le team officiel. "Nous voulons augmenter le potentiel de jeunes pilotes, les aider à atteindre un bon niveau pour renforcer ensuite le racing team de l'usine."

 

 

Info Praga - Trad. Kartcom / © Photo Praga


Internet > KARTCOM

KSP-Energy-Team.jpg

 

Alors que l'on commence à sentir que les jours rallongent, la saison 2014 se met progressivement en place. Les équipes sont maintenant constituées et les roulages ont débuté depuis quelques semaines. On s'apprête avec impatience à découvrir les nouvelles forces en présence lors des premières compétitions de l'année, un moment qui reste toujours excitant.

 

Les catégories Rotax internationales seront sous le feu des projecteurs avec l'arrivée des plusieurs teams d'usine et de leurs pilotes officiels. Cela n'est peut-être pas une bonne nouvelle pour les amateurs et les teams privés, d'autant que les catégories CIK semblent tarder à faire le plein pour l'épreuve d'ouverture, la légendaire Winter Cup. Cette tendance n'est pas surprenante puisqu'aucun changement majeur ne devrait modifier le paysage karting d'ici deux ans. Les recherches pour remplacer les motorisations KF vont bon train, les tests sont, parait-il, convaincants, mais rien ne sortira avant l'horizon 2016.

 

D 'ici là, les séries monotypes et les coupes de marque auront encore renforcé leur présence aux niveaux nationaux et régionaux, l'essentiel étant que chacun puisse trouver la formule qui lui convient pour vivre sa passion selon ses moyens. En France, les séries NSK et Stars of Karting viennent compléter l'offre fédérale. On espère que le choix de nouvelles gommes pour la Nationale et le KZ 125 renforceront leur attrait auprès des amateurs.

 

Rendez-vous sur Kartcom à partir du 14 février pour suivre la Rotax Winter Cup en Espagne à Campillos et quelques jours plus tard, le 20 février en direct de Lonato pour la Winter Cup.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


Toutes les actualités

>
 
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connexion



Partenaires