Versão Português Versione italiana English version

ACTUALITÉS

     

Toutes les actualités

>
 

Evenement National > Championnat de France

Podium-Minime-KC.jpg

Podium Minime ( de g. à d. Chevalier, Eteki et Venturi )

 

A Salon de Provence, un violent orage a éclaté à l'aube de la phase finale sur le circuit du Mistral, qui renouait avec l'organisation d'une grande épreuve nationale. Pour les acteurs du Championnat de France Minime-Cadet, une toute autre course a débuté quand les conditions sèches qui ont subitement laissé la place à une piste complètement détrempée. Cela n'a pas empêché les jeunes kartmen français âgés de 9 à 14 ans de s'affronter avec beaucoup de talent et de détermination. Au final, Adam Eteki en Minime et Téo Laforge en Cadet sont sortis vainqueurs de duels épiques. Mais pour ces deux catégories, les Championnats ne font que commencer...

 

Lire le communiqué ci-dessous. 

 

 

Info FFSA / © Photo KSP 


International > World Karting Championship

Pour son coup d’envoi sur le circuit de Suzuka, le Championnat du Monde KF1 a réjoui les amateurs de karting de très haut niveau. Si Flavio Camponeschi a pris les rênes de la compétition avec trois victoires en quatre Courses, le succès du quadruple Champion du Monde Davide Foré dans l’ultime confrontation a confirmé à quel point la compétition est ouverte. Trois fois sur le podium, le Japonais Daiki Sasaki a également fait forte impression à domicile.

 

Après une première journée de course le samedi qui avait vu Flavio Camponeschi remporter les deux premières joutes, les concurrents du Championnat du Monde KF1 ont remis les compteur à zéro ce dimanche matin au moment d’aborder les essais qualificatifs.

 

Auteur du meilleur chrono, le jeune Max Verstappen (14 ans) apportait une touche de fraîcheur en plaçant son ensemble Intrepid-TM en pole position pour les Manches Qualificatives. Mais avec le Japonais Daiki Sasaki (Kosmic-Vortex), le Polonais Karol Basz (Birel-BMB) et les Italiens Felice Tiene (CRG-BMB) et Flavio Camponeschi (Tony Kart-Vortex), ils étaient cinq – avec cinq châssis différents – groupés en 101 millièmes.

Aucun gros fait de course ne venait perturber les Manches Qualificatives, et c’est finalement Felice Tiene qui s’adjugeait la pole position pour la Course 1 face à Verstappen, Sasaki, Camponeschi et Basz.

 

Course 3 : Sasaki pénalisé, troisième succès pour Camponeschi

 

La troisième Course du Championnat du Monde fut un régal pour les spectateurs. Si ce n’est lors d’une neutralisation de trois tours suite à un accrochage au départ (ayant coûté toutes leurs ambitions à Arnaud Kozlinski (PCR-TM), Dave Blom (FK-TM), Yannick de Brabander (FK-TM) et Philo Paz Patric Armand (Kosmic-Vortex), entre autres), le suspense a été entier. Emmené par Max Verstappen, un groupe de quatre pilotes comprenant aussi Felice Tiene, Flavio Camponeschi et Daiki Sasaki s’est rapidement détaché. Malgré tous ses efforts, Verstappen devait s’incliner face à un Daiki Sasaki en grande forme peu après la mi-course. Quelques centaines de mètres plus loin, le fils de l’ex-pilote de Formule 1 néerlandais cédait aussi aux at taques de Flavio Camponeschi et Felice Tiene.

 

Franchissant en premier la ligne d’arrivée, Daiki Sasaki croyait voir le ciel lui tomber sur la tête lorsqu’il apprenait sa pénalité de 3 secondes pour être sorti de son couloir avant l’extinction des feux lors du départ. Du coup, le Japonais rétrogradait en 4e position et Flavio Camponeschi héritait de sa troisième victoire du week-end. Felice Tiene et Max Verstappen rejoignaient le vainqueur sur le podium.

 

Derrière ce quatuor, Davide Foré (CRG-BMB) clôturait le top 5 devant trois Britanniques : Jordon Lennox Lamb (CRG-BMB), Tom Joyner (LH-BMB) et Matthew Graham (Zanardi-Parilla). L’Espagnol Pedro Hiltbrand (FA Kart-Vortex) et le Français Anthoine Hubert (FK-TM) figuraient également parmi les 10 premiers.

 

Fore_KF1_Suzuka2012.jpg 

Course 4 : Foré émerge

 

Dans la foulée d’une troisième course passionnante, la quatrième et dernière confrontation fut encore plus mouvementée. Premier leader, Flavio Camponeschi partait seul à la faute durant le premier tour et il chutait à la 14e place. Devant, la lutte pour la victoire voyait s’opposer Felice Tiene et Max Verstappen, sous le regard très attentif de Daiki Sasaki et Davide Foré. Leader en début de course, le Néerlandais tentait de récupérer le leadership à l’entame du tout dernier tour. Mais Felice Tiene résistait et les deux pilotes s’accrochaient… Percuté par un Max Verstappen en perdition, Daiki Sasaki se retrouvait en tête durant quelques centaines de mètres, mais, avec un châssis plié, il ne pouvait résister à l’attaque finale de Davide Foré. Quatre ans après son dernier grand succès international, la Coupe du Monde KF1 (également disputée à Suzuka), le quadruple Champion du Monde italien goûtait de nouveau au champagne de la victoire.

 

Heureux comme un jeune premier sur le podium, Davide était entouré par Daiki Sasaki et… Flavio Camponeschi, auteur d’une incroyable remontée après ses malheurs du premier tour ! De superbe remontée, il en était aussi question pour Karol Basz, revenu de la 28e à la 4e position – signant au passage le meilleur tour en course – après avoir cassé son moteur lors de la Course 3. Le Polonais emmenait dans sa roue l’Indonésien Philo Paz Patric Armand (seulement 29e sur la grille et dans le top 5 de cette dernière joute). On retrouvait encore dans le top 10 Tom Joyner (LH-BMB), l’Espagnol Carlos Gil (Tony Kart-Vortex), le Finlandais Markus Teemu Petjoi (Tony Kart-Vortex), Matthew Graham (Zanardi-Parilla) et Jordon Lennox Lamb (CRG-BMB ).

 

Au championnat, avec trois résultats sur quatre retenus (comme le prévoit le règlement), Flavio Camponeschi mène évidemment la danse avec trois succès et donc le maximum de points (75). Trois fois deuxième, Daiki Sasaki (60) occupe logiquement la même position au championnat, devant Felice Tiene (49), Davide Foré (47) et Karol Basz (35). Suite à son abandon dans la dernière course, Max Verstappen (32) est retombé au 6e rang. Le top 10 était complété par Tom Joyner (28), Jordon Lennox Lamb (26), Philo Paz Patric Armand (19) et Matthew Graham (18).

 

Après cette ouverture passionnante à Suzuka, c’est à Macao, du 17 au 20 octobre, que se clôturera le championnat. Dans l’enfer du jeu, les candidats au titre devront allier vitesse et réussite pour empocher la mise finale : une couronne mondiale très convoitée !

 

 

Info CIK / © Photo KSP 


International > CIK-FIA Asia-Pacific Championships

Nielsen_Start_Asia-Pacific_KF2_Suzuka2012.jpg 

Il n’y eut guère de suspens durant la Finale du Championnat Asie-Pacifique KF2. Parti de la pole position grâce à sa victoire en Préfinale, le Danois Nicklas Nielsen (Kosmic-Vortex) a mené la course de bout en bout après avoir profité de la bagarre derrière lui pour s’échapper. En fin de parcours, il résistait au retour de l’Italien Damiano Fioravanti (Tony Kart-Vortex), seulement 5e à la fin du premier tour et ayant peu à peu pris la mesure de l’Argentin Federico Panetta, du pilote de Singapour Andrew Tang (Kosmic-TM) et du Japonais Nirei Fukuzumi (Kosmic-Vortex). Parti seulement 22e suite à une pénalité pour avoir provoqué un contact évitable en Préfinale, l’Italien Paolo Ippolito (Kosmic-Vortex) terminait sa remontée au 6e rang devant le Japonais Ryota Kiyohara (Tony Kart-Vortex), le Danois Kevin Rossel (Birel-BMB) et les Japonais Hiroaki Kurata (RK-Parilla) et Sotaro Mimura (ART GP-TM).

 

 

Info CIK / © Photo KSP 


International > World Karting Championship

Finish-KF1.jpg

 

Il y avait bien longtemps que l'on n'avait pas assisté à une telle intensité en finale. Qui aurait pu parier sur la victoire de Foré un tour avant l'arrivée ? Même avant ce dénouement spectaculaire, les rebondissements n'ont pas manqué, à commencer par la sortie de piste de Flavio Camponeschi (Tony Kart/Vortex) dans le 1er tour alors qu'il était en tête. Felice Tiene et Davide Foré (CRG/BMB) prennent les commandes de la course, mais Max Verstappen (Intrepid/TM) les double d'un seul coup au tour suivant. Le trio va faire presque toute la course au même rythme, jusqu'à deux tours de la fin.


Dans le peloton, il y a de l'électricité dans l'air entre Joyner, Pedro Hiltbrand (FA Kart/Vortex), Carlos Gil (Tony Kart/Vortex) et Matthew Graham (Zanardi/Parilla). Jordon Lennox-Lamb (CRG/BMB), qui a perdu du temps 8 places dans le 2ème tour vient se mêler à la bagarre qui concerne aussi Anthoine Hubert (Formula K/TM).

 

4ème au départ, Daiki Sasaki (Kosmic/Vortex) perd du temps en 5ème position derrière tom Joyner (LH/BMB) et mettra une douzaine de tours pour revenir dans le sillage de Foré. On suit bien sur la remontée de Camponeschi, au cas où, depuis la 14ème position, mais aussi celle de Karol Basz (Birel/BMB) parti 28ème après son abandon en course 3.

 

Tiene s'est installé en tête, avec un Verstappen déterminé collé son pare-chocs et Foré à 2 ou 3 longueurs, pas plus. Max reprend la direction des opérations au 15ème passage, Camponeschi revient au contact du quatuor de tête avec Basz non loin derrière. Tout s'accélère dans l'avant-dernière boucle. Tiene attaque Verstappen et repasse en 1ère position, Foré et Sasaki tentent de profiter de la résistance du Hollandais. Le dénouement approche, il aura lieu dans le premier virage du dernier tour.

 

Max attaque Felice à l'intérieur. L'un résiste, l'autre insiste, normal en quelques centaines de mètres de la fin d'une finale. Tiene passe dans la poussière, en reprenant la piste, Verstappen heurte violemment Sasaki qui menait donc la course, Foré saisit sa chance, contrôle le Japonais et franchit la ligne en vainqueur, 4 ans après sa victoire ici même à Suzuka en Coupe du Monde. Sasaki, décidément peu chance, doit se contenter de la seconde marche du podium où le rejoint Camponeschi qui sauve ainsi de gros points au Championnat. Basz, un peu dépité, termine 4ème devant l'Indonésien Philo Armand (Tony Kart/TM) auteur d'un superbe retour depuis la 29ème place sur la grille de départ. Tiene pointe 6ème devant Joyner, Verstappen 27ème à un tour.

 

Podium-C2-KF1.jpg

 

Des changements sont possibles dans ce classement qui reste soumis à la validation des sportifs pour quelques pilotes, et non des moindres, sous investigation.

 

Fore-CRG-Suzuka.jpg

 

Info Kartcom  / © Photos KSP


International > CIK-FIA Asia-Pacific Championships

Finish-KF2.jpg

 

Parcours sans faute lors de la finale du Championnat d'Asie-Pacifique pour le Danois Nicklas Nielsen (Kosmic/Vortex) qui a mené durant les 24 tours de la course sans jamais être inquiété. C'est tout juste si Damiano Fioravanti (Tony Kart/Vortex) s'est rapproché du leader sur les derniers tours lorsque l'on peut imaginer que celui-ci gérait son avance. Nirei Fukuzumi (Kosmic/Vortex) avait pris la seconde place dans les premiers tours, Fioravanti l'en a délogé dès le 6ème passage. L'Argentin Federico Panetta (Tony Kart/Vortex) avait cédé du terrain assez tôt dans la course, mais il s'est brillamment repris en retrouvant sa 3ème place dans le 18ème tour et étant le plus rapide en course.

 

Pendant ce temps, on a suivi avec intérêt la remontée de Kevin Rossel (Birel/BMB) jusqu'en 6ème position, mais sa machine était moins performante par la suite et il a dû laisser repasser Fukuzumi, puis céder aussi à son adversaire Paolo Ippolito (Kosmic/Vortex), lui aussi auteur d'un beau retour en 6ème position. Belle course aux avant-postes pour le pilote de Singapour, Andrew Tang, longtemps 3ème qui termine au pied du podium.

 

Podium-KF2.jpg

 

Info Kartcom / © Photos KSP


Toutes les actualités

>
 
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connexion



Partenaires