Versão Português Versione italiana English version

ACTUALITÉS

     

Toutes les actualités

>
 

Video > Gabriel Aubry

International > World Karting Championship

Bahrain-2012.jpg

 

Entre la conception du site et l'implication active des autorités sportives et financières de Bahreïn, le meeting mondial nous a fait forte impression. Pour de très nombreuses raisons, le schéma ne peut pas être transposé partout c'est certain, mais il n'en reste pas moins très valorisant pour l'image du karting. Avec un bon relais médiatique vers le grand public, une telle organisation pourrait contribuer à un élargissement de la reconnaissance de notre sport.

 

Bien que conçues en priorité pour une exploitation commerciale efficace et des compétitions régionales au sens large du terme, les installations se sont avérées très efficaces dans le cadre d'une compétition internationale de haut niveau. La tribune et le récpetif VIP offrent un grand standing apte à flatter n'importe quel partenaire, aussi exigeant soit-il. Soutenir un pilote ou une équipe devient tout de suite plus gratifiant dans ces conditions.

 

Les spectateurs ont droit eux aussi à un traitement de qualité avec une grande tribune en dur sur le toit du bâtiment technique, deux tribunes temporaires et une immense aire d'animation remplie de stands pour se restaurer ou découvrir les productions locales. Un scène musicale, des manèges et des jeux gonflables pour les plus enfants avec personnages de dessins animés grandeur nature, des jeux pour les plus grands, complétaient le volet festif de l'ensemble, sans débauche de moyens, mais avec beaucoup de bonnes idées.

 

Bien entendu, la salle de presse était parfaite: grande, richement équipée, pratique, idéalement située avec une coursuive dominant le circuit et une climatisation redoutable. Rien à dire, c'est du 20/20 ! Sans pouvoir parler de bénévoles, le personnel mobilisé était nombreux, disponible et efficace. Il s'agit pour la plupart, d'employés du circut de F1 tout proche. L'accueil était extrêmement chaleureux, sans ostentation, les Bahreïnis étant visiblement contents de recevoir des concurrents et accompagnateurs du monde entier. Quel changement avec ce que l'on rencontre trop souvent en Europe...

 

Enfin, la piste Viva Karting, longue de 1400m, est une belle réussite. Rapide et pourtant sinueuse, elle comporte de nombreux dénivellés très spectaculaires à l'oeil et permet de dépasser à de multiples reprises. Les manches qualificatives ont été enthousiasmantes sur ce point. La majorité des pilotes a été conquise, d'autant que la sécurité passive du site est remarquable. Disputées en nocturne sous un fort éclairage sans zone d'ombres, les courses ont bénéficié d'un surcroit d'intérêt, semblable, toutes proportions gardées, à celui du GP de Singapour. Nous reviendrons prochainement sur la participation essentielle de David Terrien et son équipe à ce beau projet.

 

Quelques points de détails pourraient bien sur être améliorés, mais n'oublions pas qu'il s'agissait de la première grande épreuve organisée dans un pays qui ne s'appuie pas sur une grande culture du karting. Les problèmes rencontrés dans le déroulement de certaines courses seraient davantage à mettre au débit de quelques officiels déroutés par la lumière artificielle ou figés dans leur routine plutôt qu'aux hôtes de Bahreïn.

 

Bahreïn mérite assurément de recevoir dans un futur proche d'autres compétitions internationales de grande envergure, pour le plus grand bien du karting.

 

PS: ceci n'est pas un article sponsorisé.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP


International > SuperNationals - Las Vegas

Sodi-Abbasse-2011.jpg

 

Il se murmure ques les KZ2 ne seront plus de la fête au Supernationals en 2013. La place et le temps commencent en effet à manquer pour accueillir toutes les catégories et les KZ ne font pas le plein, loin de là. Pourtant la qualité est bien là avec quelques-uns des meilleurs spacilaistes mondiaux. Parmi les 34 engagés, 12 seulement sont d'origine nord-américaine et 17 Européens font le déplacement. 

 

Anthony Abbasse (Sodi/TM) revient mettre son titre 2011 en jeu face à des clients comme Bas Lammers (Parga/Parilla) et ses équipiers Patrik Hajek et Martin Doubek. Tony Kart aligne une belle formation avec pas moins de 10 machines, Rick Dreezen et Marco Ardigo en tête, soutenus par Mirko Torsellini et Alessandro Piccini. Dans la famille Piccini, le père et le fils, Alessio (Kosmic/Vortex), concourront pour la 1ère fois dans la même catégorie. Bon courage à Mme Piccini... Armand Convers (Kosmic/Vortex), l'un des plus rapides de la constellation Tony Kart, découvrira le tracé cette année, tout comme son compatriote Gianni Gazzurelli, le seul pilote à rouler FA Kart. Les Néerlandais Max Verstappen et Jorrit Pex défendront les couleurs de CRG avec des motorisations TM et de solides ambitions. Enfin Ben Hanley (ART GP) sera le seul Britannique en lice, mais sans doute pas le moins motivé des engagés.

 

Un des meilleurs Américains en course, Gary Carlton change cette fois de team pour son retour en compétition après une pause d'un an en s'alignant au volant d'un attelage original Energy/BMB. Le Canadien Philip Orcic (Zanardi/Maxter) bénéficie lui aussi d'une bonne cote après sa campagne européenne, tandis que le vainqueur de l'édition 2002, Ron White, pilotera un CRG/Maxter.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP 


Video > GPO Karting

15/11/12 - 16:29

Vidéo: GPO Laval 2012 - KZ2


GPO Karting Laval - KZ2 par FFSA-tv

 

 

Vidéo FFSA.tv


Pilote > Enzo Guibbert

Enzo Guibbert s'est parfaitement adapté à la monoplace pour sa première saison en Championnat de France F4. Auteur de performances remarquables devant des pilotes nettement plus expérimentés, il a trop souvent été retardé par des problèmes techniques pour pouvoir briller comme il l'espérait. Lors du dernier meeting au Castellet, des ennuis persistants avec la commande d'accélérateur ne lui ont pas permis d'atteindre le podium final de la saison malgré des temps excellents quand tout allait bien.

"Je suis un peu déçu de ma 4ème place au Championnat, explique Enzo. Je n'ai vraiment pas eu de chance cette année, car j'avais le potentiel pour être plus souvent devant. L'Auto Sport Academy propose pourtant une très belle formule, toute l'équipe a fait le maximum pour résoudre les soucis que j'ai rencontrés. Je n'ai rien à redire, c'est la course..."

 

Enzo-Guibbert_Volant-Euro-Formula-2012.jpg

 

Confiant après les sélections qu'il avait effectuées en juillet à La Châtre, Enzo est arrivé très motivé, bien que sans roulage supplémentaire, au Volant EuroFORMULA. "La Formule Renault me convient mieux et je suis à l'aise sur des tracés sinueux comme celui de La Châtre. En plus, j'avais vraiment très envie de montrer ce que j'étais capable de faire !" Résistant parfaitement à la pression de ce genre d'exercice, Enzo a dominé le challenge dès les demi-finales. Les observateurs présents étaient unanimes à saluer son talent.

 

Aussi rapide que régulier, Enzo était au-dessus du lot jusqu'en finale, prenant ainsi une belle revanche face à plusieurs adversaires de la F4. A son arrivée, les commentaires étaient élogieux. "Enzo a dominé ce volant, il mérite très largement sa victoire, c'est un des meilleurs candidats que nous ayons jamais eu!"  commentait l'organisateur EuroFORMULA. Quant au jury, constitué par Jean-Pierre Jaussaud et Philippe Sinault, il n'hésitait pas à déclarer : "Enzo a étouffé la concurrence en réalisant d'excellents temps grâce à un pilotage agressif à souhait. C'était net. C'est bien lui le Volant 2012 !" La satisfaction de la victoire était encore renforcée par la prime de 60 000 € remise au nouveau vainqueur.

 

La saison 2013 occupe maintenant les pensées d'Enzo qui se verrait plutôt en GT ou Porsche Cup. "J'aime bien la monoplace, c'est certain et je suis rapide en FR 2.0. Mais les budgets sont vraiment trop élevés. En plus du coût déjà élevé d'un championnat, il faut prévoir de nombreuses séances de roulage pour ne pas se laisser distancer par les autres. Il y a une surenchère permanente, et là, ce n'est pas comme sur la piste, je ne peux pas suivre. Les GT comme les Ferrari ou les Porsche sont des voitures qui font rêver tout le monde. A 17 ans, ce serait un beau challenge pour moi que de me mesurer aux pilotes expérimentés qui composent ces plateaux. Nous en saurons davantage dans quelques mois, pour l'instant il faut trouver la bonne direction."

 

Site officiel: www.enzoguibbert.com

 

 

Info Kartcom / © Photo EuroFORMULA


Toutes les actualités

>
 
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connexion



Partenaires