Versão Português Versione italiana English version

ACTUALITÉS

     

CIK-FIA Best Of > CIK-FIA

Les feux de l'actualité se sont braqués à plusieurs reprises sur l'équipe de Jamie Croxford cette saison. Jonny Edgar a d'abord remporté le Championnat d'Europe Junior CIK-FIA, puis Dexter Patterson s'est imposé en Angleterre lors du Championnat du Monde Junior CIK-FIA devant son équipier Christopher Lulham. Il ne fallait pas manquer l'occasion de faire davantage connaissance avec ce jeune patron de Team de 31 ans.

 

KSP_122_5394.JPG 

Jamie, commençons par votre parcours personnel en Karting.

- J'ai débuté assez tardivement en Complétion. Plusieurs personnes m'ont marqué comme Terry Fullerton, Dean Panrucker de Millenium Motrosport et surtout Paul Fletcher qui a été déterminant pour moi. J'ai de très bons souvenirs en Formule A, notamment ma 6e place au Championnat du Monde à Angerville. L'arrivée de la KF1 a ensuite compliqué les choses. J'ai mis fin à ma carrière de Pilote début 2009. Après deux années passées loin des circuits, ma passion était toujours aussi forte. J'ai donc commencé à travailler comme mécanicien et coach dans différentes équipes dont RFM. On m'a ensuite proposé de diriger une équipe et au bout de la saison, plusieurs Pilotes et mécaniciens ont souhaité poursuivre avec moi. C'est ce qui m'a poussé à créer mon propre team, Forza Racing, il y a six ans maintenant. Grâce au titre de Champion d'Europe 2012 de George Russell en KF3, le team s'est progressivement développé.

Comment fonctionne Forza Racing ?

- Nous utilisons des châssis Exprit et cette année nous étions motorisés en TM Racing par GFR. Notre collaboration s'est révélée fructueuse ! La partie technique est bien sûr très importante dans une équipe. Nous nous devons de fournir le meilleur matériel possible à nos Pilotes. Forza est très bien structuré pour cela. J'avoue cependant que l'aspect humain du travail me passionne davantage. Je suis très attaché à la qualité des rapports humains. Chaque personnalité est différente et mon approche n'est pas la même avec tous. Nous devons d'abord développer une relation de confiance réciproque. Nous n'avons pas forcément besoin d'échanger beaucoup de mots pour nous comprendre. C'est pour cette raison que le team ne peut pas accueillir un trop grand nombre de Pilotes, pas plus de six ou sept. Je suis quelqu'un d'émotif, de très passionné, et je suis heureux de pouvoir compter sur Stewart Gibson, notre Team Manager, pour rétablir l'équilibre avec calme et sang-froid. Notre duo fonctionne vraiment bien. Le respect mutuel anime aussi toute l'équipe, chaque opinion est importante.

Après les grands succès de 2017, comment envisagez-vous l'avenir ?

- Forza a très bien travaillé cette année, mais c'est finalement aux Pilotes que revient le mérite de rapporter des victoires et des titres. Sans leur talent, nous ne pouvons rien. Un titre européen et un doublé au mondial, c'est fantastique ! Ce métier est très exigeant, mais tant que la passion de la Compétition m'animera, je continuerais. Je n'ai ni le désir ni l'ambition de faire grandir Forza Racing en nombre de Pilotes. Il est évident que nous n'avons pas les mêmes priorités que d'autres grands teams ou que les usines. RFM reste pour moi une référence, je partage la vision de Ricky Flynn sur la Compétition.

 

 

CIK-FIA Best of 2017 / © Photo KSP 


Accéder aux autres actualités

Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connexion