Versão Português Versione italiana English version

ACTUALITÉS

     

Presse > KARTCOM News

Les courses s'enchainent à tous les niveaux. A cette période de l'année, les épreuves se succèdent à un rythme effréné un peu partout en Europe aussi bien au niveau international que national ou régional. 

 

KARTCOM_News_n32_vFR.jpg 

Les surprises n'ont pas manqué en compétition internationale avec le lancement de la saison européenne CIK-FIA. Le changement le plus visible concerne le nouveau format de course introduit cette année. Jusque-là, un pilote ayant réalisé de très bonnes manches pouvait manquer sa qualification en finale sur un problème technique ou un fait de course en préfinale. Désormais, les manches, plus nombreuses, sélectionnent directement les 34 finalistes. Force est de constater que les manches sont plus importantes et donc plus disputées qu'auparavant, une course ratée étant parfois lourde de conséquences. Il est vrai que la préfinale simple à l'ancienne ne rapportant aucun point en CIK-FIA n'avait plus vraiment raison d'être. De toute façon, il semble que la solution parfaite n'existe pas dans ce domaine. 
 
La KZ est le théâtre de batailles extrêmement serrées, allant parfois jusqu'à l'excès, tant les performances sont proches entre les ténors du karting. Les mécaniques TM Racing ont pris l'avantage sur les autres motoristes, même si les Vortex de l'équipe Kosmic n'ont pas grand-chose à leur envier en termes de performances. Rançon du succès, TM ne semble pas tout à fait en mesure de fournir des mécaniques de pointe à tous ses clients, d'autant que l'usine italienne assure également la motorisation d'une grande partie du plateau KZ2. Sur le plan des châssis Sodi vient marcher sur les plates-bandes de CRG et de Tony Kart en KZ, mais aussi en KZ2, une catégorie plus diversifiée, avec Energy, Maranello ou Lenzokart. Birel ART a dernièrement rejoint les meilleurs dans les deux catégories.
 
Vortex et IAME se partagent le plus gros du marché OK et OK-Junior dans lequel les châssis OTK raflent les succès. CRG et Zanardi restent cependant dans le rythme en Junior après un petit passage à vide en OK lors de la première du Championnat d'Europe.    
 
Le DKM a finalement fait le plein pour sa première épreuve à Ampfing avec ses 160 participants. La référence des championnats nationaux semble bien repartie pour une grande saison où teams et pilotes allemands ont la chance de pouvoir affronter à domicile de nombreuses pointures internationales. Rien de tel pour fortifier ses représentants. 


La NSK 2017, la série française consacrée aux motorisations Rotax et KZ2, vient de démarrer sur le circuit de Salbris avec plus de 200 pilotes. Les catégories jeunes, Minime, Cadet et Nationale ont le vent en poupe et les confrontations n'ont pas manqué d'intérêt. La concurrence étroite entre les trois séries privées de France se fait sentir, en plus des épreuves fédérales qui bénéficient du label FFSA et de titres officiels. La prochaine Coupe de France des catégories OK-Junior, OK et KZ2 s'annonce d'ailleurs particulièrement relevée fin mai au Mans avec une bonne présence internationale. 

 


-> Télécharger gratuitement le nouveau KARTCOM News #32

 

 

Info Kartcom 


Accéder aux autres actualités

Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connexion