Versão Português Versione italiana English version

ACTUALITÉS

     

Pilote > Gillian Henrion

Évoquer un résultat décevant, surtout quand il s'agit d'un Championnat du Monde, n'est jamais une chose facile. Pourtant l'analyse et la compréhension d'un rendez-vous manqué restent un passage essentiel dans l'évolution d'un jeune pilote. Que s'est-il donc passé en Angleterre pour Gillian Henrion ?

 

KSP_120_4357.JPG

 

Après une campagne européenne qui était loin d'avoir comblé toutes ses attentes, Gillian avait préparé le Championnat du Monde OK-Junior avec le soutien retrouvé de celui qui l'avait bien conseillé en Cadet puis en Junior l'an passé, avec des beaux succès à la clé, Fabrice Étienne. Gillian avait ainsi rondement assimilé les spécificités du tracé de PF International, que l'on peut qualifier à la fois de particulier et d'exigeant. Le team Baby Race avait mis à sa disposition un Tony Kart à motorisation Vortex made by One Engines bien affûté. Les essais libres confirmaient le potentiel du pilote et de sa machine aux avant-postes des 94 participants de ce mondial.

 

Gillian s'élançait dans la première des trois séries chronométrées avec un bon moral est signait le 5e temps de son groupe, 4 centièmes devant le Champion d'Europe Jonny Edgar, très familier avec la piste de PFI. Jusqu'ici, tout allait bien...

 

Il s'avérait ensuite que les deux autres groupes tournaient de plus en plus vite, à tel point que la bonne 5e place de Gillian se transformait en une catastrophique 39e position au classement général. L'explication de cette douche froide était aussi simple qu'implacable. Le groupe de Gillian était entré en scène juste après trois séries d'OK utilisant des pneus LeCont, bien connus pour ne laisser pratiquement aucun dépôt de gomme. Alors que les conditions météo n'évoluaient pas, les Junior qui passaient dans les groupes suivants pouvaient profiter d'une adhérence de plus en plus forte à mesure que la gomme des Vega se déposait sur l'asphalte anglais. Simple et implacable.

 

Quand on songe qu'il aurait suffi d'alterner les catégories pour que tout le monde bénéficie d'une situation équitable... Gillian allait devoir tenter de remonter dans les manches en partant de la 7e ligne, un sacré défi d'autant plus que le tracé de PFI permet facilement de fermer les portes pour empêcher les poursuivants de dépasser, une tactique malheureusement assez fréquente chez les Juniors.

Gillian donnait tout ce qu'il pouvait en réalisant notamment un meilleur tour en course et deux 2e temps. La mission était quasiment impossible et ses deux pénalités pour spoiler décroché n'ont pas pesé bien lourd dans sa non-qualification en finale.

 

« C'est une nouvelle déception pour une saison qui ne s'est pas du tout déroulée comme je pouvais l'imaginer après mes très bonnes performances de 2016 et mon début de saison avec CRG. », confiait Gillian. « J'envisageais un tout autre scénario et de meilleurs résultats : je dois me contenter de trois podiums cette saison, ce qui est loin de mon objectif ... J'étais pourtant au moins aussi rapide que l'an dernier. Nous avons indéniablement manqué de chance à de nombreuses reprises. Je sais que mon potentiel et ma motivation sont bien présents. Nous devons trouver la meilleure voie pour l'année prochaine avec une plus grande ouverture d'esprit. Une année difficile n'est jamais complètement inutile à condition d'en profiter pour rebondir et c'est bien ce que je suis déterminé à faire. Quand on ne gagne pas, on apprend ! »

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP 


Accéder aux autres actualités

Les Courses Associées

logo
World Karting Championship
OK-Junior / OK
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Connexion