Versão Português Versione italiana Version française

PRESS RELEASES

Etienne MORDRET - Press release n°3

24/08/11 Mordret en avance sur le programme !
Etienne MORDRET - Grand Prix Open Karting - Laval

Tout juste venu de la catégorie Minime où il a été couronné vice-Champion de France en 2010, Etienne Mordret a entamé sa première saison en KF3, la catégorie internationale de jeunes espoirs, avec pour objectif d'apprendre la compétition de haut niveau et de parfaire son expérience. Grâce à un excellent partenariat technique, mais aussi grâce au talent et au travail du pilote, les choses sont allées plus vite que prévu. Le week-end dernier, lors du Grand Prix Open de Laval comptant pour le Championnat de France, il a, ni plus ni moins, réalisé le grand chelem en remportant les quatre courses du meeting devant le gratin du karting français.

 

Etienne-Mordret-KF3.jpg

 

Pour bien apprécier un tel résultat, il faut considérer le nombre incroyable de paramètres qui doivent être gérés lors d'une compétition de ce niveau. Côté machine, Etienne est très bien servi par un châssis Zanardi des plus performants, particulièrement efficace par des températures élevées comme celles rencontrées à Laval. Le moteur Parilla de l'usine IAME, réputé pour sa puissance, n'est pas étranger au résultat. Dans ce domaine, le soutien de l'importateur français CEDINAP, sous l'impulsion de Thierry Séminger est déterminant. Enfin, le point le plus délicat, la préparation et la mise au point de l'ensemble, les réglages aussi fins qu'incessants, tout cela est à mettre au crédit du team CBK de Cédric Boisroux, un ancien pilote chevronné devenu technicien avec le plus grand sérieux. Le soutien régulier de Shop Racing qui fournit le matériel de chronométrage et d'acquisition de données AIM apporte une contribution utile à l'édifice. Etienne en est bien conscient, sans tout cela, pas de victoire possible.

 

Podium-Mordret-KF3-Laval.jpgPourtant, une fois le kart en piste, c'est sur les seules épaules du pilote que repose le résultat. Et là, Etienne en a impressionné plus d'un dans le paddock. Alors qu'il n'a encore que 12 ans, il fait preuve d'un mental tout à fait étonnant. Les essais libres avaient révélé un gros potentiel, mais au moment des chronos officiels, Etienne a payé son relatif manque d'expérience face aux renards de la catégorie ayant déjà deux ou trois saisons à leur actif. Relativisons, avec un 5ème temps samedi et un 4ème chrono le lendemain, ce n'était pas non plus la Bérésina. En tout cas, cette situation lui a permis de montrer en course ce qu'il avait dans le ventre. Le scénario s'est reproduit par deux fois, ce n'est donc pas du hasard ! Dans les préfinales, Etienne est remonté rapidement sur ses adversaires pour prendre la tête de la course et franchir la ligne d'arrivée avec une avance non négligeable. Lors des finales, parti seul devant, il ne s'est jamais désuni et a continué à hausser le rythme jusqu'au drapeau à damier, même si ses poursuivants étaient largement distancés. A chacune des quatre course, il a réalisé le meilleur temps du plateau, le plus souvent en fin de parcours sans jamais ralentir le tempo. On peut applaudir !

 

Sur la première marche du podium samedi, Etienne a récidivé le dimanche devant un public nombreux, gagnant, par ses performances et son style des plus corrects, le respect du milieu. Le créateur des châssis Zanardi, l'Italien Dino Chiesa, celui qui a épaulé Lewis Hamilton en karting, a tenu à le féliciter personnellement au téléphone, une réaction qui compte dans la carrière d'un jeune pilote.

 

Le pilote et son entourage sont bien sûr ravis, mais aussi réalistes. Ils savent que rien n'est acquis à l'avance et que le chemin est encore long avant de devenir un grand champion. Le GPO de Laval restera comme un excellent souvenir, une étape importante venue un peu plus tôt que prévu, mais l'équipe se concentre déjà sur la prochaine compétition, la Coupe du Monde qui aura lieu près de Naples début septembre.

Facebook Twitter Google+ Pinterest

Log in



Partners