Versão Português Versione italiana Version française

PRESS RELEASES

BRIDGESTONE CUP France - Press release n°14

28/05/10 Chaud, show !
BRIDGESTONE CUP France - Bridgestone Cup - Angerville

Depart-Rotax-Max.jpg Départ Rotax Max

 

En avril à St Amand, beaucoup de pilotes ont gagné leur billet pour la grande finale de la BRIDGESTONE CUP, mais ils étaient encore très nombreux les 22 et 23 mai à Angerville pour profiter du très haut niveau d'organisation des épreuves à l'effigie du célèbre manufacturier de la Formule 1. Avec finalement près de 300 engagés en 2010, la BRIDGESTONE CUP continue de tenir une place majeure dans le calendrier national. Après le spectacle offert par cette étape parisienne courue sous un soleil estival, la finale programmée le premier week-end de juillet à Laval s'annonce d'ores et déjà explosive.

 

Minime : Lehouck double la mise
Par tradition, les Minimes offrent de superbes courses lors des épreuves de la BRIDGESTONE CUP. Angerville n'a pas fait exception ! C'est d'abord Alexandre Schmit qui signait la pole position, mais Lehouck gérait parfaitement ses manches de qualification. Fort de trois deuxièmes places, il s'installait en haut de la hiérarchie. Il conservait sa position en pré-finale, après que l'intense duel entre Jérémy Demarque et Gabriel Aubry s'est terminé par une touchette entre les deux pilotes. En finale, Aubry a franchi la ligne d'arrivée devant Thomas Lehouck, Luca-Enzo Cardinali et Jérémy Demarque. Serhane Hadef a pris une très belle 5e place. Le classement final de cette catégorie est à statuer par la commission d'appel suite à l'appel de l'un des concurrents.

 

Podium-Cadet.jpg

 

Cadet : Boccolacci sans-faute
Dorian Boccolacci est actuellement le garçon en forme chez les 11-14 ans. Sur le circuit qui a reçu le Championnat du Monde en 2006, il a brillamment construit sa course pour l'emporter avec une belle avance. Bastien Leguay a eu beau signer la pole position, Boccolacci est ensuite resté invaincu dans les trois manches, en pré-finale comme en finale. Derrière lui, trois pilotes ont animé la course. Maxime Brient finissait par se débarrasser de Séphora Lorenzo, de nouveau sur le podium, et Bastien Leguay.

 

Rotax Max : Une bagarre à couper le souffle
Parti en première ligne, Antoine Barthon perdait quelques places au début de la finale, tandis que Antoine Lepesqueux abandonnait sa première place à Nicolas Pace et Renaud Bertin. S'en suivaient des duels animés à tous les niveaux, notamment aux avant-postes. Bien partis, Alexis Couturier et Jules Cousin tentaient de mettre la pression sur les leaders, mais les positions allaient continuer d'évoluer. Grâce à un bel effort, Barthon revenait se joindre au très animé groupe de tête emmené par Bertin. Mais au fil des tours, Lepesqueux parvenait à faire la différence et s'imposait face à Barthon, lequel réussissait également à doubler Bertin. Couturier finissait quatrième devant Pace, qui résistait à Mathieu Dyrbusz, Thomas Benisri et Jules Cousin. Bien que classés dans le top-10 final, Freddy Martins et Thomas Ricci espéraient bien mieux après d'excellentes qualifications.

 

Rotax-Master.jpg

 

Rotax Master : Atout Picque
De la pole position à la finale, Stéphane Picque a tout raflé. Mais après une pré-finale plutôt tranquille, il n'a jamais pu se relâcher dans la course décisive, puisque François Durand et Yvon Pater sont restés dans son sillage 17 tours durant. Prenant assez tôt le meilleur sur son rival pour le gain de la 2e place, Pater a dû reconnaître la légère supériorité du vainqueur. Longtemps candidat au podium durant le week-end, Cyrille Bracquart s'est finalement contenté de la 4e position devant le peloton de chasse emmené par Cédric Gardin.

 

SA 250 : Le bon coup de Maillet
Plusieurs engagés ont finalement déclaré forfait, certains pilotes se sont blessés lors des qualifications, si bien que le peloton des SA250 n'était hélas pas aussi fourni qu'à St Amand. Ce n'est que partie remise car la finale lavalloise s'annonce passionnante grâce aux qualités de ce nouveau moteur
4 temps de nouvelle génération. Déjà auteur de la pole position et vainqueur de la pré-finale, Félix Maillet s'est imposé en finale, mais a toujours dû contrôler ses plus dangereux rivaux nommés Christine Brodard, sortie leader à l'issue des manches qualificatives, et Denis Molleyres.

 

Prochaine course : Finale à Laval (53) - 3/4 juillet 2010
Inscriptions en ligne sur www.bridgestonecup.com

Facebook Twitter Google+ Pinterest

Log in



Partners