Versão Português Versione italiana Version française

LATEST NEWS

All the news

>
< 1 2 3 4 5 6 7 ... 2930 >
 

Evènement Régional > France

Evenement National > FFSA Karting

La Coupe de France de Superkart a présenté un plateau exceptionnellement étoffé à Croix-en-Ternois, éclectique et international pour une épreuve de Coupe (20 participants). Elle n'a pas fait l'objet de suspens pour la victoire reportant l'attention pour les places d'honneur. L'allemand Peter Elkmann, à nouveau vice-champion d'Europe au début du mois a dominé le week-end. Il remporte les trois courses & la Coupe 2016.

 

Croix-finale-Coupe-de-France-Depart-Course-1.jpg

 

Peter Elkmann (MSkart/VM) réalisait le meilleur chrono sans forcer à chaque session. En seconde séance plus rapide, l'Allemand s'offrait un 51''638''', se rapprochant du record tenu depuis 2010 par J.Riley présent pour manager ses deux pilotes. Julien Goullancourt (Anderson /DEA) se rassurait avec le gain de la première ligne mais il devait toutefois se méfier du Néerlandais Léo Kurstjens (MSkart/VM) qui se sent des ailes lors des manches de Coupe et du Britannique David Harvey (Anderson/VM).Les deux premières courses se déroulaient le samedi sous la canicule et ont été particulièrement éprouvantes physiquement.

En première course, Elkmann s'envolait assez vite, Goullancourt marquait une hésitation et devait d'abord doubler Kurstjens pour prendre le meilleur sur son principal opposant à la seconde position au général de la Coupe susceptible d'être dotée par la FFSA. Les trois premières positions semblaient acquises mais Harvey revenait et trouvait l'ouverture sur Kurstjens. Derrière celui-ci, la troupe Néerlandaise jouait groupée. Le Suédois Ingvar Bjerge (Anderson /FPE) dont c'était la première apparition cette saison avait du mal à retrouver le rythme (8ème).

En seconde course, au plus fort de la chaleur, Goullancourt s'élançait bien mais brulé précédemment à la jambe par son étrier de frein surchauffé, il avait annoncé n'être pas certain de pouvoir tenir 22 tours. Il levait quelque peu et se faisait dépasser par Kurstjens, Harvey et même Recardo Van Dijk (MSkart/VM) lors du 1er tour. Il se reprenait et parvenait à progressivement déborder ses adversaires pour récupérer sa position initiale et espérée. En effet, Elkmann s'était encore échappé. Le jeune «Rookie» R.Van Dijk pour sa troisième course de Superkart s'enhardissait, il doublait son compatriote. En fin de course Harvey, recollait à Goullancourt et plongeait à l'intérieur dans le dernier tour. Le Français terminait épuisé. Mark Nachtegeller avec un 4 temps 450cc Suzuki, déjà vu et performant à Zandvoort, tirait son épingle du jeu (8ème au scratch et 1er de Div.2).

En troisième course, Goullancourt était le plus prompt à l'extinction des feux mais Elkmann avec un châssis à l'équilibre parfait reprenait le commandement et s'envolait une nouvelle fois. Le Français était cette fois moins sensiblement distancé. La demi-surprise résidait dans la confirmation des progrès rapides de Recardo Van Dijk qui prenait le meilleur sur ces compatriotes. Les positions se figeaient devant. Harvey en tête à queue au début s'employait pour remonter. Les 4 temps de Nachtegeller et Stephen Clark (Anderson /450KTM) proposaient un duel interne. Ce dernier renonçant malheureusement dans le pénultième tour. Le podium de l'épreuve de Croix, cumul des résultats du week-end, correspondait finalement à celui de cette ultime course. Outre le podium des Superkart twins, un podium de division 2 était célébré avec M.Nachtegeller, Emmanuel Robbrech (DEA mono) et Rolf Breitweiser (Gas-gas mono).

 

Croix-2016-Podium-course-3.jpg

 

La Coupe version 2016 est déterminée par l'addition des deux épreuves de l'Anneau du Rhin en juin et de Croix, elle revient sans conteste à un Elkmann impérial devant Goullancourt et Kurstjens.

------------

Course 1 : 1.Peter Elkmann, 2. J.Goullancourt, 3. D.Harvey, 4. L.Kurstjens, 5. Recardo Van Dijk, 6. M.Verhaar, 7. René Van Dick, 8. I.Bjerge, etc.


Course 2 : 1.Peter Elkmann, 2. D.Harvey, 3.J.Goullancourt, 4.R.Van Dick, 5.L.Kurstjens, 6.M.Verhaar, 7. R.Van Dijk, 8. M.Nachtegeller, etc.


Course 3 : 1.Peter Elkmann, 2. J.Goullancourt, 3. R. Van Dijk, 4. L.Kurstjens, 5. R. Van Dijk, 6. M.Verhaar, 7. T.Vandemeulebroucke, 8. M. Nachtegeller, etc.


Coupe de France : 1. Peter Elkmann, 2. J.Goullancourt, 3. L.Kurstjens, 4.D.Harvey, 5. M.Verhaar, etc. 

 

 

Info FFSA / © Photos Mediasuperkart


Team > SONIC RACING KART

KSP_031_2168.JPG 

Pas de doute, Sonic Racing Kart augmente sa maîtrise de la catégorie Minikart à chaque compétition. Sébastien Caranta est devenu en quelques mois un spécialiste reconnu du Rotax Micro Max et ses moteurs attirent de plus en plus de pilotes. À Laval, en cette fin août, Jules Caranta, le fils de la maison, était accompagné par Mathys Cappuccio lui aussi sur un châssis Kosmic de chez OTK, tandis que Jules Roussel avait décidé de tester une mécanique Sonic.

 

« Les trois pilotes que nous avons motorisés ce week-end ont démontré un excellent niveau de performance. » déclarait Sébastien Caranta, visiblement ravi. « Sur un tracé rapide comme celui de Laval, il vaut mieux avoir une mécanique qui respire la santé ! Je pense que Jules Roussel n'a pas été déçu d'avoir tenté l'expérience avec nous : il était à deux doigts - 3 dixièmes en fait - de monter sur le podium après avoir remonté et occupé la 3e place pendant plusieurs tours. Nous sommes bien sûr très fiers de la 2e place de notre Jules, mais ce sont les performances globales de nos machines qui priment. À cet égard, je tiens à insister sur la compétitivité des châssis OTK en Minikart ; il suffit de regarder les feuilles de temps pour en être convaincu. » 

 

Jules Caranta a en effet réalisé un superbe parcours à Laval. Déjà crédité du 2e temps au chrono, il a maintenu le rythme dans les manches, avec une victoire à la clé. La préfinale a été épique puisqu'il s'est longuement battu pour la 2e place avec son équipier Mathys Cappuccio. En finale, il n'a jamais relâché la pression sur le leader Jimmy Hélias, prenant même la tête un instant à quelques tours de l'arrivée. Sa superbe seconde place est son meilleur résultat à ce jour en compétition nationale et comble toute la famille Caranta. Il faut reconnaître que Jules a fait du très bon travail en Mayenne.

 

KSP_019_1690.JPG 

Mathys Capuccio n'était pas en reste avec sa belle remontée au départ de la préfinale et le joli duel contre Jules. 3e au début de la finale, Mathys a dû ensuite baisser le rythme à cause de pneus plus dégradés que ses adversaires.

 

Pour l'anecdote, Jules Caranta n'avait pas pu prendre son n°83 habituel pour cette course et a dû se rabattre, un brin déçu sur le 31. Mais son regard a changé après qu'il ait vu à Laval un poster de Jules Bianchi portant le 31 et que son père lui ait raconté qu'il avait disputé son 1er Championnat de France avec ce numéro. On lui a même montré une photo d'Esteban Ocon, vainqueur et Champion de France Minime 2007 à Valence avec la plaque 31. Maintenant qu'il a décroché cette belle 2e place avec lui, le 31 risque de venir son numéro fétiche ! Jules sera de nouveau en piste dans trois semaines pour les fameuses 24 minutes du Mans, la course qui l'avait vu débuter l'an dernier.

 

http://sonicracingkart.com

 

 

Info Kartcom / © Photos KSP


Evenement National > Kart historique

Karts-Historiques-Laval-2016-024.jpg

 

La dernière épreuve de régularité de la saison 2016 s'est déroulée du 26 au 28 août 2016 lors du traditionnel rassemblement de karts historiques de Laval. 57 machines de 1956 à 1988 ont pris la piste de Beausoleil Louis Paillard, elle-même bien chargée d'histoire et animée par les passionnés de longue date de l'ASK Laval.

 

Karts-Historiques-Laval-2016-013.jpg

 

Karts-Historiques-Laval-2016-027.jpg

 

Karts-Historiques-Laval-2016-037.jpg

 

Karts-Historiques-Laval-2016-043.jpg

 

Karts-Historiques-Laval-2016-025.jpg

 

Karts-Historiques-Laval-2016-030.jpg

 

Karts-Historiques-Laval-2016-022.jpg

 

Karts-Historiques-Laval-2016-020.jpg

 

Karts-Historiques-Laval-2016-023.jpg

 

Karts-Historiques-Laval-2016-015.jpg

 

Karts-Historiques-Laval-2016-041.jpg

 

Karts-Historiques-Laval-2016-034.jpg

 

Karts-Historiques-Laval-2016-028.jpg

 

Karts-Historiques-Laval-2016-014.jpg

 

Karts-Historiques-Laval-2016-012.jpg

 

Karts-Historiques-Laval-2016-026.jpg

 

Karts-Historiques-Laval-2016-046.jpg

 

Karts-Historiques-Laval-2016-044.jpg

 

Karts-Historiques-Laval-2016-040.jpg

 

Karts-Historiques-Laval-2016-039.jpg

 

Karts-Historiques-Laval-2016-032.jpg

 

Karts-Historiques-Laval-2016-031.jpg

 

Karts-Historiques-Laval-2016-036.jpg

 

Karts-Historiques-Laval-2016-029.jpg

 

Karts-Historiques-Laval-2016-038.jpg

 

Karts-Historiques-Laval-2016-033.jpg

 

Karts-Historiques-Laval-2016-042.jpg

 

Karts-Historiques-Laval-2016-002.jpg

 

 

Photos KSP


International > CIK WSK Promotion

Kristianstad-2016-poster.jpg

 

After a well-deserved summer break, which began after the end of the European Championships at the last weekend of July on the Belgian circuit of Genk, international karting moves to Sweden, in Kristianstad, from 31st August to 4th September for the World CIK-FIA KZ Championship and the International KZ2 Supercup. Also the junior drivers of the CIK-FIA Academy Trophy will be racing on the 1231 metres of the Asum Ring International Circuit for their third and last round.

 

Rubens Barrichello brings a bit of F.1.
Among the 173 entrants, among well-known Champions and young talents, there's a name which stirs the fantasy of motorsport fans: the former F1 driver Rubens Barrichello. The Brazilian, who is currently taking part in the Stock Car Brasil Championship, has decided to come back to kart racing. He achieved numerous successes in Brazil back in the 80s and now, after 19 seasons in F1 (six of them spent behind the wheel of a Ferrari), Barrichello has decided to hunt for the KZ title for the Birel ART Racing Team.

 

The appointment on video from Sweden.
The World event starts in Kristianstad next Friday 2nd September with the free practice and, then, qualifying. On Saturday 3rd September it will time for the qualifying heats and then, on Sunday 4th, the grand finale. Don't miss the live streaming on cikfia.tv and cikfiachampionship.com. The channels will broadcast the final phase on Sunday, starting with the drivers' parade. Then, the usual appointment with Motors TV and its special report about the weekend.

 

Champions on track.
On top of the list of the 33 entrants in KZ there is the new European Champion, the Italian Marco Ardigò (Tony Kart-Vortex-Vega), together with the Dutch Jorrit Pex (CRG-Vortrex), the reigning World Champion. If we take in account also the Italian Forè (RighettiRidolfi-TM) and Camponeschi (CRG-Parilla) and the French Arnaud Kozlinski (CRG-TM), who comes back on the seat of a kart, there are 5 World Champions on track, for a total amount of 9 World titles. Among the 89 entrants of KZ2 there is the new European Champion, the Italian Fabian Federer (CRG-Modena-Vega) and his fellow countrymen Alessandro Irlando (Energy-TM), Luca Corberi (Tony Kart-Vortex) and Matteo Viganò (TopKart-Parilla), who are all looking for payback after battling for the European title until the last lap. Great chance also for the British Tom Joyner (Zanardi-Parilla), the reigning World Champion in KF and at his debut in KZ2, and for the Spanish Marta Garcia Lopez (EvoKart-Parilla). The frontrunner of the Academy is the British Callum Bradshaw, who leads the standings with a 29-point gap over the Belgian Xavier Handsaeme and 31-point gap over the Danish Mads Hansen (all on Exprit-Vortex-Vega).

 

 

Info WSK Promotion


All the news

>
< 1 2 3 4 5 6 7 ... 2930 >
 
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Log in



Partners