Versão Português Versione italiana Version française

LATEST NEWS

     

All the news

>
< 1 2 3 4 5 6 7 ... 2248 >
 

International > World Karting Championship

KSP-KFJ-CIK-FIA-World-Karting-Championship-Essay.jpg

 

Première journée d'essais libres du Championnat du Monde KF-Junior d'Essay, ce jeudi plutôt ensoleillé a vu Kenny Roosens (Kosmic/Parilla) signer le meilleur temps, le seul sous la barre des 50'', avec son 49''932 réalisé dans la première séance. Logan Sargeant (FA Kart/Vortex) par deux fois, Leonardo Lorandi (Tony Kart/Parilla), Lorenzo Travisanutto (PCR/TM), Alexander Vartanyan (Tony Kart/Vortex), Davide Lombardo (Exprit/Vortex), Enaam Ahmed (FA Kart/Vortex), Kevin Quevedo (Tony Kart/LKE) et Benjamin Lessennes (Kosmic/Parilla) complètent le top 10 du jour. Par ailleurs, Yifei Ye (Tony Kart/TM), Marta Garcia Lopez (Zanardi/LKE), Marcus Armstrong (Kosmic/Vortex), deux fois chacun, Devlin Defrancesco (Tony Kart/Vortex) et Mauricio Baiz (Kosmic/Parilla), ont pointé en tête dans leurs séances.

 

 

Info Kartcom / © Photo KSP 


jeudi-essais-libres-Essay-2014.jpg

 

Three rounds of free practice of 15 minutes were on the schedule of the first day of the World KF Championship at Essay. Although the sky was a little cloudy early in the afternoon - we even felt a few drops of rain - but the weather improved later and ended with a blue sky in the early evening. Nicklas Nielsen (Kosmic / Vortex) not only set the fastest time of the day with 49''392 but consistently led his group. Karol Basz (Tony Kart / Vortex) was also one of the fastest along with Martijn Van Leeuwen (Zanardi / Parilla) and Niko Kari (Tony Kart / Vortex). Emil Skaras (Tony Kart / Vortex), Jehan Daruvala (FA Kart / Vortex), Lando Norris (FA Kart / Vortex), Kevin Rossel (Kosmic / Vortex), Gabriel Aubry (Tony Kart / Vortex) and Felice Tiene (CRG / Parilla) also made good lap times. Competitors will have two free practice sessions on Friday before starting qualifying at 15:15.

 

 

Info Kartcom with Kartlink / © Photo KSP 


Team > MIR

KSP-MIR-CIK-Essay-TM.jpg

 

It's an early Christmas for the TM drivers who received complimentary MIR travel bags with their name embroidered, an initiative conducted in partnership with the TM factory. MIR is also the official supplier of uniforms for the marshals at the World Championship. A stand at the entrance of the paddock showcases the Italian brand throughout the weekend.

 

www.mirraceline.com

 

KSP-MIR-CIK-Essay-TM-Driver.jpg 

Info Kartcom with Kartlink / © Photos KSP


International > World Karting Championship

Mondial-Essay-piste-jeudi.jpg

 

Of the 169 drivers entered in the double World Championship at Essay, 161 are actually present at the track for the start of free practice, 89 in KF-Junior and 72 in KF. The Juniors will therefore compete in two prefinals before reaching the final, while their elders will have a Repechage for those not in the first 28, then one prefinal. Apart from the absence of Sean Babington, there are no other notable defections. Some equipment changes have been made since the publication of the first official entry list.


In KF, Forza Racing has swapped its TM engines for Parilla for Stupenkov and Shlom, and Wiktoria Pankiewicz is using a Vortex this time, as well as her sister Julia who has left her LKE in KF-Junior. In this category, Ross Martin is new at Energy Corse and Ulysses De Pauw at ART GP. The TB Kart team, not racing at PFI, have replaced their LKEs with Vortexes. However, Marta Garcia Lopez is now using a LKE engine instead of its Parilla on her Zanardi. Christian Lundgaard is trying PCR chassis. That's it for the last-minute changes.

 

 

Info Kartcom with Kartlink / © Photo KSP


FEDERATION > FFSA Karting

JPD-2013.jpg

 

Acteur majeur du karting et du sport automobile français en sa qualité de Président du Comité Régional d’Ile-de-France, de l’ASK Rosny et bien sûr de la Commission Nationale de Karting, Jean-Pierre Deschamps est aussi un personnage haut en couleurs dont la gouaille a peu d’égale. A quelques jours de la tenue du Championnat du Monde de Karting sur nos terres, à Essay, ce passionné de viticulture (producteur d’un excellent Pineau) et de rock’n’roll répond aux questions de l’interview décalée.

 

Avec quel personnage souhaiteriez-vous diner ou passer quelques minutes ?
De nouveau avec Jack Lang avec qui j’avais déjà eu le plaisir de déjeuner. Indépendamment de toute considération politique, c’est un homme charmant, très intéressant et doté d’une culture extraordinaire.

Dans quel pays aimeriez-vous vivre ?
La France ! Notre pays est magnifique, avec des sites très différents et des choses fantastiques d’Est en Ouest et du Nord au Sud. J’aime beaucoup les voyages mais je suis toujours très content quand je reviens en France.

Quel adjectif vous qualifie le mieux ?
Tenace !

Que vous inspire l’écologie ?
Je fais très attention à titre personnel. Après, l’écologie n’est pas responsable de tout, notamment des difficultés de notre économie mondiale. Il ne faut pas mettre l’écologie à toutes les sauces.

Quel est le pilote dont vous êtes le plus proche ?
C’est une question très difficile pour moi car nous avons la chance d’avoir ‘sorti’ vraiment beaucoup de pilotes. 75 Champions de France sont passés entre nos mains. En ce moment, je vais dire Esteban Ocon que nous avons ‘débusquer’ à l’âge de six ans, que nous avons beaucoup aidé et qui évolue aujourd’hui au plus haut niveau. Nous nous sommes, ma femme et moi, très attachés à ce gamin.

Que feriez-vous en tout premier lieu si vous étiez Président de la République ?
Je mettrais tout le monde autour d’une table, les riches, les pauvres, les ouvriers, les cadres supérieurs… et je ferais en sorte que tout le monde exprime son point de vue. Les gens sont aujourd’hui beaucoup trop individualistes. C’est comme ça et tout le monde est responsable. Jouons collectif et tout ira mieux !

Quel cadeau vous ferait plaisir aujourd’hui ?
La santé et le bonheur que l’on peut considérer comme étant des cadeaux du ciel. Je les souhaite aux autres, à mes proches et à mes enfants.

Quel type d’élève étiez-vous ?
Normal. Ni mauvais, ni brillant. A mon époque (Jean-Pierre Deschamps a 68 ans), il y avait une discipline et un respect qu’il n’y a plus vraiment aujourd’hui…

De quoi êtes-vous le plus fier ?
De ma famille.

Avez-vous un regret ?
Non. Je ne suis pas un homme de regret. Je vais de l’avant et je regarde devant moi !

Quel est le plus beau métier du monde ?
C’est celui que l’on aime ! Que l’on soit ingénieur, serveur ou soudeur, l’important est d’aimer ce que l’on fait.

Qu’est-ce qui vous agace le plus dans la vie de tous les jours ?
L’hypocrisie.

Quel est votre passe-temps favori, en dehors du sport auto ?
J’en ai plein. Etre chez moi dans ma maison à la campagne pour y écouter de la musique, passer de bons moments avec mon épouse, pêcher la truite, jouer au billard, cultiver ma petite vigne…

Qu’est-ce qui vous fait rire ?
Je ne sais pas mais en tous les cas, forcément pas ces choses qui ne me rendent très triste : le malheur des gens, la maladie, le chômage, les accidents… J’aime la joie de vivre ! Il ne faut pas non plus oublier que nous sommes tous de passage ici-bas.

A quinze ans, quel métier souhaitiez-vous faire ?
Je n’en avais aucune idée. A cette époque-là, il n’y avait pas vraiment de cellule d’orientation ou de choses de ce genre. J’étais quand même bien plongé dans l’univers du bronze d’art et je fréquentais pas mal de ciseleurs. J’aimais aussi beaucoup et j’aime d’ailleurs toujours les métiers manuels, la menuiserie, l’ébénisterie, la plomberie… 

 

 

Info FFSA / © Photo KSP


All the news

>
< 1 2 3 4 5 6 7 ... 2248 >
 
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Log in



Partners