Versão Português Versione italiana Version française

LATEST NEWS

     

All the news

>
1 2 3 4 5 6 ... 2885 >
 

International > FFSA Karting

Le Superkart jouait la vedette lors de ce meeting Coupe de France des circuits sur le circuit de l'Anneau du Rhin et a été épargné par des conditions climatiques annoncées désastreuses. Le champion de France, l'Allemand Peter Elkmann a survolé les débats. En période où l'actualité sportive est concentrée sur "l'Euro", huit nationalités différentes étaient représentées !

 

KSP_002_0977.JPG

 

Trois pilotes étaient pressenties comme favoris au podium; Elkmann (MSKart/VM), Yannick de Brabander (MSKart/VM) et Julien Goullancourt (Anderson/DEA). Ils ont réapparus dans l'ordre escompté en finale mais les deux courses précédentes se sont révélées plus surprenantes. Certes, en qualifications la hiérarchie supposée s'établissait avec Elkmann qui glanait une pôle en 1'22''630''', le Français restant toutefois loin du compte en termes chronométrique. En seconde séance plus lente globalement, le Néerlandais Léo Kurstjens (MSKart/VM) s'offrait une place en seconde ligne à moins d'un dixième de Goullancourt.

 

En première course, Elkmann prenait le meilleur envol, le Belge de Brabander essayait de lui emboiter le pas mais au fur et à mesure des tours il ne pouvait suivre la cadence. Une grande partie de l'attention était monopolisée par le duel acharné que se livrèrent Kurstjens et Goullancourt. Le batave avait bondi au départ et toute la course Goullancourt tenta vainement de le déborder. La fin de course approchant, Goullancourt se porta plusieurs fois à sa hauteur et semblait prendre l'avantage mais les contacts devenaient très virils. Le Suisse Etienne Aebischer de retour avec son matériel (PVP/FPE) reprenait goût à la discipline et suivait le combat décrit à une encablure.

 

Une forte averse s'invitait tardivement sur le circuit. Sa courte durée permettait au Superkart de s'élancer sous des conditions redevenues calmes, néanmoins le choix et les pressions pneumatiques s'avéraient cruciaux. Elkmann en slick s'élançait promptement et tournait à une allure assez proche de celle de la première course, tous les autres protagonistes affichaient un soupçon de prudence. Aebischer effectuait un super départ et s'emparait de la seconde position provisoirement. Elkmann sur une piste presque sèche s'échappait. Il creusa un écart considérable laissant un groupe de poursuivants en découdre. De Brabander et Goullancourt étaient manifestement peu à l'aise en pneus pluie, ils laissaient Kurstjens et Aebischer en leader de la poursuite, puis ils lâchèrent prise. Le Suisse ne parvint pas à répliquer à Kurstjens. Le Britannique Dave Harvey (MSKart/VM) en regain de forme, finissait fort, il rattrapait et débordait in extremis le duo francophone.

 

La troisième course reprenait une certaine logique, de Brabander et Goullancourt tentant de suivre le rythme d'Elkmann. Le début de course connaissait quelques aléas en fin de peloton. Kurstjens confirmait ses prestations, de même qu'Aebischer qui roulait en quatrième position régulier. Derrière Kurstjens, Carlo Chermaz (Anderson/FPE) et Marc Albin (PVP/FPE) se disputait à nouveau des places d'honneur.

 

Peter Elkmann, vainqueur incontestable de l'épreuve a emmagasiné de la confiance pour la finale Européenne d'Assen (6 & 7 août). Il était accompagné sur le podium par de Brabander et Kurstjens au cumul des résultats. C'est à Croix-en-Ternois les 27 & 28 aout que l'épilogue de cette Coupe de France en deux manches se jouera, en comptabilisant toutes les places obtenues. De Brabander déjà engagé se place en favori à l'obtention de la Coupe 2016.

 

 

Info FFSA / © Photo archives KSP 


Evenement National > FFSA Karting

Harald-Creton-Champion-de-France-Nationale-2015-KSP.jpg

 

Trois catégories vont se retrouver le week-end prochain en Ariège, au pied des Monts d'Olmes, sur le Circuit International de Lavelanet. Minime, Cadet et Nationale s'affronteront pour la conquête de leur titre de Champion de France 2016 sur les 1402 mètres de la plus prestigieuse piste de la région Midi-Pyrénées. Plus de 190 pilotes se sont engagés pour cette épreuve.

 

Le plateau est à nouveau en hausse par rapport à la saison précédente, grâce à l'augmentation du nombre des jeunes pilotes des catégories Minime ouverte aux 9-12 ans et Cadet pour les 11-15 ans. La Nationale, accessible à partir de 13 ans, soutient la comparaison avec une participation élevée et très qualitative.

 

Lire le communiqué complet ci-dessous.

 

 

Info FFSA / © Photo KSP


Team > Equipe de France Karting

Changement radical pour la 2e épreuve du Trophée Académie de Karting de la CIK-FIA. Après la fraîcheur et le tracé sinueux d'Aunay-les-Bois qui avaient accueilli l'ouverture de ce challenge monotype destiné aux jeunes espoirs du monde entier, la chaleur et la vitesse étaient au rendez-vous sur le circuit de Portimao. Les deux pilotes de l'Équipe de France FFSA Espoirs Karting ont été confrontés à la dure loi des sports mécaniques. Très rapides en début de meeting, Thomas Imbourg et Thomas Mialane ont rencontré ensuite quelques problèmes avec leurs pneus de course.

 

EFEK-Trophee-Academie-Portimao-2016.jpg

 

Le Pôle Haut Niveau de la FFSA avait pourtant bien préparé l'évènement en accompagnant ses deux jeunes protégés lors d'une séance préalable d'entrainement dans le sud du Portugal. Le travail effectué sous la houlette de Didier Blot et des responsables technique et motoriste de la FFSA Academy a porté ses fruits puisque Thomas Imbourg dominait la journée de vendredi consacrée aux essais libres en réalisant le meilleur temps absolu, tandis que Thomas Mialane achevait la dernière session en tête et confirmait le lendemain matin avec la pole position au warm-up.

 

 « Ce week-end portugais nous laisse un goût amer. » concluait Christophe Lollier. « Thomas Mialane avait une belle carte à jouer au classement du Trophée, mais sa machine ne lui a pas permis de concrétiser. Cela ne venait pas de son moteur qui a été échangé à plusieurs reprises comme le veut le règlement. Nous avons tout tenté sur son châssis qui fonctionnait parfaitement avant les chronos. Il semblerait par contre que les pneumatiques aient influé dans le mauvais sens sur les performances. De nombreux autres échos de la compétition nous font penser que le problème pourrait venir des gommes. Moins touché par ce souci, Thomas Imbourg a été en mesure de se battre très honorablement en regard de son expérience internationale limitée. »

 

Deux autres jeunes Français, membres du Programme 10-15, ont brillé par ailleurs pendant le meeting de Portimao dans le cadre du Championnat d'Europe OK-Junior. Gillian Henrion a remporté 2 manches et pointait en 3e position samedi soir, avant de perdre le contact avec la tête en préfinale. Victor Martins est superbement monté en puissance jusqu'à remporter sa préfinale puis la finale avec une avance considérable et le meilleur tour en course. Il occupe désormais la 8e position du classement provisoire.

 

« La relève est là et nous sommes fiers d'accompagner l'éclosion de nos jeunes espoirs à travers le

Programme 10-15. » terminait le DTN. « La France est en mesure de bien figurer lors du prochain Championnat du Monde Junior à Bahreïn en novembre. La FFSA va continuer à soutenir ses jeunes talents d'ici là. Nous allons également préparer très sérieusement le dernier rendez-vous du Trophée Académie programmé en Suède début septembre, même si le titre est désormais hors de portée pour nos deux pilotes. »

 

Lire le communiqué complet ci-dessous.

 

 

Info FFSA / © Photo KSP


Pilote > France

KSP_274_5182.JPG

 

Si elle n'est pas surprenante, la victoire de Victor Martins en OK-Junior est tout de même arrivée plus tôt que prévu. Depuis le début de la saison, le pilote du Programme 10-15 de la FFSA a en effet multiplié les coups d'éclat tout en suivant une belle courbe ascendante. A Portimao, lors de la 3e épreuve du Championnat d'Europe, Victor a su concrétiser par un magnifique doublé préfinale/finale en profitant du savoir-faire de l'équipe VDK Racing.

La chaleur portugaise n'a guère perturbé Victor, bien préparé à ces conditions par Simumotion grâce à un protocole diététique approprié. Julien Abelli et son équipe ont également permis au jeune pilote de récolter les fruits du travail mis en place depuis la course d'Adria. Dernier élément du puzzle victorieux, le Kosmic/Parilla de Victor, préparé par VDK Racing et son frère Nicolas, lui a donné les moyens de s'imposer magistralement dans les phases finales de la compétition.

 

KSP_274_5837.JPG

 

Déjà rapide lors des essais libres, Victor signait le meilleur temps de sa série chronométrée et prenait la 5e place au classement général. Il réussissait des manches qualificatives solides, sans jamais commettre d'erreur et abordait les phsaes décisives en 9e position. La première pierre de son triomphe était posée lors de la préfinale 1 où il remontait de 4 places et prenait les commandes dès le 2e tour avant de s'imposer avec le meilleur tour en course. La démonstration s'avérait encore plus probante en finale. Parti en pole, Victor oubliait ses adversaires en creusant régulièrement l'écart dès l'extinction des feux. Encore un fois le plus rapide en piste, il franchissait la ligne d'arrivée plus de 7'' devant son plus proche rival.

 

L'émotion était à son comble autour du podium pour célébrer cette première victoire en OK-Junior acquise de la manière la plus convaincante possible. Victor était aussi récompensé par une progression spectaculaire de 10 places au classement provisoire du Championnat d'Europe où il pointe désormais 8e avec une belle opportunité d'améliorer encore son score lors de l'étape finale à Genk dans un mois.

 

 

Info Kartcom / © Photos KSP


Evenement National > FFSA Karting

FFSA-Championnat-de-France-X30-Senior-2016-KSP.jpg

 

Pour son baptême du feu, le circuit de Lavilledieu et le club ardéchois du même nom ont réussi un coup de maître. Placé sous le signe de la coupe de marque X30 chère à l'usine italienne IAME, ce tout premier Championnat de France FFSA fut une grande réussite à tous les niveaux: piste baignée de soleil, organisation sérieuse et efficace, grande sportivité en piste et luttes incertaines pour les deux titres. Au final, le jeune et prometteur Yann Bouvier (X30 Senior) s'est imposé malgré une adversité très expérimentée, tandis que Gérard Cavalloni (X30 Master) accède enfin à sa première couronne nationale. En Rhône-Alpes, ces deux pilotes ont fêté leur premier titre en présence de l'enfant du pays Jean-Marc Gounon (pilote de Formule 1 dans les années 90) et de son fils Jules, actuel pilote en GT. Le programme du meeting a été complété par trois autres catégories du Challenge X30, qui disputaient leur finale nationale.

 

Lire le communiqué complet ci-dessous.

 

 

Info FFSA / © Photo KSP


All the news

>
1 2 3 4 5 6 ... 2885 >
 
Facebook Twitter Google+ Pinterest

Log in



Partners